Se connecter
Se connecter
Créer un compte

ou
Test écrit
23 réactions
Un HiWatt dans la poche ?
5/10
Partager cet article

La série 100W de Foxgear rassemble des amplis de 100 watts au format pédale, inspirés des amplis légendaires des années 60 et 70. Le HW-103 est censé reproduire les sonorités du légendaire HiWatt DR103 rendu célèbre par David Gilmour, entre autres.

Test de l'ampli Foxgear HW-103 : Un HiWatt dans la poche ?

État des lieux

Ce mini-ampli de guitare estam­pillé Foxgear est abrité dans une jolie boîte carton­née qui contient égale­ment son alimen­ta­tion. Le HW-103 se présente, comme les autres amplis de la série 100W, sous la forme d’une pédale assez compacte, sans foot switch. Le boîtier mesure 190 mm X 127 mm X 30 mm et pèse 500 grammes. L’as­pect géné­ral de l’am­pli est assez cheap malgré un très bel effort fait sur l’em­bal­lage. Le châs­sis est en métal, mais il est recou­vert d’une plaque trans­pa­rente en plas­tique qui confère à l’en­semble un côté « jouet » et pas sérieux. C’est cepen­dant la signa­ture visuelle Foxgear, on retrouve cette plaque de plas­tique sur de nombreuses pédales de la marque. Elle affiche les quelques infor­ma­tions néces­saires au bon fonc­tion­ne­ment de l’am­pli et accueille les poten­tio­mètres et diffé­rents switches. On dispose de réglages assez simples : Bass, Middle, Treble et Preamp. Ce dernier ajuste le taux de satu­ra­tion du circuit, même s’il ne HW-103-4sature pas des masses, j’y revien­drai. Sur le panneau avant se trouve aussi le réglage Vari­cab qui permet de passer en continu d’une simu­la­tion d’en­ceinte 4×12 à une simu­la­tion d’en­ceinte 2×12 à une simu­la­tion d’en­ceinte 1×12. On dispose ensuite de 2 réglages de volume diffé­rents label­li­sés XLR Level et Amp Level. 

À l’ar­rière de la bestiole se trouvent les diffé­rentes connec­tiques : l’en­trée sur connec­teur Jack femelle, la sortie HP sur connec­teur Jack femelle et la sortie directe sur connec­teur XLR mâle. L’am­pli dispose de 2 petits switches qui endossent les fonc­tions suivantes : 

  • Ground Lift: permet de mettre la sortie XLR à la terre
  • ON/STANDBY: permet de mettre l’am­pli en standby
  • Vari­cab/Direct : active/désac­tive la simu­la­tion de HP

Le HW-103 est fourni avec son alimen­ta­tion dédiée, compo­sée d’un Schuko et d’un trans­for­ma­teur. Dès que l’on connecte l’am­pli à son alimen­ta­tion, il s’al­lume. On ne dispose pas de bouton ON/OFF, mais seule­ment d’un standby. Cela ne dérange pas tant l’uti­li­sa­tion, mais c’est assez surpre­nant de rece­voir un ampli de 100 watts sans commu­ta­teur ON/OFF. Si l’as­pect géné­ral renvoyé par la pédale n’est pas très bon, les poten­tio­mètres sont, eux, très agréables à mani­pu­ler. Ils inspirent une certaine soli­dité et permettent des réglages fins dans la mesure où ils exercent une bonne résis­tance. Ce n’est pas le cas de la fiche Jack d’en­trée qui, en plus d’être diffi­cile à mani­pu­ler, a l’air très fragile. Certes, une fois l’am­pli installé en fin de Pedal­board, on n’a à priori plus besoin d’y bran­cher quelque chose, mais cette fiche Input est une vraie purge. La sortie HP est du même acabit, c’est dommage. L’am­pli de Foxgear déve­loppe 100 watts sous 4 ohms, 50 HW-103-3watts sous 8 ohms et 25 watts sous 16 ohms. L’en­ceinte 1×12 Victory que j’ai utili­sée pour le test affiche une impé­dance de 16 ohms, je n’ai donc pu profi­ter que de 25 watts (ce qui était déjà ample­ment suffi­sant pour aler­ter mes voisins sur le fait que j’avais reçu un nouvel ampli !). 

Des LEDs blanches placées sous la plaque de plas­tique rétroé­clairent le panneau avant de l’am­pli. Quand ce dernier est en mode ON, les boutons de poten­tio­mètres d’éga­li­sa­tion sont rétroé­clai­rés en bleu. Ils ne le sont pas quand l’am­pli est sur standby. Ce n’est pas spécia­le­ment joli, mais permet de visua­li­ser la posi­tion des poten­tio­mètres. Ces LEDs bleues signalent unique­ment que l’am­pli est sur ON. Après m’être battu avec les fiches Jack (il faut forcer comme une brute pour insé­rer le Jack), j’ai réussi à instal­ler le HW-103 à la fin de mon Pedal­board. 

Sound like David Gilmour?

Le HW-103, bien qu’il soit censé repro­duire les sono­ri­tés du HiWatt DR103, ne sature pas du tout. Son réglage de Preamp ajoute du gain, mais ne fera jamais satu­rer l’am­pli, même à fond. Selon la marque, l’am­pli se compose d’un préam­pli, d’un Tone Stack (EQ 3 bandes) calqué sur celui de l’am­pli origi­nal et d’un réglage du niveau de sortie. Sur le papier, on a donc un véri­table ampli à nos pieds. Sur le papier unique­ment. Dès les premières notes jouées avec le HW-103, j’ai été assailli de basses. J’avais, comme à mon habi­tude, placé l’éga­li­sa­tion à midi. J’ai donc recom­mencé l’opé­ra­tion, avec un procédé un poil diffé­rent : en plaçant toute l’éga­li­sa­tion à zéro, j’ai monté les réglages jusqu’à trou­ver un son à peu près satis­fai­sant. Cela n’a pas été sans mal, mais j’ai réussi à trou­ver un son clair passable. Ce son clair n’a cepen­dant rien à voir avec le son d’un ampli HiWatt. On est bien loin du son de David Gilmour promis par Foxgear. C’est ballot. 

HW-103-9

J’ai commencé le test en jouant l’am­pli sur mon enceinte Victory 1×12 équipé d’un haut-parleur Celes­tion Cream­back. Avec ses 25 watts sous 16 ohms, le HW-103 est assez puis­sant pour affron­ter un batteur énervé en répé­ti­tion, c’est assez chouette. Toute­fois, malgré une puis­sance confor­table, le son n’est pas au rendez-vous. Il a quelque chose de synthé­tique et presque désa­gréable qui renvoie l’im­pres­sion qu’on joue sur un produit cheap. C’est dommage. L’éga­li­sa­tion réagit bien et permet de varier un peu les sons. Atten­tion néan­moins à mani­pu­ler le réglage Bass avec précau­tion sous peine d’ob­te­nir une sono­rité étouf­fée et sourde. Les réglages Mid et Treble auto­risent quand même de belles varia­tions sonores.

Clean – D.I
00:0000:46
  • Clean – D.I00:46
  • Clean – SM5800:45
  • Crunch – D.I00:53
  • Crunch – SM5800:53
  • Fuzz – D.I01:10
  • Fuzz – SM5801:10
  • Preamp Tweak – D.I01:05
  • Preamp Tweak – SM5801:05
  • EQ Tweak – SM5802:09
  • EQ Tweak – D.I02:09

 

Le fait que l’am­pli ne sature pas du tout est assez désta­bi­li­sant. Je m’at­ten­dais à un son HiWatt qui va du son clair au très léger crunch, à la David Gilmour. Mais au lieu de cela, l’am­pli ne déve­loppe qu’un son clair sans grande person­na­lité ni charme. Encore une fois, c’est dommage. Il prend cepen­dant assez bien les pédales de satu­ra­tion. Ma pédale Blacks­tar LT-Drive s’est plutôt bien enten­due avec l’am­pli. Il faudra placer vos effets tempo­rels et de modu­la­tion avant l’am­pli, pas le choix, ce dernier ne dispo­sant pas de boucle d’ef­fets. Après avoir fait le tour du HW-103 en l’as­so­ciant à une enceinte guitare, je pour­suis le test en explo­rant la fonc­tion Vari­cab.

Enceintes en folie !

Le HW-103 béné­fi­cie, comme les autres amplis de la série 100W, d’une simu­la­tion de haut-parleur analo­gique bapti­sée Vari­cab. Elle se présente sous la forme d’un poten­tio­mètre continu qui bascule entre plusieurs simu­la­tions de HP. Selon la marque, ce système Vari­cab retrans­crit toute la complexité harmo­nique et la richesse sonore de chaque enceinte ainsi que le fait de chan­ger d’im­pé­dance d’en­trée. Je n’ai person­nel­le­ment pas entendu cette complexité harmo­nique ni cette richesse sonore, mais une simple courbe d’éga­li­sa­tion qui chan­geait selon la posi­tion du poten­tio­mètre. Cette simu­la­tion de HP a le mérite d’exis­ter et d’être inté­grée à l’am­pli, ce qui n’est pas un mauvais point. Elle pourra servir pour du dépan­nage, en répé­ti­tion. Pour du Live, on préfé­rera quelque chose de plus sérieux comme l’ex­cel­lente Univer­sal Audio OX Stomp. De plus, cette sortie XLR n’a pas beau­coup de niveau. Pour obte­nir un niveau correct sur mon logi­ciel d’en­re­gis­tre­ment sans trop monter le gain de l’en­trée de mon inter­face audio, j’ai dû placer le poten­tio­mètre XLR Level presque à fond ! C’est dommage et assez inha­bi­tuel. On a le senti­ment que la pédale n’est pas conçue pour fonc­tion­ner de cette façon, et pour­tant si. J’ai d’ailleurs eu ce senti­ment plusieurs fois pendant le test : « Est-ce que j’uti­lise l’am­pli comme il faut ? ». Le son HiWatt n’est ici pas hyper bien repro­duit, on n’a pas du tout ce côté brillant et crun­chy. Toute­fois, en faisant abstrac­tion de cela, le son clair déve­loppé par le HW-103 n’est pas vilain, une fois l’éga­li­sa­tion, et surtout les basses, calmée. Il ne vaut par contre pas du tout les 245 € deman­dés par le fabri­cant…

Vari­cab Tweak – D.I
00:0001:31

 

Bilan mitigé

Ce mini-ampli de guitare n’est pas une franche réus­site. S’il possède quelques quali­tés, elles sont malheu­reu­se­ment estom­pées par la longue liste de ses défauts. Entre son aspect visuel et tactile ultra cheap et les sono­ri­tés très déce­vantes qui ne corres­pondent pas du tout à un HiWatt DR103, le pari n’est pas réussi pour Foxgear. C’est dommage parce que cette petite boîte est remplie de bonnes idées, mais au bout desquelles le fabri­cant ne semble pas être allé. La simu­la­tion de HP analo­gique inté­grée est un très bon point, mais elle est mal conçue. L’am­pli possède une grosse réserve de puis­sance, ce qui peut être pratique. L’idée d’un ampli mono­ca­nal n’est pas mauvaise, mais à condi­tion que l’am­pli sature, au moins un tout petit peu, surtout quand il est censé repro­duire un HiWatt connu pour un son Crunch. Il faut que Foxgear revoie sa copie !

  • HW-103-2
  • HW-103-5
  • HW-103-6
  • HW-103-8
  • HW-103

 

5/10
Fabrication (?) : Chine
Points forts
  • Son clair pas désagréable
  • Emballage au top
  • Look passable
Points faibles
  • Ne sonne pas comme un HiWatt
  • Aspect global très cheap
  • Simulation de HP pas terrible
  • Sortie XLR faiblarde
  • Fiches Jack lamentables
Auteur de l'article Hushman

Guitariste polyvalent, j'aime autant jouer des cocottes funk que des gros riffs en Drop C, en passant par des morceaux des Stones ou encore du Jazz Manouche. Passionné de matos guitare depuis que j'ai posé mes doigts sur le manche de ma première guitare, je suis également technicien du son et enregistre et produis quelques morceaux dans différents styles (blues, soul, techno ...)


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Hushman

Guitariste polyvalent, j'aime autant jouer des cocottes funk que des gros riffs en Drop C, en passant par des morceaux des Stones ou encore du Jazz Manouche. Passionné de matos guitare depuis que j'ai posé mes doigts sur le manche de ma première guitare, je suis également technicien du son et enregistre et produis quelques morceaux dans différents styles (blues, soul, techno ...)

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Analyse de l’audience (Google Analytics)
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités (Google Ads)
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.
Marketing (Meta Pixel)

Sur nos sites web, nous utilisons le Meta Pixel. Le Meta Pixel est un pixel de remarketing mis en œuvre sur nos sites web qui nous permet de vous cibler directement via le Meta Network en diffusant des publicités aux visiteurs de nos sites web lorsqu’ils visitent les réseaux sociaux Facebook et Instagram. Les métapixels sont des extraits de code capables d’identifier votre type de navigateur via l’ID du navigateur - l’empreinte digitale individuelle de votre navigateur - et de reconnaître que vous avez visité nos sites web et ce que vous avez regardé exactement sur nos sites web. Lorsque vous visitez nos sites web, le pixel établit une connexion directe avec les serveurs de Meta. Meta est en mesure de vous identifier grâce à l’identifiant de votre navigateur, car celui-ci est lié à d’autres données vous concernant stockées par Meta sur votre compte d’utilisateur Facebook ou Instagram. Meta diffuse ensuite des publicités individualisées de notre part sur Facebook ou sur Instagram qui sont adaptées à vos besoins.

Nous ne sommes nous-mêmes pas en mesure de vous identifier personnellement via le pixel meta, car à part l’ID de votre navigateur, aucune autre donnée n’est stockée chez nous via le pixel.

Pour plus d’informations sur le Meta Pixel, les détails du traitement des données via ce service et la politique de confidentialité de Meta, veuillez consulter le site suivant Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Facebook et Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Instagram.

Meta Platforms Ireland Ltd. est une filiale de Meta Platforms, Inc. basée aux États-Unis. Il n’est pas exclu que vos données collectées par Facebook soient également transmises aux États-Unis.


Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Analyse de l’audience (Google Analytics)

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités (Google Ads)

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Marketing (Meta Pixel)

Sur nos sites web, nous utilisons le Meta Pixel. Le Meta Pixel est un pixel de remarketing mis en œuvre sur nos sites web qui nous permet de vous cibler directement via le Meta Network en diffusant des publicités aux visiteurs de nos sites web lorsqu’ils visitent les réseaux sociaux Facebook et Instagram. Les métapixels sont des extraits de code capables d’identifier votre type de navigateur via l’ID du navigateur - l’empreinte digitale individuelle de votre navigateur - et de reconnaître que vous avez visité nos sites web et ce que vous avez regardé exactement sur nos sites web. Lorsque vous visitez nos sites web, le pixel établit une connexion directe avec les serveurs de Meta. Meta est en mesure de vous identifier grâce à l’identifiant de votre navigateur, car celui-ci est lié à d’autres données vous concernant stockées par Meta sur votre compte d’utilisateur Facebook ou Instagram. Meta diffuse ensuite des publicités individualisées de notre part sur Facebook ou sur Instagram qui sont adaptées à vos besoins.

Nous ne sommes nous-mêmes pas en mesure de vous identifier personnellement via le pixel meta, car à part l’ID de votre navigateur, aucune autre donnée n’est stockée chez nous via le pixel.

Pour plus d’informations sur le Meta Pixel, les détails du traitement des données via ce service et la politique de confidentialité de Meta, veuillez consulter le site suivant Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Facebook et Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Instagram

Meta Platforms Ireland Ltd. est une filiale de Meta Platforms, Inc. basée aux États-Unis. Il n’est pas exclu que vos données collectées par Facebook soient également transmises aux États-Unis.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.