Live

Une maintenance est prévue ce mardi soir vers minuit, le site devrait être indisponible entre 10 et 20 minutes pendant que nous effectuons une mise à jour de la section petites annonces.

Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
pédago
13 réactions

Comprendre la différence entre stéréo et mono

2 MIN POUR... découvrir la stéréo

Los Teignos a deux minutes pour vous faire comprendre la différence entre mono et stéréo. C'est parti !

 Alors on va pas trai­ner sitôt que vous vous serez abon­nés au Chanel d’Au­dio­fan­zine. Au début de l’en­re­gis­tre­ment audio, à l’époque des Edison et Édouard-Leon Scott de Martin­ville, le son enre­gis­tré était mono­pho­nique, c’est à dire que l’on n’uti­li­sait qu’un unique trans­duc­teur qui enre­gis­trait un unique signal, quel que soit ce qu’il capte.

Or dites vous bien que la repro­duc­tion mono­pho­nique du son est encore très présente de nos jours. Quand vous télé­pho­nez, utili­sez un inter­phone ou écou­tez de la musique via une enceinte Blue­Tooth ou sur une petite radio portable, c’est la plupart du temps via un unique haut-parleur : le son est donc mono­pho­nique. Idem pour les systèmes qui diffusent de la musique sur les foires, voire la plupart des concerts : on a beau avoir plusieurs enceintes dans ce cas, elles diffusent toutes le même signal mono ! Et c’est encore le cas de la plupart des amplis guitares : même si on y trouve plusieurs haut-parleurs, ils diffusent un seul signal, du son mono­pho­nique.

Or, ce n’est pas du tout comme cela que nous enten­dons le monde réel parce qu’à la diffé­rence d’Edi­son que la Scar­la­tine avait laissé avec une seule oreille à peine valide, nous dispo­sons de deux oreilles qui vous chacune trans­for­mer les ondes acous­tiques qu’elles reçoivent en deux signaux élec­triques inter­pré­tables par notre cerveau.

C’est grâce à cela, en complé­ment de la vue, que ce dernier parvient à loca­li­ser les choses, les êtres et les phéno­mènes autour de lui : si un son arrive plus fort à l’oreille droite, cela implique forcé­ment que ce qui le produit se situe à droite, sachant que ce qu’en­tend l’oreille gauche va être utilisé pour affi­ner cette posi­tion.

C’est aussi en fonc­tion de la balance des graves et des aigus, ou encore des réver­bé­ra­tions des ondes que le cerveau va posi­tion­ner la source sonore dans l’es­pace.

Bref, la stéréo est indis­pen­sable en matière de spatia­li­sa­tion. Et le premier à s’es­sayer la resti­tu­tion stéréo­pho­nique n’est autre que l’in­gé­nieur Clément Ader, bien connu pour son apport à l’avia­tion, et qui invente le Théa­tro­phone, un dispo­si­tif qui permet de suivre un opéra à distance avec deux écou­teurs. C’est ensuite en 1924 que Georges-Clément Lévy invente le terme « stéréo­pho­nie », issu de l’ag­glo­mé­ra­tion de deux mots grecs : stéréo, qui veut dire « spatial » et phono, qui veut dire « son ».

Mais c’est vrai­ment en 1931 avec l’an­glais Alan Blum­lein que la stéréo fait un grand pas en avant avec ce qu’il appelle à l’époque le son binau­ral, pour deux oreilles en somme.

Cet inven­teur de génie dépose un brevet qui décrit des moyens d’amé­lio­rer l’en­re­gis­tre­ment, la trans­mis­sion et la repro­duc­tion sonore. Un brevet dans lequel on trouve les diffé­rentes façons de réali­ser une prise de son stéréo au moyen de deux micros.

Mais ce sera là l’objet de notre prochain 2 minutes. D’ici là, commen­tez, likez et parta­gez cette émis­sion : ciao !

2 minutes pour : 120 secondes pour découvrir l'audio et la musique Voir tous les épisodes de "2 minutes pour : 120 secondes pour découvrir l'audio et la musique"
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.