Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Mesa Boogie TransAtlantic TA-15 Head
Photos
1/303

Test du Mesa Boogie Transatlantic TA-15

test
123 réactions
Les vacances en transat’

On a vu naître ces derniers temps des têtes d’ampli à lampes pour guitare électrique affichant des mensurations réduites et un poids plume, comme le Night Train de Vox. Ce format de tête d’ampli permet aux guitaristes de profiter de leur son sans se ruiner le dos, en appartement, en répétition ou en concert. C’est au tour de Mesa Boogie de sortir sa tête à lampes portable, la Transatlantic. Il ne nous reste plus qu’à tester tout ça et vérifier si Mesa Boogie a réussi son pari…

Débal­lage

 

Mesa Boogie Transatlantic TA-15

Première claque à la sortie du carton, la taille très réduite de l’en­gin : 32 cm de large, 16 cm de profon­deur et 15 cm de hauteur, pour un poids de 5.5 Kilo­grammes.

 

Un « sac de voyage » est fourni avec la tête, histoire de rappe­ler qu’il s’agit d’un format trans­por­table. On y trouve des poches un peu partout pour ranger les petits cadeaux trou­vés au fond du carton :

 

  • Un foots­witch avec un bouton (Chan­nel ½)
  • Un câble HP assez long (envi­ron 5 mètres)
  • Une prise alimen­ta­tion secteur clas­sique

 

La tête dispose d’une poignée en fer rétrac­table qui lui donne un aspect « Lunch­box ». Cette dernière n’est pas un exemple d’er­go­no­mie, mais elle a le mérite d’être présente (après 45 minutes dans le métro pari­sien bondé, mes mains ont regretté l’ab­sence de plas­tique sur la poignée). Le design et les boutons type « gas cooker » donnent un aspect atypique au produit, un peu hors du temps, avec un côté vintage, mais en même temps moderne par les maté­riaux utili­sés (beau­coup de métal). Les fini­tions sont soignées et on ne remarque pas de défauts de fabri­ca­tion, le « Made in USA » fait son effet.

 

Mesa Boogie Transatlantic TA-15

Le clou du spec­tacle appa­raît lorsqu’on allume la tête : une lumière bleue sort des entrailles de la bête pour nous en mettre plein les yeux. Ques­tion de goût, je trouve que ça fait un peu Jacky-Tuning, mais cette sensa­tion s’es­tompe quand le son sort du baffle (ou peut-être lorsqu’on lui tourne le dos…). On aurait aimé avoir la possi­bi­lité de désac­ti­ver l’ef­fet « néon 205 GTI », tant pis ! Essayons d’ou­blier cette faute de goût (qui peut-être ne concerne que moi) et passons aux entrailles de la tête !

 

La Mesa Boogie Trans­at­lan­tic TA-15 est équi­pée de 4 lampes de préam­pli­fi­ca­tion de type 12AX7, et deux lampes d’am­pli­fi­ca­tion de type EL84. Une tech­no­lo­gie breve­tée donne accès à trois modes pour la section ampli­fi­ca­tion, sélec­tion­nables par le biais de switchs en façade. En mode 5 Watts, la tête travaille en Classe A sur un tube de puis­sance, en mode 15 Watts, ce sont deux tubes qui sont toujours utili­sés en Classe A tandis que le mode 25 Watts fonc­tionne en Classe A/B sur deux tubes de puis­sance.

 

Passons main­te­nant aux régla­ges…

 

Face avant et arrière

Mesa Boogie Transatlantic TA-15

On trouve l’en­trée guitare clas­sique avec la prise pour le foots­witch juste en dessous. L’am­pli est doté de deux canaux indé­pen­dants aussi bien au niveau du Master que de l’éga­li­seur, mais aussi au niveau du mode de la section ampli­fi­ca­tion, un bon point.

 

Le premier canal (situé à gauche) comporte un Volume, un égali­seur Bass/Treble et, petit exotisme de Mesa, un master couplé à un filtre coupe haut (Cut). Par un système de Push/Pull, on passe de l’un à l’autre, ce qui est assez éner­vant lorsqu’on cherche le son en jouant sur le Master.

 

Juste après ce bouton un peu agaçant, on trouve un switch « Normal/Top Boost » qui permet de passer d’un son clean avec assez de headroom pour jouer fort et clair à un son plus compressé et plus mordant qui, d’après Mesa, rappelle un certain ampli Vox. Et en dessous, ce que tout le monde attend : le chan­ge­ment de puis­sance au bout des doigts. On dispose de trois posi­tions qui permettent de sélec­tion­ner les trois modes dispo­nibles : 5 Watts, 15 Watts ou 25 Watts. Au milieu, le petit switch qui donne le choix entre un mode manuel pour le chan­ge­ment de canal ou le mode foots­witch pour un chan­ge­ment pédestre.

 

Mesa Boogie Transatlantic TA-15

On arrive au deuxième canal de la bête qui, contrai­re­ment au premier, a trois diffé­rents modes sélec­tion­nables par un autre switch : « Tweed » pour un son Fende­rien, « Hi1 » pour un son plus British et « Hi 2 » qui, d’après le construc­teur, se destine plus aux solos. Les clas­siques boutons de Gain, égali­seur (Bass/Treble) et Master suivent, juste avant les gros switchs de Power et Standby.

 

On peut dire que cette façade est assez sobre, avec peu de boutons, mais quelques subti­li­tés inté­res­santes qui donnent accès à une grande palette de sons.

 

Nous parlions de sobriété dans la face avant, la face arrière ne déroge pas à la règle ! On retrouve une prise d’ali­men­ta­tion, une grille pour la venti­la­tion, une indi­ca­tion des lampes utili­sées, deux prises pour haut-parleurs 4 Ohms et 8 Ohms et basta ! Pas de boucle d’ef­fets, ni de sortie ligne.

 

On branche ?

Mesa Boogie Transatlantic TA-15

Un baffle Mesa Boogie 2X12 hori­zon­tal équipé de 2 Celes­tion Vintage 30 et une Gibson Les Paul Custom 1978 ont été utili­sés avec la tête Trans­at­lan­tic. Les Samples ont été enre­gis­trés au Studio UFO (situé dans les Frigos de Paris XIII) sur un Protools HD3 avec un SHURE SM57 et un Beyer­Dy­na­mic M160 (micro à ruban) préam­pli­fiés par un Chand­ler Limi­ted TG2. Aucune compres­sion, ni égali­sa­tion n’ont été effec­tuées à la prise.

 

Plusieurs prises ont été faites avec les trois puis­sances propo­sées, les diffé­rents modes et à diffé­rents volumes pour écou­ter la palette de sons de l’am­pli. À l’écoute des samples, on voit qu’il est possible d’ob­te­nir énor­mé­ment de sons diffé­rents grâce aux switchs de mode de la section ampli­fi­ca­tion et de style. Le mode 25 Watts en Clean/Normal est un peu brillant à mon goût, mais ce senti­ment change avec le mode Top Boost enclen­ché, qui compresse pas mal le son au passage. Le Métal­leux à la recherche du gros son Mesa type Recti­fier peut passer son chemin, point de son extrême dans cet ampli. Preuve en est avec le canal Over­drive en Mode Hi1 ou Hi2 : les basses deviennent brouillonnes et le son se trans­forme un peu en bouillie à très fort gain.

 

Mesa Boogie Transatlantic TA15

En utili­sa­tion normale, il est possible de pous­ser le gain de l’am­pli et ainsi d’ob­te­nir un joli crunch sans devoir préve­nir ses voisins (ou sans se prendre de remon­trances de la part de l’ingé son en live : « t’es trop fort sur scène ! »). On peut aussi avoir un son très clair et assez fort pour jouer en groupe, même si comme je l’ai dit plus haut, le mode 25 Watts me donne l’im­pres­sion qu’un bouton « Bright » est enclen­ché.

 

Plus on descend la puis­sance de l’am­pli via les petits switchs, plus le son est compressé, en toute logique. Il est certain que l’ac­qué­reur de cette tête d’am­pli réus­sira à trou­ver son bonheur grâce aux possi­bi­li­tés offertes par la Trans­at­lan­tic.

 

Mais trêve de bla-bla, voici les exemples audio avec les réglages utili­sés : T pour Treble, B pour Bass, V pour Volume et M pour Master.

 

 

 

 

OD T3hB3h Hi1–25W-V3h M10
00:0000:13
  • OD T3hB3h Hi1–25W-V3h M1000:13
  • OD T3hB3h Hi1–25W-V11h M1000:13
  • OD T3hB2h Hi1.-25W-V9h M1100:19
  • OD T3hB3h Hi1–5W-V5h M1200:13
  • OD T3hB3h Hi1–15W-V5.h M1000:13
  • OD T3hB3h Hi1–15W-V11h M1000:16
  • OD T3hB3h Hi2–15W-V3h M1000:13
  • OD T3hB3h Hi2–25W-V3h M1000:13
  • OD T3hB3h Hi2–5W-V5h M3h00:13
  • OD T3hB3h Hi2–25W-V12h M1000:16
  • OD T3hB3h Hi2–25W-V5h M1000:13
  • OD T3hB2h TWeed-25W-V3h M2h00:17
  • OD T3hB2h TWeed-25W-V3h M1100:16
  • OD T3hB2h TWeed-15W-V3h M1100:24
  • OD T3hB2h TWeed-25W-V5h M1100:16
  • clean T2h -B2h Normal-15W -V10h00:30
  • clean T2h -B2h Normal-5W -V15h00:29
  • clean T2h -B2h Normal-5W -V14h00:23
  • clean T2h -B2h Top Bo 25 W-V10h00:30
  • clean T2h -B2h Normal 25 W-V11h00:30
  • clean T2h -B2h TopBoo-15W -V10h00:26
  • cleanT2h -B2hTop Boost-15W-V10h00:29

 

 

Conclu­sion

 

Ce fut un plai­sir de tester cet ampli Mesa Trans­at­lan­tic, une fois passé le cap de la lumière néon bleue. On appré­cie le son qu’il délivre, assez typé vintage, bluesy ou rock, au choix. En revanche, nous déplo­rons l’ab­sence de sons extrêmes avec du gain à gogo permet­tant d’exé­cu­ter des Palm Mute propres. Avec toutes les petites options en façade que proposent l’am­pli et ses canaux indé­pen­dants, on arrive à trou­ver un son plai­sant très faci­le­ment. Il est utili­sable aussi bien en répé­ti­tion, qu’en concert grâce à ses 25 Watts et son foots­witch de chan­ge­ment de canal. Bref, s’il ne coûtait pas la modique somme d’en­vi­ron 1200 €, le guita­riste moyen serait aux anges. On aurait préféré un prix en dessous des 1000 € (la barrière psycho­lo­gique) pour faire passer ma pilule plus faci­le­ment. Mis à part cela, les guita­ristes cher­chant une tête trans­por­table au son typé, mais avec de nombreuses options, seront ravis !

Points forts
  • Design réussi
  • 2 canaux
  • Le son Tweed
  • Taille réduite
  • Sacoche de transport pratique
  • Qualité de fabrication
  • Palette de sons grâce aux switchs en façade
  • Puissance suffisante pour les répétitions et acceptable pour les voisins
  • Footswitch fourni
Points faibles
  • Néon bleu « Jacky tuning »
  • Pas de Boucle d’effet
  • Push/pull pour le master/cut
  • Un peu cher
  • Pas de sons extrêmes

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.