Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
pédago
57 réactions

Introduction aux degrés

Les bases de l’harmonie - 5e partie

Alors voilà une situation bien connue des compositeurs… et la raison d’être de cette série d’articles  !

Accéder à un autre article de la série...

Vous avez trouvé une phrase musi­cale qui vous botte, plus que ça même : LE thème qui touchera le cœur et/ou fera bouger les fesses de la planète entière, vous en êtes persuadé. Sauf que toute seule, comme ça, malgré sa puis­sance évoca­trice évidente, votre trou­vaille mélo­dique manque un peu d’épais­seur, de matière. Vous aime­riez la rendre plus char­nue, quoi ! C’est juste­ment là qu’in­ter­vient l’har­mo­ni­sa­tion, avec son arme de prédi­lec­tion : les accords (nous n’abor­de­rons pas le contre­point tout de suite). Sauf que ces accords, il ne s’agit évidem­ment pas de les placer au hasard. Or, nous l’avons vu dans les articles précé­dents, non seule­ment chaque note d’une gamme (donc de la tona­lité d’un morceau) peut être harmo­ni­sée par un accord, mais en plus elle possède une fonc­tion parti­cu­lière. C’est là-dessus que nous allons nous pencher plus profon­dé­ment.

Les degrés

Quand on décide d’har­mo­ni­ser un morceau, il faut veiller à ne pas forcé­ment coller un accord à chacune des notes que l’on trouve : on risque­rait surtout d’abou­tir à un résul­tat… tout sauf harmo­nieux ! Il faut donc agir avec discer­ne­ment. Après avoir défini la tona­lité d’un morceau (voir article 3), la seconde étape d’une harmo­ni­sa­tion consiste donc à repé­rer la fonc­tion des diffé­rentes notes de sa mélo­die. 

Dans le système tonal, les degrés prin­ci­paux sont le Ier et le Ve degré d’une gamme (tous les autres sont plus ou moins dépen­dants de ces deux-là, comme nous le verrons dans un futur article). La note du premier degré d’une gamme est appe­lée la « tonique », car c’est elle qui porte la « tona­lité ». Le Ve degré, appelé domi­nante, est là pour renfor­cer le carac­tère de la tona­lité. En effet, par un effet psychoa­cous­tique – en tous cas en ce qui concerne notre oreille occi­den­tale – chaque note est « atti­rée » par celle se situant une quinte juste en dessous d’elle. Vous pouvez tenter l’ex­pé­rience. En-dehors de tout contexte de morceau, jouez une note, n’im­porte laquelle, et faites-la suivre de celle située exac­te­ment une quinte juste (3 tons et demi, cf article 1) en dessous d’elle : vous obtien­drez immé­dia­te­ment une sensa­tion de réso­lu­tion, de fin si vous préfé­rez. La seconde note jouée par vous sera alors la tonique de la tona­lité. La domi­nante sera la première note jouée.

Les degrés de la gamme musicale
Les degrés de la gamme musicale
Les degrés de la gamme musicale
00:0000:00

Ce mouve­ment du Ve vers le Ier degré de la gamme est appelé une cadence (du latin « cadere », tomber) parfaite. Cette formule est souvent utili­sée pour termi­ner un morceau. Donc, dans de nombreux cas, les deux degrés employés à la fin de la mélo­die d’un morceau sont donc la domi­nante (ou l’une des notes consti­tuantes de l’ac­cord de domi­nante, comme nous le verrons prochai­ne­ment) et la tonique (ou l’une des notes consti­tuantes de l’ac­cord de tonique). Il existe bien d’autres cadences, et chacune possède un rôle bien précis dans la compo­si­tion et l’har­mo­ni­sa­tion d’un morceau, ce qui fera l’objet d’un prochain article. Pour l’ins­tant, pour­sui­vons notre première étude sommaire des degrés d’une tona­lité donnée.

Après les degrés I et V, le plus impor­tant est le IVe, celui de la sous-domi­nante. Il a pour fonc­tion de renfor­cer le Ve degré. On trou­vera dans de nombreux morceaux un accord de sous-domi­nante précé­dant la cadence parfaite V-I.

Ici, 2 exemples illus­trant la même cadence IV-V-I, d’abord avec les degrés « nus », puis sommai­re­ment harmo­ni­sés :

Les degrés de la gamme musicale
00:0000:00

Si vous vous repor­tez à l’ar­ticle précé­dent, vous consta­te­rez deux choses concer­nant les accords corres­pon­dant aux degrés I, IV et V d’une gamme majeure La première, c’est qu’ils sont tous majeurs, juste­ment. La seconde, c’est qu’ils regroupent à eux trois toutes les notes de la gamme, comme on peut le voir dans l’exemple suivant : 

Les degrés de la gamme musicale

On peut donc, dans l’ab­solu, harmo­ni­ser basique­ment n’im­porte quel morceau « clas­sique » occi­den­tal en ne s’ap­puyant que sur les accords de ces degrés-là. 

Si l’on se rappelle l’ar­ticle 3 de cette série, on constate égale­ment que les degrés IV et V d’une tona­lité sont des tons voisins de la tonique, situés immé­dia­te­ment à gauche et à droite de la tonique sur le cycle des quintes. Il est donc facile, à partir de ce dernier, de repé­rer les degrés IV et V de n’im­porte quelle gamme et ainsi de débu­ter l’har­mo­ni­sa­tion d’un morceau, quelle que soit sa tonique.

La prochaine fois, nous étudie­rons les autres degrés de la gamme, et évoque­rons rapi­de­ment le cas de l’har­mo­ni­sa­tion en mode mineur.

← Article précédent dans la série :
Comment construit-on des accords ?
Article suivant dans la série :
Les autres degrés de la gamme majeure et le mode mineur →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.