Théorie musicale
Forums thématiques Théorie musicale
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Les bases de l'harmonie - 36e partie

Bien débuter Les mouvements de voix dans le voice-leading
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail

Nous avons vu dans l'article précédent les notes qui pouvaient être utilisées dans un voicing et celles qui devaient si possible être évitées. Dans le présent article, nous nous intéresserons moins aux voicings qu'au voice-leading, et à certaines règles qui président à son élaboration.

La construction du voice-leading

Comme je vous l'expliquais en préambule dans l'article 30 en introduction aux voice-leading, un voice-leading correctement mené vise à obtenir des mouvements de voix cohérents. Rappelez-vous de ce que je vous ai dit à la fin de ce même article. Je vous y ai parlé des différentes voix d'harmonisation : la mélodie, la basse et les voix intermédiaires. La mélodie et la ligne de basse peuvent être relativement libres dans leur construction, en ce sens qu'elles peuvent être constituées aussi bien de mouvements conjoints que disjoints (voir article 22). En ce qui concerne les voix intermédiaires en revanche, même s'il ne s'agit pas d'une obligation, on considérera qu'il est tout de même plutôt souhaitable qu'elles se développent par mouvements conjoints. On préférera donc produire des mélodies secondaires constituées des notes les plus proches possibles les unes des autres (cf article 22).

Pourquoi cela ? Par nature, la recherche de mouvements conjoints dans la construction de votre voice-leading permet d'éviter des sauts de notes trop importants. Et plus une voix reste dans un espace donné, moins elle risque de venir empiéter sur les autres voix, et en conséquence, plus son message musical sera clair. C'est le cas notamment de la mélodie secondaire dans l'exemple de l'article 31. Vous pouvez constater qu'elle est exclusivement constituée de mouvements conjoints, et qu'elle est donc parfaitement délimitée dans son espace sonore.

Nous allons maintenant étudier quelques règles permettant de construire notre voice-leading selon les mouvements de la fondamentale (on considérera dans ce cas de figure que la fondamentale est en basse, et que les accords au-dessus se développent de manière ouverte).

Les mouvements de voix

Les mouvements des voix évoluent différemment selon les mouvements de la fondamentale. Nous allons voir cela plus en détail dans les exemples suivants. Quand le mouvement de la fondamentale se fait sur une faible amplitude, les autres voix suivent de manière parallèle. Dans l'exemple suivant, nous avons un mouvement de fondamentales d'un ton, et donc les autres voix évoluent de manière parallèle.

mouvement de un ton
00:0000:00

Quand une fondamentale se déplace d'une tierce, on aura soit un mouvement parallèle, soit un mouvement contraire des voix. La même chose vaut pour un déplacement de sixte.

Dans l'exemple suivant, le premier mouvement est parallèle alors que le second est contraire.

mouvement de tierce parallèle
00:0000:00

 

mouvement de tierce contraire
00:0000:00

Enfin, quand une fondamentale se déplace d'une quarte ou bien d'une quinte juste, la tierce se déplace vers la septième et vice versa.

Ici, le Fa # (tierce) du premier accord  va vers le Sol (septième) du second accord, et le Do (septième) du premier accord vers … le Do (tierce) du second accord.

mouvement de quarte
00:0000:00
← Article précédent dans la série :
Les voicings, les notes importantes et celles à éviter
Article suivant dans la série :
Les voicings droppés →
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail