Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
pédago
2 réactions

Registres & tessitures

Registres & tessitures

Dans cet article, nous allons essayer de passer en revue les différents registres et tessitures concernant les principaux instruments de musique d'un orchestre.

Si la notion de tessi­ture est assez évidente à comprendre, il n’en va pas de même en ce qui concerne le registre, domaine pour­tant très impor­tant pour l’équi­libre d’une orches­tra­tion.

La tessi­ture repré­sente l’éten­due de tout le « spectre sonore » (au sens large) d’un instru­ment, c’est-à-dire la distance entre la note la plus grave et la plus aiguë.

Le registre désigne une éten­due de notes située soit dans les graves, médiums, ou aiguës de la tessi­ture d’un instru­ment.

Les instru­ments voient leur tessi­ture divi­sée en trois ou quatre registres, le grave, le médium, l’aigu et le suraigu. Ces distinc­tions sont très impor­tantes car selon l’ins­tru­ment, chaque registre possède des carac­té­ris­tiques de puis­sance sonore, voir de timbre, diffé­rentes. Ce phéno­mène joue direc­te­ment sur l’équi­libre des masses sonores de l’or­chestre et doit guider en perma­nence notre façon d’or­ches­trer.

Les registres extrêmes des instru­ments ne sont pas toujours évidents à appré­hen­der car ils posent des problèmes d’exé­cu­tion ou de puis­sance. Il n’y a pas de mauvais registres en soit, il faut juste les utili­ser à bon escient. Il faut aussi se souve­nir que tous les trilles et toutes les batte­ries ne sont pas possibles pour chaque instru­ment, et que certains enchaî­ne­ments de notes posent des diffi­cul­tés aux instru­men­tistes, donc des lour­deurs que l’on évite en orches­trant. Un traité d’ins­tru­men­ta­tion sera d’une précieuse aide pour ceux qui veulent appro­fon­dir ce vaste et déli­cat sujet.

Tous les exemples suivants sont indiqués avec le Do3 comme réfé­rence comme sur la plupart des synthé­ti­seurs ou sampleurs pour faci­li­ter le travail avec les machines. Il faut savoir que dans les trai­tés d’or­ches­tra­tion clas­sique la réfé­rence est le Do4 aussi appelé « Do serrure ». C’est dans tous les cas la même note.

Les registres de chaque instru­ment sont donnés en notes réelles et non en notes écrites.

Les bois

Le groupe des bois est certai­ne­ment le groupe le moins homo­gène de l’or­chestre, ceci est dû à la nature des instru­ments qui le composent. Certains instru­ments tels que les clari­nettes sont capables de toutes les nuances de jeu dans tous leurs registres, elles passent sans problème de niente (nuance à laquelle on n’en­tend plus qu’un léger souffle plus faible que ppp) à des fff endia­blés. D’autres, comme le haut­bois, descendent diffi­ci­le­ment en dessous d’un mp dans leur registre grave. Les bois sont les instru­ments qui possèdent des diffé­rences de registres très carac­té­ris­tiques.

 

Piccolo (Pic.)

Registres du Picollo
  • Grave : Ré4 → Sol#4
  • Médium : La4 → Sol#5
  • Aigu : La5 → Fa#6
  • Suraigu : Sol6 → Do7
Piccolo

Le piccolo est un instru­ment trans­po­si­teur, c’est-à-dire que la note écrite sur la parti­tion n’est pas la note enten­due. Le piccolo sonne donc une octave au-dessus de la note écrite.

Grande Flûte (Fl.)

Registres de la grande flute
  • Grave : (Si2)* Do3 → Sol#3
  • Médium : La3 → Sol#4
  • Aigu : La4 → Sol#5
  • Suraigu : La5 → Do6
Grande flute

Pour obte­nir le Si2, le flûtiste rajoute un morceau de tube appelé « patte de Si » de manière à rallon­ger le tube.

Flûte en Sol ou Flûte Alto (Fl. en sol)

Registres de la flute alto

  • Grave : Sol2 → Sol#3
  • Médium : La3 → Sol#4
  • Aigu : La4 → Sol5

 

Tout comme le piccolo, la flûte en sol est un instru­ment trans­po­si­teur, c’est-à-dire que la note écrite sur la parti­tion n’est pas la note enten­due. La flûte alto trans­pose une quarte juste en dessous de la note écrite.


Do3 écrit sonne Sol2.

Haut­bois (Hb.)

Registres du haut­bois
  • Grave : Sib2 → Fa#3
  • Médium : Sol3 → La4
  • Aigu : Sib4 → Mi5
  • Suraigu : Fa5 → La5
Hautbois

 

Cor Anglais (C. angl.)

Registres du cor Anglais
  • Grave : Mi2 → Do#3
  • Médium : Ré3 → Ré#4
  • Aigu : Mi4 → Do5

 

Le Cor Anglais trans­pose une quinte juste en dessous de la note écrite. Si2 écrit sonne Mi2.

 

Clari­nettes (Cl.)

Les deux types de clari­nettes les plus couram­ment utili­sées sont la clari­nette en La et la clari­nette en Sib. On les écrit de la même manière, mais elles trans­posent diffé­rem­ment.

La clari­nette en La sonne une tierce mineure en dessous de la note écrite.

 

La clari­nette en Sib sonne une seconde majeure en dessous de la note écrite.

Registres de la clari­nette :

  • Grave : Mi2 → Do#3
  • Médium : Ré3 → Si4
  • Aigu : Do5 → Do#6
  • SurAigu : Ré6 → La6

 

Clari­nettes Piccolo

Il existe deux types de clari­nettes piccolo qui possèdent les mêmes registres et qui s’écrivent de la même manière que les clari­nettes en La et en Sib.

Il y a la clari­nette en Mib qui sonne une tierce mineure au-dessus de la note écrite.

Et la clari­nette en Ré qui sonne une seconde majeure au-dessus de la note écrite.

 

Clari­nettes Basse (Cl. Basse)

La clari­nette basse sonne une neuvième majeure en dessous de la note écrite.

Registres de la clari­nette basse

  • Grave : Fa2 → Sol#3
  • Médium : La3 → Sol#5
  • Aigu : La5 → Mi6

 

Basson (Bn.)

  • Registres du basson

  • Grave : Sib0 → Do#2
  • Médium : Ré2 → Do#3
  • Aigu : Ré3 → La#3
  • Suraigu : Si3 → Mib4
Basson

 

 

Contre­bas­son (Cbn.)

Registres du contre­bas­son

  • Grave : Sib-1 → Do#1
  • Médium : Ré1 → Do#2
  • Aigu : Ré2 → Sib2


Le contre­bas­son sonne une octave en dessous de la note écrite.

Les Saxo­phones

NB : le saxo­phone fait bien partie des bois car il a une anche en roseau ou en bambou, malgré son corps en cuivre !

Tous les saxo­phones s’écrivent de la même manière, la tessi­ture varie selon la trans­po­si­tion de chaque modèle. Ils sont de manière géné­rale très homo­gènes sur toute l’éten­due de leur tessi­ture, comme les clari­nettes, sauf pour leur registre grave où il est diffi­cile de descendre sous le mp.

 

 

Tessitures des saxophones

Le sopra­nino en Mib trans­pose une tierce mineure au-dessus de la note écrite.

Sopranino en Mib

Le soprano en Sib trans­pose une seconde majeure en dessous de la note écrite.

Soprano en Sib

L’alto en Mib trans­pose une sixte majeure au-dessus de la note écrite.

Alto en Mib

Le ténor en Sib trans­pose une neuvième majeure en dessous de la note écrite.

Ténor en Sib

Le bary­ton trans­pose une trei­zième majeure au-dessus de la note écrite.

Baryton

 

Les cuivres

Le groupe des cuivres est très homo­gène et les instru­ments le compo­sant sont capables des mêmes perfor­mances sur l’en­semble de leurs registres.

Cor (C.)

Registres du Cor

  • Grave : (Sol0) Fa1 → Do#2
  • Médium : Ré2 → Fa#2
  • Aigu : Sol2 → Do#4
  • SurAigu : Ré4 → Fa

Tessiture du cor

Le cor est un instru­ment qui trans­pose une quinte juste en dessous de la note écrite.

Tesssitures du cor (transposé)

 

Trom­pettes (Trp.)

On utilise couram­ment à l’or­chestre soit la trom­pette en Do (orchestres euro­péens), soit la trom­pette en Sib.

Registres des trom­pettes en do

  • Grave : Fa#2 → La#2
  • Médium : Si2 → Sol#4
  • Aigu : La4 → Do5

Trompette en Do

 

Registres des trom­pettes en Si b

  • Grave : Mi2 → La#2
  • Médium : Si2 → Sol#4
  • Aigu : La4 → Do5

Trompette en Sib

La trom­pette en Sib sonne une seconde majeure en dessous de la note écrite.

 

Registres du trom­bone ténor

  • Grave : Mi1 → La1
  • Médium : Sib1 → Fa#3
  • Aigu : Sol3 → Sib3


Trombone ténor

 

Registres du trom­bone basse

  • Grave : Sib0 → Fa#1
  • Médium : Sol1 → Sol#2
  • Aigu : La2 → Sib3

Trombonne basse

 

Registres du tuba

  • Grave : Ré0 → Si0
  • Médium : Do1 → Mi2
  • Aigu : Fa2 → Sol3

Tuba

 

Les claviers

Marimba

 

Célesta

Célesta (transposé)

Le célesta trans­pose une octave juste au-dessus de la note écrite.

Tessiture du célesta width=

 

Glocken­spiel

Tessiture du Glockenspiel

Le Glocken­spiel trans­pose une octave juste au-dessus de la note écrite.

Tessiture du Glockenspiel (transposé)

 

Marimba

Marimba

 

Vibra­phone

Vibraphone

Les cordes

ViolonsLes cordes sont, sans aucun doute, le groupe le plus homo­gène de l’or­chestre capable de toutes les nuances du ppp au fff sur toute leur tessi­ture. À la diffé­rence des instru­ments à vent, on parle plus de la carac­té­ris­tique parti­cu­lière de chaque corde d’un instru­ment que de registres à propre­ment dit. Il est très courant, par exemple, de donner aux violons une mélo­die à jouer unique­ment sur la corde de sol car on recherche l’ex­pres­sion parti­cu­lière que seule cette corde peut procu­rer. Le fait de ne pas chan­ger de corde favo­rise aussi l’unité du timbre. Cette tech­nique parti­cu­lière se note, sul sol, et peut s’ap­pliquer à n’im­porte quelle corde de chaque instru­ment de cette famille.

Imagi­nons un trait mélo­dique que les altos vont jouer sul do. La phrase paraî­tra assez sombre du fait du carac­tère parti­cu­lier de cette corde. Main­te­nant, si nous voulons lui donner plus d’am­pleur, rendre ce trait plus lyrique, la meilleure solu­tion sera de la donner aux violon­celles qui la joue­ront sur la corde de ré aux quali­tés plus «  chan­tantes  » que la corde de do des altos. Voici un autre exemple de travail sur les carac­té­ris­tiques parti­cu­lières de chaque instru­ment.

Violon

Violon

Alto

Les altos se notent en clé d’ut trois.

Alto notation

 

Violon­celle

Violoncelle

 

Contre­basse (Donnée en notes écrites)

Contrebasse

 

La contre­basse trans­pose une octave en dessous de la note écrite.

Contrebasse (transposé)

 

Harpe

Harpe

 

Préci­sons pour la harpe qu’il y a en tout 3 notes qui ne peuvent être alté­rées : le do et le ré les plus graves (les 4éme en dessous du la 440), et le sol aigu (le 4éme au dessus du do serrure).

 

Guitare

Guitare

La guitare est un instru­ment qui trans­pose une octave en dessous de la note écrite.

Guitare transposé

Voilà un rapide tour d’ho­ri­zon des divers instru­ments qui composent l’or­chestre. Je vous conseille, toujours dans un souci de mieux imiter la réalité de l’or­ches­tra­tion, de passer un peu de temps à étudier les diffé­rentes carac­té­ris­tiques sonores des instru­ments que vous utili­sez dans vos sampleurs. Il est impor­tant de comprendre pourquoi, par exemple, l’har­mo­nie est donnée à un groupe d’ins­tru­ments spéci­fique, et surtout pourquoi ils sont dispo­sés dans un ordre parti­cu­lier, alors que d’autres jouent la mélo­die dans un registre précis.

Ressources

« Traité de l’or­ches­tra­tion » Volume I, Charles Koechlin-Ed. M.Eschig
« La musique et l’image », Maurice Coignard-Ed. M.Eschig
« Les instru­ments d’or­chestre », A.-F. Mares­cot­ti—Ed. Jean Jobert

  • Hdartois 25 posts au compteur
    Hdartois
    Nouvel·le AFfilié·e
    Posté le 19/03/2013 à 19:43:34
    merci pour ce travail. ça évite d'ouvrir le koechlin à tout bout de champ.
  • Netien 2 posts au compteur
    Netien
    Nouvel·le AFfilié·e
    Posté le 24/01/2019 à 19:52:37
    Bonjour, j'aimerais vous signaler une erreur importante sur les saxophones. Vous mettez leur tessiture jusqu'au Sol aigu (écrit).

    Malheureusement c'est faux. Ce sol aigu (Sol5) est non seulement en-dehors de la tessiture normale sur l'immense majorité des saxophones, mais en plus c'est l'une des notes les plus difficile à jouer même pour les instrumentistes avancés qui savent utiliser le registre suraigu ! Je veux dire par là qu'il est même plus difficile a jouer que d'autres notes qui sont encore plus aigües (typiquement le La juste au-dessus, sûrement la note suraigüe la moins difficile.), ce qui peut d'ailleurs sembler contre-intuitif, je vous l'accorde.

    Donc jusqu'à quelle note écrire, en général ? Pour le registre normal certains sax vont jusqu'au Fa#, et certains (et non des moins bon) jusqu'au Fa seulement. De plus ces notes aigües tendent à être difficilement juste, je conseillerait donc de ne pas aller au delà du Fa (Fa5) en général.

    Si vous avez un fou furieux du sax prêt à bosser votre partition chez lui alors vous pouvez rajouter à peu près une octave, avec nuance minimum mf pour les notes dans cet octave.

    J'espère pouvoir vous aider à améliorer cet article par ma contribution.

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.