Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Yamaha THR10
Photos
1/445

Test de l’ampli de voyage Yamaha THR10

Ampli combo à modélisation pour guitare de la marque Yamaha appartenant à la série THR

Acheter
test
39 réactions
Petit mais costaud
9/10
Partager cet article

Yamaha propose dans sa gamme d’amplis un nouveau modèle : le THR10. À s’y méprendre, il ressemble à une petite tête d’ampli traditionnelle. Mais en fait, le produit cache quelques surprises…

 

Yamaha THR10

Ses dimen­sions sont de 360×183.5×140mm pour un poids de 2.8 kilo­grammes. La fini­tion crème et son boitier métal­lique avec les boutons de type vintage contri­bue à lui donner un style très « old school », même si l’am­pli reste réso­lu­ment moderne dans sa concep­tion. Les effets inté­grés dans ce petit ampli­fi­ca­teur béné­fi­cient de la tech­no­lo­gie de modé­li­sa­tion VCM (Virtual Circui­try Mode­ling) déve­lop­pée par la firme et utili­sée sur pas mal de leurs produits. Cette tech­no­lo­gie est censée repro­duire les carac­té­ris­tiques des circuits analo­giques de nos grands-parents dignes de la chaleur de ces bonnes vieilles lampes d’an­tan.

La très grande sobriété de cet ampli­fi­ca­teur ne sera pas pour déplaire aux musi­ciens qui recherchent quelque chose de simple et effi­cace.

Baby let’s play house !

Yamaha THR10

L’am­pli est fourni avec son adap­ta­teur secteur 100/240 Volts (50/60Hz), mais aussi quelques acces­soires dont un mode d’em­ploi sous forme papier (complet et très bien docu­menté avec de nombreuses illus­tra­tions icono­gra­phiques), un cordon de raccor­de­ment à votre PC/MAC avec un port USB 2 et enfin un mini-jack (avec entrée et sortie stéréo) afin de raccor­der l’am­pli à un enre­gis­treur audio (MD, MP3, etc.).  Afin de vous enre­gis­trer sur votre PC/MAC, le séquen­ceur présent Cubase Al de Stein­berg sur le DVD-ROM vous est gracieu­se­ment offert.

La face arrière du THR10 comporte une prise DC IN afin d’ali­men­ter par le secteur votre ampli ainsi qu’un port permet­tant de le relier à votre ordi­na­teur via un câble USB. Nous verrons ulté­rieu­re­ment toutes les finesses de réglages possibles grâce à l’in­ter­face THR. La face avant se présente sous la forme d’une grille perfo­rée avec des lignes paral­lèles proté­geant les deux haut-parleurs situés de chaque côté et déli­vrant chacun 5 Watts.  La « tête » suffit donc à elle-même et n’a pas besoin de haut-parleur supplé­men­taire. Un très bon point ! Les 4 vis de type Allen contri­buent à donner à l’en­semble un côté très sobre et distin­gué. Tous les réglages et les diodes pour l’ac­cor­dage se trouvent en avant de la poignée de trans­port faci­li­tant ainsi l’ac­cès à toutes les fonc­tion­na­li­tés de cette petite machine à sons !

Yamaha THR10

La mise en œuvre du THR10 est très proche du « plug and play ». Une fois le bouton « On » activé, une lumière tami­sée orange (qui n’est pas sans rappe­ler la lumière des lampes sur les ampli­fi­ca­teurs tradi­tion­nels) est diffu­sée via la grille d’aé­ra­tion.  L’am­pli­fi­ca­teur est doté de la « tech­no­lo­gie stéréo­pho­nique éten­due » [sic]. Celle-ci permet d’of­frir une image stéréo­pho­nique plus large que d’or­di­naire en simu­lant un écart plus grand entre les deux enceintes. Cette fonc­tion pourra être mise hors service à souhait avec le bouton TAP/TUNER.

My Amp is rich !

Yamaha THR10

On branche le jack de sa guitare dans la prise INPUT réser­vée à cet effet. La fiche est de bonne facture et soli­de­ment arri­mée au corps de l’am­pli. On choi­sit son ampli­fi­ca­teur parmi 5 propo­si­tions (Modern, Brit Hi, Lead, Crunch ou Clean). Une LED vous montre la posi­tion sur laquelle vous vous êtes arrêté. Il suffit ensuite d’ajus­ter le GAIN et enfin le niveau MASTER. On pourra travailler le timbre en fin de course avec une égali­sa­tion à 3 bandes (grave, médium, aigu). Le niveau de sortie du haut-parleur se fait grâce au poten­tio­mètre GUITAR OUTPUT.

En plus de la guitare élec­trique, le THR10 propose 3 autres types d’am­pli­fi­ca­tion :

  • BASS : cette posi­tion vous permet­tra d’ob­te­nir des sons adap­tés pour la basse.
  • ACO : l’en­trée élec­tro-acous­tique est pratique certes, mais le rendu n’est pas très convain­cant. Cela étant dû aux carac­té­ris­tiques des petites enceintes internes qui ne permettent pas un rendu opti­mal des fréquences déli­vrées par une guitare élec­tro-acous­tique. Du coup, le son est terne, plat et sans relief.
  • FLAT : cette entrée est réser­vée aux sources autres que la guitare, par exemple un clavier ou un iPod.

Les commandes GAIN et MASTER fonc­tionnent de la même façon que sur un ampli­fi­ca­teur tradi­tion­nel. GAIN contrôle le gain du préam­pli­fi­ca­teur ainsi que la distor­sion tandis que MASTER va affec­ter le niveau de l’am­pli­fi­ca­teur de puis­sance.

Yamaha THR10

En posi­tion clean, les timbres sont clairs et riches sans être criards grâce à l’ajout d’un soupçon de velouté dans les hautes fréquences. On se rapproche ici très près du timbre améri­cain très cris­tal­lin et réso­nant des amplis Fender.

La posi­tion crunch, réso­lu­ment très rock, imite le son des tubes de classe A qui rappelle sans équi­voque le son très britan­nique des ampli­fi­ca­teurs Vox AC30. Les sons sont brillants, puis­sants et offrent une très grande dyna­mique. Le claquant des accords ouverts font direc­te­ment écho aux albums Brit Pop du début des années 60s.

La posi­tion Lead offre un son chaud, rond, très riche en harmo­niques et rela­ti­ve­ment homo­gène.

En mode Brit Hi, on obtient de distor­sions impor­tantes pour des ryth­miques puis­santes et massives. On se rapproche ici du timbre déli­vré par la série des Marshall JCM 800.

Enfin, la posi­tion Modern offre un gain très élevé. On obtient une belle compres­sion qui rappelle aisé­ment les ampli­fi­ca­teurs Mesa Boogie. Cette posi­tion est parfaite pour le métal, le hard rock, le néomé­tal et pour les shred­ders.

Tous les exemples audio ont été réali­sés avec une Gretsch Elec­tro­ma­tic G-5129. La guitare élec­tro-acous­tique est une Gibson J-45 avec un trans­duc­teur installé d’usine.

D’une manière géné­rale, les sons sont très bons pour un ampli de cette taille. La dimen­sion des haut-parleurs de permet pas d’avoir beau­coup de graves, mais le rapport taille/volume reste impres­sion­nant. Sur certaines modé­li­sa­tions, le réglage de graves n’est pas très effi­cace.

 

posi­tion clean
00:0000:22
  • posi­tion clean00:22
  • posi­tion clean flan­ger00:27
  • posi­tion crunch00:22
  • posi­tion brit hi00:25
  • lead british blues combo00:20
  • posi­tion lead reverb00:22
  • posi­tion aco00:34

Une fois votre ampli­fi­ca­tion choi­sie, vous pour­rez ajou­ter à votre palette sonore 4 effets : un chorus, un flan­ger, un phaser et un trémolo que l’on peut ajus­ter à souhait avec le poten­tio­mètre EFFECT. Et enfin, 4 délais et réver­bé­ra­tions que l’on peut cette fois-ci régler avec le poten­tio­mètre DLY/REV.

Yamaha THR10

Cet ampli, s’il n’est pas assez petit afin de se glis­ser dans la housse de votre guitare, demeure rela­ti­ve­ment compact. Ainsi, vous pour­rez, grâce à sa petite poignée chro­mée, faci­le­ment l’em­por­ter dans tous vos dépla­ce­ments et fera aussi bien l’af­faire en loge afin de s’échauf­fer avant une pres­ta­tion scénique que chez vous dans votre salon afin de ne pas déran­ger vos voisins.

L’ac­cor­deur inté­gré est pratique et précis. Afin d’ac­cé­der ou de quit­ter cet outil, il suffit simple­ment d’ap­puyer sur la touche TAP/TUNER pendant quelques secondes. Une fois enclen­ché, il décon­necte auto­ma­tique­ment aussi bien le haut-parleur que la prise casque. L’ac­cor­dage est rapide grâce notam­ment au petit écran muni de petites diodes rouges qui vous indique­ront si la note est trop haute ou trop basse. La justesse sera bonne une fois la diode verte allu­mée.

Le double système d’ali­men­ta­tion vous permet­tra de vous servir du THR10 aussi bien à la maison qu’en dépla­ce­ment puisqu’il fonc­tionne égale­ment avec 8 piles de type LR6.

Raccor­de­ment à un ordi­na­teur

Les recom­man­da­tions du construc­teur pour une utili­sa­tion opti­male du THR10 avec votre ordi­na­teur sont : Windows 7 (32 ou 64 bits) ou Mac OS X 10, 2 Gigas de RAM mini­mum, une CPU Intel ou Dual Core et une réso­lu­tion d’écran de 1280×800.

La connexion de l’ap­pa­reil à un ordi­na­teur vous permet­tra de faire 3 choses :

  • lire des fichiers audio de l’or­di­na­teur vers le THR10
  • effec­tuer l’édi­tion des réglages de l’am­pli grâce à l’in­ter­face THR
  • enre­gis­trer le signal audio en utili­sant, par exemple, Cubase Al 6 fourni avec le package

Après avoir télé­chargé le plug-in ainsi que l’ap­pli­ca­tion THR (dispo­nibles gratui­te­ment sur le site de Yamaha), l’ins­tal­la­tion est simple et rapide. On se laisse guider en suivant atten­ti­ve­ment les instruc­tions sur l’écran. Il vous faudra ensuite instal­ler Cubase.

Yamaha THR10

Une fois Cubase, le driver et l’in­ter­face THR instal­lés, on va pouvoir relier le THR10 à l’or­di­na­teur grâce au câble USB fourni. Une fois connecté à notre ordi­na­teur, le volume de sortie de l’am­pli est commandé par le bouton OUTPUT USB/AUX sur le THR. Cubase recon­naît auto­ma­tique­ment le THR. Notre ampli est prêt à l’em­ploi. On se sert alors de notre ampli­fi­ca­teur comme d’une inter­face audio­nu­mé­rique et on accède très simple­ment aux réglages de l’am­pli sur notre écran d’or­di­na­teur. L’er­go­no­mie de l’édi­teur THR est très intui­tive. Il permet d’ajus­ter et de travailler son timbre en ajus­tant la tona­lité, le gain, ajou­ter des effets, etc. Un “compres­seur” et un “noise gate” sont aussi présents dans la fenêtre du THR mais unique­ment éditables via l’in­ter­face. Il permet aussi de sauve­gar­der sur votre disque dur vos réglages et de trans­fé­rer les modi­fi­ca­tions vers l’am­pli. Pour cela, il suffira juste de main­te­nir enfon­cée la touche USER MEMORY pendant plusieurs secondes sur la banque mémoire sélec­tion­née sur le THR10. 5 réglages pour­ront ainsi être mémo­ri­sés. Il vous sera aussi possible de télé­char­ger une banque de présets sur le site de Yamaha que vous pour­rez ensuite bascu­ler et enre­gis­trer dans la banque de sons du THR10. Le tout est donc pratique et sympa !

En conclu­sion

Autant dire que ce petit ampli nous a éton­nés grâce à son format compact et sa qualité sonore tout à fait hono­rable. Le THR10 pourra conve­nir aussi bien pour le musi­cien débu­tant que le guita­riste confirmé qui cherche un petit ampli afin de se chauf­fer les doigts avant un concert. Son ergo­no­mie et sa robus­tesse en feront un outil utili­sable aussi bien à la maison qu’en exté­rieur grâce à son système d’ali­men­ta­tion par piles. Nous n’avons pas pu tester la durée de vie des piles en utili­sa­tion conti­nue, mais celle-ci est esti­mée par le construc­teur entre 6 et 7 heures. Le prix est un peu élevé, mais le produit est vrai­ment sédui­sant.

9/10
Points forts
  • Le design vintage réussi
  • Léger et compact
  • Sons globalement très bons
  • Accordeur et effets intégrés
  • Qualité de fabrication
  • Peut fonctionner sur piles
  • Interface audio USB intégrée
  • Entrée AUX pour jouer sur un playback
Points faibles
  • Un peu cher
  • La position ACO un peu décevante
  • EQ parfois peu efficace

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.