Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Hiwatt T20
Photos
1/96

Test du Hiwatt T20

Ampli combo tout lampe pour guitare de la marque Hiwatt appartenant à la série Tube

test
56 réactions
Hiwatt it all

Hiwatt sort les Tube Series, une gamme d'amplis de petite taille censée offrir à moindre volume et moindres frais les caractéristiques sonores libellées British de leurs légendaires grands frères. Trois puissances sont d'ores et déjà disponibles, 40W, 20W et 10W, toutes déclinées en combo ou tête seule. Voyons si le pari est tenu avec un tour d'horizon du cadet de la série, le T20 combo.

Hiwatt to know more

Hiwatt T20

D’un point de vue tech­nique, le T20 est équipé de deux EL84 pour la partie puis­sance, deux 12AX7 et une 12AU7 pour la partie préam­pli­fi­ca­tion. Deux canaux (clean et over­drive) sont au programme et acces­sibles au pied soit avec le foots­witch fourni (OD/Clean et reverb On/Off) ou par la façade par un petit pous­soir, avec chacun leur gain, et un master pour le tout (pas de réglage de diffé­ren­cia­tion des niveaux de sortie des deux canaux, donc). L’EQ trois bandes est commune aux deux canaux. Notons au passage la présence d’un push/pull sur le réglage des médiums qui permet de déca­ler vers l’aigu la bosse de fréquences. On trou­vera ça utile, par exemple, lorsqu’on veut un son légè­re­ment plus pincé pour l’en­re­gis­tre­ment d’un lead. Reste à mention­ner, un réglage de volume de la réverbe, ainsi que deux switchs inévi­tables : Standby et Power. Voilà pour la façade. Sur le panneau arrière, on trouve la prise jack pour le foots­witch (fourni, et actif pour la réverbe et le chan­ge­ment de canal), un line-out (permet­tant de reprendre sur une table ou dans un ampli de puis­sance le signal du préamp du T20) et une sortie spea­ker 8 Ohms, on pourra donc utili­ser le T20 comme une tête et alimen­ter tout autre baffle. Le HP de 12 pouces du T20 est un Medusa 150 de chez Fane, marque qui équipe les Hiwatt depuis près de 40 ans…

Pour résu­mer, le T-20 a ici les carac­té­ris­tiques d’un ampli conçu pour l’en­re­gis­tre­ment, le jeu à la maison et le café concert. J’ai donc testé ce T20 avec trois guitares : Un LP Custom, une Strat Tom Ander­son, et une Gretsch Billy Bo.

Hiwatt to make it clear !

Hiwatt T20

Le son clair est le fer de lance de la marque, réputé pour sa large bande de fréquence, ce son très tassé et chaud tout en restant ultra aérien. Ce nouveau T-20 ne déçoit pas, et on retrouve malgré sa petite puis­sance la légère compres­sion dans les graves et la brillance flat­teuse habi­tuelle et tota­le­ment non agres­sive de chez Hiwatt. On a ici un vrai canal clair qui ne crun­chera qu’avec les guitares à très haut niveau de sortie et le gain à plus de 2 heures. Vous pouvez écou­ter le sample avec la Les Paul Custom, dont le micro aigu est une sorte de « Fran­ken­stein », le micro de la guitare d’EVH, avec deux bobines issues de deux micros diffé­rents, et dont la résis­tance de sortie est tout de même de 24 kOhms : ça crunche à peine, alors que l’am­pli était à rende­ment hono­rable.

Hiwatt T20

Le canal clair du T20 ne déroge pas à la règle : comme ses grands frères (voire aïeux…), il encaisse à merveille et sublime les chaî­nages de pédales. Vous ne souf­fri­rez pas le manque de graves, vos bonnes distor­sions favo­rites ne se trans­for­me­ront pas en appeau à canard. Les OD chan­te­ront, les fuzzs grogne­ront et on sera bien dans le terri­toire légen­daire des Hiwatt, marqué entres autres par David Gilmour et Jimmy Page. L’ab­sence de boucle d’ef­fet ne gêne pas, compte tenu de la capa­cité « d’en­cais­se­ment » du canal clair, les délais et modu­la­tions ne souf­fri­ront pas, à la diffé­rence des canaux clairs de type Marshall, par exemple.

Hiwatt T20

Concer­nant l’EQ trois bandes (toute simple et commune aux deux canaux), la réac­ti­vité de ses réglages est assez douce, plutôt dans l’es­prit de l’EQ des Marshall que de la correc­tion dras­tique des Fender. La réverbe, elle, est assez discrète, plutôt dans le registre planant que dans le côté vintage. Ainsi, on n’en­ten­dra pas le chemi­ne­ment du son dans les méandres de vieux ressorts bien déten­dus. J’ai d’ailleurs cru dans un premier temps que le module n’était pas à ressort, après avoir essayé plusieurs fois de secouer l’am­pli pour obte­nir le très rock’n’­roll tonnerre méca­nique des ressorts malme­nés… Mais il s’agit bien d’une réverbe à ressorts Accu­tro­nics.

Je vous laisse juger de tout cela avec les samples enre­gis­trés, effec­tués avec trois guitares très diffé­rentes, une Strat, une LP et une Gretsch.

00:0000:00

Guitare : Gretsch Billy Bo. Un peu de réverbe, gain à 10h. EQ à midi pour les trois bandes.

00:0000:00

Guitare : gibson LP Custom. Un peu de réverbe, gain à midi. EQ à midi pour les trois bandes.

00:0000:00

Guitare : Strat Tom Ander­son. Un peu de réverbe, gain à midi. EQ à midi pour les trois bandes.

Le Tone Shift est activé à 1'20.

Hiwatt it rough !

Hiwatt T20

Le canal saturé du T20 ne plaira sans doute pas à tout le monde. Il s’agit d’un drive très boueux, riche en graves, très granu­leux et vrai­ment pas poly­va­lent. Pour le mettre dans une caté­go­rie, je le dirais typé « mid/fin 70's » et de notre côté de l’océan, époque Black Sabbath, SAHB, les prémices du punk… Je lui ai trouvé toute­fois beau­coup de perti­nence et de charme avec la Stra­to­cas­ter, les micros simples ayant tendance à allé­ger le trop-plein de graves, c’est la guitare avec laquelle je l’ai trouvé le plus chan­tant. Pour ce qui est des guitares équi­pées de humbu­ckers, je l’ai trouvé assez dur à appri­voi­ser, et j’ai eu beau­coup de mal à faire ressor­tir des effets de jeux comme les harmo­niques arti­fi­cielles et presque du mal à recon­naître le timbre origi­nel des guitares, la satu­ra­tion lorgnant plutôt vers le fuzz. Il sera beau­coup plus inté­res­sant à gain raison­nable, voire faible, pas besoin de dépas­ser la 2e gradua­tion du gain pour être dans le registre sale (ce dont assez peu de distor­sions peuvent se vanter, somme toute…). Il aura tout son attrait, par exemple, sur des ryth­miques punky, ou sur du hard rock de la vieille école.

Voici les samples :

00:0000:00

Guitare : Strat Tom Ander­son.

Low gain, puis high gain à 0'53

00:0000:00

Guitare : Gibson LP Custom.

Low gain puis high gain à 1'05, Tone Shift engagé à 1'15

00:0000:00

Guitare : Gretsch Billy Bo.

AF Clean Stra­to­cas­ter Manche
00:0000:25
  • AF Clean Stra­to­cas­ter Manche00:25
  • AF Clean Tele­cas­ter Manche00:23
  • AF Clean Tele­cas­ter Manche Mid-Up00:21
  • AF Clean Tele­cas­ter Milieu00:24
  • AF Clean 335 Manche00:16
  • AF Clean 335 Milieu00:24
  • AF Clean Gretsch Milieu00:24
  • AF OD Stra­to­cas­ter Manche00:22
  • AF OD Tele­cas­ter Manche00:21
  • AF OD Tele­cas­ter Cheva­let00:20
  • AF OD Les Paul Manche00:24
  • AF OD Les Paul Cheva­let00:23
  • AF OD SG Clas­sic Manche00:23
  • AF OD SG Clas­sic Cheva­let00:24
  • AF OD Ibanez Cheva­let Mid-Up00:19
  • AF OD Ibanez Cheva­let Mid-Down00:19
  • AF OD ESP Cheva­let Mid-Up00:19
  • AF OD ESP Cheva­let Mid-Down00:19

Conclu­sion

Le T20 est un très bon outil ! Le son Hiwatt, dans un format trans­por­table puisqu’il pèse moins de 16kg, tant pour la maison, le concert en petit club (pas au-delà malheu­reu­se­ment) et surtout l’en­re­gis­tre­ment… Pour résu­mer, il propose un canal clair clas­sieux, à toute épreuve, et un canal saturé (trop) typé, plus à consi­dé­rer comme un bonus. Avec son prix d’en­vi­ron 500€, il est le choix idéal pour un premier ampli (très) sérieux, ou pour un musi­cien pro souhai­tant ajou­ter une corde à son arc. Pour une centaine d’eu­ros de moins, le T20 est dispo­nible en tête seule, et pour deux cents de plus le T40 (40W, bravo !) permet­tra un usage sur de plus grosses scènes, tout en conser­vant la possi­bi­lité de le faire fonc­tion­ner en 20W via un switch sur le panneau avant. Oui madame.

Notes tech­niques :

Les samples ont été réali­sés avec un Shure SM57 pour la prise HP ainsi qu’un Brau­ner Phan­tom V pour l’am­biance, à deux mètres de l’am­pli, tous deux bran­chés sur une carte son MOTU 896. Aucun post-trai­te­ment n’a été effec­tué à part un coupe-bas à 120Hz sur certains sons satu­rés.

Les autres sons « AF » ont été réali­sés avec un Shure SM57 et un Senn­hei­ser e906 placés juste devant le haut-parleur.

Points forts
  • Le son clair
  • Le son mythique en version transportable
  • Le bon volume pour l'enregistrement
Points faibles
  • Le son saturé pas au goût de tous
  • Pas de boucle (est-ce bien dramatique...)

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.