Hiwatt T20
+
Hiwatt T20

T20, Ampli combo tout lampe pour guitare de la marque Hiwatt appartenant à la série Tube.

Comparateur de prix
Petites annonces
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Test du Hiwatt T20

test Hiwatt it all
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail

Hiwatt sort les Tube Series, une gamme d'amplis de petite taille censée offrir à moindre volume et moindres frais les caractéristiques sonores libellées British de leurs légendaires grands frères. Trois puissances sont d'ores et déjà disponibles, 40W, 20W et 10W, toutes déclinées en combo ou tête seule. Voyons si le pari est tenu avec un tour d'horizon du cadet de la série, le T20 combo.

Hiwatt to know more

Hiwatt T20

D'un point de vue technique, le T20 est équipé de deux EL84 pour la partie puissance, deux 12AX7 et une 12AU7 pour la partie préamplification. Deux canaux (clean et overdrive) sont au programme et accessibles au pied soit avec le footswitch fourni (OD/Clean et reverb On/Off) ou par la façade par un petit poussoir, avec chacun leur gain, et un master pour le tout (pas de réglage de différenciation des niveaux de sortie des deux canaux, donc). L'EQ trois bandes est commune aux deux canaux. Notons au passage la présence d'un push/pull sur le réglage des médiums qui permet de décaler vers l'aigu la bosse de fréquences. On trouvera ça utile, par exemple, lorsqu'on veut un son légèrement plus pincé pour l'enregistrement d'un lead. Reste à mentionner, un réglage de volume de la réverbe, ainsi que deux switchs inévitables : Standby et Power. Voilà pour la façade. Sur le panneau arrière, on trouve la prise jack pour le footswitch (fourni, et actif pour la réverbe et le changement de canal), un line-out (permettant de reprendre sur une table ou dans un ampli de puissance le signal du préamp du T20) et une sortie speaker 8 Ohms, on pourra donc utiliser le T20 comme une tête et alimenter tout autre baffle. Le HP de 12 pouces du T20 est un Medusa 150 de chez Fane, marque qui équipe les Hiwatt depuis près de 40 ans...

Pour résumer, le T-20 a ici les caractéristiques d'un ampli conçu pour l'enregistrement, le jeu à la maison et le café concert. J'ai donc testé ce T20 avec trois guitares : Un LP Custom, une Strat Tom Anderson, et une Gretsch Billy Bo.

Hiwatt to make it clear !

Hiwatt T20

Le son clair est le fer de lance de la marque, réputé pour sa large bande de fréquence, ce son très tassé et chaud tout en restant ultra aérien. Ce nouveau T-20 ne déçoit pas, et on retrouve malgré sa petite puissance la légère compression dans les graves et la brillance flatteuse habituelle et totalement non agressive de chez Hiwatt. On a ici un vrai canal clair qui ne crunchera qu'avec les guitares à très haut niveau de sortie et le gain à plus de 2 heures. Vous pouvez écouter le sample avec la Les Paul Custom, dont le micro aigu est une sorte de « Frankenstein », le micro de la guitare d'EVH, avec deux bobines issues de deux micros différents, et dont la résistance de sortie est tout de même de 24 kOhms : ça crunche à peine, alors que l'ampli était à rendement honorable.

Hiwatt T20

Le canal clair du T20 ne déroge pas à la règle : comme ses grands frères (voire aïeux...), il encaisse à merveille et sublime les chaînages de pédales. Vous ne souffrirez pas le manque de graves, vos bonnes distorsions favorites ne se transformeront pas en appeau à canard. Les OD chanteront, les fuzzs grogneront et on sera bien dans le territoire légendaire des Hiwatt, marqué entres autres par David Gilmour et Jimmy Page. L'absence de boucle d'effet ne gêne pas, compte tenu de la capacité « d'encaissement » du canal clair, les délais et modulations ne souffriront pas, à la différence des canaux clairs de type Marshall, par exemple.

Hiwatt T20

Concernant l'EQ trois bandes (toute simple et commune aux deux canaux), la réactivité de ses réglages est assez douce, plutôt dans l'esprit de l'EQ des Marshall que de la correction drastique des Fender. La réverbe, elle, est assez discrète, plutôt dans le registre planant que dans le côté vintage. Ainsi, on n’entendra pas le cheminement du son dans les méandres de vieux ressorts bien détendus. J'ai d'ailleurs cru dans un premier temps que le module n'était pas à ressort, après avoir essayé plusieurs fois de secouer l'ampli pour obtenir le très rock'n'roll tonnerre mécanique des ressorts malmenés... Mais il s'agit bien d'une réverbe à ressorts Accutronics.

Je vous laisse juger de tout cela avec les samples enregistrés,  effectués avec trois guitares très différentes, une Strat, une LP et une Gretsch.

00:0000:00

Guitare : Gretsch Billy Bo. Un peu de réverbe, gain à 10h. EQ à midi pour les trois bandes.

00:0000:00

Guitare : gibson LP Custom. Un peu de réverbe, gain à midi. EQ à midi pour les trois bandes.

00:0000:00

Guitare : Strat Tom Anderson. Un peu de réverbe, gain à midi. EQ à midi pour les trois bandes.

Le Tone Shift est activé à 1'20.

Hiwatt it rough !

Hiwatt T20

Le canal saturé du T20 ne plaira sans doute pas à tout le monde. Il s'agit d'un drive très boueux, riche en graves, très granuleux et vraiment pas polyvalent. Pour le mettre dans une catégorie, je le dirais typé « mid/fin 70's » et de notre côté de l'océan, époque Black Sabbath, SAHB, les prémices du punk... Je lui ai trouvé toutefois beaucoup de pertinence et de charme avec la Stratocaster, les micros simples ayant tendance à alléger le trop-plein de graves, c'est la guitare avec laquelle je l'ai trouvé le plus chantant. Pour ce qui est des guitares équipées de humbuckers, je l'ai trouvé assez dur à apprivoiser, et j’ai eu beaucoup de mal à faire ressortir des effets de jeux comme les harmoniques artificielles et presque du mal à reconnaître le timbre originel des guitares, la saturation lorgnant plutôt vers le fuzz. Il sera beaucoup plus intéressant à gain raisonnable, voire faible, pas besoin de dépasser la 2e graduation du gain pour être dans le registre sale (ce dont assez peu de distorsions peuvent se vanter, somme toute...). Il aura tout son attrait, par exemple, sur des rythmiques punky, ou sur du hard rock de la vieille école.

Voici les samples :

00:0000:00

Guitare : Strat Tom Anderson.

Low gain, puis high gain à 0'53

00:0000:00

Guitare : Gibson LP Custom.

Low gain puis high gain à 1'05, Tone Shift engagé à 1'15

00:0000:00

Guitare : Gretsch Billy Bo.

AF Clean Stratocaster Manche
00:0000:25
  • AF Clean Stratocaster Manche00:25
  • AF Clean Telecaster Manche00:23
  • AF Clean Telecaster Manche Mid-Up00:21
  • AF Clean Telecaster Milieu00:24
  • AF Clean 335 Manche00:16
  • AF Clean 335 Milieu00:24
  • AF Clean Gretsch Milieu00:24
  • AF OD Stratocaster Manche00:22
  • AF OD Telecaster Manche00:21
  • AF OD Telecaster Chevalet00:20
  • AF OD Les Paul Manche00:24
  • AF OD Les Paul Chevalet00:23
  • AF OD SG Classic Manche00:23
  • AF OD SG Classic Chevalet00:24
  • AF OD Ibanez Chevalet Mid-Up00:19
  • AF OD Ibanez Chevalet Mid-Down00:19
  • AF OD ESP Chevalet Mid-Up00:19
  • AF OD ESP Chevalet Mid-Down00:19

Conclusion

Le T20 est un très bon outil ! Le son Hiwatt, dans un format transportable puisqu'il pèse moins de 16kg, tant pour la maison, le concert en petit club (pas au-delà malheureusement) et surtout l'enregistrement... Pour résumer, il propose un canal clair classieux, à toute épreuve, et un canal saturé (trop) typé, plus à considérer comme un bonus. Avec son prix d’environ 500€, il est le choix idéal pour un premier ampli (très) sérieux, ou pour un musicien pro souhaitant ajouter une corde à son arc. Pour une centaine d'euros de moins, le T20 est disponible en tête seule, et pour deux cents de plus le T40 (40W, bravo !) permettra un usage sur de plus grosses scènes, tout en conservant la possibilité de le faire fonctionner en 20W via un switch sur le panneau avant. Oui madame.

Notes techniques :

Les samples ont été réalisés avec un Shure SM57 pour la prise HP ainsi qu'un Brauner Phantom V pour l'ambiance, à deux mètres de l'ampli, tous deux branchés sur une carte son MOTU 896. Aucun post-traitement n'a été effectué à part un coupe-bas à 120Hz sur certains sons saturés.

Les autres sons « AF » ont été réalisés avec un Shure SM57 et un Sennheiser e906 placés juste devant le haut-parleur.

Points forts Points faibles
  • Le son clair
  • Le son mythique en version transportable
  • Le bon volume pour l'enregistrement
  • Le son saturé pas au goût de tous
  • Pas de boucle (est-ce bien dramatique...)
À propos de nos tests
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail