Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Eventide Anthology XII
Photos
1/10

Test Eventide Anthology XII

Autre pack d'effets et multi-effets de la marque Eventide

Écrire un avis ou Demander un avis
Un large Eventide d’effets
8/10
Award Valeur sûre 2022
Partager cet article

Après avoir sorti quelques plug-ins remarqués pour leur qualité comme leurs côtés novateurs, Eventide met à jour son Anthology. Un indispensable à avoir dans votre bibliothèque ?

Ça bouge chez Even­tide ! Sur le front des pédales d’ef­fet comme sur celui des plug-ins, le construc­teur améri­cain conti­nue non seule­ment de débi­ter les trésors d’al­gos qui étaient enfouis dans son fameux Harmo­ni­zer, mais pour­suit aussi dans la R&D en propo­sant des outils d’un nouveau genre, comme le récent Spli­tEQ. Dans ce contexte, on n’est pas trop étonné de voir débarquer une nouvelle version de son bundle de plug-ins : l’An­tho­logy XII.

Dites 33 !

Eventide SplitEQ : global33 plug-ins ont été rassem­blés au sein du bundle, soit dix de plus que ceux dont on dispo­sait dans l’An­tho­logy XI que nous avions testée à l’époque de sa sortie. Si l’on se repor­tera à ce test pour l’es­sen­tiel du pack, il s’agit toute­fois de détailler les nouveau­tés, à commen­cer par l’ex­cep­tion­nel SpltEQ que nous avions lui aussi testé à cette adresse.

Pour faire simple, rappe­lons que cet outil permet d’éga­li­ser diffé­rem­ment le contenu harmo­nique et le bruit (soit les tran­si­toires) dans le signal, ce qui permet d’en­vi­sa­ger des problé­ma­tiques de mixage d’un façon réel­le­ment nouvelle. Un must sans l’ombre d’un doute.

Eventide Crushstation : Native Instruments Vari Comp (65992)

Autre nouveauté, le plug-in Crushs­ta­tion est un proces­seur de distor­sion méchant méchant méchant qui devrait vous plaire si vous cher­chez à donner dans la totale destruc­tion du signal en bonne et due forme. Là encore, vous pouvez vous repor­ter à son banc d’es­sai.

Reste à commen­ter les petits nouveaux du bundle, à commen­cer par trois nouvelles réverbes.

J’ai encore Réverbe d’elles

sp2016À tout seigneur tout honneur, c’est par la réverbe SP2016 que nous commen­ce­rons. Si l’on dispo­sait jusqu’ici d’un plug-in Room 2016 ne repre­nant que l’algo de simu­la­tion de pièce, Even­tide a complété sa modé­li­sa­tion et nous propose désor­mais quelque chose de plus proche, dans l’in­ter­face comme dans les fonc­tion­na­li­tés, de la vraie SP2016 sortie en 81. On dispose ainsi désor­mais des trois algos Stereo Room, Room Reverb et High Density Plate avec une inter­face évoquant le rack origi­nal. Ce qu’il y a de très agréable avec cette dernière, c’est qu’on se retrouve avec peu de para­mètres pour régler une réverbe qui sonne juste divi­ne­ment bien… Un très bon plug pour ceux qui débutent et ne veulent pas s’en­com­brer de myriades de para­mètres abscons…

La modé­li­sa­tion propo­sée ici ne va pas jusqu’à faire tout ce que faisait la machine origi­nale, mais ce n’est pas un mal car c’est sans doute juste­ment le fait qu’elle en faisait trop qui fait que malgré son usage par des ingés son de renom, elle n’a pas eu le succès commer­cial qu’elle méri­tait. Point de delay, de chorus, de flan­ger, de filtre ou de voco­der ici comme on en trou­vait chez cette ancêtre du H3000 (qui pouvait en outre rece­voir de nouveaux effets via l’usage de chip­sets option­nels), juste les réverbes et ça suffit à notre bonheur. Voyez ce que ça donne :

Origi­nal­Drums
00:0000:03
  • Origi­nal­Drums00:03
  • Origi­nal­Gui­tars(2)00:13
  • SP2016s­te­reo­Room00:13
  • SP2016­Long00:16
  • SP2016In­fi­nite00:16
  • SP2016­Room­Bloom00:03
  • SP2016­Plate00:03
  • SP2016­Sheen00:03

Bien évidem­ment, la SP2016 ne couvrira peut-être pas à elle seule vos besoins en réverbe, et c’est pour cela qu’en plus des réverbes dont on dispo­sait déjà dans l’An­tho­logy XI (Les excel­lentes Black­hole, Mangleo­verb, Tverb et Ultra­re­verb), Even­tide s’est fendu de nouveaux plug-ins dans la série H9.

springOn commence par une Spring qui manquait clai­re­ment à l’ar­se­nal, sachant que cette dernière a vrai­ment été pensée pour retrou­ver le carac­tère des réverbes équi­pant les amplis guitare. Avec Fender à l’es­prit, Even­tide a d’ailleurs nanti le plug-in d’un Tremolo, de sorte que Spring couvre un vaste champ d’ap­pli­ca­tion, du « boing » typique de la surf music à des choses qui tiennent plus du réso­na­teur.

Un vrai bon ajout qui permet d’abor­der un registre diffé­rent, et d’ame­ner beau­coup de couleur et d’âme à un signal, quel qu’il soit, ou de se barrer vers des choses plus sound desi­gnesques.

Spring­Short
00:0000:13
  • Spring­Short00:13
  • Sprin­gLong00:16
  • Spring­Trem00:16
  • Sprin­gReso00:16

shimmerOn finira ce tour d’ho­ri­zon des réverbes avec la Shim­mer­verb. Là encore, Even­tide reprend ce qui lui revient de droit puisque cet effet devenu un clas­sique aujour­d’hui est réel­le­ment né grâce aux expé­ri­men­ta­tions de Daniel Lanois et Brian Eno avec le maté­riel Even­tide lors de l’en­re­gis­tre­ment de The Unfor­get­table Fire de U2. En combi­nant une réverbe aux algos de pitch shif­ting du H3000, les deux compères ont accou­ché d’un son iconique qui, à lui seul, a fait vendre plus d’un rack de série H.

Dispo­ser de cela dans un plug-in simple est donc une bonne chose, d’au­tant que l’af­fec­ta­tion du Ribbon permet un contrôle simple du Feed­back sur la plupart des presets, et que la fonc­tion Freeze en fait une machine à nappes de premier ordre…

Shim­mer
00:0000:16
  • Shim­mer00:16
  • Shim­mer­De­mon00:16
  • Shim­me­rHa­los00:16
  • Shim­mer­Mess00:16

L’usage de pitch shif­ting dans la Shim­mer­verb nous offre d’ailleurs la tran­si­tion idéale pour décou­vrir deux nouveau­tés de ce côté.

Sons of a Pitch

micropitchOn commen­cer avec Micro­pitch qui reprend l’un des presets les plus célèbres du H3000 combi­nant un double pitch shift avec un double delay pour créer une sorte de scin­tille­ment sonore autour du signal origi­nal. Un effet utile pour épais­sir le son d’une source comme créer quelque chose de plus osten­sible en termes d’ef­fet comme vous pouvez l’en­tendre :

Micro­pitch
00:0000:13
  • Micro­pitch00:13
  • Micro­pit­ch­De­tu­ne­dou­bler00:13
  • Micro­pit­ch­De­lay00:16
  • Micro­pitch­Mess00:16
  • Micro­pit­chUP00:09
  • Micro­pitchS­prings00:09

crystalsCrys­tals, autre gloire du H3000, propose enfin de combi­ner pitch shif­ting, delay inversé et réverbe et disons qu’en termes de registre, il s’ins­crit comme le chaî­non manquant entre Micro Pitch et la Shim­mer Reverb, permet­tant d’al­ler vers des choses plus ou moins atmo­sphé­riques et marquées sur le plan tonal.

Crys­tal­Clas­sic
00:0000:19
  • Crys­tal­Clas­sic00:19
  • Crys­tal­Re­verse00:16
  • Crys­ta­lIce00:16
  • Crys­ta­lOc­ta­ver00:16
  • Crys­tal­re­verb00:16

 

Victimes de la Mod

Le bundle s’étoffe aussi du côté des effets de modu­la­tion puisqu’ac­com­pa­gnant les sorties de plusieurs pédales guitare, trois nouveaux plug-ins sont appa­rus à ce rayon.

tricerachorusTrice­ra­cho­rus, comme son nom le suggère, n’est pas un dino­saure mais un triple-chorus basé sur une émula­tion de chorus Bucket-Brigade complé­tée par un algo de micro-pitch detu­ning typique d’Even­tide.

De fait, outre de très jolis chorus, on accède aussi à des flan­gers comme des vibra­tos ou des simili-Leslie très bien foutus.

Trice­ra­cho­rus­Vi­brato
00:0000:13
  • Trice­ra­cho­rus­Vi­brato00:13
  • Trice­ra­cho­rusS­wirl00:13

rotaryEncore qu’en matière de Leslie, on dispose de Rotary Mod qui fait très bien son taf en offrant la possi­bi­lité de para­mé­trer indé­pen­dam­ment la vitesse du rotor et du pavillon, d’ajus­ter le mix des deux, mais aussi de modu­ler ces deux vitesses, de choi­sir entre deux tailles de HP, et de synchro­ni­ser tout ça au tempo de votre hôte.

Bref, l’ef­fet s’avère très inté­res­sant même si l’on regret­tera qu’Even­tide ait fait l’im­passe sur certains aspects physiques d’une vraie cabine Leslie : la force d’iner­tie des moteurs quand on change de vitesse basse à haute ou l’in­verse, comme le bruit généré par ces derniers…

Rota­ry­Light
00:0000:13
  • Rota­ry­Light00:13
  • Rota­ry­Bass(2)00:13

undulatorÉvoquons pour finir Undu­la­tor, un trémolo dont l’algo est tout droit sorti du H3000 et qui, vous vous en doutez avec Even­tide, ne se contente pas de faire varier simple­ment le volume du signal origi­nal mais y ajoute un delay et un detu­ner, tout cela étant bien sûr synchro­ni­sable au tempo et modu­lable. Bref, un bon moyen d’im­pri­mer du mouve­ment à une nappe trop banale, d’au­tant que grâce au ruban, on peut jouer faci­le­ment avec la vitesse de modu­la­tion et faire très faci­le­ment des effets à la Billy Eili­sh…

Undu­la­tor­Chop
00:0000:13
  • Undu­la­tor­Chop00:13
  • Undu­la­tor­vio­lo­ning00:13
  • Undu­la­tor­Trem00:13
  • Undu­la­tor­Ramp00:13

Le tour des nouveau­tés est bouclé, et force est d’ad­mettre que les super­la­tifs ne manquent pas pour s’en­thou­sias­mer sur ce qui nous est ici proposé. Toute­fois, cela ne nous empê­chera pas d’adres­ser quelques reproches à cette Antho­lo­gy…

Oui mais…

D’abord, s’il convient de noter les efforts d’Even­tide en termes d’er­go­no­mie sur ses créa­tions récentes, on regret­tera toujours que certains plug-ins et non des moindres soit réel­le­ment gâchés par une inter­face datée rendant l’usage diffi­cile. C’est le cas notam­ment du H3000 qui, dans sa version Band Delay comme dans sa version Factory, méri­te­rait une bonne refonte à la hauteur de sa puis­sance : entre les petits carac­tères parfois diffi­ci­le­ment lisibles (rouge sur fond vert, vrai­ment ?), des choix de police très discu­tables, l’im­pos­si­bi­lité de redi­men­sion­ner l’in­ter­face et une hiérar­chi­sa­tion comme une orga­ni­sa­tion des contrôles très perfec­tibles, on s’en tient souvent à ne char­ger que des presets et c’est bien domma­ge…

Cette histoire de hiérar­chi­sa­tion et d’or­ga­ni­sa­tion est d’ailleurs quelque chose qu’on pourra repro­cher plus globa­le­ment à l’édi­teur, même sur ses créa­tions récentes : tous les potards ou les faders font la même taille et sont rangés à la queue leuleu, ce qui est très compré­hen­sible pour faire des écono­mies sur du maté­riel physique, mais moins défen­dable pour du plug-in. Alors certes, on sent bien que l’idée, c’est de propo­ser des plug-ins qui repro­duisent l’in­ter­face maté­rielle avec le plus d’exac­ti­tude possible, on souli­gnera aussi que l’uti­li­sa­teur trouve sans trop de problèmes ses marques d’un plug-in à l’autre grâce à ce côté géné­rique, mais ce n’est pas forcé­ment un bon parti en termes de prati­cité à la fin vu que même en termes de couleurs, on finit par confondre un Ultra­tap, un Trice­ra­cho­rus et un Crushs­ta­tion… Preuve en est : l’in­ter­face la plus réus­sie est d’ailleurs celle de Spli­tEQ qui n’a pas d’équi­valent maté­riel…

Enfin, même si les 2000$ récla­més pour tout cela ne sont pas grand-chose en regard de ce que cela coûte­rait en version maté­rielle, ce que valo­ri­se­ront les pros pour mettre la main sur de tels outils, il n’em­pêche que le prix fixé par Even­tide pour cette Antho­logy en décou­ra­gera plus d’un chez les amateurs. Il est d’au­tant plus dissua­sif qu’on trouve bien des plug-ins s’ins­pi­rant des algos Even­tide chez des éditeurs plus abor­dables : Sound­toys (des anciens d’Even­tide d’ailleurs), Valhalla, Audio Damage, etc. comme on trouve pour ce prix-là des solu­tions plus exhaus­tives. Sans aller jusqu’à bête­ment comp­ter le nombre de plug-ins four­nis chez les uns ou les autres et qui ne prouve pas grand-chose (chez IK et Slate par exemple, les deux tiers des bundles ne sont que des EQ et des compres­seurs, et chez Waves, on décline souvent les produits de façon assez ridi­cule avec 3 bandes, 6 bandes, etc.), on notera que cette Antho­logy ne dispose d’au­cun proces­seur à convo­lu­tion ni d’au­cun auto­tu­ner, mais pas non plus de simu­la­teur de bande ou d’am­pli guitare, de multief­fet à pattern, d’ef­fet granu­laire ou d’ou­til pour la restau­ra­tion audio… Le surround revenu à la mode avec le Dolby Atmos brille égale­ment par son absence, tandis qu’il n’est ques­tion nulle part, si ce n’est dans l’ex­cellent Spli­tEQ, de gestion du Mid/Side. Le multi­bande est rare lui aussi… Bref, il y a une marge de progres­sion qu’on est en droit d’es­pé­rer en regarde du prix, même si les promos chez Even­tide sont fréquentes et parfois spec­ta­cu­laires.

Disons enfin qu’à ce prix public, on aurait adoré dispo­ser de toute la série co-réali­sée avec Newflan­gled audio, laquelle s’avère parfai­te­ment complé­men­taire dans son orien­ta­tion Maste­ring. À bon enten­deur… Disons aussi que même si chacun des nouveaux plug-ins de la série H9 est excellent, ils se recoupent tout de même souvent dans les sons qu’ils permettent d’ob­te­nir…

Ces critiques ne doivent pas faire oublier tout le reste que nous avions précé­dem­ment testé, et qui demeure toujours aussi excellent. Les Harmo­ni­zers et l’Om­ni­pres­sor sont excel­lents, mais ce sont surtout les réverbes qui brillent par leur qualité et leur origi­na­lité, rendant cette Antho­logy toujours aussi attrac­ti­ve…

Conclu­sion

Le bilan est large­ment posi­tif donc, et la mise à jour propo­sée à 200$ aux posses­seurs de l’An­tho­logy XI pour les plug-ins supplé­men­taires tient la route en termes de rapport qualité/prix. Hors mise à jour, chacun verra évidem­ment midi à son porte-monnaie, en sachant que les promos sont courantes chez l’édi­teur.

Même si l’on peut émettre quelques réserves sur le plan de l’er­go­no­mie de certains plug-ins, force est d’ad­mettre que la qualité est au rendez-vous avec cette Antho­logy. Depuis 50 ans, Even­tide est l’un des plus impor­tants acteurs de l’au­dio et ce bundle se montre à la hauteur de cette répu­ta­tion en combi­nant de vrais morceaux d’his­toire et des outils inno­vants, utili­sables tant dans un contexte de mixage et de produc­tion clas­sique que pour du sound design plus aven­tu­reux.

On refait le patch : les tests vidéo d'Audiofanzine Voir tous les épisodes de "On refait le patch : les tests vidéo d'Audiofanzine"
8/10
Award Valeur sûre 2022
Fabrication (?) : États-Unis
Points forts
  • Le son et les algos dingos d’Eventide
  • SplitEQ, une vraie révolution dans son genre
  • Crushstation, une disto tout terrain
  • Spring très convaincante et justement associée à un trémolo
  • Qualité globale des nouveaux venus
  • Bonne évolution de la réverbe SP2016
  • Presets nombreux et de qualité
  • Tout ce qu’on aimait dans l’Anthology, et notamment le gros caractère du compresseur Omnipressor, les réverbes originales (Mangledverb, TVerb, Blackhole, etc.), l’Ultratap et évidemment les Harmonizers…
Points faibles
  • Hors SplitEQ, des interfaces utilisateurs toujours discutables (H3000 notamment, mais aussi série H9 trop générique)
  • Pas de possibilité de redimensionner les fenêtres, hors SplitEQ
  • Toujours pas de gestionnaire de presets évolué
  • L'addition toute de même élevée…
  • …et qui fait regretter que les plugs Newfangled ne soient pas dans le pack
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.

  • Ozégan 666 posts au compteur
    Ozégan
    Posteur AFfolé
    Posté le 23/05/2022 à 07:31:34
    Si nous sommes certainement nombreux à avoir SplitEQ dans le viseur c'est bien pour son traitement original performant associé à une interface moderne qui affiche les courbes en traitement.
    Ce qui est étonnant pour les autres plugins, c'est que l'on sait à présent qu'Eventide à le savoir faire pour les moderniser
    Leur intention est donc ailleurs. Probablement séduire surtout les studios embarqués sur les chemins du tout soft numérique en proposant un accompagnement au changement tout en restant en territoire connu. Cela peut ce défendre.
  • Rgxpod 729 posts au compteur
    Rgxpod
    Posteur AFfolé
    Posté le 23/05/2022 à 09:54:13
    j'ai toute la serie H9 vst puisque j'ai aussi deux H9 max. je m'en sers beaucoup sur les effets desormais post prise sous cubase mais effectivement pour la partie H3000 j'adore mais trop difficile d'imaginer ce que cela va donner en exploitation avant meme d'appliquer l'effet . c'est parfois une belle surprise et parfois ... j'oublie des suite et cela est principalement du a ca gourmandise processeur et non intuitivité de l'interface.
  • L-Scarlett 712 posts au compteur
    L-Scarlett
    Posteur AFfolé
    Posté le 06/06/2022 à 09:39:59
    Mais POURQUOI ne proposez-vous plus que ces vidéos résumées ? Comprends pas... et du coup je ne les regarde plus du tout, c'est trop décousu, ça n'a aucun sens.

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.