Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
test
Let's GURUve !

Test du GURU de FXpansion

9/10
Award Innovation 2005
Partager cet article
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Fxpansion GURU
Photos
1/15
Fxpansion GURU

Batterie virtuelle de la marque Fxpansion .

Après avoir accouché du DR-008, l'un des Drums Sampler les plus aboutis qui soit et après avoir révolutionné le petit monde de la batterie virtuelle avec BFD, FXpansion revient avec Guru, une boîte à rythmes virtuelle qui remet les pendules de la concurrence à l'heure, et celles du groove à 240 BPM.

Après avoir accou­ché du DR-008, l’un des Drums Sampler les plus abou­tis qui soit et après avoir révo­lu­tionné le petit monde de la batte­rie virtuelle avec BFD, FXpan­sion revient avec Guru, une boîte à rythmes virtuelle qui remet les pendules de la concur­rence à l’heure, et celles du groove à 240 BPM.

 

FXpansion Guru

 

Il faut bien l’ad­mettre : depuis l’âge d’or des groo­ve­box et autres TR, le marché des boîtes à rythmes peine à se renou­ve­ler, au point que la révo­lu­tion la plus marquante de ces dernières années concer­nant le groove fut infor­ma­tique : avec l’ar­ri­vée du format REX et des slicers tels que Bomb­That­Beat, Phat­Ma­tik ou encore Reflex, les utili­sa­teurs ont décou­vert une nouvelle façon de travailler le rythme en tortu­rant des boucles.

Et depuis ? Plus rien. En dépit de Drums Samplers évolués et de batte­ries virtuelles bardées de Go de samples, force est de recon­naître qu’il ne s’est pas passé grand-chose dans le petite monde du « Kick-Snare-Hat »… jusqu’à l’ar­ri­vée de Guru, déve­loppé par Devine Machine pour le compte de FXpan­sion, l’édi­teur de la DR-008 et de BFD.

 

Une façon simple de présen­ter Guru serait de le dési­gner comme une octuple boîte à rythme. Le logi­ciel embarque ainsi 8 « engines » (« moteurs » en bon français) qui disposent chacun de 16 pads (pour char­ger des samples) et peuvent, chacun, gérer jusqu’à 24 patterns diffé­rents, le tout étant complété d’une section d’ef­fets.

 

Mais au-delà de ce côté « super boîte à rythmes », Guru est avant tout un logi­ciel pensé pour le jeu en temps réel comme on en a rare­ment vu… et comme nous allons le voir.

Prise de contact

Livré sur DVD, Guru est accom­pa­gné d’une docu­men­ta­tion anglaise rela­ti­ve­ment exhaus­tive et en couleurs s’il vous plait ! Copiant près de 3,4 Go de samples sur le disque dur (des kits, samples et boucles issu de la banque de BFD ou signée Yellow­Tools, Gear­shifts, Wizoo…) l’ins­tal­la­tion ne pose pas de problème parti­cu­lier et ne réclame qu’un petit numéro de série en guise de protec­tion : une inten­tion déli­cate en ces temps où la mode est aux dongles et autres certi­fi­ca­tions en ligne lour­din­gues… Profi­tons-en pour rappe­ler que le logi­ciel est utili­sable comme appli­ca­tion auto­nome (stand-alone), comme appli­ca­tion ReWire ou comme plug-in aux formats VST, DXi, AudioU­nit ou RTAS sous Windows 2000/XP & Mac OS X.

FXpansion Guru

Au lance­ment du logi­ciel, l’in­ter­face offre indé­nia­ble­ment un air de déjà vu : le faute en revient à 16 pads noirs qui occupent un quart de l’in­ter­face et qui nous rappellent au bon souve­nir de la MPC d’Akai, une réfé­rence en matière d’er­go­no­mie. Leur utilité ? Déclen­cher des samples bien entendu, le bloc se divi­sant en 4 lignes : perc, hi-hat, snare et kick. Notons enfin que ces pads sont surmon­tés de 2 octaves de touches façon Groove Box qui, sans surprise, servent à stocker puis déclen­cher jusqu’à 24 diffé­rents patterns pour chaque Engine.

 

FXpansion Guru

A gauche des pads, l’ex­plo­ra­teur de fichiers permet de navi­guer via des onglets dans les patterns, les kits, les samples One Shot (hit) ou les boucles, le tout avec une fonc­tion de pré-écoute en temps réel. A défaut d’un moteur de recherche, Guru propose un système de favo­ris très simple à utili­ser pour retrou­ver en un clic tous vos grooves ou échan­tillons préfé­rés. Mais le plus fort est à voir du côté des boucles car non seule­ment Guru gère le décou­page à la volée de ces dernières (suivant diffé­rents modes), mais il est de plus en mesure de recon­naître le contenu audio de chaque slice. Exemple : via un simple cliqué-glissé, vous incor­po­rez un fichier WAV dans le biniou. Guru le découpe aussi­tôt en slices et fait un mapping « intel­li­gent » sur les 16 pads, mettant les kicks avec les kicks, les snares avec les snares et les hi-hats avec les hi-hats. Plutôt impres­sion­nant, même si l’al­go­rithme de détec­tion fait souvent des erreurs (notam­ment sur des grooves acous­tiques ou les motifs trop complexes). En tous cas, on ne peut s’em­pê­cher, lorsque ça marche, de crier au génie : d’un coup d’un seul, toutes les boîtes à rythmes de la créa­tion viennent de prendre un sacré coup de vieux…

FXpansion Guru

A l’op­posé de ce 'brow­ser’, dans le coin infé­rieur droit, se tient le bloc de commande global. Ce dernier permet de lancer/stop­per l’en­re­gis­tre­ment sur l’En­gine en cours de sélec­tion, de régler son volume et son accor­dage, mais aussi de défi­nir le tempo de l’En­gine 1 et les signa­tures ryth­miques des autres Engines (ces derniers se calant sur le tempo de l’En­gine 1 et pouvant accep­ter diverses signa­tures ryth­miques, du clas­sique 4/4 au moins évident 3/7). On notera à cet endroit la présence d’un bouton Undo qui, s’il ne propose qu’un niveau d’an­nu­la­tion, permet tout de même de reve­nir sur une saisie malheu­reuse. Enfin, un slider Groove complète le tout. Il s’agit d’une sorte de Shuffle sophis­tiqué qui joue sur le place­ment comme sur la vélo­cité des notes en recou­rant à des grilles prédé­fi­nies.

 

Sépa­rant l’in­ter­face en 2, une barre noire permet de sélec­tion­ner l’En­gine sur lequel on travaille et d’ac­cé­der aux 7 diffé­rents éditeurs qui s’af­fi­che­ront dans la partie supé­rieure du logi­ciel. Vu que c’est dans ces derniers que l’on passe l’es­sen­tiel de son temps lorsqu’on joue avec Guru, une descrip­tion s’im­po­se…

 

Séquence Emotion

Pattern

La fenêtre Pattern reprend l’er­go­no­mie d’un Drum Edit tradi­tion­nel, avec une orga­ni­sa­tion façon piano roll : en ordon­née, les diffé­rents instru­ments char­gés sur les pads, en abscisse les diffé­rents pas de votre groove (lesquels sont défi­nis­sables de 1 à 128), le tout formant une grille dans laquelle il suffit de cliquer gauche ou droit selon que vous voulez placer un kick ici, un coup de caisse claire là.

FXpansion Guru

Rien de nouveau sous le soleil, pour­rait-on croire, sauf que ques­tion ergo­no­mie, les déve­lop­peurs nous donnent une petite leçon de savoir faire… Utili­sant judi­cieu­se­ment le cliqué/glissé et les touches Control et ALT, l’in­ter­face Pattern de Guru permet de séquen­cer ultra rapi­de­ment des choses qui prennent des plombes avec les séquen­ceurs clas­siques : roule­ment de caisse avec fondu d’en­trée ou de sortie (fade in/out), affec­ta­tion des vélo­ci­tés, tous se fait en quelques clics dès qu’on a appris les 3,4 manips de base.


Graph

FXpansion Guru

Graph permet pour sa part de tracer des courbes d’au­to­ma­tion pour les diffé­rents contrô­leurs MIDI. De cette façon, on pourra bien sûr faire évoluer le volume ou le pano­ra­mique d’un groove, mais aussi pilo­ter la fréquence de coupure et la réso­nance d’un filtre, jouer sur la hauteur tonale des samples (Pitch et Fine Pitch) ou, plus origi­nal, défi­nir des répé­ti­tions (Repeat), intro­duire des syncopes (Shift) ou jouer avec le point de départ de chaque échan­tillon (scrub). Bien entendu, la réso­lu­tion longueur de ces courbes est liée au nombre de pas du groove. Le tout se mani­pule d’un trait de souris et jouit d’une inter­face extrê­me­ment claire. Rien à redi­re…

Sample Inside

Pad Edit

FXpansion Guru

Comme son nom l’in­dique, la Pad Edit View sert à éditer le contenu et le compor­te­ment d’un pad. Cela passe d’abord par un éditeur de samples en bonne et due forme, qui offre la possi­bi­lité de défi­nir le début et la fin de l’échan­tillons, mais aussi de défi­nir son enve­loppe de volume et une enve­loppe FX qui pourra affec­ter, dans des propor­tions défi­nis­sables, la hauteur tonale du sample (Pitch) et/ou la fréquence de coupure du filtre. Les enve­loppes sont de types AHR (Attack, Hold, Release pour Attaque, Main­tien et Relâ­che­ment) et sont instan­ta­né­ment visua­li­sée sur la forme d’onde qui occupe l’es­sen­tiel de l’écran.

Sous cette forme d’onde, d’autres potars permettent de para­mé­trer le sample : Gain défi­nit son volume, Pan son pano­ra­mique, Tune et Fine son accor­dage, tandis que Cut, Rez et Type permettent de choi­sir et régler le filtre réson­nant qui sera soumis à l’en­ve­loppe FX. Juste au dessous, 1 slot d’in­ser­tion permet d’ajou­ter un trai­te­ment dyna­mique, spec­tral ou une modu­la­tion (compres­seur, bitcru­sher, over­drive, eq et LFO sont notam­ment de la partie) au sample et 3 potars permettent de doser son envoi dans les effets auxi­liaires de l’en­gine (voir para­graphe suivant). Termi­nons enfin avec la colonne de gauche qui permet de défi­nir l’as­si­gna­tion MIDI du pad, la sortie audio qu’il utilise mais aussi de gérer les diffé­rentes couches qui le compose : un pad peut en effet conte­nir 8 samples qu’on pourra affec­ter à diffé­rentes vélo­ci­tés… Si l’on fait le calcul, on en déduit donc qu’avec 8 engins, 16 pads par engine, 8 samples par pad, Guru peut géné­rer des rythmes utili­sant jusqu’à 8 × 16 × 8 = 1024 samples ! Bref, il y a de quoi voir venir…

 

Aux Effects

Ce mode permet bien évidem­ment de choi­sir et para­mé­trer les 3 effets auxi­liaires de l’en­gine en cours de visua­li­sa­tion, effets vers lesquels on pourra router n’im­porte quel sample chargé dans un pad.

FXpansion Guru

Ces effets sont à choi­sir parmi une liste consé­quente regrou­pant pour l’es­sen­tiel des effets à modu­la­tion (flan­gers, phasers, chorus, modu­la­teurs en anneau), des effets de spatia­li­sa­tion (delay, réverb) et divers filtres ou trai­te­ment dyna­miques et spec­traux… Bref, on ne manque de rien, si ce n’est peut-être de presets prêts à l’em­ploi pour éviter d’avoir à tripo­ter du potar : la plupart des effets comportent il est vrai 8 para­mè­tres…

In the Mix !


Mix

FXpansion Guru

Mix View n’est ni plus ni moins qu’une console de mixage dont les 8 tranches permettent de régler le volume, le pano­ra­mique et l’ac­cor­dage de chaque Engine, de le réduire au silence (mute) ou de n’écou­ter que lui (solo) et de visua­li­ser son acti­vité au moyen d’une mini-repré­sen­ta­tion des octaves pattern et du bloc de pads.

 

A droite des 8 tranches Engine, une tranche Master permet d’ac­cé­der au volume géné­ral et à l’ac­cor­dage global, mais aussi de régler les niveaux des 4 diffé­rentes percus­sions, tous engines confon­dus : kick, snare, hi-hats et percs. Notez qu’en plus des effets assi­gnables aux pads, il est possible d’in­sé­rer un effet sur chaque tranche, lequel se para­mètre depuis un bandeau occu­pant le bas de la fenêtre Mix View.

 


Scenes

Réel­le­ment pensée pour le Live, cette fenêtre permet de stocker diffé­rents états de Guru (des Scènes) dans des mémoires assi­gnés à des notes MIDI, pour pouvoir alter­ner ensuite entre eux à la manière de presets.

FXpansion Guru

 

Deux regrets toute­fois : d’abord, ces états ne prennent pas en compte les chan­ge­ments de para­mètres sur les effets, de sorte que cette fonc­tion­na­lité va surtout servir à alter­ner entre diffé­rents mixages des 8 engines.

Ensuite, il convient de noter qu’as­sez bizar­re­ment, Guru ne propose aucun séquen­ceur de type 'Song’ qui permet­trait d’en­re­gis­trer un enchai­ne­ment de patterns sur une Time Line. Si la chose est certes contour­nable en utili­sant la version plug-in dans un séquen­ceur, elle n’en reste pas moins regret­ta­ble…

 


Options

FXpansion Guru

Finis­sons enfin avec la fenêtre Options qui permet d’in­ter­ve­nir sur une foule d’as­pects du logi­ciel (de la quan­ti­sa­tion aux sorties audio en passant par des détails de l’in­ter­face) et de para­mé­trer son utili­sa­tion avec un contrô­leur MIDI.

FXpansion Guru

Tant qu’on en est à parler contrôle, un mot s’im­pose sur les groupes d’au­to­ma­tion du logi­ciel : pour pouvoir gérer plus faci­le­ment un grand nombre de contrô­leurs, les déve­lop­peurs ont en effet privi­lé­gié la créa­tion de 8 groupes d’au­to­ma­tion auxquels on assigne un potar avec un simple Shift + Clic. A chaque groupe sa couleur : c’est simple comme bonjour et s’avè­rera certai­ne­ment salva­teurs pour ceux qui ne disposent pas d’une surface de contrôle MIDI dotée de 8000 potars et 3000 faders…

 

Temps réel…

Passé ce tour d’ho­ri­zon géné­ral, place au jeu. Et là, c’est quand même la grosse baffe ! Une fois fami­lia­risé avec l’in­ter­face, on se rend compte qu’armé d’une simple souris, on peut faire évoluer le tchack-poum le plus basique en une multi­tude de grooves complexes pendant des heures. Certes, ces mêmes grooves peuvent sans doute être réali­sés au moyen d’un séquen­ceur et d’un Drums Sampler clas­siques… mais au prix de quels efforts !

FXpansion Guru

Intui­tif et puis­sant, Guru dispose en outre d’un argu­ment de poids face aux solu­tions ryth­miques qui exis­taient jusqu’alors : le temps réel. Digne descen­dant de la Devine Machine, le soft permet de jouer et de séquen­cer sans jamais avoir à pres­ser la touche Stop. Du coup, on le sent véri­ta­ble­ment taillé pour la scène où, couplé à un contrô­leur de type Trig­ger Finger, il devrait deve­nir une véri­table arme fatale.

Atten­tion toute­fois, n’al­lez pas en déduire que Guru soit LE soft ryth­mique ultime pour n’im­porte quel utili­sa­teur. Si puis­sant et ergo­no­mique soit-il, il n’en demeure pas moins une boîte à rythmes qui, avec ses slices, ses patterns et ses pads, garde une stricte approche elec­tro et ne saurait produire des parties de batte­rie acous­tique aussi réalistes que celles d’un BFD, d’un dfhSU­PER­IOR ou encore d’un Groove Agent. Que ceux qui font du jazz et du rock dénués de toute compo­sante élec­tro­nique et qui ne jurent que par le swing de Stewart Cope­land, Chad Smith ou Steve Gadd, passent donc leur chemin : Guru n’est pas conçu pour cela, même si la banque de sons (excel­lente au demeu­rant) propose plusieurs kits acous­tiques de bonne facture.

Et par rapport à un Stylus RMX ? Disons que les deux logi­ciels n’ont clai­re­ment pas la même philo­so­phie… Si Stylus n’a pas son pareil pour produire des grooves au kilo­mètre avec un son nickel sans trop se fati­guer, il est plus un acco­mo­da­teur/remixeur de boucles qu’un véri­table séquen­ceur ryth­mique/boîte à rythme et garde une couleur très « Eric Persing présente » qui, si elle ravira certains, en agacera d’au­tres… Sur le plan du live, le logi­ciel de Spec­tra­so­nics n’offre pas non plus une inter­ac­tion aussi pous­sée que celle de Guru.

 

Conclu­sion

Il faut bien le recon­naître : peu de logi­ciels peuvent être compa­rés au bébé de FXpan­sion qui se situe à mi-chemin entre la boîte à rythmes elec­tro et le sampler à boucles, avec une philo­so­phie « Temps réel » qu’on n’avait pas vue aussi maîtri­sée depuis le Live d’Able­ton. Bref, une réus­site qui n’at­tend qu’un ordi­na­teur portable pour monter sur scène où, n’en doutons pas, elle devrait donner le tempo…

9/10
Award Innovation 2005
Points forts
  • Ergonomie et interface abouties qui font dire "Ah tiens ! Ca aussi, ils y ont pensé…".
  • Possibilités en terme de séquences et de traitements.
  • Mapping automatique des slices (quand ça marche)
  • Manip en temps réel sans arrêter la machine.
  • Rapport qualité/possibilités/prix
Points faibles
  • Pas de possibilité de séquencer une song.
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.

Soyez le premier à réagir à cet article

    Vous souhaitez réagir à cet article ?

    Se connecter
    Devenir membre
    Auteur de l'article Los Teignos

    Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.

    cookies
    Nous utilisons les cookies !

    Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
    Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus).

    Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

    Tous nos cookies
    Cookies non soumis à consentement
    Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
    Google Analytics
    Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
    Publicités
    Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.

    Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

    Tous nos cookies
    Cookies non soumis à consentement

    Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

    Google Analytics

    Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

    Publicités

    Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.


    Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
    Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.