Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou

Effets d'insert et effets d'auxiliaire

Quelle est la différence entre les effets d'insert et d'auxiliaire ?

Pour éviter les erreurs de câblage, il faut distinguer les effets d'insert des effets d'auxiliaire. Leur fonctionnement diffère, leur intégration à la chaîne audio aussi. C'est pourquoi il faut différencier l'insert et l'auxiliaire comme moyens d'intervenir sur un signal.

Une table de mixage est comme un réseau routier. Sur ce réseau tran­sitent des voya­geurs (les signaux) qui se déplacent soit en véhi­cule parti­cu­lier (les canaux), soit en trans­port en commun (les bus). Ainsi, un canal est occupé par un seul signal tandis qu’un bus peut trans­por­ter de nombreux signaux.

Quand un signal quitte son canal, il est envoyé dans un bus (sous-groupe ou master) où il est mélangé à d’autres signaux. Par analo­gie, quand un passa­ger quitte son véhi­cule parti­cu­lier, il pour­suit son trajet en trans­port en commun. Les bus sont donc des canaux qui accueillent plusieurs signaux en prove­nance d’autres canaux.

L’in­sert : une dévia­tion

Dans les canaux d’une console analo­gique, l’in­sert est géné­ra­le­ment placé après l’étage de préam­pli­fi­ca­tion, avant l’éga­li­seur du canal. Il en va de même dans les consoles numé­riques et les consoles virtuelles. L’in­sert dérive le signal du canal (départ d’in­sert, Insert send en anglais) pour l’en­voyer dans un proces­seur ou dans une chaîne de proces­seurs. Le flux de signal dans le canal est donc inter­rompu. En sortant du dernier proces­seur de la chaîne, le signal est ramené dans le canal de la console à l’en­droit il l’avait quitté, grâce au retour d’in­sert (Insert return). Le signal reprend son chemin norma­le­ment dans le canal de la console.

Remarque impor­tante pour la suite : comme les canaux, les bus des tables de mixage sont équi­pés d’in­serts qui fonc­tionnent exac­te­ment comme ceux des canaux.

L’auxi­liaire : un itiné­raire bis

Nous avons vu que l’in­sert est une dévia­tion qui détourne le signal du canal puis l’y recon­duit. L’auxi­liaire, qui inter­vient après l’in­sert, est un itiné­raire bis que le signal peut emprun­ter en même temps qu’il pour­suit son chemin normal dans le canal. Le signal emprunte donc deux itiné­raires simul­ta­né­ment : par le canal et par l’auxi­liaire.

L’auxi­liaire est un bus. Il peut donc accueillir les signaux de plusieurs canaux. Il est alimenté par les canaux quand leur bouton Aux ou FX, qui règle le niveau du signal du canal dans le bus auxi­liaire, est ouvert. Le bus auxi­liaire est équipé d’un insert dans lequel on câble un ou plusieurs proces­seurs qui traitent tous les signaux du bus.

Pour finir, l’iti­né­raire normal et l’iti­né­raire bis du signal se rejoignent géné­ra­le­ment dans le bus de sortie de la console (Master ou Main). C’est donc là que sont mixés le signal du canal et le signal d’ef­fet du bus auxi­liaire.

La maré­chaus­sée régle­mente le trafic…

Nous avons vu que l’in­sert dérive le signal du canal, donc qu’il affecte le signal lui-même. Par consé­quent, on câble géné­ra­le­ment en insert les effets qui modi­fient la forme d’onde du signal. Il s’agit des trai­te­ments de la dyna­mique (gate/expan­seur, compres­seur/limi­teur), des satu­ra­tion/distor­sion et autres bitcru­shers, des dé-esseurs, des filtres (égali­seurs, effets wah, etc.), des outils de restau­ra­tion audio et des proces­seurs psycho-acous­tiques (géné­ra­teur d’har­mo­niques, proces­seur de stéréo, etc.).

Nous avons aussi vu que l’auxi­liaire ajoute un signal d’ef­fet sans modi­fier la source. Il est donc tout indiqué pour les effets qu’on mélange au signal origi­nal. Il s’agit pour l’es­sen­tiel des effets d’es­pace (reverb, delay, écho, etc.), des trai­te­ments de la hauteur tonale (harmo­ni­seur, octa­veur, pitch shif­ter, etc.) et des effets de modu­la­tion (chorus, flan­ger, phaser, etc.).

Petite préci­sion : si vous avez le choix, utili­sez un auxi­liaire post-fader de sorte que la propor­tion d’ef­fet (le rapport entre le signal traité et non-traité) reste constante quelle que soit la posi­tion du fader dans le canal.

Remarquez comme les choses sont bien faites : les auxi­liaires sont des bus, et ça tombe bien puisqu’ils hébergent souvent des effets comme la reverb, le delay, etc. qu’on veut appliquer à plusieurs signaux. Inver­se­ment, les inserts sont dans les canaux, et ça tombe bien puisqu’ils font souvent inter­ve­nir des trai­te­ments ciblés sur un seul signal. Et en cas de besoin, les inserts des bus (sous-groupes et master) permettent de trai­ter plusieurs signaux avec un insert, par exemple une batte­rie, des pistes de guitare, des chœurs, des micros d’am­biance, etc.

…Les usagers réin­ventent la route

La sépa­ra­tion en effets d’in­sert ou d’auxi­liaire n’est cepen­dant pas si franche : au lieu de câbler une distor­sion en insert comme on le fait avec une guitare élec­trique, on peut la câbler en auxi­liaire pour conser­ver le signal orignal et ajou­ter un signal saturé, par exemple sur une basse, un piano élec­trique, une caisse claire, etc.

De même, la plupart des effets d’auxi­liaire possèdent un réglage Dry/Wet qui permet de mélan­ger le signal origi­nal et le signal d’ef­fet. Du coup, pourquoi ne pas câbler un effet d’auxi­liaire en insert d’un canal ou d’un sous-groupe et régler la propor­tion d’ef­fet avec Dry/Wet ? Atten­tion toute­fois : le simple fait d’in­sé­rer un proces­seur, surtout maté­riel, peut colo­rer le son, même sans signal d’ef­fet.

Les adeptes de la compres­sion paral­lèle vous le confir­me­ront : il est parfois bon de trans­gres­ser les règles et, pourquoi pas, de mettre un compres­seur en auxi­liaire pour voir ce que donne le mélange du signal source et du signal compressé.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.