Bien Débuter
Forums thématiques Bien Débuter
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
pédago

Quel support choisir pour faire trôner sa guitare ?

Les solutions pour poser sa guitare
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail

La guitare n’a pas suivi l’évolution de son créateur, l’homo sapiens sapiens, et ne sait toujours pas se tenir debout toute seule. Après vous être remis de cette consternante constatation, voyons ensemble quelles sont les différentes manières d’exposer sa guitare de manière pratique et sûre.

En guise de préambule, rappelons que les guitares joliment vernies à l’aide de laque nitrocellulosique sont incompatibles avec une large majorité de stands et nécessiteront une interface entre l’instrument et le revêtement, sachant que n’importe quel bout de tissu en coton fera l’affaire. 

Au mur 

À l’instar de nos amis félins, les guitares ne souffrent pas lorsqu’elles sont tenues par leur col. Ainsi, si votre mère/conjoint/propriétaire (rayer la mention inutile) est suffisamment compréhensif (ve) pour vous autoriser à l’accrocher au mur, votre belle ne souffrira pas d’un tel traitement, même s’il est prolongé.

Vous pouvez utiliser un support standard pas cher, comme celui ci-dessous, mais il n’est pas rare que la finition bâclée des modèles d’entrée de gamme ne donne pas entière satisfaction.

 

Les plus exigeants se tourneront vers les systèmes auto-bloquants comme ceux d’Hercules ou Ultimate : les deux « ergots » se referment devant le manche lorsque la guitare est posée, offrant ainsi une sécurité supplémentaire à la fois appréciable et pratique, puisqu’il suffit de soulever légèrement l’instrument pour les débloquer.

 

 

Si l’esthétique est votre principal critère, il existe plusieurs modèles qui misent tout sur leur design comme ceux proposés par Guitar Grip.

 

Enfin, un dernier système aussi pratique qu’esthétique permet d’accrocher sa guitare par les attache-courroies, permettant ainsi les excentricités murales les plus osées. Commercialisés par Woodies, les supports sont proposés en plusieurs versions, à choisir en fonction de l’emplacement de vos straps.

 

Sur les planches

Même si ses murs sont aptes à recevoir votre belle, il est rare de trouver un propriétaire de salle de répète ou de concert suffisamment accueillant pour accepter qu’on y perce des trous. Nous allons donc nous pencher maintenant sur les supports qui se posent par terre.

Le choix étant pléthorique, on distinguera surtout les supports standards des supports compacts ou « de voyage ». Ces derniers se glissent facilement dans la housse et dépannent avec brio, mais ne permettent pas de protéger le manche en cas de déséquilibre vers l’avant. Pour éviter ce genre de déconvenues, le plus sage consiste à choisir un grand modèle muni d’un système de verrouillage, comme ceux précédemment décrits, proposés par les mêmes (Ultimate et Hercules). Plus chers, ils sont aussi plus difficiles à transporter tout en restant relativement compacts une fois pliés.

 

Une autre solution hybride peut ravir ceux qui veulent sauvegarder le plus d’espace possible au sol. Il s’agit d’une attache se fixant sur l’ampli (ou le baffle si vous avez un stack) munie d’un scratch. Bien que la chose se nomme Bass Keeper, il n’y a aucune contre-indication à ce que votre six cordes (ou plus) vienne s’y blottir.

I believe I can fly

Pour finir, les plus excentriques (et fortunés) d’entre nous jetteront un œil sur l’étonnant système d’Aclam, un présentoir aérien au tarif tout aussi stratosphérique.

 

 

Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail