Bien débuter
Forums thématiques Bien débuter

Dans cet espace de discussion, les débutants ont la parole et peuvent poser, sans crainte, les questions les plus « évidentes » en matière d'audio, sono, éclairage ou informatique musicale. Avec les dossiers et le glossaire d'AudioFanzine, voici sans doute le meilleur moyen de bénéficier des lumières de la communauté pour appréhender des notions de base ou encore recueillir des conseils d'achats.

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

[Bien débuter] Pourquoi garder une réserve de niveau

 
  • Signaler un abus
AuteursMessages

Ghislain2b

membre non connecté
Ghislain2b
1501 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 1 156

21 Posté le 12/07/2014 à 18:59:06Lien direct vers ce postSignaler un abus

Au passage, beaucoup de plugins sont calibrés sur -18dBFS

 

[ Dernière édition du message le 12/07/2014 à 19:00:35 ]

Barry Centre

membre non connecté
Barry Centre
4455 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 972

22 Posté le 12/07/2014 à 19:23:16Lien direct vers ce postSignaler un abus
Mais souvent la chaîne sonore n'est pas complètement numérique...alors kékonfé dans ces cas-là ?? :???:

globule_655

membre non connecté
globule_655
1941 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 57

23 Posté le 12/07/2014 à 19:42:06Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation de Barry Centre :
Mais souvent la chaîne sonore n'est pas complètement numérique...alors kékonfé dans ces cas-là ?? :???:


Tout est une question de "gain staging". Autrement dit il faut optimiser le niveau pour chaque élément de la chaine. C'est précisément à cela que servent les gains d'entrée/sortie des appareils et notamment des convertisseurs.
Dans un système hybride, le niveau de référence est déterminé par le matériel analogique qui ne doit recevoir ni trop de niveau (==> distorsion), ni pas assez (==> bruit de fond). Les convertisseurs de bonne facture disposent de trim d'entrée et de sortie de manière à pouvoir ajuster le niveau en fonction de la référence choisie. Par exemple, si tous vos appareils analog ont un niveau de référence à +4dBu, on trim l'entrée du convertisseur de manière à obtenir -XdBFS (-18 par exemple) pour un signal à +4dBu. En sortie, c'est la même chose. On fait en sorte que le signal au niveau de référence choisi coïncide au niveau de référence de l'appareil analogique.
Les choses se compliquent très très vite dès lors qu'on a une mixture d'appareils référencés à +4dBu et -10dBV...

Peace
Glob

L'abeille coule, l'abeille coule, l'abeille coule, l'abeille coule, l'abeille coule, l'abeille coule....

Bla bla bla

fivesstringer

membre non connecté
fivesstringer
320 posts au compteur
Posteur AFfamé

24 Posté le 12/07/2014 à 20:03:10Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation de Mike Levine :
Vous avez probablement déjà entendu ou lu le mot « headroom ». Ce mot décrit le fait de garder une marge de sécurité entre les crêtes les plus fortes d’une piste (ou de vos pistes dans le cas d’un mix) et le 0 dB de l’afficheur de votre DAW, niveau à partir duquel le signal est écrêté et la distorsion numérique apparaît dans toute sa laideur. Headroom désigne donc la réserve de niveau entre les crêtes de votre signal et le 0 dBFS qu’il ne faut dépasser en aucun cas.Lire l'article Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !



Sauf erreur:

A non désolé mais le headroom c'est ce qu'il y a entre le niveau moyen (ou RMS) et le niveau crete.

Ensuite c'est de la marge de sécurité (entre les cretes et le 0dBFS). Mais c'est pas ça le headroom.

Le headroom est la marge qu'on laisse pour que le facteur de crète de la musique puisse se développer sans saturer. Or le facteur de crète est la différence entre niveau moyen et niveau crete.

Je pense sincèrement (et c'est désolant) que la confusion provient du fait que les musiques actuelles ont un facteur de crete si faible que les gens finissent par oublier ce que c'est. Et à quoi sert le headroom.

globule_655

membre non connecté
globule_655
1941 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 57

25 Posté le 12/07/2014 à 20:07:28Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation de fivesstringer :
Citation de Mike Levine :
Vous avez probablement déjà entendu ou lu le mot « headroom ». Ce mot décrit le fait de garder une marge de sécurité entre les crêtes les plus fortes d’une piste (ou de vos pistes dans le cas d’un mix) et le 0 dB de l’afficheur de votre DAW, niveau à partir duquel le signal est écrêté et la distorsion numérique apparaît dans toute sa laideur. Headroom désigne donc la réserve de niveau entre les crêtes de votre signal et le 0 dBFS qu’il ne faut dépasser en aucun cas.Lire l'article Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !



Sauf erreur:

A non désolé mais le headroom c'est ce qu'il y a entre le niveau moyen (ou RMS) et le niveau crete.



Non. La différence entre niveau moyen (qui n'est absolument pas la même chose que le niveau RMS) et le niveau crête, c'est le facteur de crête justement.
Le headroom désigne, pour un appreil, la différence entre le niveau de référence et le niveau max.

Peace
Glob

L'abeille coule, l'abeille coule, l'abeille coule, l'abeille coule, l'abeille coule, l'abeille coule....

Bla bla bla

fivesstringer

membre non connecté
fivesstringer
320 posts au compteur
Posteur AFfamé

26 Posté le 12/07/2014 à 20:37:59Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation :
Non. La différence entre niveau moyen (qui n'est absolument pas la même chose que le niveau RMS) et le niveau crête, c'est le facteur de crête justement.
Le headroom désigne, pour un appreil, la différence entre le niveau de référence et le niveau max.

Peace
Glob


Sans vouloir faire de phraséologie, RMS veut dire "Root Mean Square" ce qui signifie "Valeur Moyenne quadratique"
Donc déjà dire que un niveau moyen n'est absolument pas un niveau RMS ça craint.

Ensuite pour un appareil on s'en fout. On parle pas d'appareils mais de niveaux.
Dans l'absolu le headroom c'est la différence entre niveau moyen et niveau crete.
Mais pour un appareil, conçu pour un certain niveau moyen (par exemple +4 dBu maxi) c'est aussi la différence entre ce niveau et le niveau max. (pour laisser passer les cretes)

Je dis juste: Ton approche est réductrice

Pease.

yoyotte

membre non connecté
yoyotte
626 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 456

27 Posté le 12/07/2014 à 21:05:43Lien direct vers ce postSignaler un abus

QUESTION : quand on a un la 610 mk2, on le règle de quelle manière pour attaquer correctement une RME FIREFACE ? Perso ça fait bien 2 ans que je suis sur :

gain +15db et j'augmente aussi le gain du compresseur... du coup je me dis que je fais nimpe depuis 2 ans en fait .......

galérer, c'est déjà progresser ! Et pour sortir plus rapidement de la galère, ben y'a audiofanzine !

globule_655

membre non connecté
globule_655
1941 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 57

28 Posté le 12/07/2014 à 21:10:10Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation de fivesstringer :
Citation :
Non. La différence entre niveau moyen (qui n'est absolument pas la même chose que le niveau RMS) et le niveau crête, c'est le facteur de crête justement.
Le headroom désigne, pour un appreil, la différence entre le niveau de référence et le niveau max.

Peace
Glob


Sans vouloir faire de phraséologie, RMS veut dire "Root Mean Square" ce qui signifie "Valeur Moyenne quadratique"
Donc déjà dire que un niveau moyen n'est absolument pas un niveau RMS ça craint.


Il y a trois type de mesure en audio : le niveau crête qui est la mesure absolue du signal en temps réel, le RMS (Root Mean Square) qui est la valeur crête divisée par racine de 2 (ou multipliée par 0,707 ou encore peak -3dB) pour une onde sinusoïdale. Il y a ensuite le niveau moyen qui, toujours pour une onde sinusoïdale, correspond à 0,637 x le niveau crête.

https://medias.audiofanzine.com/images/thumbs3/1928640.gif

Et pour le headroom il ne concerne que les capacités d'un appareil ou d'un support. On ne parle pas de headroom pour un signal, ce qui n'a pas de sens (headroom = réserve vers le haut si on devait traduire le terme). Le niveau du signal défini le headroom restant par rapport au niveau maximum que peut fournir l'appareil ou le support en question. Le niveau de référence et le niveau max de l'appareil définissent le headroom de départ.
A ne pas confondre avec le facteur de crête qui est la différence entre la mesure du niveau moyen et du niveau crête du signal.

Peace
Glob

L'abeille coule, l'abeille coule, l'abeille coule, l'abeille coule, l'abeille coule, l'abeille coule....

Bla bla bla

globule_655

membre non connecté
globule_655
1941 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 57

29 Posté le 12/07/2014 à 21:12:21Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation de yoyotte :
QUESTION : quand on a un la 610 mk2, on le règle de quelle manière pour attaquer correctement une RME FIREFACE ? Perso ça fait bien 2 ans que je suis sur :
gain +15db et j'augmente aussi le gain du compresseur... du coup je me dis que je fais nimpe depuis 2 ans en fait .......


Règle d'abord ton gain avec le compresseur bypassé de manière à avoir un niveau correct à l'entrée de ta carte son. Ensuite, si tu as besoin du compresseur, règle le à partir de là et compense la réduction de gain avec le gain de sortie du compresseur.

Peace
Glob

L'abeille coule, l'abeille coule, l'abeille coule, l'abeille coule, l'abeille coule, l'abeille coule....

Bla bla bla

miles1981

membre non connecté
miles1981
6976 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 82

30 Posté le 12/07/2014 à 22:28:16Lien direct vers ce postSignaler un abus
Non, je confirme que RMS est la moyenne quadratique sur une période, souvent approximé par un filtrage du carré. C'est une définition classique en traitement du signal.
Revenir en haut de la page