Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Arturia MiniLab 3
Photos
1/17

Test du Minilab 3

Clavier maître MIDI 25 touches de la marque Arturia

Écrire un avis ou Demander un avis
test
33 réactions
Minilab 3, Maxi Workflow ?
8/10
Award Valeur sûre 2022
Partager cet article

Quatre ans après le MiniLab Mk2, les Grenoblois d’Arturia reviennent avec une v3 qui pourrait bien s'imposer face à ses deux concurrents directs : l’Akai MPK mini et le Launchkey mini...

Test du Minilab 3 : Minilab 3, Maxi Workflow ?

Que l’on soit un produc­teur nomade ou pas, trou­ver un contrô­leur dont le rapport taille/effi­ca­cité/qualité/worflow soit perti­nent est le souci de plus en plus de home studistes. Et ce Mini­Lab semble vouloir répondre à cette attente : il devrait parfai­te­ment conve­nir à ceux souhai­tant un studio mobile, comme à ceux qui ont opté pour un studio mini­ma­liste avec juste ce qu’il faut d’en­co­deurs et de touches sous la main, tout en restant faci­le­ment trans­por­table. Mais il s’adres­sera encore aux perfor­mers live et débu­tants qui souhaitent un premier contrô­leur plug and play facile d’ac­cès pour faire de la musique sur ordi­na­teur, et qui ne sera pas obso­lète dans un an ou deux.

Car que l’on soit musi­cien, DJ produc­teur ou encore beat­ma­ker débu­tant ou non, produire unique­ment à la souris nous enlève parfois cette sensa­tion d’être un artiste, un vrai ! Alors que toucher du potard et tapo­ter du pad nous permet de renouer avec le perfor­mer live qui sommeille en nous ! Notons-le enfin à ce titre : Artu­ria semble égale­ment faire les yeux doux aux utili­sa­teurs d’Able­ton, car ce Mini­lab 3 se veut parfai­te­ment inté­gré au logi­ciel.

Rien ne manque…

8Même poids, même taille : le Mini­lab n’a pas forci ! La qualité de fabri­ca­tion reste sur la même ligne d’ex­cel­lence que son prédé­ces­seur ! On notera qu’Artu­ria a souhaité un mini contrô­leur éco-respon­sable en utili­sant au moins 50% de plas­tique recy­clé dans sa fabri­ca­tion et 100% de l’em­bal­lage en produits recy­clés !

On retrouve égale­ment les 25 mini-touches sensibles à la vélo­cité qui avait fait la répu­ta­tion de ses prédé­ces­seurs et dont le toucher et la sensa­tion de jeu se démarquent encore aujour­d’hui de la concur­rence dans les minis claviers. Notam­ment avec un toucher toujours plus lourd que sur un Akai Mpk Mini par exemple.

Toujours présents, les 8 pads rétroé­clai­rés et sensibles à la vélo­cité comme à la pres­sion sont alignés au-dessus des touches, et demeurent toujours aussi agréable a jouer, même si l’on est sans doute un petit cran au-dessous des excel­lents pads d’Akai.

On garde égale­ment les 2 bandes tactiles pour gérer le Pitch Bend et la Modu­la­tion tandis que quatre boutons permet­tant l’ac­cès aux fonc­tions de trans­po­si­tion, Hold (pour tenir une note) et Chord pour jouer un accord à partir d’une seule touche. Le bouton Shift qui lui va permettre diffé­rentes fonc­tions selon les cas. Gestion de l’ar­pé­gia­teur inté­gré, fonc­tions de trans­ports dans le DAW, choix de la banque de Pad …

Arturia MiniLab 3 : 7On retrouve seule­ment 8 des 16 enco­deurs présents sur le Mini­lab MK2 avec toujours cette légère résis­tance au mouve­ment qui confère une vraie sensa­tion de qualité. L’es­pace libéré par ces 8 enco­deurs remer­ciés permet l’ap­pa­ri­tion de 4 faders, avec une légère résis­tance au mouve­ment qui permet­tra plus de préci­sion dans les réglages et donne défi­ni­ti­ve­ment la sensa­tion que ce Mini­lab 3 n’est pas un jouet.

Arturia MiniLab 3 : 9Parmi les nouveau­tés, on découvre égale­ment sur cette nouvelle mouture un petit écran OLED lumi­neux pour un retour d’in­for­ma­tion en temps réel. Ajout qui manquait au Mini­lab MKII aux regards de ces deux concur­rents chez Akai et Nova­tion.

C’est très appré­ciable et cela simpli­fie réel­le­ment la prise en main du contrô­leur, d’au­tant qu’on dispose d’un bouton pous­soir sous ce mini écran, faci­li­tant entre autres la navi­ga­tion et la sélec­tion de preset dans la suite Analog Lab.

minilab 3 (1)La connec­tique située à l’ar­rière du contrô­leur passe d’une prise USB 2.0 Type B à de l’USB C vers USB A ( avec un câble fourni coudé qui permet un gain de place), lequel alimente égale­ment l’ap­pa­reil. Rien à redire là dessus si ce n’est qu’un câble USB-C vers USB-C en plus aurait été appré­cié pour certains posses­seurs de Mac. Outre la possi­bi­lité de connec­ter une pédale de sustain, on dispose égale­ment sur cette version 3 d’une prise MIDI Out permet­tant de contrô­ler, par exemple, des synthés maté­riels, à la manière de ce qu’on trouve sur le Keys­tep.

Ne manque vrai­ment qu’un petit bouton ON/OFF à l’ar­rière de la machine pour l’éteindre sans devoir systé­ma­tique­ment la débran­cher, dans cette nouvelle ère où chaque Watt comp­te…

Bran­chez ! Prêt ? Compo­sez !

Le contrô­leur se veut aussi simple d’uti­li­sa­tion que possible, et c’est le cas une fois l’ins­tal­la­tion et le firm­ware mis à jour, sachant qu’il est parfai­te­ment reconnu sans avoir eu à parcou­rir les menus et préfé­rences de la STAN.

Testées avec Able­ton Live 11 sur Mac M1, les fonc­tions de trans­port marchent sans soucis, et l’in­té­gra­tion dans Able­ton est vrai­ment bien faite ! Vous pour­rez contrô­ler le pan, les sends et le volume de la piste sélec­tion­née à la volée, mais aussi les para­mètres des effets présents sur la piste, les clips… Le petit écran permet un retour sur le para­mètre que l’on est en train de modi­fier : c’est d’une effi­ca­cité redou­table !

Arturia MiniLab 3 : 6Notons que des scripts sont prévus pour Bitwig, Fl Studio, Live, Logic Pro et Reason.  Sous Cubase toute­fois, j’avoue avoir été un peu déçue au départ car les fonc­tions de trans­port ne marchent pas en plug and play. Artu­ria a toute­fois prévu un port MIDI « Mini­lab3 MCU » qui règle le souci. Les Cuba­siens ne béné­fi­cie­ront pas, malgré tout, d’une inté­gra­tion aussi pous­sée que celle réali­sée pour Able­ton Live, même si toutes les autres fonc­tions d’ar­pé­gia­teur, chord, et hold marchent parfai­te­ment.

Évidem­ment, on s’in­té­res­sera aussi à l’usage dans Analog Lab, la suite d’ins­tru­ments virtuels d’Ar­tu­ria. La navi­ga­tion est alors fluide même si l’uti­li­sa­tion du bouton central et du bouton Shift m’a paru un peu contre intui­tive au départ : il y a un coup de main à prendre. Les 8 boutons rota­tifs sont quant a eux direc­te­ment assi­gnés aux para­mètres des effets (macro / effet A et B, delay et reverb), ce qui est vrai­ment très agréable pour commen­cer à trai­ter et person­na­li­ser le preset sélec­tionné.

Le combo 8 poten­tio­mètres + 4 faders assi­gnables est globa­le­ment très appré­ciable, notam­ment pour pilo­ter vos macros dans votre STAN préfé­rée, en studio comme en Live. Petite remarque cepen­dant : j’au­rais aimé retrou­ver à coté de chaque enco­deur rota­tif une indi­ca­tion sur le para­mètre de l’ar­pé­gia­teur qu’il gère pour une édition plus effi­cace de ce dernier.

Conclu­sion

4Artu­ria capi­ta­lise sur les forces du Mini­lab, à savoir la qualité de fabri­ca­tion : ses 25 mini-touches disposent d’un toucher parmi les plus appré­ciable sur les contrô­leurs de cette caté­go­rie, tandis que la qualité et la préci­sion de ses 8 enco­deurs resca­pés du MkII comme les 4 nouveaux faders procurent des sensa­tions incom­pa­rables face à la majo­rité de ce que l’on retrouve chez les concur­rents.

Les pads sont pour leur part extrê­me­ment jouables et réac­tifs, même si la dispo­si­tion linéaire refroi­dira peut-être les adeptes de finger drum­ming. Mais on louera en revanche la faci­lité de prise en main encore amélio­rée grâce au mini écran OLED et au bouton pous­soir central, tandis que j’ai eu un vrai coup de coeur pour l’in­té­gra­tion dans Able­ton Live !

Ce Mini­lab 3 sera à mon avis le choix judi­cieux de beau­coup de produc­teurs cher­chant un contrô­leur poly­va­lent et trans­por­table de qualité ! 

Bref, vous l’au­rez compris : ce Mini­lab 3 sera donc idéal pour les débu­tants, comme pour les produc­teurs confir­més qui serait en recherche d’un vrai contrô­leur compact poly­va­lent et de qualité, que ce soit pour gagner de la place en Home Studio, partir compo­ser sur la route ou encore se produire en live avec un matos léger, robuste et facile à empor­ter. Comme il a le bon goût de rester au même prix que le Mini­lab MKII et de ces deux grands rivaux, l’Akai MPK Mini et le Nova­tion Laun­ch­key Mini, il n’y a aucune raison de ne pas chau­de­ment le recom­man­der…

8/10
Award Valeur sûre 2022
Fabrication (?) : Chine
Points forts
  • Qualité de fabrication pour cette catégorie de contrôleur
  • Qualité et toucher des minis touches du clavier
  • Intégration poussée dans Ableton
  • Ajout des 4 Faders
  • Qualité et sensation au toucher des potards et des faders
  • Mini écran OLED avec retour des infos
  • Plug and play dans la plupart des STAN
  • Rapport Qualité / Polyvalence / Transportabilté / Prix
  • Offre logicielle
Points faibles
  • Disposition des pads, dommage pour le finger drumming
  • Pas de bouton ON/OFF
  • Pas d’intégration poussée dans Cubase
  • La navigation dans Analog Lab pourrait être plus intuitive
  • Pas de câble USB-C vers USB-C pour les utilisateurs de Mac récents

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.