Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
test
8 réactions
Liberté pour les UltraTap Delay
9/10
Partager cet article

Après avoir sorti deux pédales particulièrement réussies que sont la « Blackhole » et la « MicroPitch », Eventide vient compléter sa nouvelle collection avec un délai numérique nommé UltraTap. De la même manière que ses deux ainées, cette nouvelle pédale vient s’inspirer des algorithmes du H3000 que l’on retrouvera en version VSTs ou encore dans la H9. Comme vous allez le voir dans ce test, cette nouvelle « UltraTap » mérite vraiment que l’on s’attarde dessus.

Test de la Eventide UltraTap Delay : Liberté pour les UltraTap Delay

photo1Le débal­lage de cette nouvelle pédale est abso­lu­ment sans aucune surprise. Le packa­ging est stric­te­ment iden­tique pour toutes les pédales de cette nouvelle série. On se retrouve donc avec une pédale tout en acier avec un effet brossé. Ses dimen­sions de 102 mm x 108 mm x 43 mm, sont très raison­nables, notam­ment par rapport à la multi­tude de contrôles propo­sés. Tout comme pour la Black­hole et la Micro­Pitch, on a à notre dispo­si­tion six potards en acier qui agissent sur deux diffé­rents para­mètres, trois boutons-pous­soirs, deux switchs ainsi que cinq LEDs permet­tant d’in­diquer le preset utilisé. La connec­tique se fait sur la tranche supé­rieure de la pédale. Celle-ci est compo­sée d’une entrée instru­ment, de deux sorties, d’une entrée dédiée au choix à une pédale d’ex­pres­sion ou à une connexion MIDI avec un adap­ta­teur TRS – MIDI, de deux switchs permet­tant de travailler en mono ou en stéréo avec un niveau instru­ment ou un niveau ligne. Enfin un port micro-USB permet de relier la pédale à son ordi­na­teur pour prépa­rer ses presets, mettre à jour le firm­ware, régler quelques options et utili­ser le MIDI. En ce qui concerne l’ali­men­ta­tion, pour laquelle l’adap­ta­teur est fourni et compa­tible avec toutes les prises de la planète, tout est parfai­te­ment stan­dard (et c’est une très bonne chose) avec du 9V DC et 200 mA. Son poids est d’un peu moins de 500 g.

La pédale, de concep­tion améri­caine et de fabri­ca­tion chinoise, semble robuste et parfai­te­ment adap­tée à un pedal­board destiné à voya­ger régu­liè­re­ment.

De la même manière que pour la Micro­Pitch, Enven­tide four­nit dans la boîte cinq fiches à poser à même la pédale, repré­sen­tant les réglages des cinq premiers presets.

Maté­riel utilisé pour le test : Ibanez RGD 2127Z équi­pée en micros SP Custom – HX Stomp – Ultra­Tap dans la boucle en stéréo – carte son Audient iD22 – Cubase 10.5

Plug’n’­wait before playing

photo2Il y a une constante que l’on retrouve sur cette nouvelle série de pédales propo­sées par Even­tide, c’est la complexité, tout du moins, au débal­lage du produit. Honnê­te­ment, l’Ul­tra­Tap donne l’im­pres­sion d’être la moins acces­sible des trois. Bien entendu, si vous avez, par exemple, déjà utilisé la version VST, vous allez immé­dia­te­ment savoir vers quoi vous allez. Pour les autres, ceux qui découvrent pour la première fois l’Ul­tra­Tap, il faudra prendre un peu de temps pour comprendre à quoi sert chaque para­mètre et surtout, comment chacun des para­mètres influence les autres.

Even­tide a proba­ble­ment anti­cipé le problème et propose, dans le court manuel de la pédale, un schéma repré­sen­tant l’ordre dans lequel chaque para­mètre va inter­ve­nir. C’est une excel­lente idée qui lors de ce test a permis de rapi­de­ment se sentir plus à l’aise avec les deux étages de para­mètres.

En effet, chaque potard permet d’agir sur deux para­mètres ; ces para­mètres sont répar­tis sur deux étages et on passe d’un étage à l’autre à l’aide du bouton-pous­soir se trou­vant en haut à droite. Tout comme pour ses deux grandes sœurs, ce système n’est pas des plus pratiques pour travailler sur les presets car on n’a aucun vrai visuel sur les para­mètres. Il aurait été génial d’avoir un petit écran à LEDs indiquant la valeur de chaque réglage. On radote par rapport aux deux tests précé­dents, mais c’est toujours vrai ici. Évidem­ment, nos oreilles restent nos meilleurs repères.

photo3Les deux premiers para­mètres à régler, si l’on suit la chaîne du son décrite par Even­tide, sont le « Prede­lay » et le « Tone ». Cette partie est tout à fait banale et facile à régler. Le « prede­lay » peut aller jusqu’à une seconde avant que ne sonne la première répé­ti­tion. Le « tone » va simple­ment agir sur l’éga­li­sa­tion géné­rale des répé­ti­tions, allant du grave à l’aigu. Cette égali­sa­tion fonc­tionne bien et couvre une large plage de fréquences.

La section suivante semble, au début tout du moins, plus diffi­cile à prendre en main. Celle-ci concerne le réglage du « Chop­per ». On va, pour se faire, utili­ser deux potards. Le premier nommé « Chop » va permettre de travailler les répé­ti­tions de trois manières diffé­rentes. Tout d’abord en mode « LFO » avec pas moins de cinq formes d’onde, ensuite en mode « Swell » qui va permettre de géné­rer des fondus d’en­trée et enfin un mode « trig­ger ». Le second potard, nommé Spd/Rise/Rel, va permettre en fonc­tion du réglage choisi sur le premier, de jouer sur les fréquences de répé­ti­tion et de relâ­che­ment. Notez cepen­dant qu’il est tout à fait possible de garder le potard « Chop » sur la posi­tion éteinte. Autre­ment dit, il n’est pas obli­ga­toire de déna­tu­rer les répé­ti­tions géné­rées.

Cette partie est très réus­sie et auto­rise pas mal d’ex­pé­ri­men­ta­tions. Le rendu est globa­le­ment toujours musi­cal, même avec des para­mètres pous­sés à l’ex­trême.

Afin que tout ceci semble moins abstrait, voici quelques exemples sonores faisant varier ces deux para­mètres avec le potard de mix réglé à fond :

LFO1_SPD1
00:0000:18
  • LFO1_SPD100:18
  • LFO1_SPD500:18
  • LFO1_SPD1000:20
  • Swell_Rise300:18
  • Swell_Rise1000:14
  • Trig­ger_Rel500:16

La troi­sième phase de réglage est plus conven­tion­nelle avec certains para­mètres assez communs à la plupart des delays. Le potard « Length » permet de défi­nir la subdi­vi­sion ryth­mique des répé­ti­tions. Celle-ci peut être de type solfé­gique, allant de la double-croche jusqu’à la ronde, mais aussi en sélec­tion­nant un délai compris entre une et quatre secondes entre deux répé­ti­tions. À ce sujet, le switch « TAP » pourra être utilisé pour ces deux unités de temps.

Le « Feed­back » fonc­tionne comme sur n’im­porte quelle pédale de délai.

photo4Les potards de « Taps » ainsi que « Spread » vont permettre respec­ti­ve­ment d’al­ler jusqu’à 64 répé­ti­tions puis de contrô­ler l’écart entre chacune d’elles. En réglant le potard de « Spread » à mi-chemin, les répé­ti­tions sont toutes espa­cées de la même durée. En tour­nant celui-ci sur la gauche, les premières répé­ti­tions seront rappro­chées et natu­rel­le­ment, en tour­nant le potard à droite, le contraire se produit, à savoir que ce sont les dernières répé­ti­tions qui sont rappro­chées. Les effets obte­nus sont très inté­res­sants, on se surprend à essayer diffé­rentes combi­nai­sons auxquelles on n’au­rait pas néces­sai­re­ment pensé. Cette Ultra­Tap a clai­re­ment un côté expé­ri­men­tal des plus plai­sants.

Enfin, le potard nommé « Taper » crée des fondus d’en­trée ou de sortie sur chaque répé­ti­tion. Là encore, ce potard permet de travailler en profon­deur le rendu sonore. Il est, de la même manière, possible de régler ce potard à 12h, afin d’avoir une action neutre.

Voici quelques exemples sonores afin d’illus­trer l’ac­tion de ces diffé­rents potards.

On pourra ensuite jouer avec le para­mètre inti­tulé « Slur­mer ». Celui-ci est vrai­ment très inté­res­sant à utili­ser. En effet, il va en quelque sorte venir « coller » ou « mélan­ger » les répé­ti­tions entre elles. En abusant de ce réglage, on peut par exemple se retrou­ver à trans­for­mer l’ef­fet de délai en réverbe. C’est proba­ble­ment la grande force de ce délai : il va bien plus loin que ce que l’on peut attendre d’un tel effet.

Mix5_Taps4_Spread10_Taper1_Slurm5
00:0000:26
  • Mix5_Taps4_Spread10_Taper1_Slurm500:26
  • Mix5_Taps8_Spread2_Taper5_Slurm000:15
  • Mix5_Taps8_Spread2_Taper5_Slurm1000:26
  • Mix5_Taps16_Spread5_Taper5_Slurm000:14
  • Mix8_Taps4_Spread5_Taper5_Slurm000:13

Enfin, les potards de « Mix » et de « Out Lvl » font ce qu’ils sont censés faire à savoir gérer le niveau entre le signal brut et traité ainsi que le niveau de sortie final de la pédale.

Une fois que l’on a compris l’ac­tion de ces diffé­rents réglages, on se retrouve avec une très large palette de possi­bi­li­tés. De plus, le rendu est parti­cu­liè­re­ment convain­cant et musi­cal dans la grande majo­rité des cas.

Even­tide Device Mana­ger, le logi­ciel à tout faire

EDMLa pédale d’Even­tide est équi­pée d’une prise micro-USB permet­tant de la bran­cher à l’or­di­na­teur et de la contrô­ler à l’aide du logi­ciel EDM (Even­tide Device Mana­ger). L’ap­pli­ca­tion est complète tout en étant très simple d’usage. Elle permet de prépa­rer ses presets avec un retour visuel plus confor­table et plus précis. Il sera d’ailleurs possible de stocker jusqu’à 127 presets. Even­tide en four­nit une cinquan­taine, d’une très belle qualité pour la grande majo­rité d’entre eux. Notez que sur la pédale, il sera possible d’ac­cé­der seule­ment aux cinq premiers presets de la liste à l’aide des switchs. Pour avoir accès aux 122 autres, il faudra passer par un système MIDI.

Le logi­ciel permet égale­ment de garder le firm­ware de la pédale à jour, d’avoir accès aux diffé­rentes options MIDI, aux réglages du bypass et, comme sur toute cette série de pédales, de pouvoir acti­ver le mode « momen­tary » sur le foots­witch « ACTIVE » afin d’ac­ti­ver l’ef­fet unique­ment lorsqu’on main­tient le switch enfoncé.

Il n’y a concrè­te­ment abso­lu­ment rien à repro­cher à la partie infor­ma­tique conçue par les équipes d’Even­tide.

Voici quelques extraits audios de divers presets propo­sés par la marque à la récep­tion de la pédale.

Preset_Batman
00:0000:36
  • Preset_Batman00:36
  • Preset_Glitch­Trig­ger00:22
  • Preset_Orches­trance00:35
  • Preset_RTM_Delay_100:21
  • Preset_Slinky00:31
  • Preset_Slowing­Down00:15
  • Preset_UltraS­wole00:25
  • Preset_Ultra­Tap00:33

Conclu­sion

photo5Ce délai est réel­le­ment une belle réus­site. Des trois pédales de la série actuel­le­ment dispo­nibles, c’est proba­ble­ment celle qui aura le plus emballé votre dévoué testeur. Une fois la partie de prise en main passée, on se retrouve avec une pédale capable de géné­rer des effets de délai des plus clas­siques aux plus complexes, mais aussi, et surtout des textures sonores, des nappes et des effets de réverbe en tout genre. Le rendu peut-être tout simple­ment magni­fique avec certains réglages bien choi­sis. Bien entendu, une fois de plus, la qualité de fabri­ca­tion et la connec­tique bien pensée viennent appuyer la bonne note de ce test. Et de la même manière que pour la Black­hole et la Micro­Pitch, on notera la possi­bi­lité d’uti­li­ser cette Ultra­Tap avec d’autres instru­ments que la seule guitare. Cette pédale sera, tout comme ses deux ainées, plutôt desti­née à des musi­ciens ayant besoin ou envie d’un délai aux larges possi­bi­li­tés créa­tives.

Prix : envi­ron 320€ en maga­sin

  • EDM
  • photo1
  • photo2
  • photo3
  • photo4
  • photo5

 

9/10
Points forts
  • Qualité sonore magnifique
  • Multitude de réglages possibles (delay, chorus, tremolo, réverbe…)
  • Qualité de fabrication irréprochable
  • Connectique complète
  • Une partie logiciel simple et efficace
  • Mono et stéréo
  • Pédale ouverte sur tous les instruments
Points faibles
  • On radote, mais un afficheur numérique aurait comblé bien des utilisateurs
  • Complexité de prise en main à la première utilisation

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.