Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
IK Multimedia AmpliTube X-Time
Photos
1/25

Test de la pédale IK Multimedia X-Time

Delay / écho pour guitare de la marque IK Multimedia appartenant à la série Amplitube X-Gear Pedals

Écrire un avis ou Demander un avis
test
5 réactions
X-ceptionnelle ?
6/10
Partager cet article

La série X-Gear développée par IK Multimedia est composée de quatre pédales. Nous avons déjà eu le loisir de tester la X-Vibe, avec un ressenti plutôt mitigé. Dans ce test nous verrons si la marque italienne est capable de nous proposer une pédale de delay plus attrayante.

Test de la pédale IK Multimedia X-Time : X-ceptionnelle ?

Débal­lage !

La X-Time ressemble à toutes les pédales de la série X-Gear avec un châs­sis en alumi­nium aux dimen­sions plutôt géné­reuses de 17,5 cm x 14,5 cm x 5,8 cm. Le choix de la couleur verte n’est proba­ble­ment pas anec­do­tique quand on sait que dans le monde des multief­fets c’est celle qui est géné­ra­le­ment utili­sée par les marques pour les effets de delay. La pédale est lourde avec un peu moins d’un kilo sur la balance. Ainsi, un pedal­board avec la collec­tion complète de la série X-Gear, en plus du jeu de jambes, vous fera travailler les bras !

La pédale propose trois foots­witchs A, B et TAP. Les deux premiers servent à navi­guer entre deux presets et le TAP, comme son nom l’in­dique, vous permet­tra de taper le tempo souhaité. En combi­nant les foots­witchs par binômes, on pourra navi­guer entre les 150 banques de presets dispo­nibles et person­na­li­sables.x-time face

Les réglages sur la pédale se font à l’aide de huit potards en plas­tique qui semblent plutôt fiables. Trois d’entre eux sont dédiés à la navi­ga­tion entre les presets et les para­mètres internes de la pédale (MODEL, PRESET et PARA­ME­TER) et les cinq autres permettent de contrô­ler les fonc­tions communes d’un delay (TIME, FEED­BACK, FILTER, MOD et MIX).

La X-Time est équi­pée d’un écran qui propose un affi­chage « à l’an­cienne » qui a pour vertu d’être bien visible sur scène. Il sera en revanche plus pénible à utili­ser pour navi­guer dans les options de la pédale.

x-time connectiqueEnfin, la connec­tique est irré­pro­chable avec la possi­bi­lité de rentrer et sortir en mono ou en stéréo, de travailler en MIDI, de connec­ter une pédale d’ex­pres­sion pour agir sur certains para­mètres en temps réel ou encore de connec­ter la X-Time en USB pour gérer ses diffé­rents presets avec l’ap­pli­ca­tion « The Libra­rian ». On pourra égale­ment s’en servir comme d’une carte son externe, ce qui pourra être pratique dans certaines confi­gu­ra­tions nomades.

En plus du logi­ciel de gestion des presets, la marque offre aux acqué­reurs des pédales de la série une licence d’Am­pli­tube 5 SE. C’est un point inté­res­sant, car il sera possible de trans­fé­rer vos presets réali­sés sur Ampli­tube vers la pédale. L’ali­men­ta­tion est en 9 volts centre néga­tif et IK Multi­me­dia four­nit un bloc d’en­vi­ron 1 ampère. Le tour du proprié­taire est donc concluant et la construc­tion inspire confiance.

La boite en fer, la boite à tout faire !

La X-Time, tout comme pour le châs­sis, reprend des carac­té­ris­tiques tech­niques iden­tiques aux autres pédales de la série. On retrouve ainsi des conver­tis­seurs 24 bits/192 kHz à très faible bruit et une réponse en fréquences allant de 5 Hz jusqu’à 24 kHz. La pédale propose égale­ment de choi­sir entre un true bypass ou un « soft » bypass, autre­ment dit, un buffer. Chacun y verra son inté­rêt selon, par exemple, la confi­gu­ra­tion du pedal­board.

La pédale propose 16 algo­rithmes, s’ins­pi­rant de machines réelles. Cepen­dant, IK Multi­me­dia ne donne aucune infor­ma­tion précise sur les fameuses machines simu­lées. Ces détails restent fina­le­ment toujours un peu anec­do­tiques.

Ainsi les 16 delays à notre dispo­si­tion sont les suivants : VTG TAPE, MOD TAPE, ANALOG, DIGI­TAL, PING PONG, PATTERN, DUAL, REVERSE, REV PONG, SWELL, DUCK, PITCH, HARM, DIRTY, SLAP­BACK et ARCTIC.

x-time face2Le moins que l’on puisse dire c’est que les équipes italiennes n’ont pas été radines et jouent la carte de la poly­va­lence avec une boite à outils plus que complète. La navi­ga­tion entre ces diffé­rents effets s’ef­fec­tue de manière très simple à l’aide du potard MODEL.
Pour certains effets, on aura en plus des réglages communs direc­te­ment acces­sibles, quelques options supplé­men­taires dispo­nibles en acti­vant le potard PARA­ME­TER. Par exemple, sur le delay ANALOG, on pourra défi­nir un coupe bas et un coupe haut, là où sur le mode REV PONG, on pourra doser la réverbe, acti­ver ou non l’ef­fet de « reverse » et défi­nir la fréquence du LFO. Vous l’au­rez compris, les possi­bi­li­tés sont immenses, on retrouve à l’usage un côté « multi-effets » offrant une multi­tude de possi­bi­li­tés. Cepen­dant, malgré les nombreux réglages, j’ai trouvé la prise en main de la pédale plutôt rapide et ne néces­si­tant pas d’avoir le manuel sous les yeux pour comprendre les fonc­tions essen­tielles.


Ça sonne ?

Parfois oui… parfois pas trop. De manière géné­rale, on retrouve un côté « plas­tique », évidem­ment impu­table à la condi­tion numé­rique de la pédale. Mais la concur­rence a sorti derniè­re­ment quelques produits de gamme simi­laire au rendu beau­coup plus profond et chaleu­reux, avec ce petit quelque chose qui nous trans­porte. À part quelques excep­tions, je n’ai pas eu ce senti­ment en jouant avec la X-Time. Je modère cepen­dant mon propos, car les diffé­rents effets sont propres et, pour la grande majo­rité, tout à fait exploi­tables en condi­tions réelles (atten­tion quand même à bien doser le MIX, car la pédale est parfois vite enva­his­sante). Les solistes pour­ront par exemple appré­cier le mode PING PONG qui propose en plus du tradi­tion­nel gauche/droite, un gauche/centre/droite, et ce n’est pas si commun !

Les cinq premiers modes permettent d’avoir un effet de delay plutôt tradi­tion­nel, entre un grain vintage ou au contraire quelque chose de plus trans­pa­rent. Les modes suivants sont quant à eux plus « artis­tiques » ou expé­ri­men­taux, au choix. Par exemple, le mode REVERSE est agréable à utili­ser et saura trou­ver sa place sur quelques suites d’ac­cords en son clair.

Le mode PITCH est quant à lui un peu désta­bi­li­sant. Dans l’exemple audio de ce test, j’ai réglé le delay à 0 ms, ce qui trans­forme fina­le­ment la pédale en une sorte d’oc­ta­ver.

Mon coup de cœur va pour les trois modes REV PONG, DIRTY et ARCTIC. Les trois permettent de travailler sur des textures sonores plus ou moins marquées. Dans les exemples audios à votre dispo­si­tion, j’ai par exemple augmenté au maxi­mum le potard de MIX du mode ARCTIC pour trans­for­mer ma guitare en une sorte de synthé­ti­seur. Le mode DIRTY est inté­res­sant à utili­ser avec une pédale d’ex­pres­sion afin de faire varier la présence de l’ef­fet en temps réel.

La X-Time offre vrai­ment la possi­bi­lité de s’amu­ser et de tenter quelques effets un peu pous­sés et origi­naux. C’est encore une fois la grande force de cette pédale, à savoir sa grande flexi­bi­lité et poly­va­lence.

1 – VTG TAPE
00:0000:23
  • 1 – VTG TAPE00:23
  • 2 – MOD TAPE00:32
  • 3 – ANALOG00:26
  • 4 – DIGI­TAL mode Double00:20
  • 5 – PING PONG L-C-R00:28
  • 6 – PATTERN00:42
  • 7 – DUAL00:23
  • 8 – REVERSE00:42
  • 9 – REV PONG00:36
  • 10 – SWELL00:40
  • 11 – DUCK00:22
  • 12 – PITCH –1200:18
  • 13 – HARM mode 3ce00:29
  • 14 – DIRTY00:53
  • 15 – SLAP­BACK00:17
  • 16 – ARCTIC MIX 100%01:07

 

En fouillant dans les menus de la pédale, je tombe sur une option plutôt inat­ten­due, à savoir la possi­bi­lité de simu­ler un baffle ! En effet, il est possible dans le cadre d’un pedal­board nomade destiné à être bran­ché direc­te­ment dans une console sans passer par un ampli­fi­ca­teur, de choi­sir entre quatre simu­la­tions pour guitare et une simu­la­tion pour la basse. L’idée est surpre­nante, car on n’achète pas un delay pour cet usage, mais elle est bonne. Le rendu lui, l’est beau­coup moins. Les simu­la­tions sont très compres­sées, le son est beau­coup trop lissé et les simu­la­tions déna­turent énor­mé­ment les quali­tés sonores du maté­riel bran­ché en amont. Il est regret­table de ne pas pouvoir char­ger au moins une IR qui fonc­tionne bien avec son maté­riel. Cette option reste en défi­ni­tive davan­tage une solu­tion de secours plus qu’une option que l’on utili­sera pour sculp­ter le son.

17 – SIMU­LA­TIONS CAB
00:0000:27

 

x-time face3D’autres bonnes idées sont au rendez-vous, comme la possi­bi­lité de verrouiller la pédale pour éviter de déré­gler un preset sur scène. Il suffit pour cela d’ap­puyer simul­ta­né­ment sur MODEL et PRESET.

On pourra aussi person­na­li­ser le fonc­tion­ne­ment du TAP TEMPO avec au choix un réglage en milli­se­condes ou avec une découpe ryth­mique (toutes les subdi­vi­sions qu’elles soient binaires, ternaires ou poin­tées sont dispo­nibles).

Enfin, il est possible d’ac­ti­ver un preset de manière tempo­raire, tant que le pied reste posé sur le foots­witch corres­pon­dant.

Conclu­sion

La X-Time propo­sée par IK Multi­me­dia n’est pas une mauvaise pédale, elle n’est simple­ment pas excep­tion­nelle. Il est vrai­ment dommage d’avoir des effets au rendu manquant de carac­tère et de chaleur qui nous rappellent que l’on joue sur un effet numé­rique. Car au prix public de 359 euros, la marque italienne propose une pédale bien construite, dispo­sant de toute la connec­tique néces­saire (y compris le MIDI), une prise en main plutôt bien pensée, une belle poly­va­lence qui donne un côté « boite à outils » et enfin une partie logi­cielle parfai­te­ment bien inté­grée. L’achat de la X-Time pourra se justi­fier par l’en­vie de possé­der un delay capable de tout faire, ce qui peut-être un argu­ment de poids pour bon nombre de guita­ristes. Bien entendu, comme souvent avec les effets stéréos, on pourra envi­sa­ger d’uti­li­ser la X-Time dans une confi­gu­ra­tion non guita­ris­tique. Les nombreux réglages offrant moult possi­bi­li­tés sonores.

6/10
Points forts
  • Une construction solide
  • Des sonorités variées qui rendent la pédale très polyvalente
  • Une prise en main rapide malgré la quantité d’options disponibles
  • Une connectique complète comprenant le MIDI et la possibilité de rajouter une pédale d’expression
  • Une alimentation en 9 volts, dont le bloc est fourni
  • Une partie logicielle très bien intégrée
  • La pédale peut se transformer en carte son d’appoint
Points faibles
  • Bien que nombreuses, les sonorités manquent cruellement de caractère et de profondeur
  • Un écran efficace sur scène mais parfois peu pratique pour naviguer dans les menus
  • Une pédale imposante par sa taille mais aussi par son poids
  • Des simulations de baffles peu convaincantes, pour du dépannage tout au plus

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.