Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Acon Digital Media Acoustica
Photos
1/11

Test de l'éditeur audio Acoustica d'Acon Digital

test
Test Acon Digital Media Acoustica
7/10
Partager cet article

Acon AS Acoustica est le petit frère des mastodontes de l'édition numérique comme Sound Forge ou Wavelab. Shareware sans prétention, il n'en demeure pas moins un outil proposant un ensemble assez large de fonctions d'édition.

Test de l'éditeur audio Acoustica d'Acon Digital : Test Acon Digital Media Acoustica

Il m’a semblé bon de tester ce logi­ciel car nombreux sont les musi­ciens débu­tants ou amateurs n’ayant pas un budget trop élevé attri­bué à l’achat de logi­ciels. En revanche, tout musi­cien ou bidouilleur de son a besoin d’un éditeur audio digne de ce nom. Le share­ware semble dans ce cas une bonne alter­na­tive, mais la quan­tité de logi­ciels et la qualité impré­vi­sible de ceux-ci rendent le choix diffi­cile. Nous allons voir ce qu’il en est pour le logi­ciel Acous­tica.

Édition des sons

Acous­tica sait lire les fichier de type .WAV, .AU, .MP3 et .PCM et écrire ces mêmes formats excepté les PCM. Il gère les fichiers sons en 8 et 16 bits et avec une fréquence quel­conque (pour voir, j’ai converti un son de 44,1 KHz à 384 KHz, et cela a fonc­tion­né… Stan­dard du prochain millé­naire ?!).

Nous trou­vons bien sûr les fonc­tions d’édi­tion clas­siques d’un éditeur audio : copier-coller, mix de deux échan­tillons, silence, norma­li­sa­tion, fade-in/out, enve­loppe de volume dessi­nable à la souris… Concer­nant la copie d’échan­tillons, il est possible de choi­sir entre utili­ser un presse papier interne au logi­ciel ou bien celui de Windows. Vous pouvez écou­ter une petite portion du son en cliquant sur la ligne de temps. Bien pratique !

snap settings

Acous­tica se démarque des autres éditeurs audio par certaines fonc­tions origi­nales. Citons la possi­bi­lité de resé­lec­tion­ner à l’in­fini les sélec­tions précé­dentes (Avec « Control + backs­pace »). Les marqueurs « à la Sound Forge » existent égale­ment dans Acous­tica. Vous pouvez en outre créer une grille invi­sible (« Snap ») sur laquelle se calera la sélec­tion du son. Bien utile pour sélec­tion­ner un seul temps d’une boucle ryth­mique !

Dans la plupart des éditeurs audio, lorsque vous voulez extraire une boucle d’un son, vous commen­cez par sélec­tion­ner à la louche une partie d’un son et vous le jouez en boucle pour entendre le résul­tat. Vous enten­dez géné­ra­le­ment un clic à chaque fois que le curseur revient au début de la boucle, dû à la discon­ti­nuité du signal provoquée par le passage de la fin au début de la boucle. Vous devez alors faire un zoom sur le son, et viser au plus juste l’en­droit où le son passe par la valeur zéro, ou bien faire un fade out. Ce sont les meilleurs moyens pour éviter les clics. Avec Acous­tica, vous n’avez plus à vous soucier de ce problème, puisqu’il existe une fonc­tion, « Expand to Zero Cros­sings », qui étend auto­ma­tique­ment la sélec­tion courante en cher­chant de part et d’autre de celle-ci le passage de l’onde sonore au niveau zéro. Une bonne chose que d’avoir auto­ma­tisé cette tâche !

Un petit détail qui m’a dérangé les premières minutes : je me demande pourquoi le raccourci de la fonc­tion « undo » est « alt + backs­pace » alors que sur 99,99 % des logi­ciels sous Windows, c’est « Control + Z ». Un peu dérou­tant au départ, mais on s’y habi­tue vite (Ce dernier raccourci étant utilisé pour la fonc­tion «  Expand to Zero Cros­sings  » du para­graphe précé­dent).

recording

La fenêtre d’en­re­gis­tre­ment est sobre mais recèle une fonc­tion­na­lité intui­tive : on peut avan­cer ou recu­ler la posi­tion du curseur d’en­re­gis­tre­ment à la façon du rembo­bi­nage d’une cassette analo­gique. Malheu­reu­se­ment, il n’est pas possible de choi­sir préci­sé­ment par ce biais le début de l’en­re­gis­tre­ment. On aurait préféré pouvoir double-cliquer sur l’af­fi­cheur de posi­tion et rentrer à la main sa valeur. Encore un détail : on peut s’éton­ner que le seuil des vumètres ne descende qu’à – 48 dB, alors qu’en 16 bits, la dyna­mique maxi­male (théo­rique) est de 96 dB ! Pas évident pour voir le niveau des signaux faibles ! Pour finir (déci­dé­ment, cette partie « recor­ding » n’est pas la meilleure du logi­ciel !), je vous invite à réflé­chir à deux fois avant d’écra­ser un enre­gis­tre­ment par un autre : là où les fonc­tions du logi­ciel disposent d’un « undo », l’en­re­gis­tre­ment n’en dispose pas. Si vous écra­sez un enre­gis­tre­ment que vous n’aviez pas sauve­gardé sur le disque dur aupa­ra­vant, il est perdu à jamais.

playlist

Dernière origi­na­lité de l’as­pect édition, et qui trans­forme Acon AS Acous­tica en mini séquen­ceur audio : en sélec­tion­nant plusieurs parties du son et en les ajou­tant dans une « play­list », on peut rapi­de­ment et faci­le­ment décou­per le son en loops, rejouables en un clic, jouer ces sections les unes après les autres, choi­sir un temps de fondu entre ces diffé­rentes parties, les jouer en boucle…

Une fonc­tion­na­lité sympa­thique ! Une fois les sélec­tions choi­sies, on peut auto­ma­tique­ment les lier pour créer un nouveau son (pour infor­ma­tion, cette opéra­tion n’a cepen­dant pas fonc­tionné sous mon Windows 2000).

Les effets

Acon AS met à notre dispo­si­tion les effets les plus courants d’un éditeur audio : un délai, une réverb, un flan­ger (très pur, au passage), un chorus, un compres­seur, et l’in­ver­sion du son (qui est ici consi­dé­rée comme un effet). On trouve égale­ment d’autres trai­te­ments inté­res­sants, comme le time-stret­ching.

reverb

La qualité de la réver­bé­ra­tion m’a surpris en bien : son image spatiale et sa densité sont très hono­rables. Pour vous en convaincre, la démo en MP3 contient 4 fois 4 mesures :

  • une boucle sèche,
  • cette même boucle avec la réver­bé­ra­tion « Room1 »,
  • puis avec la réver­bé­ra­tion « Concert Hall 1 »,
  • et enfin avec la réver­bé­ra­tion « Church »
00:0000:00

A mon humble avis, et pour compa­rai­son, ces réver­bé­ra­tions n’ont rien à envier à l’ou­til de base de réver­bé­ra­tion de Sound Forge (pour ne pas dire qu’elles sonnent mieux, l’acous­tic miror de Sound Forge mis à part). Vous dispo­sez d’al­go­rithmes de réver­bé­ra­tion corres­pon­dant à une église, un hall de concert, une pièce de taille moyenne, un stade et à un système de réver­bé­ra­tion à plaques. Le nombre de para­mètres n’est pas très élevé mais le résul­tat est là.

Acon Digital Media Acoustica : dynamic processor

Deux petits reproches qui ne seront, espé­rons-le, plus d’ac­tua­lité dans la prochaine version du logi­ciel : la plupart des effets ne possèdent pas de presets. Il est néan­moins possible, dans le cas du compres­seur de dyna­mique, de sauver et de rechar­ger les courbes de dyna­mique. Deuxiè­me­ment, l’écoute en boucle, lors de la préécoute des effets, aurait été souhai­table.

Reve­nons aux effets dispo­nibles. Le compres­seur est simple mais redou­ta­ble­ment effi­cace, comme vous pouvez l’en­tendre dans la démo ci-dessous. Vous pouvez dessi­ner autant de points que vous le voulez sur le diagramme de trans­fert et, comme expliqué précé­dem­ment, sauver les courbes que vous avez créées. Cet outil risque de satis­faire plus d’un utili­sa­teur !

00:0000:00
harmonizer

LA « killer appli­ca­tion » du logi­ciel est certai­ne­ment son harmo­ni­seur. Vous pouvez, grâce à cet outil, trans­po­ser jusqu’à 4 voix à partir du son d’ori­gine. Vous me direz que tout logi­ciel de trai­te­ment sonore qui se respecte fait de la trans­po­si­tion, et que géné­ra­le­ment la voix se trans­forme en voix de Mickey (si l’on augmente le pitch). Or ici – et c’est là que réside la puis­sance de cet outil – vous dispo­sez d’une option qui permet de préser­ver le formant du son ! Ce qui signi­fie que la voix n’est plus déna­tu­rée, même lorsqu’elle est trans­po­sée ! Le résul­tat, sans être parfait, est hono­rable à condi­tion de ne pas abuser d’une trop grande trans­po­si­tion. Vous pouvez en juger par vous même : 

00:0000:00

Outils d’ana­lyse spec­trale

Acous­tica dispose d’ou­tils d’ana­lyse très pous­sés et profes­sion­nels. On trouve un clas­sique analy­seur de spectre qui a la parti­cu­la­rité de calcu­ler l’éner­gie du signal pour des fréquences présentes sur seule­ment une petite zone autour de la posi­tion du curseur (et non sur l’en­semble de la sélec­tion). Mais ce sont deux autres outils qui ont attiré mon atten­tion.

spectrogram

L’ou­til d’ana­lyse à la fois puis­sant et origi­nal d’Acous­tica est son [def]sona­gramme[/def] (via la fonc­tion « spec­tro­gram » du logi­ciel). L’ana­lyse peut se faire selon plusieurs algo­rithmes (rectan­gu­laire, trian­gu­laire, Hanning, Hamming, Black­man, Black­man-Harris, et gaus­sien. J’avoue ne pas les connaître tous !). Il est possible d’avoir un sona­gramme en couleur (plus joli), en noir et blanc (plus fonc­tion­nel), ou en sépia (pour les amou­reux des vieille­ries).

analyseur ondelettes

Parmi les nombreux outils profes­sion­nels d’ana­lyse du son, nous dispo­sons égale­ment d’un analy­seur à onde­lettes. Il s’agit encore d’un outil réservé aux utili­sa­teurs aver­tis, qui seront ravis de dispo­ser d’un tel analy­seur ! Ici, nous appro­chons douce­ment des labo­ra­toires de recherche acous­tique… Le temps de calcul est assez impor­tant, ce qui est normal étant donné la quan­tité de calculs que demande l’al­go­rithme pour géné­rer un tel graphe.

Restau­rer ses vieux vinyles

click filter

Un des derniers aspects impor­tants du logi­ciel Acous­tica, c’est qu’il dispose d’une pano­plie d’ou­tils utili­sés typique­ment pour trai­ter le son de vieux vinyles. A cet effet, on trouve une fonc­tion d’[def]inter­po­la­tion[/def] (lissage d’un pic) pour reti­rer des clics, et un decli­cker qui géné­ra­lise le lissage à toute une sélec­tion.

En outre, vous pouvez analy­ser le bruit présent dans le signal à l’aide de l’ou­til « Noise analy­sis ». Celui-ci permet ensuite d’uti­li­ser l’ou­til de réduc­tion de bruit. Un tout petit peu de théo­rie pour comprendre l’in­té­rêt de cet outil : le bruit est géné­ra­le­ment blanc, c’est à dire qu’il affecte toutes les fréquences du [def]spectre[/def]. Il est donc faux de penser pouvoir le suppri­mer entiè­re­ment sur un signal. En revanche, il dérange surtout l’oreille lorsqu’au­cun son ne le recouvre. Ainsi, un bruit de fond ne sera pas audible à 1 KHz si le signal dispose d’une sinu­soïde à cette même fréquence. C’est sur ce prin­cipe que l’ou­til de réduc­tion du bruit de fond d’Acous­tica opère : il s’agit d’un [def]filtre[/def] multi­bande qui se calque sur le bruit de fond présent dans le signal, comme on peut le voir sur la photo d’écran suivante.

noise reduction

Je passe rapi­de­ment sur les autres outils dispo­nibles : vous dispo­sez d’un outil de suppres­sion de la compo­sante conti­nue du signal (DC Offset) très souvent présente sur les vinyles, d’un outil appelé « High frequency rebirth », qui n’est autre qu’un exci­ter dans les hautes fréquences (filtre actif qui augmente les fréquences aiguës) et d’un [def]égali­seu[/def]r 6 bandes para­mé­triques. On appré­cie en parti­cu­lier l’op­tion « phase linea­rity » qui compense les effets de dépha­sage dus aux égali­sa­tions. Déci­dé­ment, les déve­lop­peurs d’Acon AS ont pensé à tout !

Conclu­sion

Acon AS Acous­tica est un logi­ciel idéal pour les musi­ciens peu fortu­nés voulant faire éditer leurs mixes ou trai­ter leurs échan­tillons sonores. Mais il ne s’ar­rête pas là, puisqu’il dispose d’ef­fets et d’ou­tils d’ana­lyse pous­sés. Pour seule­ment 15 $, il offre de nombreuses possi­bi­li­tés d’édi­tion et d’ana­lyse.

J’ai aussi parti­cu­liè­re­ment aimé sa rapi­dité d’exé­cu­tion. Néces­si­tant seule­ment un Pentium 90, 2 Méga­oc­tets de disque dur, et l’ins­tal­la­tion tenant sur une simple disquette haute densité, Acon AS Acous­tica est un « petit » share­ware au niveau de ce qu’il demande mais en demeure néan­moins un outil complet que je conseille à ceux qui cherchent un outil simple, effi­cace et peu onéreux.

7/10
Points forts
  • Le prix du logiciel au vu des possibilités
  • La qualité des effets
  • Les outils d'analyse spectrale très pros
  • La petite taille du logiciel et le peu de ressources nécessaires
Points faibles
  • Le seuil des vumètres se cantonne à -48 dB, ça ne fait pas trop sérieux, alors que le logiciel l'est !
  • Impossible d'annuler les enregistrements
  • Pas de presets sur les effets
Soyez le premier à réagir à cet article

    Vous souhaitez réagir à cet article ?

    Se connecter
    Devenir membre
    cookies
    Nous utilisons les cookies !

    Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
    Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

    Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

    Tous nos cookies
    Cookies non soumis à consentement
    Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
    Google Analytics
    Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
    Publicités
    Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

    Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

    Tous nos cookies
    Cookies non soumis à consentement

    Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

    Google Analytics

    Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

    Publicités

    Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


    Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
    Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.