Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
test
21 réactions
Un 4x12 dans la poche !
9/10
Partager cet article

Après le test de la Preamp X2 de la nouvelle série développée par Mooer, penchons-nous sur la simulation d’enceintes CAB X2. Le fabricant chinois n’en est pas à son coup d’essai dans cette gamme d’effets et beaucoup doivent se souvenir de la RADAR sortie il y a maintenant quelques années.

Test de la pédale Mooer CAB X2 : Un 4x12 dans la poche !

La CAB X2 reprend une fabri­ca­tion stric­te­ment iden­tique au modèle Preamp X2 que nous avons testé précé­dem­ment. Ainsi, Mooer propose un boitier aux dimen­sions raison­nables de 115 mm x 75 mm x 33 mm pour 334 grammes sur la balance. Le boitier est tout en métal, tout comme les cinq poten­tio­mètres : HC (High Cut), LC (Low Cut), LATENCY, CAB et LEVEL. À ces poten­tio­mètres viennent s’ajou­ter un petit bouton pous­soir permet­tant de sauve­gar­der les réglages des presets (au nombre de 14) et deux foots­witches permet­tant de sélec­tion­ner la simu­la­tion d’en­ceinte de gauche, LEDs en bleu, et de droite, LEDs en rouge. La pédale est en effet stéréo, aussi bien en entrée qu’en sortie. C’est un très gros point posi­tif sur lequel nous revien­drons un peu plus loin dans ce test.face

La CAB X2 propose égale­ment une sortie casque au format mini-jack 3.5 mm ainsi qu’une connexion USB-C (le câble USB-C vers USB-A est fourni). L’ali­men­ta­tion réclame 300 mA pour 9 V DC, celle-ci est égale­ment four­nie avec la pédale. Enfin, le prix public est d’en­vi­ron 150 euros.

La baffle du siècle ?

Mooer offre 11 enceintes d’usine avec des noms plus ou moins évoca­teurs :

  • 65DLX 1×12 = Fender 65 Deluxe reverb 112
  • A15 1×12 = VOX AC15 C 1 112
  • Twin­verb.B 2×12 = Fender 67 Twin Reverb Black­face 212
  • AC30.S 2×12 = VOX AC30 212
  • 59Ba­se­man 4×10 = Fender 59 Bass­man 410
  • 1960AG 4×12 = Marshall 1960A Green Back 412
  • Rect.S 4×12 = Mesa Boogie Recto Stan­dard 412
  • German.V 4×12 = Diezel V30 412 Rear loaded
  • B.svt 1×15 = Ampeg svt 15E 115
  • B.svt 4×10 = Ampeg svt 410HE 410
  • B.svt 8×10 = Ampeg svt 810E 810

 

côté1La sélec­tion est suffi­sam­ment variée avec diffé­rents formats d’en­ceintes et les bassistes ne sont pas mis à l’écart. Il est bien entendu possible de char­ger ses propres IRs dans une réso­lu­tion de 44,1 kHz/24 bits/2048 samples. Il est d’ailleurs égale­ment possible de mélan­ger ces mêmes IRs avec les simu­la­tions d’en­ceintes de Mooer.

Pour ce test, j’ai utilisé une tête Victory V30 MKII avec un volume poussé à un peu moins de la moitié (là où elle sonne le mieux selon moi). Cepen­dant atten­tion, la Mooer CAB X2 n’est pas une load­box et il ne faut donc surtout pas bran­cher votre ampli­fi­ca­teur à lampes direc­te­ment dedans au risque de se retrou­ver dans une situa­tion poten­tiel­le­ment dange­reuse. Ainsi, j’ai utilisé pour ces extraits audios mon fidèle Torpedo Live de Two Notes pour la partie load­box dont la simu­la­tion a été bypas­sée.

 

Pour commen­cer, voici quelques résul­tats obte­nus à l’aide de prises simples sans appliquer de latence entre les deux canaux. Aussi, je demande pardon aux bassistes pour mon jeu de basse digne d’un guita­riste.

1 – 65DLX 1×12
00:0000:22
  • 1 – 65DLX 1×1200:22
  • 2 – 1960AG 4×1200:26
  • 3 – Twin­verb.B 2×12 + AC30.S 2×1200:17
  • 4 – AC30.S 2×1200:30
  • 5 – Rec.S 4×1200:31
  • 6 – German.V 4×1200:28
  • 7 – 59Ba­se­man 4×1000:42
  • 8 – B.svt 8×10 (basse)00:27
  • 9 – B.svt 4×10 (basse)00:22

Pour utili­ser des simu­la­tions d’en­ceintes toute l’an­née aussi bien en studio que sur scène, je sais à quel point c’est une quête parfois labo­rieuse. Il est souvent diffi­cile de trou­ver le bon combo ampli­fi­ca­teur/enceinte, sans comp­ter le choix du ou des micros. Mooer n’offre pas la possi­bi­lité de chan­ger de micro et encore moins d’en dépla­cer un dans l’es­pace comme le fait le maté­riel de Two Notes, par exemple. Cela rend fina­le­ment les choses un peu plus simples. D’ailleurs, il n’est même pas précisé les modèles des micros utili­sés. Évidem­ment, la seule chose qui compte, c’est le résul­tat.

Une fois bran­ché, le rendu est fran­che­ment bon, même avec les réglages d’usine. Bien entendu, d’une simu­la­tion d’en­ceinte à l’autre la tête Victory change radi­ca­le­ment de carac­tère, mais éton­nam­ment, pratique­ment toutes les enceintes se sont montrées suffi­sam­ment équi­li­brées et exploi­tables dans leur style. J’ai trouvé la simu­la­tion du Fender 65 Deluxe reverb 112 excel­lente sur les sons clairs et le Marshall 1960A équipé de quatre Green­back vrai­ment très équi­li­bré sur les sons satu­rés, proba­ble­ment mon préféré de la collec­tion.

J’ai volon­tai­re­ment évité d’ap­pliquer trop de coupes dans le bas et le haut du spectre afin de vous lais­ser entendre le son le plus brut possible. Néan­moins, beau­coup aiment couper un peu les fréquences sous les 80/90 Hz et au-dessus de 8 à 12 kHz et Mooer a eu tout à fait raison d’of­frir l’ac­cès à ces deux réglages direc­te­ment sur la pédale. On pourra juste regret­ter de ne pas avoir une indi­ca­tion d’échelle sur ces deux poten­tio­mètres pour gagner en préci­sion.

Wide !

Cette CAB X2 est une pédale stéréo, en entrée et en sortie. C’est un point posi­tif indé­niable. En effet, sa place étant dans la plupart des cas en fin de chaîne d’un pédal­board, on pourra y faire passer sans problème un delay ou une réverbe stéréo. De plus, Mooer a eu l’ex­cel­lente idée de mettre à dispo­si­tion un para­mètre de latence permet­tant d’ap­pliquer un delay de quelques milli­se­condes entre deux simu­la­tions d’en­ceintes. Ceci vous permet de travailler sur la largeur stéréo de votre son de guitare. C’est un procédé très utilisé bien entendu en studio mais aussi sur scène. L’in­gé­nieur du son va appliquer par exemple 10 ou 15 ms de latence entre le canal gauche et le canal droit et votre son en devient tout de suite plus « épais ». La CAB X2 vous permet d’al­ler jusqu’à 20 ms de latence, c’est ample­ment suffi­sant et il est inutile et contre­pro­duc­tif d’al­ler au-delà. Lorsque vous utili­sez cette tech­nique, pensez tout de même à bien équi­li­brer les volumes de vos enceintes afin de ne pas avoir un déséqui­libre peu attrayant.

Voici quelques extraits utili­sant cette tech­nique :

10 – 65DLX 1×12 stéréo latence 10ms
00:0000:19
  • 10 – 65DLX 1×12 stéréo latence 10ms00:19
  • 11 – 1960AG 4×12 + Twin­verb.B 2×12 + latence 10ms00:25
  • 12 – 1960AG 4×12 + Twin­verb.B 2×12 + latence 10ms00:20
  • 13 – Rec.S 4×12 + German.V 4×12 + latence 20ms00:17
  • 14 – Rect.S 4×12 + 1960AG 4×12 + latence 10ms00:20
  • 15 – Rect.S 4×12 + B.svt 8×10 (basse) + latence 20ms00:27

Malgré toutes ces quali­tés, cette pédale possède un point néga­tif très frus­trant : elle ne propose aucune simu­la­tion d’am­pli­fi­ca­teur de puis­sance. Bien entendu, si vous utili­sez direc­te­ment une tête d’am­pli, cette fonc­tion­na­lité n’a aucun inté­rêt. En revanche, si vous souhai­tez vous fabriquer un pedal­board sur lequel vous avez prévu d’uti­li­ser une pédale faisant office de préam­pli pour vous bran­cher direc­te­ment dans la sono, alors oui, vous pour­rez râler auprès de Mooer pour avoir omis d’in­té­grer une simu­la­tion de 6L6 ou de EL84 afin de repro­duire le plus fidè­le­ment possible la chaîne du son. Je tempère néan­moins mon propos car dans la pratique, on arrive à avoir des résul­tats crédibles avec unique­ment un combo préam­pli­fi­ca­teur/simu­la­tion d’en­ceinte. Simple­ment, le modèle RADAR de Mooer, propose bien cette fonc­tion­na­lité, mais reste une pédale de concep­tion mono.

Aussi, la sortie casque s’est révé­lée être tout à fait correcte en plus d’être bien pratique. D’ailleurs l’uti­li­sa­tion de celle-ci ne coupe pas le son des sorties prin­ci­pales.

Mooer Studio

Cette CAB X2 béné­fi­cie, elle aussi, d’une connexion USB permet­tant de la connec­ter à l’ap­pli­ca­tion « Mooer Studio ». Celle-ci vous permet d’édi­ter les 14 presets que vous pouvez sauve­gar­der dans la mémoire de la pédale. L’ap­pli­ca­tion est simple à utili­ser. On y retrouve, tout comme sur la pédale, le canal A en bleu et le canal B en rouge ainsi que les quatre para­mètres : LEVEL, LATENCY, LOW-CUT et HIGH-CUT. L’ap­pli­ca­tion permet égale­ment d’im­por­ter les IRs au format WAV et de les mélan­ger, si vous le souhai­tez, aux enceintes d’ori­gine de Mooer. On peut stocker au maxi­mum 11 enceintes virtuelles dans la pédale, qui restent acces­sibles sur la pédale elle-même grâce au poten­tio­mètre « CAB ». Bien entendu, l’ap­pli­ca­tion permet aussi de mettre à jour le firm­ware et de faire des sauve­gardes sur sa machine.Mooer Studio.JPG

Conclu­sion

Mooer propose avec la CAB X2 une pédale de fabri­ca­tion solide, dans un format très raison­nable et aux fonc­tion­na­li­tés bien pensées. La stéréo, pour une pédale desti­née à se trou­ver en fin de chaîne d’un pedal­board qui a pour voca­tion à être bran­chée sur une console de mixage est un indis­pen­sable que Mooer a bien pris en compte. Pouvoir mélan­ger deux simu­la­tions d’en­ceintes et appliquer une latence de quelques milli­se­condes pour travailler sur l’épais­seur du son est égale­ment une fonc­tion­na­lité dont on a du mal à se passer une fois testée. Les enceintes four­nies par Mooer sonnent très bien et la collec­tion est suffi­sam­ment poly­va­lente pour pouvoir s’adap­ter à divers ampli­fi­ca­teurs, pour basse y compris. Le logi­ciel permet­tant de contrô­ler la pédale est très bien conçu et simple à utili­ser. En bref, le fabri­cant chinois a pratique­ment fait un sans-faute. La perfec­tion se serait traduite par le fait d’avoir inté­gré, comme sur le modèle RADAR, une simu­la­tion d’am­pli­fi­ca­teur de puis­sance afin de recréer tota­le­ment la chaîne du son sur un pedal­board « auto­suf­fi­sant ». Néan­moins, pour envi­ron 150 euros, cette CAB X2 est un concur­rent sérieux face aux réfé­rences habi­tuelles.

  • alimentation
  • côté1
  • côté2
  • côté3
  • face
  • Mooer Studio.JPG
9/10
Fabrication (?) : Chine
Points forts
  • Le son est convaincant grâce à des baffles d’usine bien équilibrés et couvrant une palette sonore assez large
  • Très bonne qualité de fabrication
  • Une pédale stéréo en entrée et en sortie
  • La possibilité d’appliquer une latence entre deux baffles
  • Une sortie casque bien pratique
  • Un logiciel facile à utiliser
  • Possibilité de charger ses propres IRs et de les mélanger avec celles d’usine
  • Un prix raisonnable
Points faibles
  • Aucune simulation d’amplificateur de puissance comme sur la RADAR
  • Les IRs d’usine sont fixes et ne permettent pas de jouer avec la position ou le modèle des micros

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.