Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
test
Le retour du ruban

Test des Adam A8X

Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
ADAM Audio A8X
Photos
1/263
ADAM Audio A8X

Enceinte de monitoring active de la marque ADAM Audio appartenant à la série AX.

C’est désormais devenu une tradition pour la firme allemande : chaque année, ADAM AUDIO nous dévoile une petite nouveauté fraîchement conçue à l’occasion du Musikmesse de Francfort ! Vous me direz, les salons servent à ça... Et cette année, le fabricant d’enceintes - qui a décidément le vent en poupe - n’a pas dérogé à cette règle. Pour preuve, ce nouveau modèle de moniteur actif, l’enceinte A8X, qui vient compléter la gamme AX déjà largement étoffée.

Rappel d’ef­fet

 

Pour ceux qui l’ignorent encore (ou pour ceux n’ayant pas lu le précé­dent test sur les ADAM S3X-H), ADAM AUDIO a réussi à se forger, au fil des années, une solide répu­ta­tion dans le monde des enceintes profes­sion­nelles grâce à sa gamme de moni­teurs actifs utili­sant des twee­ters à ruban plié. Cette tech­no­lo­gie, déve­lop­pée et breve­tée par le construc­teur alle­mand sous le nom de ART (pour « Acce­le­ra­ting Ribbon Tech­no­logy »), lui a tout d’abord permis de déve­lop­per plusieurs séries d’en­ceintes, dont la fameuse « série S » qui a rencon­tré un vif succès.

 

 

Adam A8X

C’est en 2006 que le fabri­cant propose 2 nouvelles enceintes actives – et par consé­quent une nouvelle série – aux dimen­sions et aux tarifs plus abor­dables : les enceintes A5 et A7. Ces enceintes, desti­nées à être utili­sées dans des contextes assez larges allant du mixage studio/home studio aux appli­ca­tions multi­mé­dia, ont reçu par ailleurs un accueil plus que chaleu­reux de la part des ingé­nieurs du son, musi­ciens et produc­teurs du monde entier. En effet, dès leur appa­ri­tion sur le marché, ces nouvelles petites enceintes ont béné­fi­cié de critiques dithy­ram­biques de la part de la presse spécia­li­sée et de l’au­dio profes­sion­nel en géné­ral, appuyant le fait que cette nouvelle gamme comble un marché néces­si­tant une qualité de fabri­ca­tion et des perfor­mances profes­sion­nelles, mais dans des dimen­sions acces­sibles et pour un prix hyper attrac­tif.

 

L’an­née dernière, ADAM AUDIO présente une version évoluée de sa tech­no­lo­gie ART – deve­nant alors la tech­no­lo­gie X-ART – qui reprend le prin­cipe du ruban plié comme trans­duc­teur pour les fréquences aigües. Dans les faits, cette évolu­tion change la donne en termes de réponse en fréquence et en niveau de ce nouveau twee­ter. Comme pour les séries SX, les twee­ters de la série X annoncent une réponse en fréquence jusqu’à 50 kHz (à –3 dB) et une augmen­ta­tion de 4 dB en niveau par rapport aux twee­ters de la tech­no­lo­gie ART.

 

Alors évidem­ment, étant donnée la bande passante de notre chère oreille humaine, on serait tenté de croire que cette éten­due en fréquence ne consti­tue qu’un simple argu­ment de vente basé sur une « prouesse » tech­nique. Dans la réalité, ce genre de perfor­mance offre à l’en­ceinte une réponse en phase beau­coup plus linéaire dans la bande passante « utile », repous­sant ainsi les erreurs de phase aux limites de la réponse en fréquence de l’en­cein­te…

 

Fort de ces expé­riences, c’est tout natu­rel­le­ment que ADAM AUDIO a décliné cette année ses désor­mais célèbres enceintes A5 et A7 dans la série X – qui deviennent alors A5X et A7X – et qui se posi­tionnent toujours, en termes d’uti­li­sa­tion et de prix, comme leurs prédé­ces­seurs. Toute­fois, afin de répondre à des besoins et des appli­ca­tions encore plus vastes, ADAM AUDIO a décidé de propo­ser deux nouveaux moni­teurs : les enceintes A3X et A8X. Si l’A3X se posi­tionne en entrée de gamme, l’A8X a pour ambi­tion d’ou­vrir la voie aux enceintes « Midfield » en se plaçant comme le « fleu­ron » de la gamme AX.

Ça tombe bien parce que, vous l’avez peut-être remarqué, j’ai un penchant pour le haut de gamme !

 

Sortie de boîte

 

 

Adam A8X

On comprend rapi­de­ment le posi­tion­ne­ment de l’A8X au sein de la gamme AX grâce à ses dimen­sions « impo­santes » : 400 × 255 × 320 mm (H x L x P) ! Le design géné­ral – qui n’est pas sans rappe­ler celui de la série A précé­dente – et la couleur noire/grise de l’en­ceinte restent simi­laires pour toute cette série AX et offrent à l’en­ceinte un carac­tère « moder­nisé » dans une fini­tion solide et robuste. Les arêtes supé­rieures avant de l’en­ceinte ont égale­ment été incli­nées de façon à mini­mi­ser les réflexions sur le cabi­net.

Sous ses 13kgs (!), l’A8X embarque donc un twee­ter à ruban X-ART et un mid-woofer de 8,5’’, dans un cabi­net qui a égale­ment évolué, puisqu’il propose à présent deux évents Bass reflex, favo­ri­sant ainsi la réponse dans les basses fréquen­ces… On retrouve donc sur l’A8X le même twee­ter à ruban que sur les séries SX ; en revanche, le boomer diffère légè­re­ment dans sa concep­tion. Contrai­re­ment à l’Hexa­cone utilisé pour les séries SX, la fabri­ca­tion du woofer des enceintes AX est basée sur une combi­nai­son de carbone, Roha­cell (mousse struc­tu­relle) et fibre de verre. Aucune crainte à avoir cepen­dant sur la qualité de la réponse du woofer ! Toujours sur la face avant, on retrouve entre les deux évents un inter­rup­teur On/Off ainsi qu’un réglage de volume géné­ral de l’en­ceinte, allant de -∞ à +14 dB. À l’ins­tar des précé­dentes A5 et A7, la face avant reste donc complè­te­ment sobre et acces­sible.

 

En ce qui concerne l’am­pli­fi­ca­tion, l’A8X jouit de la même évolu­tion que les autres modèles des séries X. En effet, le twee­ter X-ART possède son propre système d’am­pli­fi­ca­tion de classe A/B, déli­vrant une puis­sance totale de 50W RMS. Le très faible taux de distor­sion de l’am­pli, ainsi que sa réponse en fréquence éten­due jusqu’à 300 kHz sont censés opti­mi­ser la préci­sion et les perfor­mances intrin­sèques de ce nouveau twee­ter. L’am­pli­fi­ca­tion du woofer est quant à elle gérée par un ampli­fi­ca­teur PWM (pour « Pulse Width Modu­la­tion » – « Ampli­fi­ca­teur à Modu­la­tion de Largeur d’Im­pul­sion ») déli­vrant une puis­sance de 150W. La fréquence du cros­so­ver est fixée à 2,5 kHz. La réponse en fréquence de l’en­ceinte annonce une éten­due de 38 Hz à 50 kHz à +/-3 dB, pour une pres­sion acous­tique maxi­mum de 112 dB SPL (120 dB en crête). Ça va faire très mal.

 

 

Adam A8X

En face arrière, on retrouve l’en­semble de la connec­tique ainsi que les diffé­rents réglages possibles de l’en­ceinte. En haut à gauche de la face arrière, une entrée au format symé­trique XLR et une entrée asymé­trique RCA nous sont propo­sées, permet­tant ainsi à l’uti­li­sa­teur de câbler aussi bien une source déli­vrant un signal à +4 dBu (sortie de console de mixage, somma­teur, contrô­leur de moni­to­ring…) qu’une source déli­vrant un signal à –10 dBV (lecteur CD, etc.). Bien vu.

Commu­né­ment à toutes les séries, on retrouve égale­ment une série de réglages inté­res­sants. Tout d’abord, par le biais de poten­tio­mètres (réglables grâce à un petit tour­ne­vis), 2 filtres shel­ved nous permettent d’agir sur les fréquences au-dessus de 5 kHz et en dessous de 300 Hz, sur une plage de +/- 6dB. Un troi­sième poten­tio­mètre agit sur le gain du twee­ter lui-même (sur une plage de +/- 4dB), nous permet­tant ainsi d’équi­li­brer en niveau la réponse des aigus par rapport au volume géné­ral de l’en­ceinte. Enfin, en bas de la face arrière, on retrouve une prise Shuko ainsi qu’un switch 110V/230V.

Allez, c’est parti, on branche!

 

Oui, ils changent !

 

Soyons clairs, si l’A8X vous inté­resse, il vous faudra un peu de place ! En effet, avec cette enceinte, on est tout de même très proche des enceintes de la série SX en terme d’in­té­gra­tion en home studio ou projet studio. Et ce senti­ment est vite confirmé lorsqu’on allume les A8X : outre le témoin d’al­lu­mage vert (qui remplace la feu LED bleue équi­pant les A5 et A7), la puis­sance déli­vrée est très sérieuse !

 

 

Adam A8X

En effet, si l’on compare le volume sonore de cette enceinte, on se trouve seule­ment 4 dB en dessous de la S3X, qui est déjà large­ment supé­rieur à celui proposé par la S3A de la série précé­dente ! Pas de doute donc, on a plutôt à faire à une enceinte MidField (« moyenne écoute ») que Near­Field (« petite écoute »). Seconde bonne impres­sion : la réponse dans le bas du spectre. L’A8X est ultra géné­reuse dans ce registre et c’est agréable de pouvoir écou­ter les basses fréquences avec autant de « volume » sur une enceinte de cette taille (oui, ça n’est pas une enceinte « Main » non plus, il ne faut pas exagé­rer…). Mais atten­tion, quand je parle de « géné­ro­sité » dans le bas du spectre, cela ne compro­met en rien la préci­sion de la réponse en fréquence dans cette bande. Au contraire même et pour être très honnête, j’ai retrouvé une sensa­tion simi­laire à ce que j’avais éprouvé en écou­tant les S3X pour la première fois. Le bas est à la fois large et précis : à mon avis, les beat­ma­kers et autres produc­teurs de musiques « urbaines » vont s’en donner à coeur joie ! Même ressenti par rapport à la réponse dans les aigus : ce nouveau twee­ter à ruban X-ART marque un vrai tour­nant dans les perfor­mances de l’en­ceinte, tant en termes de puis­sance qu’en termes de préci­sion. L’A8X n’étant pas l’évo­lu­tion d’un modèle exis­tant déjà, il est diffi­cile de compa­rer son compor­te­ment à une autre enceinte. Cepen­dant, l’évo­lu­tion du système twee­ter/ampli­fi­ca­tion twee­ter lui confère une réponse dans les aigus très précise.

 

 

Adam A8X

Autre point fort : l’image stéréo­pho­nique. Les diffé­rents éléments des mixes se situent avec beau­coup de faci­lité dans l’es­pace stéréo­pho­nique, ce qui est assez rare pour des enceintes de ce calibre. Après une écoute prolon­gée, j’ai donc décidé de commen­cer à travailler avec les A8X, sur un projet mélan­geant rock et beat élec­tro­niques. Dans un souci « d’ac­cor­der » ce système d’écoute aux autres présents dans le studio (ATC SCM2000 et Adam S3A), j’ai rapi­de­ment baissé le niveau du filtre 300 Hz de 1 dB, car la réponse des A8X dans le bas du spectre, trop pronon­cée à mon goût, ne m’a pas semblée homo­gène avec le reste des enceintes (qui, avouons-le, ont une réponse assez « médium » dans cette cabine en parti­cu­lier…). Après quelques heures de travail, je me suis rapi­de­ment senti à l’aise avec ce nouveau système d’écoute, me donnant une autre « vision » (!) complé­men­taire de mon mix. Commu­né­ment aux autres enceintes de cette nouvelle série X, on peut travailler en alter­nant des niveaux d’écoute très diffé­rents sans jamais être perturbé par le rendu de l’en­ceinte. Évidem­ment, comme sa fiche tech­nique le sous-entend, la robus­tesse de l’en­ceinte nous permet de travailler à fort volume et, honnê­te­ment, il y a de quoi s’at­ti­rer les foudres des voisins pour une enceinte de cette taille !

 

D’un point de vue plus subjec­tif, et en fonc­tion des autres systèmes d’écoute et du carac­tère sonore de la cabine, j’au­rais voulu sentir un peu plus de « mordant » voire d’agres­si­vité dans les médiums de l’en­ceinte. C’est le seul point qui a marqué une diffé­rence avec l’in­té­gra­tion des A8X par rapport à d’autres enceintes que je connais (et notam­ment les S3A…). Évidem­ment, ce point de vue n’est pas du tout objec­tif, car il est rela­tif aux autres systèmes d’écoute, à la cabine et… au projet ! Malgré tout, l’image stéréo­pho­nique et la préci­sion de la réponse en fréquence – dans le bas comme le haut du spectre – m’ont réel­le­ment bluffé pour une enceinte de cette trempe. La combi­nai­son du nouveau système d’am­pli­fi­ca­tion avec les nouveaux trans­duc­teurs y est certai­ne­ment pour beau­coup dans ce rendu géné­ral de très haute qualité.

 

Conclu­sion

 

Faire évoluer la série A – qui a déjà rencon­tré un franc succès lors de son arri­vée sur le marché – n’était pas chose évidente pour le construc­teur alle­mand. Une fois de plus, force est de recon­naître qu’ADAM AUDIO a relevé le défi avec brio, en propo­sant cette nouvelle enceinte A8X, qui consti­tue le fer-de-lance de la nouvelle série AX. Certes, le déve­lop­pe­ment du nouveau twee­ter X-ART consti­tue le véri­table point de départ de cette évolu­tion, cepen­dant les consé­quences dans le rendu sonore géné­ral de ces enceintes dépassent large­ment le cadre des perfor­mances du twee­ter.  En effet, la préci­sion du bas du spectre comme l’image stéréo­pho­nique sont autant de quali­tés qui font de cette nouvelle série une réus­site. Alors évidem­ment, l’A8X n’est pas une évolu­tion d’un modèle exis­tant, cepen­dant cette enceinte jouit des mêmes atouts que ses consoeurs, avec en prime des perfor­mances dignes d’en­ceintes MidField bien plus onéreu­ses… Annon­cée à 599 € TTC l’en­ceinte, l’A8X n’aura aucune diffi­culté à rencon­trer son public !!

 

 

 

Encore un grand merci à John et au Studio Contre­point

 

8/10
Points forts
  • La réponse généreuse dans le bas pour une enceinte de cette taille
  • La précision de la réponse en fréquence
  • L’image stéréophonique
  • Le panneau de réglages
  • Le prix !!!!
Points faibles
  • Manque de «mordant» dans le médium

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.