Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Sébastien Gavet- SG Lutherie Tour Bus SG6V5
Photos
1/7

Test Sébastien Gavet- SG Lutherie Tour Bus SG6V5

Autre guitare électrique de la marque Sébastien Gavet- SG Lutherie

Écrire un avis ou Demander un avis
Born to be wild
Award Innovation 2013
Partager cet article

Sébastien Gavet, ingénieur reconverti par passion dans la lutherie, a eu la bonne idée de concevoir des modèles étonnants d’ingéniosité (c’est le cas de le dire !) de guitares « de voyage », transportables facilement, mais avec des qualités de son et de confort bien au-dessus de la plupart de ce qui existe en la matière.

Son credo est simple : conce­voir une guitare capable de répondre à une exigence de qualité pour une utili­sa­tion sur scène ou en studio. Le pari est ample­ment réussi grâce à un procédé de déploie­ment simple comme bonjour de deux pièces en bois qui permettent une sensa­tion de jeu très proche d’une guitare « normale » et qui permettent de réduire la taille du corps au mini­mum… Et consé­quem­ment de conser­ver un diapa­son normal pour le manche !

Easy riders

Sébastien Gavet Tour Bus SG6V3, SG6V5 et SG6V6

J’ai eu la chance d’avoir dans les mains trois modèles diffé­rents : deux guitares en confi­gu­ra­tion deux humbu­ckers, l’une inté­gra­le­ment faite d’acajou, l’autre équi­pée d’un vibrato Floyd Rose Schal­ler et construite en acajou pour le corps et en érable pour le manche et certaines pièces mobiles. Le troi­sième modèle, d’ins­pi­ra­tion Tele­cas­ter avec deux micros simples bobi­nages, est doté d’un corps en aulne et d’un manche en érable.

Très fran­che­ment, trans­por­ter seul dans le métro trois guitares, je n’avais jamais fait cela, eh bien grâce aux guitares Tour Bus c’est désor­mais non seule­ment possible, mais de surcroît fran­che­ment facile ! Affi­chant un poids d’en­vi­ron 2,5 Kg et une longueur de 78 cm sur une largeur de 16,6 cm, ces grattes sont les amies des voya­geurs (et des kiné­si­thé­ra­peutes et autres ostéo­pathes). L’en­com­bre­ment est vrai­ment minime et les petites housses conçues pour accueillir les guitares sont très pratiques.

Sébastien Gavet Tour Bus SG6V3, SG6V5 et SG6V6

Dès qu’on les sort desdites housses, l’as­pect « guitare de luthier » saute aux yeux, on est en présence d’un objet d’ar­ti­sa­nat de haute volée, sans aucun doute. Le look géné­ral est très réussi, ça n’a pas du tout l’air de jouets… Mais venons-en à la prin­ci­pale singu­la­rité de ces instru­ments : les pièces mobiles se déployant en un clin d’œil. Le prin­cipe est simple : on dévisse la molette de serrage de la pièce centrale au dos du corps, on appuie légè­re­ment pour débloquer, on tire jusqu’à la longueur dési­rée et on resserre la molette. Cette partie permet de caler l’ins­tru­ment sur la cuisse.

Sébastien Gavet Tour Bus SG6V3, SG6V5 et SG6V6

Deuxième étape, on déplie la pièce en demi-cercle jusqu’à ce que la pièce métal­lique coulis­sante se cale contre le bouton d’at­tache de la bandou­lière. La procé­dure prend moins de cinq secondes, c’est vrai­ment bluf­fant de simpli­cité, tout au plus un petit coup à prendre. Une fois l’ins­tru­ment « déplié » pris en main, le confort de jeu est éton­nant. Forcé­ment, les sensa­tions sont diffé­rentes par rapport un instru­ment « normal », la Tour Bus utili­sant (en toute logique) beau­coup moins de bois ; ceci dit le sustain de l’ins­tru­ment et les vibra­tions qu’il dégage sont tout bonne­ment bluf­fants, en parti­cu­lier grâce au manche traver­sant.

L’ac­cas­tillage est de très bonne tenue, chaque élément a été choisi avec soin ; l’agen­ce­ment des méca­niques Schal­ler est parti­cu­liè­re­ment malin en termes de gain de place, sans gêner l’ac­cor­dage outre mesure. Les micros des trois modèles sont bobi­nés à la main par Sébas­tien, c’est vous dire si le garçon sait tout faire ! On retrouve soit deux humbu­ckers « maison », soit une confi­gu­ra­tion de type Tele­cas­ter (deux simples bobi­nages), mais toutes les options sont possibles sur demande. Il est à noter que sur le modèle à deux doubles bobi­nages avec bridge de type Tune-o-Matic fixe, chacun des deux micros est split­table.

Petites béca­nes… Mais grosses cylin­drées

Sébastien Gavet Tour Bus SG6V3, SG6V5 et SG6V6

Il est vrai­ment éton­nant de jouer sur ces instru­ments qui, si l’on ferme les yeux, procurent des sensa­tions de jeu très proches de celles que l’on a avec une guitare normale. Les seules diffé­rences notables sont d’une part la réso­nance géné­rale de l’ins­tru­ment qui, tout en étant excel­lente toutes propor­tions gardées, est forcé­ment moins impor­tante que celle d’une guitare de format stan­dard (rien ne se perd, rien ne se crée, peu de bois entraîne moins de son à vide !), d’autre part la stabi­lité lorsqu’on joue assis, ce qui est logique consi­dé­rant la légè­reté de ces guitares.

L’équi­libre géné­ral est par contre excellent, la peti­tesse de la tête permet d’em­pê­cher que la guitare penche trop de ce côté, ce qui est toujours éner­vant. Le manche (en C) est vrai­ment agréable et auto­rise toutes les prouesses sans problème ! Il est réglable grâce à une barre de truss­rod double action acces­sible depuis le micro manche. Certes, cela n’est pas hyper pratique, mais le format réduit impose forcé­ment quelques compro­mis… Ce qui n’em­pêche pas que le manche soit hyper agréable et rapide, d’une fini­tion impec­cable. Le radius moyen (12") convien­dra à toutes les morpho­lo­gies de mains ; par ailleurs en ce qui concerne les frettes, toutes les tailles sont dispo­nibles sur demande, les modèles testés étant montés en frettes jumbo très agréables à jouer.

Sébastien Gavet Tour Bus SG6V3, SG6V5 et SG6V6

D’autre part, le confort de jeu est éton­nam­ment bon pour la main droite, c’est la grande force de ces guitares Tour Bus car c’est souvent là qu’on peine un peu à jouer « norma­le­ment ». Le fait de pouvoir très natu­rel­le­ment repo­ser son avant-bras sur la partie supé­rieure est un élément déter­mi­nant dans la manière de jouer, ici on est tout de suite à l’aise.

Son

Sébastien Gavet Tour Bus SG6V3, SG6V5 et SG6V6

Commençons par voir ce que les deux modèles dotés de deux humbu­ckers ont dans le ventre en les bran­chant dans une bonne vieille JCM800 ! Je commence natu­rel­le­ment par explo­rer les possi­bi­li­tés de sons clairs qui ne réservent pas de surprise parti­cu­lière, si ce n’est que les humbu­ckers « faits maison » de Sébas­tien fonc­tionnent à merveille et procurent un son très équi­li­bré et chaleu­reux. Toutes les nuances de jeu sont là et on se régale dans tous les styles, la fini­tion des frettes est au top et l’ac­cès aux aigus plus qu’ho­no­rable malgré la forme origi­nale du corps. Voici un petit panel des sono­ri­tés pour chaque confi­gu­ra­tion de micros en son clair afin de vous donner une idée (la guitare est bran­chée dans une tête Marshall JCM 800 reliée à un baffle Orange 2×12) :

SG6V3 clean 3posi­tions
00:0000:28
  • SG6V3 clean 3posi­tions 00:28
  • SG6V3 clean bridge 00:13
  • SG6V3 clean center 00:12
  • SG6V3 clean neck 00:12

Les micros split­tés donnent une couleur plus « twangy » très inté­res­sante, enri­chis­sant un peu plus la palette sonore, sans surprise. Cette option auto­rise des incur­sions dans sur des terrains diffé­rents, comme l’in­die-rock, la funk…

SG6V6 clean bridge split
00:0000:17
  • SG6V6 clean bridge split 00:17
  • SG6V6 clean neck split 00:14
Sébastien Gavet Tour Bus SG6V3, SG6V5 et SG6V6

Le modèle d’ins­pi­ra­tion Tele­cas­ter nous propulse instan­ta­né­ment dans les sono­ri­tés typiques de l’illustre modèle, avec un peu moins d’agres­si­vité qu’une Tele stan­dard US (et ce n’est pas forcé­ment un mal, le surplus d’ai­gus faisant en l’oc­cur­rence parfois un peu trop saigner les gencives !). Les sons oscil­lent entre claquant et velouté (miam) selon la posi­tion du sélec­teur de micros, on n’est pas perdu pour un sou car cette guitare réagit vrai­ment comme son illustre modèle.

SG6V5 clean bridge
00:0000:09
  • SG6V5 clean bridge 00:09
  • SG6V5 clean center 00:12
  • SG6V5 clean neck 00:15

Voyons à présent comment réagissent les Tour Bus avec un peu plus de graoûh (comme dirait Judge Fredd). En son Crunch, la SG6V5 (copie de Tele­cas­ter) permet autant des ryth­miques post-rock inci­sives que des solos bluesy dégou­li­nants, en passant par les sons coun­try-rock typiques de ce genre d’ins­tru­ment, l’illu­sion est parfaite. Les micros « maison » ont une couleur riche et équi­li­brée avec une belle dyna­mique, rien à redire, c’est du grand art.

SG6V5 crunch bridge
00:0000:10
  • SG6V5 crunch bridge 00:10
  • SG6V5 crunch center 00:14
  • SG6V5 crunch neck 00:18

De leur côté, les deux modèles en confi­gu­ra­tion deux doubles bobi­nages s’en sortent à merveille. C’est grume­leux, chaleu­reux et le grain met immé­dia­te­ment en valeur le jeu. On en oublie de plus en plus le format inha­bi­tuel de ces instru­ments qui peuvent réel­le­ment donner des résul­tats éton­nants.

SG6V3 crunch bridge
00:0000:10
  • SG6V3 crunch bridge 00:10
  • SG6V3 crunch center 00:11
Sébastien Gavet Tour Bus SG6V3, SG6V5 et SG6V6

Enfin, cerise sur le gâteau, force est de consta­ter que les contrées hostiles et dévas­tées des royaumes distor­dus n’ef­frayent pas outre mesure nos trois naines intré­pides. Point de faiblesse ou fréquence faiblarde dans la matière sonore, le manche traver­sant, la qualité des essences de bois et la patate des micros bobi­nés à la main y étant pour beau­coup, compen­sant la petite quan­tité de bois utili­sée dans la construc­tion.

SG6V3 OD bridge
00:0000:18
  • SG6V3 OD bridge 00:18
  • SG6V3 OD brid­ge2 00:09
  • SG6V3 OD center 00:14
  • SG6V3 OD neck 00:09

On the road again ?

Une chose est certaine, après quelques heures passées à jouer sur les guitares Tour Bus de Sébas­tien, le monsieur maîtrise parfai­te­ment son sujet et le résul­tat est plus que convain­cant. Le système de « pattes » rétrac­tables se fait vite oublier, c’est à se deman­der comment on n’y a pas pensé plus tôt. Là où le chal­lenge est parti­cu­liè­re­ment réussi, c’est que ces guitares de voyage sont plus de véri­tables instru­ments que des gadgets à emme­ner pour frimer à La Baule en été : très honnê­te­ment, les regards inter­loqués en studio s’ef­fa­ce­ront rapi­de­ment quand les Tour Bus auront montré ce qu’elles savent faire (ceci dépen­dant bien sûr des mains entre lesquelles elles auront été confiées, il va sans dire). C’est un vrai tour de force d’avoir conçu des instru­ments aussi « crédibles » en termes de confort et de son pour un encom­bre­ment et un poids aussi réduits. Bien entendu, le prix (entre 1100 et 1500€ suivant le modèle et les options) corres­pond au travail d’un arti­san indé­pen­dant, mais la qualité se paye, ainsi que l’ori­gi­na­lité, c’est aussi simple que cela. Le bon côté, c’est que Sébas­tien se fera un plai­sir de suivre vos désirs en termes de luthe­rie, d’élec­tro­nique et de hard­ware afin de vous livrer un modèle tota­le­ment person­nel ! Bravo, quand talent et inven­ti­vité vont de pair, ça fait des étin­cel­les…

Award Innovation 2013
Points forts
  • Encombrement et poids minimes pour un confort de jeu proche d’une guitare « normale »
  • Inventivité du concept de parties mobiles que l’on déploie
  • Son et lutherie haut de gamme
  • Look
Points faibles
  • Pas à la portée de toutes les bourses, mais prix tout à fait justifié
  • A part ça, néant !

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.