Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Fender American Professional Jazzmaster
Photos
1/170

Test de la guitare Fender American Professional Jazzmaster

test
23 réactions
Désaxé en liberté
7/10
Partager cet article

C’est un rituel dans le monde de la guitare : qui dit nouvelle année, dit nouveaux modèles pour les gros fabricants. Dans la continuité de sa politique entamée avec la refonte de la gamme American Deluxe ayant abouti à la série American Elite, Fender ne déroge pas à la règle, et propose ses nouveaux modèles Standard pour l’année 2017 sous une nouvelle appellation : American Professional. Comme la tradition l’exige, les nouvelles moutures arrivent avec leur lot de nouveautés (micros, profil de manche, coloris, etc.), mais c’est surtout l’intégration de la Jazzmaster et de la Jaguar à cette gamme, anciennement « Standard », qui marque un tournant. Nous avons donc testé l’American Professional Jazzmaster de Fender.

La Jazz­mas­ter de la série Ameri­can Profes­sio­nal partage de nombreuses carac­té­ris­tiques avec les autres instru­ments de cette gamme. Tout d’abord, le sillet est à nouveau en os, et non plus en matière synthé­tique. Le manche a un nouveau profil dénommé Modern Deep C, et les frettes Medium Jumbo ont laissé place à des frettes de type Narrow Tall. Autre nouveauté, le potard de volume fonc­tionne avec un circuit Treble-bleed préser­vant la tona­lité de la guitare même lorsque le volume est baissé. Ajou­tons enfin que tous les instru­ments Ameri­can Profes­sio­nal ont des micros inédits spécia­le­ment conçus pour la série, et que trois nouvelles fini­tions font leur appa­ri­tion.

Fender American Professional Jazzmaster : 3

En ce qui concerne plus spéci­fique­ment la Jazz­mas­ter, l’on notera que sa touche présente 22 frettes, et non 21 comme il est de coutume avec ce modèle. Pour permettre cela, le manche présente une petite excrois­sance l’al­lon­geant quelque peu. Autre grand chan­ge­ment, le cheva­let est doré­na­vant proposé avec des pontets de Mustang. C’était un « mod » que de nombreux fans de la JM effec­tuaient, car les pontets d’ori­gine de la guitare avaient tendance à ne pas rete­nir suffi­sam­ment les cordes qui sautaient alors. De plus, le cheva­let est complè­te­ment immo­bile, là où certains modèles de Jazz­mas­ter étaient aupa­ra­vant équi­pés de cheva­lets offrant un peu de jeu afin de s’adap­ter au mouve­ment du vibrato. 

Fender a égale­ment radi­ca­le­ment modi­fié un aspect essen­tiel de son modèle : l’élec­tro­nique. Finis les multiples sélec­teurs et les deux circuits Lead et Rhythm ! Doré­na­vant, un unique sélec­teur à 3 posi­tions permet de modi­fier les sono­ri­tés de manière très clas­sique. Vous l’au­rez compris, la marque a réel­le­ment retra­vaillé son instru­ment, et les nouveau­tés ne s’ar­rêtent pas là. Ainsi, la fameuse tige pop-in qui en aura rendu plus d’un fou laisse place à une tige qui se visse. Le système Micro-Tilt de réglage de l’in­cli­nai­son du manche refait aussi surface. Ce méca­nisme intro­duit au début des années 70 permet de régler l’angle du manche, et notam­ment de travailler l’ac­tion de l’ins­tru­ment. Enfin, deux des trois nouvelles fini­tions sont dispo­nibles sur ce modèle, les couleurs Sonic Gray et Mystic Seafoam. C’est cette dernière que nous avons eue entre les mains, avec sa touche en érable.

Fender American Professional Jazzmaster : 16

Voici un résumé des spéci­fi­ca­tions de notre guitare :

  • Corps : Aulne
  • Vernis : Poly­ure­thane
  • Manche : érable
  • Touche : érable
  • Profil de manche : Modern deep C
  • Frettes : 22 Narrow Tall
  • Sillet : Os
  • Largeur au sillet : 1,685" (42,79 mm)
  • Radius : 9,5" (241 mm)
  • Diapa­son : 25,5" (648 mm)
  • Méca­niques : Fender étagées à bain d’huile
  • Cheva­let : Jazz­mas­ter/Jaguar avec Tremolo vissé
  • Micros : V-Mod Jazz­mas­ter à simple bobi­nage
  • Sélec­teur : 3 posi­tions
  • Contrôles : master volume avec Treble-Bleed, master tona­lité
  • Accas­tillage : Nickel/Chrome
  • Cordes : Fender USA NPS 9–42
  • Livrée en étui moulé
  • Tarif offi­ciel : 1829 €

Bilan neuro­psy­cho­lo­gique

Esthé­tique­ment, la Jazz­mas­ter Ameri­can Profes­sio­nal est plutôt sédui­sante. La nouvelle couleur plaira ou non, mais la fini­tion est bien exécu­tée, et le choix d’une plaque de protec­tion blanc crème est bien­venu. Elle manque toute­fois un peu d’élé­gance ou de raffi­ne­ment. La touche en érable y est certai­ne­ment pour beau­coup.

Fender American Professional Jazzmaster : 21 (Alignement Cordes)

Le manche est très diffé­rent de celui des instru­ments Ameri­can Stan­dard de l’an­née dernière. Il est un peu épais, assez arrondi, et la touche est surtout large. Les guita­ristes préfé­rant des manches fins et plats ou possé­dant des petites mains pour­raient donc être desta­bi­li­sés. À l’in­verse, les frettes sont plus fines puisqu’il s’agit de modèles Narrow-Tall. Nous trou­vons qu’elles apportent un ressenti diffé­rent, pous­sant à recher­cher une plus grande préci­sion de la main gauche. C’est en tout cas très confor­table. Le manche satiné à l’ar­rière, une habi­tude sur les gammes stan­dards de Fender, apporte lui aussi sa touche de confort.

En parlant de touche, celle de la Jazz­mas­ter est vernie, mais cela ne gêne en rien le jeu. Un point nous a toute­fois éton­nés : les cordes ne sont pas parfai­te­ment centrées au niveau du haut du manche. L’es­pace entre les bords du manche et les deux cordes de Mi n’est pas égal. Peut-être est-ce une carac­té­ris­tique des Jazz­mas­ter, mais il arrive parfois qu’en jouant sur la corde de Mi grave le doigt et la corde dérapent en dehors du manche, car l’écart n’est pas assez impor­tant. C’est néan­moins assez rare, et cela dépen­dra certai­ne­ment de votre jeu.

Lorsqu’on commence à jouer avec la guitare à vide, un élément marque tout de suite : le cheva­let et le cordier produisent une réso­nance très éton­nante. Cela provient notam­ment de l’écart entre ces deux éléments, et c’est un élément consti­tu­tif de l’iden­tité des Jazz­mas­ter. La guitare paraît vrai­ment vivante, et est dotée d’une sorte de réverbe natu­relle. C’est très inté­res­sant, mais il faut avoir conscience que le son sera forte­ment influencé. Revers de la médaille, après quelques heures de jeu, ce son métal­lique peut s’avé­rer fati­gant pour l’oreille.

 
00:0000:00

Le nouveau cheva­let a parfai­te­ment accom­pli sa mission lors de notre semaine de test. Même en grat­tant allè­gre­ment (nous avons cassé une corde), les cordes n’ont jamais quitté leur posi­tion. Si le cheva­let a légè­re­ment évolué, le cordier reste, lui, clas­sique. Il cache en réalité une cavité dans laquelle l’on trouve une plaque mobile à laquelle est ratta­chée la tige du vibrato, et un ressort permet­tant des mouve­ments. Appuyer sur la tige provoque donc un mouve­ment de haut en bas, ce qui offre un ressenti complè­te­ment diffé­rent lorsqu’on l’ac­tionne. La tige est parti­cu­liè­re­ment grande, elle rebon­dit litté­ra­le­ment, et est très agréable d’uti­li­sa­tion. 

Fender American Professional Jazzmaster : 11

Un petit bouton à faire glis­ser permet de bloquer la plaque de façon à ce que celle-ci ne puisse pas remon­ter. Il est alors impos­sible d’aug­men­ter tempo­rai­re­ment la hauteur d’une note, puisque seuls des à-coups vers le bas sont possibles. Ce méca­nisme a plusieurs usages. Il permet, dans un premier temps, de conser­ver son accor­dage même lorsqu’une corde casse. En effet, la tension étant moins impor­tante, la plaque en métal aura tendance à remon­ter, car elle est pous­sée par le ressort. Cela provoquera irré­mé­dia­ble­ment un désa­cor­dage. En acti­vant le bouton au préa­lable, la plaque sera dans l’im­pos­si­bi­lité de remon­ter, et la justesse sera conser­vée. Nous avons d’ailleurs pu l’ob­ser­ver lorsque nous avons cassé une corde. L’autre inté­rêt de ce système méca­nique est qu’il modi­fie la réso­nance de l’ins­tru­ment. Nous l’avons déjà indiqué, l’ac­cas­tillage de la Jazz­mas­ter et l’es­pace impor­tant sépa­rant le cheva­let du cordier créent une réso­nance métal­lique unique. En pous­sant le bouton de façon à ce que son extré­mité soit en contact avec la plaque assu­rant le mouve­ment du vibrato, l’équi­libre sonore de l’ins­tru­ment est légè­re­ment diffé­rent. La réso­nance est alté­rée, et la tona­lité est diffé­rente. Vous pouvez écou­ter cela dans l’exemple qui suit :

2 Bouton vibrato en haut
00:0000:14
  • 2 Bouton vibrato en haut 00:14
  • 3 Bouton vibrato en bas 00:18

Concer­nant la tenue d’ac­cord avec le vibrato, il faut bien avouer que notre exem­plaire de test avait tendance à bouger. Il est cepen­dant diffi­cile d’af­fir­mer quoi que ce soit, car il s’agis­sait d’un instru­ment neuf, et car les tempé­ra­tures ont tendance à beau­coup varier en ce moment. Une chose est certaine, l’usage inten­sif du vibrato provoquait un léger désac­cor­dage, notam­ment sur la corde de Mi aigu. Mais un usage plus mesuré préser­vait la justesse.

Fender American Professional Jazzmaster : 13

Le potard de volume reprend la progres­si­vité habi­tuelle des poten­tio­mètres Fender. La baisse est assez radi­cale dans un premier temps, puis plus douce. Le circuit Treble-Bleed marche très bien, puisque l’on garde vrai­ment la même tona­lité même en bais­sant le volume. Quant au bouton de tona­lité, celui de notre exem­plaire accro­chait et était diffi­cile d’uti­li­sa­tion. C’est évidem­ment inac­cep­table sur un instru­ment de cette gamme de prix, mais c’est très inha­bi­tuel chez Fender. Nous n’avons proba­ble­ment pas eu de chance avec le modèle de test.

Enfin, termi­nons notre décou­verte de la Jazz­mas­ter Ameri­can Profes­sio­nal en évoquant le sélec­teur de micros. Il fonc­tionne parfai­te­ment, mais certains le trou­ve­ront un peu trop proche du manche de la guitare. En effet, avec des mouve­ments amples, il est possible de le heur­ter, ou simple­ment en jouant avec sa main droite sur la manche, comme lors d’une session de tapping par exemple. Ce n’est pas rédhi­bi­toire pour autant, mais il faut faire des essais et voir si son jeu est adapté. 

Hallu­ci­na­tions audi­tives

Fender American Professional Jazzmaster : 19

Notre Jazz­mas­ter est dotée des nouveaux micros V-Mod Jazz­mas­ter créés par Michael Frank, l’homme derrière les micros signa­ture Eric John­son. C’est clai­re­ment le point fort de cette guitare ! Ce sont des micros simples, un petit bruit de fond nous le rappelle, mais avec un spectre sonore bien plus large que les habi­tuels micros Strat ou Tele. Au premier abord, le micro manche est puis­sant et possède beau­coup de bas. Le micro aigu est, lui, assez claquant, ce qui est accen­tué par la touche en érable. La posi­tion inter­mé­diaire est vrai­ment inté­res­sante, car elle mêle parfai­te­ment les quali­tés de chacun des micros. C’est une posi­tion utile, contrai­re­ment à certaines guitares avec lesquelles nous n’ai­mons pas cette confi­gu­ra­tion.

Malgré leur look, les micros ne sonnent pas comme des P-90. Il y a certes pas mal de bas, mais ça reste très clair et précis, même avec de la satu­ra­tion, là ou le P-90 sera enclin à crun­cher un peu plus rapi­de­ment. L’on garde aussi un claquant carac­té­ris­tique, sans être non plus dans le registre d’une Strat ou d’une Tele, puisque le spectre de fréquences est plus large.

4 Micro cheva­let Clean
00:0001:22
  • 4 Micro cheva­let Clean 01:22
  • 5 Micro inter­mé­diaire Clean 01:18
  • 6 Micro manche Clean 01:00
  • 7 Micro chevaet Satu­ré 00:44
  • 8 Micro inter­mé­diaire Satu­ré + jeu avec le volume 01:00
  • 9 Micro manche Satu­ré + jeu avec le tone 01:26

Inter­ne­ment à vie ?

L’Ame­ri­can Profes­sio­nal Jazz­mas­ter de Fender est une guitare à la croi­sée de la tradi­tion et du chan­ge­ment. La guitare est plus facile d’ac­cès, car déles­tée de son élec­tro­nique origi­nale, mais elle préserve des éléments tradi­tion­nels, parfois légè­re­ment rema­niés, comme le cordier et le cheva­let. La guitare garde son iden­tité très marquée notam­ment grâce à sa réso­nance si parti­cu­lière, mais perd un peu de son origi­na­lité avec des possi­bi­li­tés sonores un peu plus restreintes. 

Il faut égale­ment souli­gner le désir de Fender de renou­ve­ler sa gamme ancien­ne­ment « Stan­dard » avec quelques carac­té­ris­tiques bien­ve­nues comme le sillet en os, le Micro-Tilt, ou encore le chan­ge­ment du manche. Le profil de ce dernier est une réus­site, même si, comme d’ha­bi­tude avec une guitare, ce sera avant tout une ques­tion de goût. Autre élément très posi­tif, les micros V-Mod Jazz­mas­ter sont excel­lents ! C’est l’atout prin­ci­pal de cet instru­ment, et nous ne pouvons que vous pous­ser à les essayer. Enfin, les Ameri­can Profes­sio­nal sont toutes livrées avec un nouvel étui moulé Elite adapté à la forme précise de l’ins­tru­ment. Dans les faits, l’étui n’est pas très diffé­rent des précé­dents, mais il est vrai que la guitare est bien main­te­nue grâce au moulage, ce qui est appré­ciable.

Malgré tous ces bons points, force est de consta­ter que les petits défauts s’ac­cu­mulent, et en premier lieu l’étrange aligne­ment des cordes sur la touche. La posi­tion du sélec­teur à 3 posi­tions est aussi éton­nante, et la dispa­ri­tion de l’élec­tro­nique d’ori­gine en déce­vra certains. C’est au final une bonne guitare, mais que nous ne nous verrions pas, à la rédac­tion d’Au­dio­fan­zine, ache­ter à ce prix-là (à partir de 1799 €). Si vous êtes séduit, ses sono­ri­tés parti­cu­lières et quelques choix ergo­no­miques rendent néces­saire un essai avant achat, mais vous aurez affaire à une guitare avec du carac­tère.

  • Fender American Professional Jazzmaster : 1
  • Fender American Professional Jazzmaster : 2
  • Fender American Professional Jazzmaster : 3
  • Fender American Professional Jazzmaster : 4
  • Fender American Professional Jazzmaster : 5
  • Fender American Professional Jazzmaster : 6
  • Fender American Professional Jazzmaster : 7
  • Fender American Professional Jazzmaster : 8
  • Fender American Professional Jazzmaster : 9
  • Fender American Professional Jazzmaster : 10
  • Fender American Professional Jazzmaster : 11
  • Fender American Professional Jazzmaster : 12
  • Fender American Professional Jazzmaster : 13
  • Fender American Professional Jazzmaster : 14
  • Fender American Professional Jazzmaster : 15
  • Fender American Professional Jazzmaster : 16
  • Fender American Professional Jazzmaster : 17
  • Fender American Professional Jazzmaster : 18
  • Fender American Professional Jazzmaster : 19
  • Fender American Professional Jazzmaster : 20
  • Fender American Professional Jazzmaster : 21 (Alignement Cordes)

 

7/10
Points forts
  • Un caractère unique notamment lié à sa résonance métallique
  • Retour du sillet en os
  • Excellents micros
  • Le profil du manche et les nouvelles frettes
  • Le Treble Bleed
  • Chevalet qui paraît stable
  • Tige vissée
  • Le réglage Micro-Tilt
  • Le nouvel étui
Points faibles
  • La disparition des deux circuits d’origine en décevra certains
  • L’alignement des cordes sur la touche
  • La position du sélecteur à 3 positions
  • La résonance de l’accastillage peut fatiguer
  • Tarif élevé vu les défauts

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.