Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
Toujours plus Zen
8/10
Partager cet article

Voici qu’arrive sur notre banc d’essai la nouvelle desktop d’Antelope, la Zen Tour Synergy Core. C’est parti pour l’examen !

Cette nouvelle édition fait partie de la mise à niveau des inter­faces, initiée par la marque depuis l’in­tro­duc­tion de leur système « Synergy Core ». On en avait déjà parlé lors du test de la Discrete 4 : Ante­lope, après avoir long­temps utilisé des proces­seurs FPGA (inté­res­sants pour leur capa­cité de trai­te­ments en paral­lèle), leur ajoute désor­mais deux proces­seurs DSP. Le but affi­ché est de propo­ser un plus grand cata­logue de plug-ins, avec une meilleure latence de l’in­ter­face. Depuis l’an­nonce du passage au format « Synergy Core », la marque a en effet ajouté progres­si­ve­ment des plug-ins à son cata­logue, en parti­cu­lier des effets de modu­la­tion du son qui étaient jusque là absents.

On va donc sortir la nouvelle Zen Tour de sa boîte, et voir ce qui a changé.

Présen­ta­tion

Antelope Audio Zen Tour Synergy Core : ia_100000000045On avait déjà proposé un test de la Zen Tour. C’est une bonne nouvelle, cela va nous permettre de voir ce qui a évolué. Au débal­lage, on est comme souvent plutôt séduit par le carac­tère très élégant de l’objet, et une impres­sion de robus­tesse malgré des lignes raffi­nées. Bref, c’est un beau produit. Tien­dra-t-il ses promesses ?

Peu de choses ont changé en réalité. On note, comme avant, le grand nombre d’en­trées et de sorties, impres­sion­nant pour une unité desk­top : à l’avant, deux sorties casques et deux sorties ream­ping, plus quatre entrées haute impé­dance ; à l’ar­rière, on retrouve les quatre entrées micro/ligne sur connec­tique combo XLR/Jack 6,35 mm TRS, les E/S S/PDIF (au format RCA) et les huit sorties analo­giques au format D-SUB 25. En revanche, il n’y a plus qu’une seule paire de sorties pour moni­teurs. La seconde à disparu pour céder la place aux E/S ADAT au format TOSLINK, qui se trou­vaient sur le côté de l’ap­pa­reil dans l’édi­tion précé­dente. On perd en variété d’écoutes ce qu’on gagne en prati­cité de raccor­de­ment. Un chan­ge­ment bien­venu à notre avis, qui évitera de trans­for­mer votre inter­face en pieuvre. Pour relier la Zen Tour à son ordi­na­teur, Ante­lope conti­nue d’of­frir le choix entre l’USB et le Thun­der­bolt, ce que nous saluons !

Antelope Audio Zen Tour Synergy Core : ia_100000000038L’écran tactile est toujours à sa place égale­ment : je ne revien­drai pas dans cet article sur sa prise en main, je vous renvoie plutôt à la vidéo faite par Red Led. Je note­rai cepen­dant, comme lui, que les sorties casques réglables via le gros bouton prin­ci­pal ne sont pas une très bonne idée, car impos­sible d’agir vite en cas de volume trop agres­sif.

Quelques petits points inté­res­sants : comme sur tous les produits Ante­lope, l’ali­men­ta­tion se raccorde avec une protec­tion à vis. Pratique pour éviter les débran­che­ments intem­pes­tifs, où les torsions au niveau de la connec­tique. Mais atten­tion à ne pas se prendre les pieds dans le câble : dans ce cas-là, c’est toute l’in­ter­face qu’on envoie bala­der.

Le bouton Ante­lope a main­te­nant une fonc­tion, ou plutôt trois fonc­tions de moni­to­ring que vous pouvez lui attri­buer depuis la section Menu dans l’écran tactile : ainsi le bouton peut deve­nir un somma­teur mono, ou un atté­nua­teur « dim » fonc­tion­nant en mode on/off (latch), ou actif tant que l’on appuie sur le bouton (hold).

Nous remarquons que l’in­ter­face chauffe ! Après une heure de tests, elle était tiède. Ce qui est agréable pour un petit pain l’est moins sur un appa­reil élec­tro­nique, espé­rons que cela n’af­fecte pas sa longé­vité. Cela reste assez commun sur une inter­face sans venti­la­teur, et donc silen­cieuse, comme celle-ci.

Antelope Audio Zen Tour Synergy Core : ia_100000000083Pour conclure, et avant de passer aux tests, je note qu’il n’y a pas eu de chan­ge­ment majeur au point de vue du soft­ware Ante­lope. Person­nel­le­ment, je ne suis pas très amateur de leur système de routage, tout basé sur le drag-and-drop, avec son tableau multi­co­lore et ses rectangles trop petits pour affi­cher leurs noms (si on les renomme). Dès qu’une ligne contient beau­coup de rectangles (et comme il y a beau­coup d’en­trées et de sorties, c’est souvent le cas), on a vite fait de se trom­per de ligne, et de faire des routages fantai­sistes et invo­lon­taires. Cela m’est arrivé plusieurs fois durant les tests. Bien entendu, je suis conscient de l’as­pect très subjec­tif de ce juge­ment, et tout soft­ware demande un temps d’adap­ta­tion à l’uti­li­sa­teur. Il est aussi à noter qu’il est possible de gérer le routing via une matrice plus clas­sique !

Passons main­te­nant aux tests.

Bench­marks

Afin de tester l’in­ter­face, nous avons fait un bench­mark avec notre fidèle APx515 d’Au­dio Preci­sion (lien). Comme d’ha­bi­tude, nous publions les résul­tats obte­nus en THD, rapport signal/bruit et dévia­tion des voies, pour les entrées et sorties analo­giques. Pour toutes les confi­gu­ra­tions, je règle le gain pour obte­nir le meilleur résul­tat possible. Dans les cas où la compa­rai­son est éclai­rante, je teste avec des gains plus faibles.

La mémoire tampon réglée à 32 échan­tillons, on obtient (à 44,1 kHz) une latence d’en­trée de 2,22 ms et de 2,49 ms en sortie.

Commençons donc avec les entrées niveaux lignes :

Antelope Audio Zen Tour Synergy Core : TEST 1

Antelope Audio Zen Tour Synergy Core : TEST 2

J’en­voie un sweep de 1 Vrms dans les entrées 1 et 2, et je règle le gain à 17 dB à la sortie (sorties Moni­tor 1 et 2, non atté­nuées).

Du point de vue de la linéa­rité, la nouvelle Zen Tour s’en tire très bien, avec une dévia­tion située entre ±0,056 dB. On est donc sur un résul­tat très bon, ce qui ne doit pas nous surprendre dans cette gamme de prix.

Les résul­tats en THD sont tout aussi bons, même s’ils sont moins linéaires. Infé­rieure à 0,0009 % jusqu’à 3 kHz (très grande trans­pa­rence), la distor­sion harmo­nique augmente ensuite et oscille entre 0,004 % et 0,01 % : un résul­tat peu moins bon que ce que l’on avait obtenu sur le modèle précé­dent (hyper­lien test du 07/09/2016). On reste un peu surpris.

Quant au rapport signal/bruit, on ne trou­vera rien à redire : 103 dB ! C’est un très bon résul­tat.

À noter que pour ce test j’avais routé l’en­trée direc­te­ment sur les sorties Moni­to­ring. En routant la sortie du mixer (dans le soft­ware) aux sorties Moni­to­ring, j’ob­tiens un résul­tat un tout petit peu moins bon : rapport signal/bruit de 99,9 dB. Cela reste malgré tout très satis­fai­sant.

Si l’on sélec­tionne la sortie casque, les résul­tats baissent légè­re­ment (comme c’est souvent le cas) :

Antelope Audio Zen Tour Synergy Core : TEST 3

En revanche, on obtient de bons résul­tats sur les entrées micros :

Antelope Audio Zen Tour Synergy Core : TEST 4

Antelope Audio Zen Tour Synergy Core : TEST 5

Là aussi, rien à redire sur la linéa­rité. C’est vrai­ment très satis­fai­sant, avec des résul­tats presque calqués sur les entrées lignes : ±0,060 dB en moyenne (fréquence de réfé­rence 1 kHz).

En revanche, sur la THD, on retrouve cette petite montée dans le haut du spectre. Là aussi, on reste ne dessous de 0,01 %, pas de catas­trophe, mais c’est un peu surpre­nant.

Le rapport signal/bruit de ces entrées oscille autour de 100 dB : résul­tat simi­laire à la version anté­rieure de la Zen Tour.

Pour parfaire le travail, j’ai voulu savoir comment réagissent les entrées hautes impé­dances. J’ai donc envoyé un sweep mono à 200 mVrms dans une des entrées Hi-Z.

Antelope Audio Zen Tour Synergy Core : TEST 6

Antelope Audio Zen Tour Synergy Core : TEST 7

Résul­tat, sur les sorties de moni­to­ring, la réponse en fréquence est excel­lente, avec une dévia­tion limi­tée à ±0,060 dB et une THD faible (moins de 0,001 % sous 2,7 kHz). En revanche, sur la sortie consa­crée au re-amp, on obtient une dévia­tion beau­coup plus forte :

Antelope Audio Zen Tour Synergy Core : TEST 8

Une courbe atté­nuée qui ne devrait pas poser de problème avec un signal de guitare, moins adap­tée pour les ream­pings de basse.

Quel bundle ?


Antelope Audio Zen Tour Synergy Core : ia_100000000079La Zen Tour Synergy Core est livrée avec un pack de 36 plugins. Très orienté sur le trai­te­ment de son d’ins­tru­ment, la suite FX comprend onze émula­tions d’am­pli­fi­ca­teurs et onze émula­tions de baffles. À cela vient s’ajou­ter deux préam­plis micro (BA-31 et Gyra­tec IX), quatre égali­seurs (le para­mé­trique Clear Q, VEQ-HLF, VE-1A, et VMEQ-5 spécia­le­ment pour trai­ter les médiums), sept trai­te­ments dyna­miques (un noise gate, deux compres­seurs, trois compres­seurs/limi­teurs et un expan­deur), et un accor­deur A-Tuner.

Pas de pédale de guitare dans cette suite d’ef­fets gratuite, mais il est possible d’en débloquer par la suite : en effet, Ante­lope propose d’aug­men­ter ce bundle de base par une suite de quarante neuf plugins compa­tibles avec la Zen Tour, ache­tables indi­vi­duel­le­ment depuis leur site. On trouve alors de nombreuses émula­tions de grands clas­siques du studio (EQ Neve, préam­pli Tele­fun­ken, compres­seurs UA, Fair­child ou Altec, etc.), ainsi que la version Synergy Core d’Auto-Tune, lancée il y a un an.

Conclu­sion

Antelope Audio Zen Tour Synergy Core : ia_100000000085Il nous semble justi­fié de dire qu’An­te­lope souhaite se placer en concur­rence directe avec Univer­sal Audio dans le domaine des inter­faces desk­tops, en propo­sant, dans une gamme de prix simi­laires, des produits beau­coup plus « géné­reux » (grand nombre d’en­trées/sorties), et à l’er­go­no­mie simple et bien pensée (excel­lente idée : l’écran tactile). De plus, cette nouvelle gamme élimine progres­si­ve­ment quelques défauts (entrées/sorties placées sur le côté) et conserve d’autres bons points (temps de latence excellent, connec­tique USB+­Thun­der­bolt). De plus, le parc de plug-ins s’est égale­ment forte­ment étendu en un an, même s’il faut toujours débour­ser 195 euros pour espé­rer les expor­ter vers une autre STAN (et seule­ment sur Mac !). En revanche, et en gardant bien en tête que l’on compare ici des diffé­rences inau­dibles, on sera légè­re­ment déçu de consta­ter un chan­ge­ment de profil sonore, avec une augmen­ta­tion légère de la THD sur toutes les entrées, et des sorties reamp clai­re­ment amélio­rables, sur une deuxième version d’un produit déjà exis­tant.

8/10
Points forts
  • Option Thunderbolt ou USB
  • Mac et Windows
  • Très nombreuses entrées et sorties
  • Écran tactile très pratique
  • Nombreux plug-ins
  • Ergonomie et élégance
  • Prise en main facile
  • Bouton antelope assignable
Points faibles
  • Pas auto alimentée en Thunderbolt
  • Pas de WordClock
  • Une seule paire de sorties Monitoring
  • Qualité sonore limitée des sorties Reamp

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.