LiveOn tourne la matinale en live à 12h30 et on débriefe ensemble !
Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Antelope Audio ZenTour
Photos
1/142

Test de l'interface audio Antelope Zen Tour

Interface audio Thunderbolt de la marque Antelope Audio

test
32 réactions
Le Tour de la question
8/10
Partager cet article

Cela fait maintenant trois ans qu’Antelope sort régulièrement des interfaces audio, toujours au format rack (Orion 32 ou Studio) ou presque (Zen Studio). On attendait donc avec impatience leur première interface au format desktop, la Zen Tour, présentée au dernier Musikmesse. Une chose est sûre, pour le constructeur à l’antilope, desktop ne rime pas forcément avec performances au rabais et connectique limitée…

Ante­lope nous a habi­tués, avec ses Orion et Zen Studio, à des inter­faces à la connec­tique très riche : une douzaine de préam­plis, de l’ADAT et des sorties analo­giques à foison, quatre entrées instru­ments et même des sorties pour le ream­ping… La Zen Tour, malgré son format plus compact, ne déroge pas à la règle et tente d’en offrir le maxi­mum. C’est en effet l’une des inter­faces desk­top les plus complètes du marché, mais aussi l’une des plus chères (envi­ron 1500 €) et impo­sante (255 × 167 × 59 mm pour 1,6 kg). Le fait que la Zen Tour ne soit pas auto-alimen­tée l’ex­clut défi­ni­ti­ve­ment de la caté­go­rie nomade, à laquelle appar­tient par exemple la Baby­face Pro, et la range plutôt du côté des inter­faces trans­por­tables, à l’ins­tar des Crim­son de SPL, Apollo Twin d’Uni­ver­sal Audio et Quar­tet d’Apo­gee. On s’at­tend donc à du lourd et on a bien raison…

Le Zen Tour du proprio

Antelope Audio ZenTour : Zen Tour 1

En main, l’in­ter­face reste donc, malgré son format desk­top la desti­nant à être posée sur un bureau, assez lourde et impo­sante. Son look est plutôt sympa­thique, la qualité de construc­tion rassure et l’écran est la première chose qui attire le regard. Il est grand, couleur et tactile, ce qui en 2016 reste assez banal d’un point de vue tech­no­lo­gique, mais demeure rela­ti­ve­ment rare dans le domaine des inter­faces audio. Côté connec­tique, il y en a de tous les côtés. Devant, on retrouve les deux sorties casques (tota­le­ment indé­pen­dantes), les deux sorties ream­ping et les quatre (!) entrées instru­ments. À l’ar­rière sont dispo­sées les quatre prises combo XLR/Jack TRS pour les entrées micro/ligne, les deux paires de sorties pour les moni­teurs permet­tant de passer d’une paire d’en­ceintes à une autre rapi­de­ment, les E/S S/PDIF (RCA) et les huit sorties analo­giques au format D-SUB 25. Pour relier l’in­ter­face à son ordi­na­teur, l’uti­li­sa­teur pourra choi­sir entre l’USB et le Thun­der­bolt, même si nous le verrons plus tard, les résul­tats et possi­bi­li­tés ne seront pas iden­tiques. Les E/S ADAT au format TOSLINK ont été placées, à l’ins­tar de la Zen Studio, sur le côté. Ce n’est pas forcé­ment l’en­droit le plus pratique, mais il faut avouer qu’il ne restait plus beau­coup de place devant ou derriè­re… Et comme nous ne sommes jamais contents, nous note­rons l’ab­sence d’un deuxième port Thun­der­bolt afin de chaî­ner l’in­ter­face avec un autre péri­phé­rique (écran, disque dur…), d’un véri­table inter­rup­teur de mise sous tension, ou encore d’in­serts et de Word Clock.

  • Antelope Audio ZenTour : Zen Tour 2
  • Antelope Audio ZenTour : Zen Tour 3
  • Antelope Audio ZenTour : Zen Tour 12
  • Antelope Audio ZenTour : Zen Tour 4
  • Antelope Audio ZenTour : Zen Tour 13

Mais vous l’au­rez compris, la Zen Tour n’est pas avare en connec­tique, que ce soit analo­gique ou numé­rique. Le fait qu’elle propose le choix entre l’USB et le Thun­der­bolt est aussi une très bonne chose.

Touch me

Format desk­top oblige, toutes les commandes se trouvent sur la face supé­rieure, et afin de vous donner un meilleur aperçu de l’er­go­no­mie de l’in­ter­face, nous avons réalisé une petite vidéo. Au menu : l’écran tactile, les diffé­rents para­mètres, les boutons et le potard rota­tif…

D’un point de vue ergo­no­mique, la seule chose qui nous chagrine vrai­ment est donc l’ab­sence de potards sépa­rés pour les sorties casques. On espère aussi que des fonc­tion­na­li­tés supplé­men­taires pour le bouton Ante­lope seront ajou­tées via une future mise à jour et qu’ils en profi­te­ront pour augmen­ter la taille des boutons virtuels de l’écran tactile.

  • Antelope Audio ZenTour : Zen Tour 10
  • Antelope Audio ZenTour : Zen Tour 8
  • Antelope Audio ZenTour : Zen Tour 11
  • Antelope Audio ZenTour : Zen Tour 7

Plug me

La partie logi­cielle reste quant à elle iden­tique à celle de l’Orion Studio testée il y a quelques mois. On vous propose donc de revi­sion­ner la vidéo :

On notera tout de même quelques amélio­ra­tions dues aux mises à jour récentes : le renom­mage dans la matrice de routing est désor­mais beau­coup plus lisible et on nous a confié qu’un compres­seur virtuel vintage de type 1176 sera bien­tôt dispo­nible dans le bundle. Le construc­teur semble donc à l’écoute de nos critiques, car ces deux « moins »  figu­raient dans le test de l’Orion Studio. C’est si bon de se sentir écouté !

Bench­mark

En USB, avec la mémoire tampon réglée au mini­mum (32 échan­tillons), nous avons obtenu une latence de 2,41 ms en entrée et 2,06 ms en sortie (en 96 kHz). En Thun­der­bolt, la latence est bien moindre avec 0,96 ms en entrée et 0,56 ms en sortie (toujours en 96 kHz), soit de très bons résul­tats. À noter tout de même que l’in­ter­face se restreint à 24 canaux en USB 2, ce qui est un peu dommage. Pourquoi ne pas avoir mis de l’USB 3 afin d’avoir 32 canaux comme le Thun­der­bolt ?

Afin de tester l’in­ter­face, nous avons fait des bench­marks avec notre APx515 d’Au­dio Preci­sion, et nous allons pouvoir compa­rer les résul­tats à ceux obte­nus avec les inter­faces précé­dem­ment testées.

Voici les résul­tats avec les niveaux lignes, en 96 kHz :

Antelope Audio ZenTour : Deviation Line

Avec une dévia­tion de ±0,032 dB, la Zen Tour est au même niveau que l’Orion Studio (±0,037 dB) et meilleure que la Zen Studio (±0,155 dB). Ante­lope n’a donc fait aucune conces­sion pour son inter­face desk­top, qui se hisse presque au niveau des meilleures (autour des ±0,020 dB pour les Apollo 8 de Univer­sal Audio et Baby­face Pro de RME). Tout comme l’Orion Studio, le résul­tat est donc très bon.

 

Antelope Audio ZenTour : THD Line

Côté distor­sion, c’est aussi très bon avec des résul­tats toujours situés sous les 0,005 % et même 0,002 % en dessous de 5 kHz. Ce n’est pas la meilleure inter­face que nous ayons testée ici (l’Apollo 8 reste sous les 0,002 %, peu importe la fréquence), mais cela reste un très bon résul­tat, dans le pelo­ton de tête.

Antelope Audio ZenTour : Deviation Mic

 

Antelope Audio ZenTour : THD Mic

Avec le gain réglé sur 34 dB, la dévia­tion grimpe légè­re­ment jusqu’à ±0,060 dB, tout comme l’Orion Studio. Cela reste bon, même si les meilleures inter­faces passées dans nos bureaux arrivent à rester sous la barre des ±0,030 dB (la Baby­face Pro, par exemple). Après il faut rela­ti­vi­ser, une diffé­rence de ±0,030 dB reste impos­sible à déce­ler pour nos pauvres petites esgour­des… À noter que la distor­sion ne progresse pas, ce qui est une très bonne chose. Les préam­plis contrô­lés numé­rique­ment offrent une bonne réserve de gain (65 dB), avec un rapport signal/bruit de 100 dB, légè­re­ment moins bon que l’Orion Studio (104 dB), mais tout à fait honnête.

La Zen Tour possède donc quasi­ment les mêmes perfor­mances audio que sa grande sœur l’Orion Studio, ce qui est une très bonne chose, car 1 000 euros les séparent. Pour 1 500 € et au vu de ce qu’elle offre en termes de connec­tique, la Zen Tour n’a donc pas à rougir de ses résul­tats, bien au contraire.

Conclu­sion

Quand Ante­lope se met à faire une inter­face desk­top, ils n’y vont pas avec le dos de la main morte. Certes, le prix peut paraitre élevé au premier abord (1 500 €) et l’en­com­bre­ment impor­tant, mais vu ce qu’elle offre, cela nous semble tout à fait justi­fié. Ses perfor­mances audio sont semblables à l’Orion Studio et pas loin des meilleures inter­faces testées ici, elle est USB et Thun­der­bolt, Mac et Windows, possède bon nombre d’E/S numé­riques et analo­giques, un écran couleur tactile, un micro de talk­back inté­gré… La liste des points posi­tifs est longue ! Il reste tout de même quelques incom­pré­hen­sions, notam­ment l’ab­sence de potards sépa­rés pour les sorties casques, l’uti­li­sa­tion de l’USB 2 qui restreint à 24 canaux ou encore l’ab­sence d’un deuxième port Thun­der­bolt. Quoi qu’il en soit, la Zen Tour est une inter­face audio bour­rée de quali­tés qui mérite large­ment ses quatre étoiles.

  • Antelope Audio ZenTour : Zen Tour 1
  • Antelope Audio ZenTour : Zen Tour 2
  • Antelope Audio ZenTour : Zen Tour 3
  • Antelope Audio ZenTour : Zen Tour 4
  • Antelope Audio ZenTour : Zen Tour 5
  • Antelope Audio ZenTour : Zen Tour 6
  • Antelope Audio ZenTour : Zen Tour 7
  • Antelope Audio ZenTour : Zen Tour 8
  • Antelope Audio ZenTour : Zen Tour 9
  • Antelope Audio ZenTour : Zen Tour 10
  • Antelope Audio ZenTour : Zen Tour 11
  • Antelope Audio ZenTour : Zen Tour 12
  • Antelope Audio ZenTour : Zen Tour 13
  • Antelope Audio ZenTour : Deviation Line
  • Antelope Audio ZenTour : THD Line
  • Antelope Audio ZenTour : Deviation Mic
  • Antelope Audio ZenTour : THD Mic

 

8/10
Points forts
  • USB et Thunderbolt
  • Format desktop bien pratique
  • Mac et Windows
  • Écran tactile
  • 4 entrées instruments
  • Convertisseurs transparents
  • De bons préamplis
  • Deux sorties pour le reamping
  • A/B entre les deux paires de sorties moniteurs
  • Deux sorties casques indépendantes
  • 16 E/S ADAT
  • Excellente latence en Thunderbolt
  • Routing simple et complet
  • Possibilité de contrôler l’interface via un ordinateur/tablette/smartphone distant
  • 8 sorties analogiques
  • Micro de talkback intégré
  • Les traitements intégrés, dont des amplis de guitare
  • Possibilité d’enregistrer avec et sans traitements en même temps
Points faibles
  • Pas de potard direct pour les sorties casques
  • Seulement 24 canaux en USB 2, du coup on aurait aimé avoir de l’USB 3
  • Pas d’inserts ni de Word Clock
  • Un seul port Thunderbolt
  • Écran tactile pas toujours super précis
  • Pas de véritable interrupteur de mise sous tension
  • Bouton Antelope qui ne sert pour l’instant pas à grand-chose
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.