Zynaptiq Unchirp
+
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
test Sas de décompression

Test du Zynaptiq Unchirp

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail
Award Innovation 2014

Nouvelle production de l’éditeur Zynaptiq, Unchirp propose de s’attaquer aux différents artefacts causés par les encodages de mauvaise qualité, les nettoyages audio trop appuyés ou les méfaits de la surcompression. Voyons comment.

On évoque souvent les outils qui laissent rêveur, ébahi, de par leurs qualités, leur innovation, leur efficacité. Nul doute qu’à cet égard figurent en bonne place les logiciels créés par l’éditeur Zynaptiq. On ne refera pas ici l’historique de cette compagnie, l’ayant déjà évoqué lors du test de Pitchmap, correcteur de justesse audio polyphonique temps réel. On trouvera d’ailleurs sur Audiofanzine les tests des deux autres produits pour l’instant édités, Unveil, «déréverbérateur», et Unfilter, dont le nom parle de lui-même. Même si classifier les outils de Zynaptiq sous un seul terme générique est réducteur, tant les techniques créées, améliorées, développées par l’éditeur permettent généralement plus de choses que leur intitulé basique.

Continuant sur sa lancée, loin de tous les standards de la majorité de la production actuelle puisque ne cédant pas aux énièmes versions de tel ou tel outil existant, Zynaptiq propose cette fois avec Unchirp un moyen de se débarrasser des différents artéfacts causés par les encodages de mauvaise qualité (qu’ils soient dus à une compression type MP3 ou un enregistrement destructif sur baladeur, téléphone, etc.), les nettoyages audio trop appuyés ou les méfaits de la surcompression.  En voiture !

Introducing Zynaptiq Unchirp

Machine de test

MacPro Xeon 3,2 GHz
MacBook Pro 2,3 GHz
OS 10.9.4
Audacity 2.0.5.0
Peak Pro 7.0.3
Logic Pro X 10.0.7
Zynaptiq Unchirp

Comme d’habitude, le plug Unchirp est vendu sur le site de l’éditeur. Dissipons tout de suite un doute ou un malentendu : on a pu lire plusieurs fois des critiques quant au prix des outils Zynaptiq. Unchirp est vendu 369 euros, ce qui le place d’emblée à une certaine hauteur. Mais, comme d’ailleurs la plupart des produits de Zynaptiq et d’autres éditeurs (pourquoi doit-on investir dans un RX3 Advanced, par exemple ?), nous sommes là face à une catégorie d’outils dont il faut avoir réellement l’usage (et le portefeuille) avant d’investir, sous peine de ne pas amortir rapidement son achat, tant la tâche est spécialisée. Bref.

Le plug est disponible pour Mac et PC (Unchirp en Dell, c’est possible...), 32 et 64 bits, aux formats AU, RTAS, AAX, VST et s’annonce suffisamment gourmand pour que l’éditeur enjoigne le futur acheteur à télécharger la démo pour vérifier son bon fonctionnement. L’autorisation se fait en ligne via une application transparente pour l’utilisateur, il suffit d’y rentrer le numéro de série fourni. À son habitude, l’éditeur fournit son ZynaptiqStandalone permettant d’ouvrir l’un ou l’autre des plugs de l’éditeur présents dans la machine, d’importer des fichiers audio pour les traiter et éventuellement les exporter, même si l’on n’est pas en présence d’un véritable éditeur audio.

Unchirp en action

Zynaptiq Unchirp

Même si l’on sait quel type de correction revendique Unchirp (réparer les problèmes causés par des processus impliquant l’usage de transformée rapide de Fourier, ou FFT, comme les conversions de format destructrices ou le nettoyage audio à base de denoisers), nous ne rentrerons pas ici dans l’explication des causes des artéfacts produits ni dans les processus impliqués pour les corriger, n’étant ni ingénieur DSP, ni dans les secrets de l’éditeur. Et ce n’est pas le but non plus de cet article, qui, comme la plupart des autres tests, s’intéresse aux résultats d’une proposition faite à la communauté des musiciens/techniciens du son plutôt qu’aux mathématiques impliquées. Rien ne sert de s’extasier devant la mise en œuvre d’une technique inédite ou révolutionnaire si en sortie de traitements le son n’est pas amélioré, voire pire.

Zynaptiq Unchirp

La place étant comptée pour ce test, on ne détaillera pas forcément toutes les fonctions du plug, d’autant que le manuel, clair et didactique (mais en anglais), est accessible ici. On a tous entendu les effets d’un denoising par prise d’empreinte trop appuyé ou de mauvaise qualité ou ceux produits par un choix de débit et de qualité trop bas lors d’une conversion de formats (MP3, AAC, etc.) : sensations de bruits aquatiques, sous-marins, d’effets de filtre, de modulation bizarre dans les aigus, d’ajout de bruits similaires à des pépiements (chirp en anglais), dézingage des transitoires (le son devient mou). Si ce n’est pas le cas, prenez votre STAN ou votre éditeur audio habituels et faites des essais avec les denoisers intégrés (pas ceux licenciés auprès d’experts du genre dont la qualité, sans atteindre celle de leurs produits propres, est déjà d’une classe supérieure). C’est d’ailleurs ce que nous allons faire pour montrer les traitements possibles.

Voici un extrait (monté) d’un film des années 30 montrant un certain souffle :

00:0000:00

Nous allons «mal» utiliser le denoiser (Noise Removal) inclus dans Audacity (tout le monde peut ainsi procéder au même essai, le logiciel étant gratuit, Mac et PC, étant de plus un éditeur audio tout à fait performant).

00:0000:00

Puis voici le résultat après passage dans Unchirp, en ayant travaillé sur les paramètres Musical Noise, Dechirping et Treble, ainsi que leur courbe d’offset réglables par multipoint de façon graphique (conception habituelle chez Zynaptiq). 

00:0000:00

C’est assez étonnant, et, alors que le traitement a ici été effectué en une passe, on peut très bien imaginer procéder fragment par fragment pour un résultat plus ciblé.

Zynaptiq Unchirp

Autre domaine d’intervention, la dynamique. L’éditeur a intégré un ensemble de paramètres permettant de «réparer» les transitoires abîmées par une surcompression (ouhla, ça va concerner un énorme pourcentage de la production musicale de ces 15 dernières années...). Prenons donc un extrait d’un morceau doté d’une plage dynamique d’un peu plus de 13 dB. Dynamique qui, on le rappelle, est l’inverse du volume «à donf’» (combien de fois entend-on «wah, c’est vachement fort, y’a vachement de dynamique»...), puisqu’il s’agit de l’écart entre les moments les plus faibles et les moments les plus forts.

00:0000:00

Faisons-lui subir un traitement tel qu’il en subirait s’il devait par malheur «bénéficier» d’une version «remasterisée» telle que la considèrent certains commerciaux (et malheureusement certains ingénieurs).

00:0000:00

Et après passage par Unchirp. L’extrait propose d’abord le précédent fichier suivi du traitement via Unchirp, les volumes des deux exemples ayant été harmonisés. 

00:0000:00

Caramba, encore réussi...

Bilan

On trouvera sur le site de l’éditeur une vidéo illustrant d’autres possibilités d’intervention d’Unchirp. Zynaptiq fournit en effet de nombreux présets montrant les différents champs d’action possibles, et l’on doit reconnaître après moult tests qu’il est très difficile de prendre Unchirp en défaut. 

Encore une fois, l’outil de Zynaptiq permet des choses étonnantes sur des fichiers que l’on pouvait croire perdus, même si, rappelons-le, rien ne vaut un original exempt de défauts. Mais il arrive que l’on n’ait pas d’autres solutions que d’utiliser un matériau défectueux, et dans les domaines qui sont les siens, Unchirp excelle. De nombreux professionnels vont assurément se réjouir.

On vous encourage à télécharger la démo, et l’on décerne bien volontiers, ter repetita, l’Award Innovation.

Téléchargez les fichiers sonores (format FLAC)

  • Zynaptiq Unchirp
  • Zynaptiq Unchirp
  • Zynaptiq Unchirp
  • Zynaptiq Unchirp
  • Zynaptiq Unchirp
  • Zynaptiq Unchirp
  • Zynaptiq Unchirp

 

Notre avis :
Award Innovation 2014
Points forts Points faibles
  • Conception, réalisation et efficacité
  • Véritable outil de correction avec de nombreux paramètres, d’où...
  • ... un abord un peu complexe au départ
  • Attention à la consommation CPU
À propos de nos tests
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail