Se connecter
Se connecter

ou
Créer un compte

ou
Test écrit
4 réactions
Jamais deux sans trois !
8/10
Partager cet article

Nous avions déjà testé deux nouvelles pédales issues de la série « Mini Core » proposées par la marque chinoise nUX. Ainsi, après le simulateur d’enceintes et la réverbe, c’est au tour de la « Mini SCF » de passer sur notre banc d’essai.

Test de la pédale nUX Mini SCF NCH-5 : Jamais deux sans trois !

On prend les mêmes et on recom­mence

Toutes les pédales de la série « Mini Core » de nUX sont fabriquées sur le même modèle. C’est pourquoi, si vous avez déjà consulté lesface tests de la « Damp Reverb » et de la « Pulse », vous ne serez pas surpris de retrou­ver un châs­sis toujours en acier et aux dimen­sions iden­tiques à toute la collec­tion « Mini Core », à savoir : 94 mm x 51 × 53 mm. Le poids reste lui aussi inchangé avec 175 grammes sur la balance. La Mini SCF est, comme l’af­firme le fabri­cant chinois, forte­ment inspi­rée de la TC Elec­tro­nic SCF (Stereo Chorus Flan­ger). Ainsi, le petit bouton-pous­soir équipé d’une LED est toujours présent et permet de navi­guer entre trois modes : « Chorus », « P.M » (Pitch Modu­la­tion) et « FLG » (Flan­ger). À l’image du modèle de TC Elec­tro­nic, sont présents trois poten­tio­mètres, en plas­tique, notés : SPEED, WIDTH et INTEN­SITY. Leur rôle est par ailleurs stric­te­ment le même :

  • SPEED : Permet de défi­nir la vitesse de balayage.
  • WIDTH : Permet de régler la plage de balayage.
  • INTEN­SITY : Ce poten­tio­mètre va agir diffé­rem­ment selon que l’on se trouve sur le mode Chorus (il mélange le signal clair avec le signal traité), le mode Pitch Modu­la­tion (il mélange l’ef­fet de chorus avec celui de vibrato) ou le mode Flan­ger (Il travaille sur l’in­ten­sité du filtre en peigne appliqué au signal, compa­rable au réglage de Feed­back d’une pédale de delay).

La pédale possède un unique foots­witch accom­pa­gné d’une LED de fonc­tion­ne­ment qui pourra chan­ger de couleur pendant la phase de confi­gu­ra­tion desti­née à choi­sir entre un bypass de type « buffer » ou « true ». Le foots­witch servira égale­ment de « Smart Tap Tempo ». Malgré l’ap­pel­la­tion flat­teuse, notez qu’il s’agit d’un Tap Tempo tout à fait stan­dard acti­vable à l’aide de deux pres­sions. Il sera égale­ment possible d’uti­li­ser la pédale en mono ou en stéréo. Atten­tion cepen­dant, il faudra pour cela s’équi­per de jacks TRS. En effet, la Mini SCF ne possède qu’une unique entrée et une unique sortie. Le choix parmi ces diffé­rents modes de fonc­tion­ne­ment se fait de manière aisée en main­te­nant appuyé le bouton-pous­soir ou le foots­witch avant de bran­cher l’ali­men­ta­tion. Cette dernière est par ailleurs tout à fait clas­sique et ne demande qu’un modeste 9 V DC pour une centaine de milli­am­pères. Le bloc d’ali­men­ta­tion n’est en revanche par fourni.

connectiqueSi la connec­tique est épurée, on retrouve tout de même un port USB-C sur l’un des côtés de la pédale. Ce dernier permet unique­ment de mettre à jour le firm­ware de la Mini SCF à l’aide d’une appli­ca­tion dispo­nible sur le site du construc­teur. La pédale ne possède aucune appli­ca­tion qui permet­trait de gérer des réglages plus pous­sés.

Enfin, la Mini SCF de nUX est fabriquée en Chine et est vendue à 79 euros au moment de la rédac­tion de ce test. Pour ce prix, la fabri­ca­tion semble tout à fait correcte, au même niveau que les deux pédales de la même série testées précé­dem­ment sur Audio­fan­zine.

On rentre à trois dans la Mini

Voici quelques exemples enre­gis­trés sur les trois modes que possède la Mini SCF :

1 – Chorus – Tout à midi
00:0000:34
  • 1 – Chorus – Tout à midi00:34
  • 2 – Chorus – Width 1000:35
  • 3 – Chorus – Inten­sity 1000:36
  • 4 – Chorus – Crunch – Speed 6 – Width 6 – Inten­sity 400:28
  • 5 – Pitch Modu­la­tion – Tout à midi00:40
  • 6 – Pitch Modu­la­tion – Speed 4 – Width 8 – Inten­sity 800:28
  • 7 – Pitch Modu­la­tion – Speed 9 – Width 10 – Inten­sity 800:15
  • 8 – Pich Modu­la­tion – Crunch – Speed 5 – Width 6 – Inten­sity 1000:20
  • 9 – Flan­ger – Tout à midi00:25
  • 10 – Flan­ger – Inten­sity 1000:35
  • 11 – Flan­ger – Width 1000:32
  • 12 – Flan­ger – Speed 3 – Width 10 – Inten­sity 1000:22
  • 13 – Flan­ger – Crunch – Speed 8 – Width 8 – Inten­sity 400:21

Sur le mode « Chorus » on obtient des sono­ri­tés plutôt inté­res­santes et chaleu­reuses. En réglant les poten­tio­mètres sur des valeurs élevées, la pédale sait rester musi­cale. Le chorus réagit égale­ment très bien sur un son saturé (exemple 4). C’est aussi le mode le plus trans­pa­rent parmi les trois dispo­nibles sur la Mini SCF car comme nous l’avons vu lors de la présen­ta­tion, dans ce mode le poten­tio­mètre INTEN­SITY permet de doser le mélange entre le signal traité et le signal origi­nal. En revanche, ce n’est pas l’ef­fet de chorus le plus intense qui existe et ce n’est pas forcé­ment un défaut car cela permet, d’une certaine manière, d’évi­ter la faute de goût. En bascu­lant sur le mode « Pitch Modu­la­tion » et en gardant les poten­tio­mètres à midi, on obtient quelque chose d’as­sez proche du mode précé­dent, mais avec la sensa­tion d’avoir un son davan­tage « enrobé ». Si l’ef­fet est joli et agréable à jouer lorsqu’il n’est pas trop prononcé, on peut vite obte­nir quelque chose de plus cari­ca­tu­ral en pous­sant un peu trop les réglages WIDTH et INTEN­SITY. Il faut néan­moins noter que les exemples enre­gis­trés pour ce test sont dépour­vus de réverbe afin de n’en­tendre que la couleur appor­tée par la pédale. C’est pourquoi, en combi­nant la Mini SCF avec quelques effets supplé­men­taires, il sera possible de travailler davan­tage l’as­pect expé­ri­men­tal du son. Enfin, le mode « Flan­ger » s’est montré moins déli­cat. S’il est tout à fait possible d’ob­te­nir un effet de flan­ger assez discret, en jouant avec les réglages on peut très vite se retrou­ver avec un rendu inuti­li­sable, ou diffi­ci­le­ment (WIDTH et INTEN­SITY à 10). Sa sono­rité est égale­ment un peu plus synthé­tique, on perd l’as­pect chaleu­reux des deux chorus présents dans la pédale et c’est bien dommage. C’est l’ef­fet qui s’est fina­le­ment montré le moins convain­cant.

Conclu­sion

Cette inter­pré­ta­tion de la SCF de TC Elec­tro­nic par nUX est plutôt correcte. Le rendu sonore est bon bien qu’un peu inégal. Le chorus est par exemple bien meilleur que le flan­ger. Ce dernier manquant de profon­deur et de rondeur. Néan­moins, il s’agit là d’une pédale équi­pée d’un port USB-C et on peut tout à fait imagi­ner quelques amélio­ra­tions des algo­rithmes dans le futur. Quoiqu’il en soit, pour à peine 80 euros, nUX réus­sit à propo­ser une pédale qui sonne globa­le­ment bien, qui est facile à utili­ser et qui trou­vera sans problème sa place sur un pedal­board déjà bien chargé.

  • face
  • connectique2
  • connectique
  • alimentation

 

8/10
Fabrication (?) : Chine
Points forts
  • Une fabrication toujours aussi bonne
  • Les deux effets dédiés au chorus sont réussis
  • La possibilité d’utiliser la pédale en mono ou en stéréo
  • Un port USB-C qui permet d’envisager des améliorations futures
  • Une pédale très simple à utiliser
  • Le prix
Points faibles
  • Le mode « Flanger » est un peu synthétique et aurait mérité plus de profondeur et de rondeur
Auteur de l'article RomanRouzine

Guitariste et compositeur, je travaille pour la presse spécialisée depuis 2011. Certains ont peut-être eu l'occasion de travailler quelques-unes de mes études et autres adaptations classiques parues chez le libraire. J'ai eu la chance durant cette dernière décennie de parcourir la France avec divers groupes et artistes. Je suis également l'auteur de deux albums solos que j'ai eu l'occasion de défendre sur scène et dans le cadre de masterclass. Mon travail de compositeur est aujourd'hui quasi-exclusivement orienté vers l'écriture pour les médias (films, séries, jeux vidéo...). Enfin, j'enseigne la guitare dans un célèbre et réputé centre d'enseignement des musiques actuelles et amplifiées présent en Touraine.

  • Green_Pintade 493 posts au compteur
    Green_Pintade
    Posteur·euse AFfamé·e
    Posté le 04/05/2023 à 00:14:55
    Citation :
    on peut tout à fait imagi­ner quelques amélio­ra­tions des algo­rithmes dans le futur


    Ouais bon. Un algo de flanger.... C'est quand même pas un truc inconnu, un produit qui sort n'est pas censé être... Fini ? Genre ils font pas de mise à jour si personne ne se plaint ? Comprends pô....
  • croulebarbe 2391 posts au compteur
    croulebarbe
    AFicionado·a
    Posté le 04/05/2023 à 06:02:15
    Pas de comparo avec la TC ?
  • Feupied 406 posts au compteur
    Feupied
    Posteur·euse AFfamé·e
    Posté le 04/05/2023 à 16:11:58
    « ...comme l’affirme le fabricant chinois, fortement inspirée de la TC Electronic SCF »
    C’est peut-être vrai mais la formulation est légèrement trompeuse. La TC est un circuit analogique là il s’agit d’un DSP donc purement numérique, même si n’est pas nécessairement un défaut.

    Cela dit, merci pour ce test et bravo pour l’effort de démystification du lyrisme des fabricants quand ils présentent leurs produits avec trop d'enthousiasme, notamment ici « Malgré l’appellation flatteuse, notez qu’il s’agit d’un Tap Tempo tout à fait standard ».
  • steffgo 423 posts au compteur
    steffgo
    Posteur·euse AFfamé·e
    Posté le 04/05/2023 à 19:29:18
    Le test est intéressant, les exemples audio très bien faits, mais pour moi le son est juste correct, le pitch présente peut-être les sons les plus intéressants, même si très sages, quant aux chorus et flanger, ça reste basique et, surtout, assez léger (après ça reste très subjectif, je l'avoue, mais je trouve que le son perd en épaisseur, effectivement son un peu caricatural du numérique), à part le fait d'avoir trois effets (d'ailleurs aucun intérêt si on ne peut les chaîner) et d'avoir un prix accessible, ça vaut un cinq, moyenne rattrapée par le rapport Q/P, donc pour moi 6, 7 max.

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article RomanRouzine

Guitariste et compositeur, je travaille pour la presse spécialisée depuis 2011. Certains ont peut-être eu l'occasion de travailler quelques-unes de mes études et autres adaptations classiques parues chez le libraire. J'ai eu la chance durant cette dernière décennie de parcourir la France avec divers groupes et artistes. Je suis également l'auteur de deux albums solos que j'ai eu l'occasion de défendre sur scène et dans le cadre de masterclass. Mon travail de compositeur est aujourd'hui quasi-exclusivement orienté vers l'écriture pour les médias (films, séries, jeux vidéo...). Enfin, j'enseigne la guitare dans un célèbre et réputé centre d'enseignement des musiques actuelles et amplifiées présent en Touraine.