Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
MXR CSP027 Timmy
Photos
1/30

Test MXR CSP027 Timmy

Overdrive guitare de la marque MXR

Écrire un avis ou Demander un avis
Tiny Timmy
8/10
Partager cet article

La Custom Shop Timmy CSP027 présentée au NAMM en janvier dernier est directement inspirée de la Timmy créée par Paul Cochrane au début des années 2000. La version originale étant plutôt rare, son prix sur le marché de l’occasion a flambé au fil des deux dernières années et Paul Cochrane a décidé de s’allier à MXR pour ressortir sa pédale phare. C’est donc cette réédition portant fièrement le logo du Custom Shop MXR que nous avons l’honneur et le plaisir d’avoir sous la bottine aujourd’hui.

MXRTimmyLa Custom Shop Timmy CSP027 se présente donc dans le châs­sis au format micro de chez MXR. C’est un format très compact, facile à insé­rer sur un pedal­board. En revanche, placer quatre potards dessus est un peu ambi­tieux et leur mani­pu­la­tion peut s’avé­rer compliquée. La pédale dispose des mêmes contrôles que la Timmy origi­nale : Bass, Gain, Volume, Treble, Clip.

Bien que les contrôles puissent paraître assez basiques, le circuit de la pédale est très bien pensé et a plus d’un tour dans son capot. On peut s’in­ter­ro­ger sur le place­ment des potards mais on comprend très vite la logique qu’il y a derrière. Le réglage de basse est en premier parce qu’il est placé avant le circuit de satu­ra­tion. Il sculpte le son avant qu’il n’at­taque l’étage de satu­ra­tion de façon à pouvoir bien resser­rer les basses et éviter qu’elles ne soient trop enva­his­santes. Le réglage d’ai­gus quant à lui est placé de manière tradi­tion­nelle, après l’étage de satu­ra­tion. Ces réglages d’éga­li­sa­tion sont très origi­naux et assez bien pensés. Il faut les placer sur leur valeur maxi­male pour commen­cer et reti­rer les fréquences indé­si­rables petit à petit. Ils ne servent donc qu’à couper les aigus ou les basses, le son de base étant avec les réglages Bass et Treble situés à leur maxi­mum. Les réglages de volume et de gain ajustent respec­ti­ve­ment le niveau de l’ef­fet et le taux de satu­ra­tion.

La Timmy Drive, comme la Timmy origi­nale, possède un petit switch à trois posi­tions baptisé Clip. Ce dernier permet de choi­sir entre trois options d’écrê­tage :

  • Posi­tion de gauche : écrê­tage asymé­trique avec satu­ra­tion modé­rée et une légère touche de compres­sion

  • Posi­tion centrale : écrê­tage symé­trique avec légère satu­ra­tion, pas mal de volume et une grosse défi­ni­tion

  • Posi­tion de droite : écrê­tage symé­trique avec grosse satu­ra­tion et moins de volume

MXRTimmy-10

Le circuit de la pédale s’ar­ti­cule autour d’un ampli-OP LF353 très connu chez Dunlop/MXR. Les ingé­nieurs de la marque le connaissent bien pour sa capa­cité à déli­vrer beau­coup de volume, beau­coup de gain et un signal de haute fidé­lité. Et on le ressent parfai­te­ment en jouant la Timmy qui est effec­ti­ve­ment de haute fidé­lité et ne déna­ture aucu­ne­ment la sono­rité de base sur laquelle on l’ap­plique. MXR a équipé la pédale d’un système True Hard­wire Bypass.

Plus petite que l’ori­gi­nale

MXRTimmy-6En bran­chant la pédale sur un son clair, j’ai été très surpris par le côté trans­pa­rent de l’over­drive. On a l’im­pres­sion d’avoir juste augmenté le niveau de gain sur l’am­pli. Le son de base conserve tout son relief et toutes ses carac­té­ris­tiques, mais avec une petite touche de satu­ra­tion en plus. Le switch Clip s’avère très effi­cace et permet d’adap­ter le son en fonc­tion de l’uti­li­sa­tion qu’on fait de la pédale. On peut s’en servir comme d’un clean boost, comme over­drive, comme boost qu’on laisse tout le temps activé et bien d’autres possi­bi­li­tés. Son carac­tère très trans­pa­rent lui permet d’être à l’aise dans de nombreux cas de figure. De plus, quel que soit le mode d’écrê­tage choisi, la pédale reste très dyna­mique et respecte bien le jeu du guita­riste. On peut ainsi jouer sur le niveau de gain simple­ment en variant l’at­taque de la main droite (ou gauche pour nos amis gauchers) ce qui est très agréable et révèle la qualité de concep­tion et de fabri­ca­tion de la Custom Shop Timmy CSP027.

Quand j’ai basculé d’un mode d’écrê­tage à l’autre, j’ai été très agréa­ble­ment surpris par le côté très musi­cal et défini de toutes les posi­tions. Il faut ajus­ter le volume à chaque fois qu’on change de mode dans la mesure où les taux de compres­sion et de satu­ra­tion changent, mais le son reste très droit et surtout extrê­me­ment trans­pa­rent. Et c’est là où la pédale fait très fort : elle génère des sono­ri­tés trans­pa­rentes qui respectent l’in­té­grité de la chaîne audio et du maté­riel qui se trouve avant et après, tout en affir­mant une certaine person­na­lité avec ce côté hi-fi très carac­té­ris­tique. L’éga­li­sa­tion à deux bandes demande un petit temps d’adap­ta­tion – commen­cer avec ces réglages en posi­tion maxi­mum pour couper si besoin n’est pas vrai­ment habi­tuel- mais elle est en fait super effi­cace. Grâce au réglage de basses inséré avant d’at­taquer l’étage de gain, on peut main­te­nir une bonne présence dans les basses, même à des réglages de gain modé­rés. On peut choi­sir de resser­rer les basses à mesure qu’on augmente le gain ce qui est assez judi­cieux. Quant au potard d’ai­gus, il est très bien fait et on peut ajus­ter le haut du spectre de façon très musi­cale, quel que soit le réglage de gain.

Timmy Timmy !

MXRTimmy-7Sur un petit crunch, la Timmy conserve toutes les quali­tés décrites plus haut. On garde toute la richesse harmo­nique de l’am­pli mais exacer­bée grâce à la pédale. Le son n’est pas déna­turé mais il est magni­fié par la pédale. En mode « always on », elle trans­for­mera un léger crunch en son saturé idéal pour les ryth­miques rock très précises. On peut égale­ment choi­sir un réglage de gain plus élevé et utili­ser la pédale comme boost pour les solos, registre dans lequel elle sera très à l’aise aussi. Les trois options d’écrê­tage permettent de toujours adap­ter la pédale à l’uti­li­sa­tion que l’on préfère. En choi­sis­sant la posi­tion centrale qui déve­loppe le plus de volume, on peut vrai­ment attaquer l’étage d’en­trée de l’am­pli de manière assez violente et le faire satu­rer davan­tage, toujours de manière très musi­cale. Pour un boost de solo j’ai préféré le réglage de gauche qui délivre une bonne dyna­mique et une légère compres­sion.

Pour couron­ner le tout, Swan Vaude nous a rendu visite et en a profité pour tâter de la petite MXR et nous donner ses impres­sions, merci à lui !

 

Conclu­sion

Le design origi­nal de Paul Cochrane repris par le Custom Shop de MXR est donc une franche réussite. Déve­lop­per une pédale d’over­drive trans­pa­rente origi­nale n’est pas chose aisée de nos jours, quand une « nouvelle » pédale sort chaque semaine, ou presque. Mais entre son égali­sa­tion très bien conçue, son switch qui offre trois options d’écrê­tage et ses sono­ri­tés très convain­cantes, la Timmy a réussi son pari. J’ai parti­cu­liè­re­ment appré­cié les quali­tés musi­cales de la pédale et le fait qu’elle ne déna­ture pas du tout le son sur lequel on l’ap­plique. Le quali­fi­ca­tif « haute-fidé­lité » prend ici tout son sens, le son est riche et rempli d’har­mo­niques, la Timmy embel­lit le son de la guitare, de l’am­pli et des éven­tuelles autres pédales dans la chaîne audio. L’am­pli-OP LF353 est visi­ble­ment un très bon choix et permet de géné­rer beau­coup de gain, beau­coup de volume tout en respec­tant la person­na­lité de notre maté­riel. Bravo Paul Cochrane et MXR !

8/10
Points forts
  • Overdrive très transparent
  • Egalisation bien pensée et très musicale
  • Switch Clip très utile selon l’utilisation qu’on souhaite faire de la pédale
  • Qualité de conception & de fabrication
  • Un overdrive original en 2020 c’est fort !
Points faibles
  • Potards compliqués à manipuler à cause du format mini
Auteur de l'article Hushman

Guitariste polyvalent, j'aime autant jouer des cocottes funk que des gros riffs en Drop C, en passant par des morceaux des Stones ou encore du Jazz Manouche. Passionné de matos guitare depuis que j'ai posé mes doigts sur le manche de ma première guitare, je suis également technicien du son et enregistre et produis quelques morceaux dans différents styles (blues, soul, techno ...)


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Hushman

Guitariste polyvalent, j'aime autant jouer des cocottes funk que des gros riffs en Drop C, en passant par des morceaux des Stones ou encore du Jazz Manouche. Passionné de matos guitare depuis que j'ai posé mes doigts sur le manche de ma première guitare, je suis également technicien du son et enregistre et produis quelques morceaux dans différents styles (blues, soul, techno ...)

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.