Applied Acoustics Systems Lounge Lizard EP-4
+
Applied Acoustics Systems Lounge Lizard EP-4

Lounge Lizard EP-4, Piano électrique virtuel de la marque Applied Acoustics Systems.

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail

Commentaires sur le test : Dans la cour du roi Lizard

 
  • Signaler un abus
AuteursMessages

sleepless

membre non connecté
sleepless
2187 posts au compteur
Rédacteur

Score contributif : 458

1 Posté le 11/02/2013 à 14:29:34Lien direct vers ce postSignaler un abus
Dans la cour du roi Lizard
Voici que nous parvient la quatrième incarnation du piano électromécanique selon AAS. Voyons ce que nous réserve la nouvelle mouture de l’une des rares émulations du genre à base de modélisation.

Lire l'article
 


Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !

Anonyme

membre non connecté
marioshand
Ce membre n'existe plus

Score contributif : 525

2 Posté le 11/02/2013 à 18:33:13Lien direct vers ce postSignaler un abus
c'est voulu le son un peu "bell" sur les extraits?

Sacré lifting pour l'interface, mais j'ai l'impression d'entendre le son du 3......

mk is watoo

membre non connecté
mk is watoo
152 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 448

3 Posté le 11/02/2013 à 22:17:50Lien direct vers ce postSignaler un abus
Ohoh, la BO de Destination Danger sur le dernier extrait!

http://www.watoowatoo.net/mk/

 

pyerbass

membre non connecté
pyerbass
1854 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 565

4 Posté le 11/02/2013 à 22:21:59Lien direct vers ce postSignaler un abus
merci pour ce test
Les produit est très complet mais je vois pas comment ça pourrait faire l'illusion. La version freeware de gsi sonne moins propre peut être mais plus près de l'original. La vidéo de présentation est d’ailleurs assez drôle quand il compare le son de l'original au LL4: la première oreille novice entend la différence et les artifact numériques!

Bertoto

membre non connecté
Bertoto
494 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 226

5 Posté le 11/02/2013 à 23:49:03Lien direct vers ce postSignaler un abus
Merci à Sleepless de nous avoir épargné l'inévitable logical song sur les sons de wurlitzer.
Effets de trémolo, de stéréo pan, de dynamique etc...ok... Tout cela est quand même bien loin d'approcher le grain d'un vrai. Sans doute suis-je particulièrement difficile sur ces instruments ayant un vrai Mk1 et un vrai Mk2, d'ailleurs tous deux fraîchement révisés par notre Marcel national.
Mais l'intérêt du soft est plutôt de pouvoir "sculpter" et créer son son et il est parfaitement légitime de s'autoriser à s’affranchir de la tyrannie du réalisme.

Quand aux derniers Rhodes, Sleepless je ne sais pas si tu veux parler du Mk7, sorte de Rhodes pour poupée Barbie, que j'ai pu essayer et qui n'a (n'avait...la production est arrêtée) pas le grain de ces ancêtres. Ou du Vintage Vibe piano qui n'est pas encore distribué en France pour le moment je crois, mais qui me semble plus prometteur, enfin faut voir.
Tu devrais essayer tout de même les actuels sons de Rhodes de Clavia qui à mon avis sont ce qu'on peut trouver de mieux. En tout cas c'est ce que j'utilise le plus souvent car j'ai de plus en plus la flemme de trimbaler mes "armoires"

D.j.

membre non connecté
D.j.
86 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 189

6 Posté le 12/02/2013 à 15:06:09Lien direct vers ce postSignaler un abus
Quelques souvenirs : un de mes premiers claviers électrifiés a été un Wurlitzer 200A, au milieu des années 70. Je trouvais à l'époque le son et le toucher plus proches (enfin, moins éloignés) d'un piano acoustique qu'un Rhodes. Mais finalement, nombre de touches trop réduit, problèmes de souffle (l'engin étant préamplifié, et doté d'un petit ampli et HP internes) quelques années plus tard (passé rapidement par le Pianet Hohner, un Yamaha CP30), je me suis trimballé moi aussi les trop nombreuses dizaines de kgs d'un Rhodes 73 Mk1, entre autres sur un JC120 Roland, puis sur une sono dédiée Peavey.
Pour le Rhodes, chorus (Boss CE1), compresseur, équalizer, etc… indispensables pour obtenir le son qui va bien, parce que de base, c'était un peu… décevant, on va dire, et ce n'était alors pas que mon avis (je veux dire, on était nombreux à tweaker ce son qu'on trouvait parfais un peu sourd, mou, cotonneux, mais à l'époque, la référence, c'était l'acoustique). Alors maintenant, ces sonorités, construites d'ailleurs autant par les amplis et effets, le jeu du musicien que le son nu de l'instrument lui-même, font partie de notre patrimoine, forment les signatures sonores de nombreux enregistrements "historiques" et ont plus ou moins formaté nos oreilles. Est-ce cela qui peut provoquer cette recherche parfois pointilleuse de l'authenticité ? Personnellement, ça me semble un peu vain; après, à chacun son graal. Mais il me semble que ce qui compte, c'est d'avoir un son typé, caractérisé (Rhodes, Wurlitzer ou autre chose, on peut décliner avec Moog, Hammond, Mellotron, CS80, etc.), qui permette de s'insérer dans la vision artistique du projet que l'on a; la "vérité" du son, elle est plus dans l'oreille et l'imaginaire de l'auditeur (cf. les expériences faites en aveugle sur le son des stradivarius vs lutheries modernes).

Il y a 40 ans, on avait un instrument qui avait un certain son de départ, et souvent, ce qu'on cherchait (avec ampli, pédales, bidouilles diverses), c'est de trouver le moyen de s'en affranchir ou au moins de le personnaliser. Maintenant, certains recherchent ce retour à ce qui peut leur apparaître comme un âge d'or, avec des instruments "authentiques". Je crois que moi, j'aurais été ravi, en cette époque lointaine, de disposer, avec un clavier maître évidemment (un Numa pour ma part), d'un outil comme Lounge Lizard que je trouve vraiment excellent, ou de MrRay MkII de GSI (qui n'est pas shareware, et très proche de l'original, c'est vrai) ou des brillants électriques de Pianoteq, sans même parler des Scarbee (basés eux sur des samples). Tous sont d'excellents outils qui produisent des super sons, pas forcément exactement les mêmes que les instruments princeps, mais largement aussi valables (sans compter que d'un Rhodes à l'autre…). D'ailleurs j'imagine en fait que j'aurais sans problème laissé tomber mes claviers de l'époque (y compris mes Korg, Crumar et autres Oberheim) pour leurs successeurs virtuels actuels (mais pas forcément leurs clones), quand je me souviens de tous les inconvénients et limitations qu'ils avaient aussi (et que je ne vais pas détailler, mais qu'il ne faut pas négliger non plus).
Donc, j'ai un peu de mal à comprendre ce qui pousse certains à dépenser parfois des fortunes pour un Rhodes ou un Vintage Vibe (que je découvre, et quand je vois le prix, wouaouh!), mais chacun trouve son plaisir où il veut. Quant à moi, je suis vraiment enchanté de ce qu'a apporté la modernité, par le biais de l'informatique musicale principalement ; de ce point de vue, quand je vois la richesse et la qualité de la palette d'outils musicaux disponibles maintenant, la nostalgie ne m'étreint pas plus que ça (mais là évidemment, je ne parle pas de la qualité de la musique produite avec ni de son degré de créativité).
Voilà voilà, c'était juste mon opinion.
Donc pour finir, à mon humble avis, la modélisation, ça marche bien, Lounge Lizard c'est vraiment cool, plein de possibilités de bidouillage, mais un peu cher, le GSI (50euros) est d'un super rapport qualité/prix et sans doute plus fidèle, et les Pianoteq ont un son flatteur et survitaminé. Mias le plus important, ça sera toujours la musique qu'on fait avec.

Anonyme

membre non connecté
marioshand
Ce membre n'existe plus

Score contributif : 525

7 Posté le 12/02/2013 à 16:52:50Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation :
Donc, j'ai un peu de mal à comprendre ce qui pousse certains à dépenser parfois des fortunes pour un Rhodes ou un Vintage Vibe


Le son. comme dit la chanson "c'est peut etre un détail pour vous"......

D.j.

membre non connecté
D.j.
86 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 189

8 Posté le 12/02/2013 à 18:48:10Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation :
Le son. comme dit la chanson "c'est peut etre un détail pour vous"......

La référence à France Gall m'a fait sourire mais autrement, non, désolé, je ne pense pas. Je crois que les instruments que j'ai cités, tout virtuels qu'ils soient, ne déméritent pas au niveau du son, bien au contraire (et je ne suis pas du genre à transiger sur ce point, c'est quand même d'abord pour ça qu'on utilise un instrument), pour des coûts bien plus raisonnables.

Donc je reprends. J'évoquais dans mon post précédent une recherche universitaire (CNRS) faite sur le violon, comparant à l'aveugle des mythiques Stradivarius et Guarnerius à des modèles modernes ( voir ici : http://www.lam.jussieu.fr/Membres/Fritz/HomePage/Indianapolis.html ou en bref : https://www.slate.fr/lien/48341/secret-stradivarius); elle montre que même des experts d'un instrument sont trompés et sont incapables de différencier des instruments historiques prestigieux (c'est le moins qu'on puisse dire), porteurs d'une aura de magie, d'autres instruments de qualité mais de facture moderne; ils peuvent ne pas les différencier ou même les confondre. Cette expérience a été reprise plusieurs fois avec des résultats analogues; bien d'autres blind tests (pas toujours aussi scientifiquement menés, mais souvent rigoureux et convaincants) ont été faits concernant d'autres instruments, la guitare électrique notamment, ils ont régulièrement montré l'incapacité générale à identifier un modèle (par rapport à un modèle de même type mais moins d'une autre marque moins prestigieuse par exemple), ou la croyance erronée d'une qualité sonore spécifique à partir d'indices fantaisistes (il suffit d'indiquer lors d'une écoute en aveugle à un auditeur qu'il a affaire à tel instrument, allez au hasard, une Les Paul vintage rare - alors que ce n'est pas le cas mais un modèle dans le même esprit - pour qu'il pense repérer les caractéristiques propres à cet instrument).
Ce qu'on voit avec ces travaux, c'est surtout la capacité de l'esprit humain à s'auto-convaincre en fonction de la réputation (fondée ou non) d'un produit et de la valeur qu'il lui accorde. Ça a été montré dans de nombreux autres domaines (avec les vins par exemple, mais aussi d'une certaine manière avec les médicaments, c'est l'effet placébo quand on y croit, ou les ondes wifi, l'effet nocebo quand on pense que c'est mauvais, et qu'on sent les bad vibes même lorsque l'appareil n'est pas branché). Comme le disait un scientifique (désolé, je ne trouve plus la référence exacte) : "Le secret de la qualité des Stradivarius existe, on sait maintenant qu'il réside dans l'esprit des musiciens.". Bien sûr, je n'exclus pas que le son puisse faire la différence chez des musiciens particulièrement affutés, ce qui est probablement ton cas, marioshand, et qu'il vaille le sacrifice de quelques centaines ou milliers d'euros supplémentaires, mais pour ma part, mon audition et mon niveau d'exigence étant probablement assez quelconques, je me contente de peu et ne regrette pas ces claviers que j'ai pourtant possédé et longuement pratiqué.

En tout cas, j'ai pu assez souvent constater que ce qui compte, c'est plus souvent la foi que le son. Or, sachant comment sont quelquefois compris par ceux qui l'ont chevillée au corps ceux qui tentent d'introduire un peu de rationalité dans ce type de débats, je vais m'arrêter là sur cette question.

sleepless

membre non connecté
sleepless
2187 posts au compteur
Rédacteur

Score contributif : 458

9 Posté le 12/02/2013 à 20:03:15Lien direct vers ce postSignaler un abus
En tout cas, j'ai pu assez souvent constater que ce qui compte, c'est plus souvent la foi que le son. Or, sachant comment sont quelquefois compris par ceux qui l'ont chevillée au corps ceux qui tentent d'introduire un peu de rationalité dans ce type de débats, je vais m'arrêter là sur cette question.

Bien dit.

Comme le disait un scientifique (désolé, je ne trouve plus la référence exacte) : "Le secret de la qualité des Stradivarius existe, on sait maintenant qu'il réside dans l'esprit des musiciens.".

Une scientifique, Claudia Fritz, chercheuse au CNRS.

https://www.lefigaro.fr/musique/2012/01/06/03006-20120106ARTFIG00605-les-violonistes-incapables-de-reconnaitre-un-stradivarius.php?cmtpage=2

Anonyme

membre non connecté
marioshand
Ce membre n'existe plus

Score contributif : 525

10 Posté le 12/02/2013 à 20:19:47Lien direct vers ce postSignaler un abus
Je pense qu'il est important de faire la différence entre:

- Comparer 2 instruments de gammes différentes
- Comparer un instrument virtuel à l'instrument original

Le sujet ici est davantage, cette différence virtuelle/instrument réel, qui est plus grande à mon avis qu'entre 2 instruments de marques différentes.

Pour ce qui est de lounge lizard, je te propose un exemple d'enregistrement d'un vrai rhodes :


La différence avec lounge lizard est énorme. Pas besoin d'être spécialiste. Mais les vst rendent d'énormes services, je possède le 3 il m'arrive de m'en servir, même si la modélisation et pour le moment encore en dessous des instruments samplés (pour le rhodes par exemple, je trouve neo soul suitcase bien au dessus).


[ Dernière édition du message le 12/02/2013 à 20:20:19 ]

Revenir en haut de la page