Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Two Notes Audio Engineering ReVolt Guitar
Photos
1/32

Test du Two Notes Audio Engineering ReVolt Guitar

test
92 réactions
Révol(t)ution !
8/10
Partager cet article

Annoncés en grande pompe au mois de mai 2022, les ReVolt Guitar et ReVolt Bass sont présentés par la marque comme de véritables solutions « tout en un » révolutionnaires. Voyons ce qu’il en est en faisant le tour du ReVolt Guitar

Test du Two Notes Audio Engineering ReVolt Guitar : Révol(t)ution !

On fait chauf­fer la lampe !

Le ReVolt Guitar m’a été livré dans son très beau packa­ging, large­ment inspiré de ce que propose la marque Apple. L’ap­pa­reil repose sage­ment dans son coffret en carton noir portant le logo de Two Notes, aux côtés de son alimen­ta­tion. Le ReVolt Guitar fonc­tionne sous 12 Volts à 600mA. Le produit est excel­lem­ment bien fini, chaque fiche jack, switch et poten­tio­mètre est à sa place. Le ReVolt Guitar est un simu­la­teur d’am­pli analo­gique à trois canaux, Clean, Crunch et Lead. Chaque canal possède son foot switch d’ac­ti­va­tion et ses réglages de Volume et Gain. Le canal Clean possède une égali­sa­tion à deux bandes (on aurait aimé dispo­ser d’un réglage dédié aux fréquences médiums, j’y revien­drai) et les canaux Crunch et Lead partagent une égali­sa­tion à trois bandes. Un circuit de Boost est égale­ment au programme, muni de son unique contrôle de niveau. On peut appliquer ce Boost à chacun des trois canaux, il suffit pour cela d’ap­puyer une fois sur le foot switch du canal sélec­tionné.ReVolt-7

À l’avant du ReVolt se trouvent deux switches qui permettent respec­ti­ve­ment d’ac­ti­ver/désac­ti­ver la méthode 4 câbles et d’ac­ti­ver/désac­ti­ver la simu­la­tion analo­gique d’en­ceinte. Aux côtés de ces deux petits switches se trouvent une fiche mini-jack 3.5mm qui permet d’in­sé­rer une source audio externe (Aux IN) et une autre fiche mini-jack 3.5mm qui accueille un casque pour jouer en silence. Le panneau arrière accueille l’en­trée guitare, la boucle d’ef­fets et la sortie, toutes sur fiches jack 6.35mm. Viennent ensuite les fiches MIDI IN et MIDI OUT sur fiches mini-jack 3.5mm. La sortie directe sur XLR et son switch de mise à la terre (Ground Lift) parachèvent la liste des connec­tiques aux côtés de la fiche d’ali­men­ta­tion. 

Two Notes Audio Engineering ReVolt Guitar : ReVolt-2Le circuit du préam­pli s’ar­ti­cule autour d’une lampe 12AX7 alimen­tée en 200 volts et qui four­nit, aux dires de la marque, une chaleur carac­té­ris­tique et de belles harmo­niques. Le tout, couplé à la DI inté­grée au ReVolt produit un résul­tat « révo­lu­tion­naire » nous dit Two Notes Audio Engi­nee­ring. S’il s’agit effec­ti­ve­ment d’une révo­lu­tion, elle est enta­mée depuis un bon moment puisque la marque propose depuis 2015 une série de préam­pli­fi­ca­teurs équi­pés d’une lampe 12AX7, les Le Clean, Le Crunch, Le Lead et Le Bass. 

Dès l’ali­men­ta­tion du ReVolt Guitar, on voit la lampe commen­cer à chauf­fer. Une LED rouge située juste en-dessous l’illu­mine quand on active le Boost.

Re-200Volt

Comme dit plus haut, la marque française n’en n’est pas à son coup d’es­sai en matière de préam­pli­fi­ca­teur analo­gique. Pour ce test, Doom­fred a eu la gentillesse de me confier son Le Crunch afin que je compare les deux produits. Il n’y a effec­ti­ve­ment pas photo, la marque a effec­tué un travail remarquable sur le ReVolt qui, selon moi, enterre tota­le­ment le Le Crunch. La simu­la­tion de haut-parleur analo­gique génère un bien meilleur son et le circuit en lui-même est beau­coup plus ouvert, beau­coup moins compressé et plus orga­nique. On peut jouer avec le poten­tio­mètre de volume de la guitare pour varier l’in­ten­sité de la satu­ra­tion, sur les trois canaux, c’est très chouette. Après avoir fait le tour des spéci­fi­ci­tés tech­niques du ReVolt, entrons dans le vif du sujet. J’al­lume la bestiole et commence par le canal Clean, calqué sur un Fender Bass­man du début des années 70.

On recon­naît effec­ti­ve­ment le grain et le carac­tère des amplis Fender de cette époque. Le son est assez creusé dans les médiums, creux qu’on ne pourra pas « corri­ger », le canal Clean ne dispo­sant malheu­reu­se­ment pas de réglage de médiums. Fidèle à ce que la marque annonce, le réglage de Gain du canal Clean épais­sit le son et ajoute une légère touche de compres­sion, mais fina­le­ment très peu de satu­ra­tion. Il faut four­nir une attaque assez franche sur les cordes pour faire crun­cher ce canal très Fende­rien. En appliquant le Boost sur ce circuit de Bass­man, on retrouve effec­ti­ve­ment des sono­ri­tés assez fami­lières qui seront idéales pour du Blues, de la Coun­try, du Rocka­billy, du Rock Vintage type Rolling Stones ou Beatles. L’éga­li­sa­tion, bien que trop légère à mon goût, est centrée autour de fréquences assez musi­cales si bien que je n’ai pas réussi à trou­ver un seul « mauvais » réglage. Toutes les posi­tions des deux poten­tio­mètres sonnent bien. Avant de chan­ger de canal, j’en­clenche quelques-unes de mes pédales d’ef­fets préfé­rées afin de tester la réac­tion de ce canal.

Comme tout bon Bass­man qui se respecte, le canal Clean a très bien accepté les diffé­rentes pédales, qu’il s’agisse d’ef­fets de satu­ra­tion ou de spatia­li­sa­tion ou encore d’ef­fets tempo­rels. La boucle d’ef­fets s’est égale­ment montrée très effi­cace pour l’in­ser­tion d’un délai ou d’une réverbe.

Clean + Boost – Stra­to­cas­ter
00:0001:47
  • Clean + Boost – Stra­to­cas­ter01:47
  • Clean + Klon Centaur + TC Elec­tro­nic Chorus – Stra­to­cas­ter02:39

 


Sans plus attendre, je passe sur le canal Crunch, calqué sur un Marshall 1959 SLP. 

C’est le canal qui m’a le plus enthou­siasmé, notam­ment par sa poly­va­lence. Comme sur un vrai Marshall Plexi, on peut partir d’un (très beau) son crunch, obte­nir un joli son clair en bais­sant le volume de sa guitare et passer sur un son solo en acti­vant le Boost. La course très éten­due du réglage de Gain de ce canal lui permet cette belle poly­va­lence. On peut passer d’un son de Plexi très calme à un son de JCM800 « moddé » et se prendre pour Slash, George Lynch ou encore Mick Mars. L’éga­li­sa­tion à trois bandes, commune aux canaux Crunch et Lead, est très effi­cace sans en faire trop. Les valeurs extrêmes sont presque quasi­ment toutes utili­sables. Cepen­dant, avec tous les réglages (bass, middle, treble) placée à midi, on obtient déjà un très beau son, ce qui atteste d’une concep­tion soignée et intel­li­gente. Que ce soit avec une Fender Stra­to­cas­ter vintage ou une Gibson SG, ce canal Crunch a montré des quali­tés très musi­cales et une poly­va­lence assez redou­table. Si je ne devais utili­ser qu’un seul canal sur les trois, ce serait celui-ci. 

Crunch + Boost – EQ Tweak – Gibson SG
00:0003:19

Je passe enfin sur le canal Lead qui repro­duit les sono­ri­tés d’un ampli Soldano SLO (Super Lead Over­drive, pour les intimes). Là encore, on retrouve bien le carac­tère de l’am­pli qui a inspiré Two Notes Audio Engi­nee­ring. La satu­ra­tion est épaisse, riche et très dense avec de belles harmo­niques. L’éga­li­sa­tion très précise permet­tra de passer d’un son assez tran­chant à quelque chose de plus velouté. L’éten­due du réglage de Gain est assez impor­tante mais passé les deux tiers de sa course, le son perd en préci­sion et le côté inci­sif dispa­raît. C’est un carac­tère qu’on remarque égale­ment sur le Soldano SLO origi­nal. On préfé­rera acti­ver le Boost pour davan­tage de satu­ra­tion, ce dernier aidant beau­coup à resser­rer les basses. Ce Boost four­nit jusqu’à 20dB de boost, centré à 1.1kHz.

Lead – EQ Tweak – Gibson SG
00:0002:39
  • Lead – EQ Tweak – Gibson SG02:39
  • Lead + Boost – Gibson SG02:04
  • Lead – Guitar Volume Roll Off – Stra­to­cas­ter02:06
  • LeCrunch – Gibson SG00:56

ReVolt-13

Entiè­re­ment analo­gique

Two Notes Audio Engineering ReVolt Guitar : ReVolt-3On connaît plutôt la marque Two Notes Audio Engi­nee­ring pour ses solu­tions multiples de simu­la­tions d’en­ceintes guitare et basse qui occupent une place de choix sur le marché. Les produits du fabri­cant sont utili­sés par de nombreux artistes, sur scène ou en studio. Avec la série des pré-amplis ReVolt, Two Notes s’en­gage à nouveau sur le terrain analo­gique. Le circuit du pré-ampli l’est entiè­re­ment, comme la simu­la­tion d’en­ceinte.

Two Notes propose en effet dans le ReVolt une unique simu­la­tion d’en­ceinte Marshall 4×12 Slash Signa­ture. Si ce choix peut sembler inté­res­sant pour les canaux Crunch et Lead, il l’est beau­coup moins pour le canal Clean selon moi. J’au­rais préféré, comme sur l’Iridium de Stry­mon, que l’uti­li­sa­teur puisse bascu­ler entre trois simu­la­tions, une par canal. C’est dommage d’au­tant que c’est la spécia­lité de la marque française.

Pendant que j’aborde les petites décep­tions du ReVolt, je ne peux m’em­pê­cher de mention­ner le manque de réverbe. Le produit est très complet et peut être une solu­tion auto­nome, sauf que la marque n’a pas pensé à un petit circuit de réverbe. Ce n’est évidem­ment pas rédhi­bi­toire et ne remet abso­lu­ment pas en ques­tion les points excel­lents du ReVolt, mais c’est un réel manque. D’au­tant qu’il y a encore pas mal de place sur le châs­sis de l’ap­pa­reil Pour profi­ter de plusieurs simu­la­tions d’en­ceintes et d’une réverbe, il faudra obli­ga­toi­re­ment utili­ser le ReVolt avec un autre produit de Two Notes, le C.A.B M+ par exemple. Mais on sort du cadre de la solu­tion tout-en-un …

En bref

Avec le ReVolt Guitar, Two Notes signe un produit très abouti et atta­chant. Son extrême poly­va­lence, aussi bien au niveau des sons qu’en termes d’uti­li­sa­tion, le rend presque indis­pen­sable. On sent qu’il s’agit de l’abou­tis­se­ment de plusieurs années de travail tant la qualité sonore est supé­rieure aux anciens pré-amplis de la marque comme Le Crunch. L’er­go­no­mie est parfaite, tous les réglages sont acces­sibles, le produit est robuste et bien pensé, pour un usage domes­tique ou sur scène. Dispo­ser d’une pré-ampli­fi­ca­tion à lampe dans une petite bestiole compacte d’à peine 830 grammes est égale­ment un vrai plus à l’heure des proces­seurs numé­riques. Two Notes propose une solu­tion (presque) tout-en-un avec trois sons excel­lents, une égali­sa­tion et un Boost très effi­caces et une connec­tique plus que complète. On aurait adoré une inter­face Torpedo Captor-X inté­grée afin de pouvoir profi­ter d’un choix consé­quent de simu­la­tions d’en­ceintes et du parc d’ef­fets très complet proposé par la marque. Affi­ché au tarif de 399 €, le ReVolt, malgré ses quelques manques, offre un rapport qualité/prix excellent. Bravo Two Notes !

  • ReVolt-4
  • ReVolt-5
  • ReVolt-6
  • ReVolt-8
  • ReVolt-9
  • ReVolt-10
  • ReVolt-11
  • ReVolt-12
  • ReVolt-14
  • ReVolt-16
  • ReVolt-17
  • ReVolt

 

8/10
Fabrication (?) : Chine
Points forts
  • Les sons riches et dynamiques
  • L’ergonomie
  • Le canal Crunch vraiment top
  • La connectique ultra complète
  • Le look simple
  • Le côté compact
  • Le Boost très musical
Points faibles
  • Pas de réverbe
  • Une seule simulation d’enceinte
  • Pas de réglage Middle sur le canal Clean
Auteur de l'article Hushman

Guitariste polyvalent, j'aime autant jouer des cocottes funk que des gros riffs en Drop C, en passant par des morceaux des Stones ou encore du Jazz Manouche. Passionné de matos guitare depuis que j'ai posé mes doigts sur le manche de ma première guitare, je suis également technicien du son et enregistre et produis quelques morceaux dans différents styles (blues, soul, techno ...)


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Hushman

Guitariste polyvalent, j'aime autant jouer des cocottes funk que des gros riffs en Drop C, en passant par des morceaux des Stones ou encore du Jazz Manouche. Passionné de matos guitare depuis que j'ai posé mes doigts sur le manche de ma première guitare, je suis également technicien du son et enregistre et produis quelques morceaux dans différents styles (blues, soul, techno ...)

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.