Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou

L’enregistrement de la batterie - De l’importance du musicien

Le grand guide de l’enregistrement — 44e partie

Cette semaine, je vous propose un épisode un peu particulier dans ce chapitre consacré à l’enregistrement de la batterie…

Accéder à un autre article de la série...

Une fois n’est pas coutume, nous allons attaquer par une séance d’écoute avec deux prises n’uti­li­sant que le micro Room Mono :

RoomM A
00:0000:28
  • RoomM A 00:28
  • RoomM B 00:29

Nonobs­tant les erreurs ryth­miques, aucune édition n’ayant été effec­tuée pour corri­ger le tir afin de garan­tir un rendu « brut », vous consta­te­rez certai­ne­ment qu’il y a une grande diffé­rence sonore entre le sample estam­pillé « A » et celui baptisé « B ». Pour­tant, au-delà du pattern iden­tique, je vous assure qu’ils ont été enre­gis­trés l’un après l’autre le même jour au même endroit et dans les mêmes condi­tions tech­niques, à savoir kit de batte­rie, micro, préam­pli et conver­tis­seurs iden­tiques. D’où vient alors la diffé­rence ? Eh bien il se trouve que lors de cette session, j’avais la chance d’avoir « sous la main » non pas un, mais deux batteurs ! En effet, comme les plus curieux d’entre vous ont pu le lire dans les remer­cie­ments de ce chapitre, l’in­gé­nieur du son qui s’est occupé des prises est égale­ment un batteur averti. Du coup, nous avons profité de cette occa­sion peu banale pour illus­trer une notion qui est malheu­reu­se­ment trop souvent occul­tée par la froi­deur tech­nique de la plupart des écrits que l’on peut trou­ver çà et là sur la toile à propos du sujet qui nous occupe depuis le début de cette série… L’im­pact du musi­cien sur le rendu sonore d’un enre­gis­tre­ment !

7335471 whiplash deux batteurs et un rythme qui plait a cannes

Oui, le maté­riel que vous utili­sez pour enre­gis­trer, la manière dont vous l’uti­li­sez ainsi que le lieu dans lequel vous travaillez comptent. Bien entendu, les choix et réglages d’ins­tru­ments, l’ar­ran­ge­ment de la compo­si­tion ou bien encore le temps que vous avez à consa­crer aux prises comptent tout autant. Mais à un moment donné, il faut rendre à César ce qui lui appar­tient de droit : le geste musi­cal propre à chaque musi­cien pèse tout aussi lourd dans la balance !

Valable pour tout instru­ment, cette impor­tance de l’in­ter­prète est beau­coup trop souvent mise à l’in­dex à mon humble avis, alors même qu’elle devrait être le prin­ci­pal axiome de tout enre­gis­tre­ment au sens strict du terme. Et si j’ai choisi de vous parler de cela au cœur du chapitre consa­cré à la batte­rie, ce n’est abso­lu­ment pas un hasard. Certes, la présence de mes deux cama­rades batteurs a permis d’illus­trer la chose au travers d’exemples sonores, mais j’au­rais tout de même évoqué le sujet à ce moment précis tant la batte­rie est la victime par excel­lence de l’ou­bli du facteur musi­cien. Je ne parle pas là de l’usage de boîte à rythmes en lieu et place d’un véri­table batteur, car je consi­dère les BARs comme des instru­ments à part entière. Je vise plutôt ici l’uti­li­sa­tion à outrance des instru­ments virtuels entiè­re­ment dédiés à la batte­rie acous­tique. Enten­dons-nous bien, les possi­bi­li­tés offertes en la matière sont fantas­tiques et nous aurions tort de nous en priver. Mais le feeling du jeu d’un véri­table musi­cien aura toujours à mon goût une saveur inimi­table. N’est-il pas dommage de s’en passer ?

Pour conclure, je tiens à dire que le mariage des deux, à savoir un batteur jouant réel­le­ment d’une batte­rie virtuelle via une batte­rie MIDI, n’est abso­lu­ment pas incon­gru et peut permettre aux personnes ne dispo­sant pas de condi­tions tech­niques suffi­santes d’ob­te­nir des résul­tats plus que probants tout en conser­vant un tant soit peu le « feeling » propre au musi­cien. À bon enten­deur…


P.-S. – Je sais très bien que cet article risque de soule­ver une jolie polé­mique. Mais c’est juste­ment là tout l’in­té­rêt de ce décou­page en épisode : discu­ter d’un sujet précis. Alors, discu­tons mes amis !

← Article précédent dans la série :
L’enregistrement de la batterie - Le layering en pratique
Article suivant dans la série :
L’enregistrement de la batterie - Les possibilités de mise à plat →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.