Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
test
Sans comPlex

Test de la pédale Weber Effects Plexi CM Epitome

Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Weber Effects Plexi CM Epitome
Photos
1/57
Weber Effects Plexi CM Epitome
Acheter

Une pédale belge qui affirme cloner avec succès une des plus grandes marques d'amplificateurs mérite forcément qu'on y jette une oreille, voire les deux.

Les unités d’ef­fets qui prétendent imiter à la perfec­tion des amplis célèbres sont main­te­nant légion. Que l’on parle de l’an­cêtre SansAmp de Tech 21 ou du premier POD en forme de hari­cot rouge, cloner un son carac­té­ris­tique est devenu un passage presque obligé pour toute marque d’ef­fets. La pédale qui nous inté­resse ici ne trompe personne sous ses atours dorés et noirs aux allures britan­niques.

La légende qui entoure les amplis Marshall a survécu à leur créa­teur, Jim Marshall, décédé en 2012. Plusieurs d’entre eux sont entrés au Panthéon du son, tels que le JTM45, le fameux Plexi ou encore le JCM800. C’est tout cet univers qui nous est offert avec l’Epi­tome.

Epitome de Savoie ? Non, de Belgique.

Test Epitome 3La toute jeune marque belge Weber emme­née par Sacha Weber propose plusieurs types « d’amp in a box ». La Plexi CM V3 et l’Epi­tome sont char­gées de repré­sen­ter les clones Marshall dans une gamme qui ne demande qu’à s’étendre avec entre autres des projets de Dumble et de Hiwatt. Le postu­lat de départ est clair : réali­ser des pédales de la plus haute qualité possible sans aucun compro­mis ni sur les compo­sants, ni sur la fabri­ca­tion qui reste 100% manuelle à l’unité.

La Plexi CM V3 a forte­ment évolué depuis les premiers proto­types, l’Epi­tome est en quelque sorte une itéra­tion défi­ni­tive de cette pédale dans la mesure où elle propose deux canaux avec une égali­sa­tion 4 bandes (graves, médiums, aigus et présence) pour chaque canal. Deux poten­tio­mètres de volume et de gain viennent complé­ter les réglages pour au final propo­ser les mêmes possi­bi­li­tés qu’une grosse tête d’am­pli et même plus si on les compare par exemple au JCM800. Termi­nons la présen­ta­tion de cet arti­san en évoquant sa dispo­ni­bi­lité pour dialo­guer et élabo­rer avec le client les projets customs les plus fous.

Chaque pédale est livrée dans un embal­lage soigné qui traduit bien le soin du détail apporté à la produc­tion Weber. Une enve­loppe noire renferme un carton signé des mains de l’ar­ti­san et affi­chant le numéro de série qui se trouve aussi sur le PCB interne. Un média­tor spécial offert avec la pédale présente une forme plus petite qu’un Dunlop Jazz 3 mais aussi dur. Autre­ment dit, on ne plai­sante pas avec la présen­ta­tion au pays de la frite.

Test Epitome 15En ce qui concerne les compo­sants et la fabri­ca­tion en elle-même, Sacha s’est procuré les meilleurs dispo­nibles sur le marché : résis­tances à couches métal­liques, conden­sa­teurs Wima MKP2, conden­sa­teurs Kemet, tran­sis­tors J201, puces LT1054, poten­tio­mètres Alpha, PCB réalisé spécia­le­ment pour l’Epi­tome avec le logo Weber et arbo­rant une phrase rigo­lote en anglais « don’t be afraid, it will kill you but you won’t feel a thing » (« n’ayez pas peur, ça va vous tuer mais vous ne senti­rez rien »). Le boîtier métal­lique noir teinté est un Hammond 1590D, garan­tie d’une soli­dité à toute épreuve. Tout comme certaines autres marques comme Anasounds, la pédale offre des réglages internes sous forme de trim pots. Les deux trim pots de gauche sont l’exacte copie du potard Tone de la Plexi CM qui permet d’adap­ter la pédale à tous les amplis, quels qu’ils soient. On peut donc régler chaque canal avec un contrôle interne et ensuite égali­ser avec les réglages en façade. Les autres trim pots sont inac­tifs, Sacha les ayant écar­tés après une période de test inten­sive. Ils ne figu­re­ront plus sur les futurs PCB.

Une pédale qui Marsh

Ce test est réalisé avec la pédale simple­ment bran­chée seule dans un combo Blacks­tar HT Studio 20 sans aucun autre effet hormis une légère réverbe à l’am­pli. Le choix de cet ampli n’est pas anodin car son canal clair reste très droit avec un unique réglage de tona­lité géné­ral, ce qui consti­tue une plate­forme à effets idéale. Le son est repiqué avec un Shure SM57 dans une carte son Scar­lett Focus­rite 18i8 et n’a subi aucun trai­te­ment posté­rieur. Les guitares utili­sées sont deux Carvin ST300, l’une avec un kit SSS et l’autre avec deux humbu­ckers. Tous les micros sont aussi de marque Carvin.

SSSson­clean­de­base
00:0000:18
  • SSSson­clean­de­base00:18
  • HHson­clean­de­base00:23

Weber Effects Plexi CM Epitome : Test Epitome 8Enclen­chons tout d’abord le switch de droite qui corres­pond au premier canal dont les réglages sont situés en haut de la façade. C’est tout l’uni­vers crunch Marshall qui s’offre à nous avec toutes les sublimes nuances que cela implique. Avec les micros à simple bobi­nage, ces nuances sont assez évidentes et ne demandent qu’à être domp­tées avec le potard de volume de la guitare. Les posi­tions inter­mé­diaires sont extrê­me­ment convain­cantes avec un respect absolu du signal entrant.

Tout s’en­tend, que ce soit la posi­tion du sélec­teur de micros ou de la dyna­mique d’at­taque, c’est un vrai régal. L’obé­dience Marshall est spec­ta­cu­laire, jamais une pédale n’a à ce point appro­ché le maté­riau de base avec un tel réalisme. Une Stra­to­cas­ter sera magni­fiée par un tel son, rendant hommage à Rory ou Jimi.

SSSca­nal1­test­mi­cros
00:0001:36
  • SSSca­nal1­test­mi­cros01:36
  • SSSca­nal1­gain­max02:10
  • SSSca­nal1jeu­vo­lume01:16
  • SSSca­nal1­tes­teq02:37

Weber Effects Plexi CM Epitome : Test Epitome 7Le canal 2 est beau­coup plus charnu mais conserve l’in­té­grité du son des micros avec une parfaite resti­tu­tion des posi­tions du sélec­teur. Le grain est plus épais et nous renvoie à un énorme JCM800 sous stéroïdes qui aurait été modi­fié par Merlin l’En­chan­teur. L’éga­li­sa­tion montre une belle effi­ca­cité mis à part le potard de présence presque inutile tant il repro­duit parfai­te­ment un véri­table potard de présence Marshall, lui aussi inutile sur les amplis origi­naux. Les basses semblent un poil char­gées avec le réglage à midi, il convien­dra de doser ce para­mètre avec soin. Les médiums sont fonda­men­taux pour atteindre le nirvana britan­nique, à vous de les creu­ser déli­cieu­se­ment pour ainsi émuler ce fameux « contour », légen­daire s’il en est. Le réglage d’ai­gus se révèle par contre assez déce­vant dans la mesure où une grosse bosse de volume se fait entendre dans le premier tiers de sa course avec un son qui enfle trop les bas médiums. Malins que nous sommes, nous les lais­se­rons vers 13h pour un résul­tat idéal.

SSSca­nal2­test­mi­cros
00:0001:46
  • SSSca­nal2­test­mi­cros01:46
  • SSSca­nal2­gain­max01:59
  • SSSca­nal2jeu­vo­lume01:14
  • SSSca­nal2­tes­teq01:35

Weber Effects Plexi CM Epitome : Test Epitome 5Avec la Carvin équi­pée en HH, nous retrou­vons les mêmes carac­té­ris­tiques obser­vées jusqu’à présent mais avec plus de corps et de niveau de gain en regard des micros beau­coup plus puis­sants. Le canal 1 devient un terrain de jeu idéal pour jouer AC/DC ou Krokus, l’ou­ver­ture sonore étant parfaite pour un jeu en accords ouverts munis de cordes à vide. Le second canal nous rappelle les plus belles heures d’Ed­die Van Halen en nous pous­sant subli­mi­na­le­ment à monter la réverbe presque à fond. Ain’t Talkin’ About Love sonne comme jamais, même plai­sir audi­tif pour Hot for Teacher. Les mêmes réserves subsistent vis à vis de l’éga­li­sa­tion avec des micros à double bobi­nage. Un peu trop de basses, aigus à ne pas bais­ser sous les 50% et présence inutile sans toute­fois noir­cir le tableau.

Parlons un instant de la dyna­mique de la pédale et de sa réac­ti­vité au potard de volume de la guitare. La fidé­lité est iden­tique à celle obser­vée lors du test des micros. L’ef­fet suit scru­pu­leu­se­ment les moindres varia­tions de volume, que ce soit dans l’at­taque ou à travers le poten­tio­mètre. Comme tout bon Marshall, le son devient un peu carton­neux et rond quand on baisse le volume. Très orga­nique, il sera perti­nent pour jouer quelques passages en arpèges avant le solo de Power­slave ou Chil­dren of the Damned. Le jeu au doigt ou en chicken picking sera plus que jamais mis en valeur par cette belle dyna­mique.

HHca­nal1­test­mi­cros
00:0001:22
  • HHca­nal1­test­mi­cros01:22
  • HHca­nal1­gain­max00:58
  • HHca­nal1jeu­vo­lume01:27
  • HHca­nal1­tes­teq01:35
  • HHca­nal2­test­mi­cros00:58
  • HHca­nal2­gain­max01:05
  • HHca­nal2jeu­vo­lume01:01
  • HHca­nal2­tes­teq01:01

Mettons main­te­nant en service les 2 canaux simul­ta­né­ment. Cet « empi­le­ment » booste le canal 2 grâce au canal 1, ce qui oblige à régler le canal 1 de façon diffé­rente car en boost on préfé­rera augmen­ter le volume et bais­ser le gain pour garder le carac­tère du second canal. Un réglage effi­cace a été trouvé pour le canal 1 en mode boost avec le volume à 80%, les basses au mini­mum, les mids au maxi­mum, les aigus et la présence à 15% et le gain à 30%. Que ce soit avec les simples bobi­nages ou les humbu­ckers, vous pouvez clai­re­ment vous passer de l’achat d’une pédale de boost sépa­rée. Vous avez sous les pieds un Marshall furieux, qui délivre une quan­tité de gain astro­no­mique sans pour autant perdre son grain et son carac­tère au passage. Vous ne passe­rez par contre pas au travers d’un noise gate, le souffle étant assez impor­tant, ce qui est normal au vu de la quan­tité de satu­ra­tion.

SSS2­ca­naux
00:0001:01
  • SSS2­ca­naux01:01
  • HH2ca­naux01:09

En situa­tion d’en­re­gis­tre­ment avec un mixage et un maste­ring profes­sion­nels la pédale s’en tire magni­fique­ment bien. Il est presque impos­sible de distin­guer l’Epi­tome d’un gros stack Marshall, une réus­site totale.

mixet­mas­te­ring
00:0002:55

JCM beau­coup

Ce qui frappe d’une façon géné­rale avec cette pédale, c’est cette sensa­tion d’uti­li­ser un vrai ampli. Soyons francs, les pédales de satu­ra­tion sonnent géné­ra­le­ment de manière plus serrée qu’un vrai canal saturé, excep­tion faite de la Fried­man BE-OD (sublime pédale au demeu­rant). Ici, point ques­tion de petit son rikiki, l’am­pli­tude est réelle et à fort volume il est très diffi­cile de dépar­ta­ger l’Epi­tome d’un Marshall pur jus. Affi­chée à un tarif de 269 euros, la propo­si­tion est vrai­ment inté­res­sante et s’adresse aussi bien aux amou­reux du son anglais tradi­tion­nel et légen­daire qu’aux guita­ristes dési­reux d’ac­qué­rir une pédale de disto poly­va­lente, sérieuse, qui sonne d’en­fer et apte à trans­for­mer le petit ampli à tran­sis­tors du grand frère en Spit­fire. La liste d’at­tente pour possé­der cette petite merveille est en moyenne de deux mois, attente méri­tée compte tenu des pres­ta­tions inéga­lées de cette solide boîte. Les réfé­rences de qualité dans cette gamme de produits sont légion : Plexi­tone, Model M, Plexi-Drive, SL Drive et consorts. L’Epi­tome les enterre sans procès.

  • Weber Effects Plexi CM Epitome : Test Epitome 1
  • Weber Effects Plexi CM Epitome : Test Epitome 2
  • Weber Effects Plexi CM Epitome : Test Epitome 3
  • Weber Effects Plexi CM Epitome : Test Epitome 4
  • Weber Effects Plexi CM Epitome : Test Epitome 5
  • Weber Effects Plexi CM Epitome : Test Epitome 6
  • Weber Effects Plexi CM Epitome : Test Epitome 7
  • Weber Effects Plexi CM Epitome : Test Epitome 8
  • Weber Effects Plexi CM Epitome : Test Epitome 9
  • Weber Effects Plexi CM Epitome : Test Epitome 10
  • Weber Effects Plexi CM Epitome : Test Epitome 11
  • Weber Effects Plexi CM Epitome : Test Epitome 12
  • Weber Effects Plexi CM Epitome : Test Epitome 13
  • Weber Effects Plexi CM Epitome : Test Epitome 14
  • Weber Effects Plexi CM Epitome : Test Epitome 15
  • Weber Effects Plexi CM Epitome : Test Epitome 16

 

9/10
Points forts
  • Tout l'univers Marshall dans une pédale, du JTM au JCM
  • Fabrication à l'unité, à la main et à la commande
  • Un réalisme jamais atteint qui dépasse toutes les autres références
  • Un vrai comportement d'ampli
  • Un encombrement mesuré compte tenu du nombre de réglages
  • Le stackage des deux canaux
Points faibles
  • L'égalisation est à doser avec parcimonie
  • L'obligation d'ouvrir la pédale pour accéder aux trim pots de tonalité internes, même si on n’y revient plus une fois calibrés en fonction de l'ampli

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.