Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
interview
4 réactions

Bien préparer une prestation live avec un système Eurorack - 1re partie

Planète Eurorack - 8e partie - interview d'Indecent Gesture, Cléry et Strikeforce

Il est bien sûr difficile de parler de toutes les configurations live car chaque système modulaire et chaque setup est différent, monter cela peut prendre du temps et beaucoup de réflexion. Dans cette nouvelle série sous forme d’épisodes et d’interviews, laissons la parole à différents artistes et musicien(ne)s pour nous parler de leurs expériences avec leurs systèmes en live ! Ce premier épisode est orienté musiques techno et ambient, nous impliquerons de nouveaux styles musicaux au fur et à mesure de la série.

Bien préparer une prestation live avec un système Eurorack - 1re partie : Planète Eurorack - 8e partie - interview d'Indecent Gesture, Cléry et Strikeforce
Accéder à un autre article de la série...

Clark Cable – Bonjour Indecent Gesture, Cléry et Stri­ke­force, avant de parler de vos setups live, quel est votre style musi­cal actuel ?

Indecent Gesture : Bonjour, je joue plutôt techno, assez dure et rapide 135–140 BPM.

Cléry : Hello, je dirais que les envies du moment oscil­lent entre techno, ambient et musique concrète ! 

Indecent Gesture SoundCloudStri­ke­force : Prin­ci­pa­le­ment techno, mais j’es­saye égale­ment d’ali­men­ter d’autres projets fourre-tout, ambient et expé­ri­men­taux. Si j’avais plus de temps, j’ai­me­rais aussi goûter à la musique concrète et relier tous ces univers.

Clark Cable – Jouez-vous avec un système Euro­rack auto­nome ou utili­sez-vous d’autres machines et effets pour le complé­ter ?

Indecent Gesture : Je joue avec deux cases Euro­rack 6U et une TB3 synchro­ni­sée en MIDI pour les sons plus acides.

Cléry : J’uti­lise effec­ti­ve­ment d’autres machines et trai­te­ments en plus du système Euro­rack ! Quand je joue en club j’uti­lise un 12U avec un Octa­track, un Sher­man, une Big Sky et une Time­line. En revanche pour les phases de jeu avec Verna­cu­lar Orches­tra ou lorsque je joue avec des instru­men­tistes, j’uti­lise un système 6U accom­pa­gné géné­ra­le­ment d’un Pod60 et une Big Sky.

Stri­ke­force : Depuis que ma route a croisé celle des synthé­ti­seurs modu­laires j’ai beau­coup de mal à reve­nir en arrière, mais je ne m’in­ter­dis rien, et je n’hé­site pas à complé­ter mon setup avec ce qui est néces­saire, clavier maître, contrô­leurs, boîte à rythme supplé­men­tai­re…

Clark Cable – De quelle façon répar­tis­sez-vous les diffé­rentes voix sur votre système Euro­rack ?

Indecent Gesture : J’uti­lise un module sampleur qui gère quasi­ment toutes les pistes de drums (Assi­mil8or), deux autres sampleurs pour rajou­ter des sons, des bruits ou des voix (Bitbox et STS), trois oscil­la­teurs pour la partie synthé (Braids, Pico Voice et Manis Iteri­tas). Le tout rentre dans une table de mixage au format modu­laire (Perfor­mance Mixer) dans laquelle j’ai deux voies pour les envois et retours d’ef­fets. J’uti­lise aussi deux séquen­ceurs, un Metron pour les ryth­miques (Gate) et un Tool­box pour les synthés (CV/Gate).

Cléry SoundCloudCléry : Pour le système avec Verna­cu­lar ou le spec­tacle de danse contem­po­raine (180#2, Compa­gnie les Sept Marches), j’uti­lise pour la partie synthèse une voix complète par module, deux voix numé­riques et un oscil­la­teur analo­gique qui me sert prin­ci­pa­le­ment pour de la modu­la­tion, je l’uti­lise avec d’autres signaux dans diffé­rents utili­taires pour les router et les mixer afin de les redis­tri­buer dans le reste du système ! Toutes les voix sont envoyées dans un module de mixage stéréo pour être trai­tées en effets puis re-samplées par le Morpha­gene. D’après moi la manière de séquen­cer rentre en compte pour cette répar­ti­tion afin d’ame­ner une certaine unité dans la rela­tion entre les diffé­rentes voix. 

Stri­ke­force : En ce moment j’es­saye d’as­sem­bler un système qui me permette de propo­ser une pres­ta­tion hybride entre un set de DJ et une impro­vi­sa­tion live, avec des sampleurs pour la partie DJ, que je blinde de séquences et de morceaux réali­sés dans mon studio, et une section ryth­mique et mélo­dique que je séquence et mani­pule en direct. J’ai prévu des phases en amont, mais je déroule mon set comme un DJ en essayant d’être atten­tif à la foule : si ça prend je fais durer, si les gens regardent leur montre je passe à autre chose. Mon but est de constam­ment garder l’at­ten­tion des gens.

Clark Cable – Comment procé­dez-vous pour tenir toute une pres­ta­tion avec le même système ?

Indecent Gesture : Je ne fais pas un style avec énor­mé­ment de mélo­dies, du coup c’est plus facile, j’ai des séquences ryth­miques et plus ou moins mélo­diques prêtes, après j’im­pro­vise à partir de ça en mélan­geant diffé­rentes séquences entre elles ou en les modi­fiant en direct. Le séquen­ceur ryth­mique Metron est génial pour cela, car il permet de modi­fier des séquences très faci­le­ment et de faire des breaks.

Cléry : Pour ma part cela se résume à essayer de trou­ver des chaînes audio entre sources et trai­te­ment qui me donnent une grande palette de sons sans que ce soient des proces­sus trop complexes en théo­rie et en patch. J’uti­lise trois séquen­ceurs parfois quatre, avec des utili­taires qui me permettent de jongler entre eux ou de les mettre en rela­tion. Je garde toujours une place pour la partie contrôle afin d’ame­ner du mouve­ment et de l’évo­lu­tion, avoir des accès directs de jeu me paraît indis­pen­sable en live.

ModularStrikeForce_60Stri­ke­force : Tout dépend du temps et du style musi­cal que tu dois jouer. Avec un setup 100% modu­laire composé d’un 9U rempli de modules, j’es­time pouvoir tenir entre 30 à 45 minutes (en fonc­tion du style) avant que ça devienne trop répé­ti­tif. Je déteste les sets trop longs, je préfère qu’ils soient courts mais effi­caces. Jouer et être spec­ta­teur sont deux choses très diffé­rentes, j’es­saye de ne jamais perdre ça de vue. Concrè­te­ment je mani­pule plusieurs sections théma­tiques, une percus­sive, une pour la basse, une pour un lead, une pour les FX et une pour les échan­tillons, et je fais ma cuisine comme je le ferais pour un set de DJ, mais avec une profon­deur supplé­men­taire.

Clark Cable – Avez-vous un petit conseil pour ceux qui préparent un live avec de l’Eu­ro­rack ?

Indecent Gesture : La grande flexi­bi­lité du modu­laire fait que l’on peut aussi se perdre un peu au début. J’ai vrai­ment monté mon système dans l’op­tique live et j’ai mis un peu de temps à trou­ver un setup qui me convienne et surtout qui me permette d’im­pro­vi­ser, car je n’aime pas du tout les live trop prépa­rés. Au début j’avais une MPC Live en plus mais fina­le­ment je trou­vais ça plus rigolo de tout faire dans le modu­laire. Je crois qu’il faut prendre le temps de bien choi­sir ses modules, il y a pleins de vidéos YouTube pour se faire un avis avant d’ache­ter, ce qui est cool. On peut vrai­ment faire des choses très diffé­rentes avec l’Eu­ro­rack et surtout ça n’est pas si compliqué que ça en a l’air.

Cléry : En gros faire simple, les contraintes sont béné­fiques ! Même si la program­ma­tion fait partie du jeu je trouve que le direct pousse vrai­ment à faire ressor­tir ses quali­tés de musi­cien. Dans l’ins­tant du concert avec mon expé­rience actuelle je trouve que c’est déjà beau­coup, il reste du travail pour arri­ver à des choses plus complexes et c’est bien aussi…

Stri­ke­force : Maîtri­ser ses modules sur le bout des doigts et ne jamais oublier qu’une fois sur scène la tech­nique doit s’ef­fa­cer devant la musique. La majo­rité des spec­ta­teurs se foutent du matos qu’on utilise, en plus de ne pas savoir comment ça marche, donc partir sur un set 100% modu­laire doit avant tout être un choix artis­tique qui a du sens.

Merci Indecent Gesture, Cléry et Stri­ke­force d’avoir partagé avec nous ces expé­riences.

Vous pouvez décou­vrir tous ces artistes dans les liens ci-dessous :

Indecent Gesture : 

Cléry : 

Stri­ke­force : 

Liens maté­riels :

Cléry

← Article précédent dans la série :
Communiquer avec l'Eurorack
  • The Acid Life 2108 posts au compteur
    The Acid Life
    AFicionado
    Posté le 05/09/2019 à 00:39:37
    Très intéressant d'avoir enfin des artistes issus du monde de l'électro en interview ! On aborde des sujets qui me parlent sans se cantonner au vieux rock. Merci pour l'interview (au passage, merci pour la découverte de ces artistes) et merci aux intervenants de partager leur matos et leurs tips pour le live ! :bravo:
  • hbbk 50 posts au compteur
    hbbk
    Posteur AFfranchi
    Posté le 11/09/2019 à 14:50:49
    Merci pour ce court article mais en tant qu'ancien joueur de modulaire il faut que j'intervienne ;-)

    Ce qui a été oublié est l'importance du boitier dans cette itw, il faut du solide avec une alim costaud et suffisamment de place pour fermer et transporter tout ca sans avoir a tout dépatcher :) Je crois qu'avant la problématique des modules c'est ce paramètre qui est primordial pour se produire en live et je parle par expérience ayant laissé tomber les perfs live à cause de pbs récurrents de boîtiers.

    A ne pas négliger aussi c'est la qualité de la partie interface vers le système son que ce soit direct en module ou via une table, ainsi que l'éventuel insert d'un compresseur/limiteur en sortie.

    Voilà mes 2 petits ajouts.
    A bientôt
  • BBFricotino 377 posts au compteur
    BBFricotino
    Posteur AFfamé
    Posté le 11/09/2019 à 19:09:36
    C'est sympa ton intervention, car c'est effectivement le reflet de la vraie vie!
  • [d-_-b] 712 posts au compteur
    [d-_-b]
    Posteur AFfolé
    Posté le 03/03/2021 à 15:15:28
    Trop bien ! j'arrive un peu tard mais ça fait plaisir à lire, vivement les prochains articles et les nouvelles videos ! i want more !:mrg:

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.