Thrilltone The Great Escape
+
Thrilltone The Great Escape

The Great Escape, Tremolo guitare de la marque Thrilltone.

  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Test de la pédale de trémolo Thrilltone The Great Escape

test Par monts et par vaux
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail
Award Innovation 2017

Ce n’est un secret pour personne, le monde de la pédale pour guitare a la fâcheuse habitude de tourner en rond. En effet, la reproduction de vieux circuits légendaires ou non est de mise, et l’innovation se fait rare, particulièrement lorsqu’on parle de matériel analogique. Heureusement, certains fabricants ont l’audace chevillée au corps. C’est notamment le cas de Thrilltone dont nous avons testé le dernier produit : un trémolo présenté comme « expressif ».

C’est fort d’une expérience d’une dizaine d’années dans l’industrie électronique que Pierre-Benoît s’est lancé dans l’aventure Thrilltone. Seul homme à bord de ce navire français, il s’inspire des évolutions technologiques et industrielles de ces 50 dernières années pour renouveler l’approche des effets pour instruments. Ainsi, tous les produits de la marque intègrent une technologie conçue par Pierre-Benoît : le Cellular Clipping. Il s’agit en fait d’un système d’écrêtement complexe et inédit se reposant sur une multitude de cellules d’écrêtement partiel qui s’additionnent progressivement en fonction de la dynamique du jeu, jusqu’à l’obtention de l’écrêtement total. Ainsi, l’écrêtement est plus subtil et s’adapte à l’attaque plus ou moins forte du musicien, ce qui offre un niveau d’expressivité plus important.

Jusque là, Thrilltone utilisait la technologie Cellular Clipping uniquement pour créer des saturations. Mais, en juin dernier, le fabricant nous étonna avec la sortie de The Great Escape, un trémolo s’inscrivant dans la philosophie de la marque, et donc sensé apporter plus d’expressivité que les autres produits de ce type.

Je n’ai qu’une philosophie

Thrilltone The Great Escape : 2

The Great Escape prend la forme d’un boîtier rectangulaire de 20 x 94 x 34 mm. Le châssis est en aluminium thermolaqué blanc brillant, ce qui est censé offrir une grande résistance aux chocs. De jolies illustrations sont sérigraphiées sur la face avant de la bête, et le tout est assez élégant. De plus, les nombreux potards paraissent solides, tout comme le footswitch. Bref, c’est du sérieux.

En interne, la machine se démarque de la concurrence en mêlant une section trémolo intégralement analogique et une section de détection d’enveloppe. La présence de cette dernière est très inhabituelle sur ce type de pédale et fait la différence : l’effet trémolo généré par The Great Escape réagit à votre attaque ! Vous pourrez ainsi faire augmenter ou baisser la profondeur et la vitesse de l’effet à la volée, en fonction de la puissance de votre coup de médiator.

La section de trémolo n’est pas en reste niveau originalité, puisqu’elle repose sur la technologie Cellular Clipping précédemment évoquée. Pierre-Benoît s’est en effet rendu compte que le gain des amplis de type Cellular Clipping n’était pas constant et variait en fonction de la tension de polarisation appliquée. Avec les bons réglages et en faisant varier la tension de polarisation, il est donc possible de faire varier le volume de sortie et donc d’obtenir un trémolo. Ce principe de fonctionnement est assez similaire à celui des trémolos des vieux amplis à lampes, et l’on retrouve notamment un aspect non linéaire permettant d’éviter une modulation trop clinique et froide.

Noir et blanc

Deux rangées de quatre boutons permettent de modifier les réglages des deux sections. La rangée de potards noirs est dédiée à la détection d’enveloppe, et la rangée de potards blancs au trémolo.

Le réglage du trémolo commence avec un sélecteur trois positions permettant d’alterner entre une forme d’onde triangulaire, sinusoïdale, et carrée. L’on peut aussi évidemment modifier la vitesse et la profondeur de l’effet, ainsi que le volume pour compenser l’éventuel perte de niveau lié à l’amplitude de la modulation (+/- 12dB). Enfin, un réglage Symmetry offre la possibilité de modifier le LFO. En mode Triangle et Sinus il agit sur les temps de montée et de descente du LFO de façon a avoir un effet plus percussif ou, inversement, un effet reverse. En mode carré, le bouton définit le rapport cyclique du LFO.

Thrilltone The Great Escape : THE GREAT ESCAPE SYMMETRY KNOB
Thrilltone The Great Escape : 6

Les réglages de la section de détection d’enveloppe sont assez classiques, mais c’est leur interaction avec la section de trémolo qui fait tout le sel de The Great Escape. En poussant le premier potard Polarity vers la gauche, la vitesse du trémolo baissera après une attaque forte, alors qu’elle augmentera en allant vers la droite. Le second réglage Polarity agit de la même façon, mais pour l’intensité du trémolo. Le bouton Release, lui, modifie le relâchement, soit le temps que met le signal à revenir à la normale après avoir franchi le seuil et avoir été modifié. C’est rapide vers la gauche, lent vers la droite. Enfin, le bouton Threshold détermine la sensibilité à l’attaque du détecteur d’enveloppe. Il est particulièrement utile pour s’adapter à différents types de micros.

Pour terminer ce tour d’horizon de la pédale, indiquons que deux petites LED permettent de constater visuellement la vitesse du trémolo et le déclenchement de la détection d’enveloppe.

Question de rythme

Il est temps d’écouter The Great Escape. Nous vous avons concocté quelques extraits sonores enregistrés via un un Kemper Profiler configuré pour délivrer le son d’un Twin Reverb. Il passe par une carte son Steinberg UR22. La guitare, quant à elle, est une Ibanez RG Prestige dotée de deux humbuckers et d’un micro simple. Nous naviguons régulièrement entre les micros dans les extraits.

Intéressons-nous d’abord à la section trémolo seule ! Les trois premiers extraits présentent les trois formes d’onde : triangulaire, puis sinusoïdale, et enfin carré. Les deux exemples sonores suivants permettent d’entendre l’impact du bouton Symmetry.

1 Mode Triangle Réglages Speed et Depth
00:0002:00
  • 1 Mode Triangle Réglages Speed et Depth 02:00
  • 2 Mode Sinusoïdale Réglages Speed et Depth 01:50
  • 3 Mode Carré Réglages Speed et Depth 01:58
  • 4 Mode Triangulaire Symmetry à midi, puis à gauche, puis à droite 00:52
  • 5 Mode Carré Symmetry à gauche, puis petit à petit à droite 01:30

La section trémolo de The Great Escape s’avère extrêmement convaincante. Elle s’inscrit clairement dans un esprit vintage et analogique, et elle n’a pas à rougir face au trémolo intégré de notre Fender Twin Reverb. Les différentes formes d’ondes couplées au bouton Symmetry apportent énormément de polyvalence. Ce dernier est d’ailleurs assez original et permet de sculpter avec finesse des sonorités peu conventionnelles. Notons qu’une petite encoche permet de retrouver naturellement la position centrale. C’est très pratique, et les réglages Polarity et Volume en sont également dotés. Enfin, il est important de signifier que l’entend de manière assez audible le « coeur » de la pédale battre avec l’onde carrée. Ce n’est pas pour autant gênant, et c’est même logique avec cette forme d’onde plus radicale. 

À présent, enclenchons la section de détection d’enveloppe. Dans les extraits qui suivent, nous utilisons les boutons Polarity Speed et Polarity Depth pour obtenir un effet trémolo plus ou moins rapide et plus ou moins intense en fonction de l’attaque. Nous alternons aussi entre un temps de relâchement rapide et un temps de relâchement plus lent.

6 Deux boutons Polarity vers la droite, Release long
00:0001:16
  • 6 Deux boutons Polarity vers la droite, Release long 01:16
  • 7 Deux bouton Polarity vers la gauche, Release court 01:08
  • 8 Polarity Speed à midi donc inactif, Polarity Depth vers la droite, Depth à 0, Release à midi 00:36

La pédale prend évidemment une nouvelle ampleur avec la détection d’enveloppe. Le Threshold permet de régler assez finement la sensibilité de la détection et donc le déclenchement de la variation du trémolo. C’est très réactif et, pour peu que l’on prenne le temps de découvrir la pédale, on trouve rapidement différentes manières d’utiliser The Great Escape de manière créative. L’on peut par exemple partir d’une profondeur d’effet très faible ne laissant pas entrevoir la modulation, puis la faire apparaître lorsqu’on attaque plus franchement les cordes. L’on peut aussi partir d’un son avec des oscillations très prononcées qui s’aèrent en fonction de l’intensité. La promesse d’un trémolo plus expressif est donc pleinement tenue. C’est une approche différente qui rompt avec la monotonie habituelle de cette modulation, et donne envie de s’emparer de l’effet plus souvent. 

Conclusion

The Great Escape est une pédale efficace aux sonorités flatteuses et polyvalentes. L’ajout d’une section de détection d’enveloppe renouvelle vraiment l’expérience du trémolo, et l’on arrive assez rapidement à ses fins grâce à des réglages finalement simples. De plus, la construction est sérieuse, et l’on peut se réjouir qu’une marque française tente d’innover.

Bien sûr, d’autres pédales de ce type existent. On pensera notamment à la Night Wire d’Earthquaker Devices, ou au DynaTrem de Keeley. Mais en général, ces pédales réagissent à l’attaque d’une seule manière : plus on frotte fort les cordes, plus la vitesse ou la profondeur du trémolo augmente. La Great Escape est plus configurable et offre donc plus de liberté.

Nos seules réserves concernent le footswitch dont l’activation est audible, sans pour autant provoquer un énorme « ploc ». L’on pourrait aussi chipoter et regretter l’absence d’un tap tempo par exemple, mais l’on s’éloignerait alors de l’esprit plutôt vintage de l’effet. Enfin, une entrée pour pédale d’expression aurait été intéressante pour modifier des valeurs à la volée tout en conservant l’aspect expressif de The Great Escape.

En conclusion, The Great Escape est une réussite quasi totale, vendue au tarif très correct pour un effet boutique de 259€. Vous aimez le trémolo, mais le trouvez bien souvent ennuyeux ? Essayez le dernier né de Thrilltone, il se pourrait que vous repartiez avec une nouvelle pédale.

  • Thrilltone The Great Escape : 1
  • Thrilltone The Great Escape : 2
  • Thrilltone The Great Escape : 3
  • Thrilltone The Great Escape : 4
  • Thrilltone The Great Escape : 5
  • Thrilltone The Great Escape : 6
  • Thrilltone The Great Escape : 7
  • Thrilltone The Great Escape : 8

 

Notre avis :
Award Innovation 2017
Points forts Points faibles
  • Section de trémolo technologiquement innovante
  • Trois formes d’ondes
  • Le bouton Symmetry pour façonner l’onde
  • Section de détection d’enveloppe très paramétrable qui renouvelle l’approche du trémolo
  • Fabrication sérieuse
  • Joli look
  • Prix très correct pour un effet boutique fabriqué en France
  • Footswitch légèrement bruyant
  • Un Tap Tempo et/ou une entrée pour pédale d’expression auraient pu être intéressants
À propos de nos tests
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail