Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
test
19 réactions
Hello operator
8/10
Award Qualité / Prix 2020
Partager cet article

Depuis 2011, AudioThing concocte des plug-ins et des instruments virtuels dotés d’un caractère sonore pour le moins marqué. Les amateurs du genre tel que votre serviteur surveillent donc attentivement chaque nouveau produit de la marque. Pourtant, aucun de ces joyeux joujoux n’a eu droit à un banc d’essai en bonne et due forme sur votre site internet préféré… Jusqu’à aujourd’hui !

Fiche tech­nique

Le dernier né du déve­lop­peur basé en Irlande se prénomme Spea­kers. Mélan­geant algo­rithmes et trai­te­ments à convo­lu­tion, il s’adresse autant à la post­pro­duc­tion qu’au Sound Design, en passant bien sûr par la musique et propose de rajou­ter un certain grain « rétro-analo-LoFi » à vos sources sonores.

SpeakersAvant de rentrer dans le vif du sujet, faisons un point tech­nique. Spea­kers est dispo­nible aux formats VST 2/3, AU et AAX pour Mac et Windows 64 bits. Malgré l’uti­li­sa­tion de moteurs à convo­lu­tion, l’ins­tal­leur ne pèse guère plus que 180 Mo. L’ins­tal­la­tion n’est qu’une forma­lité et l’au­to­ri­sa­tion (jusqu’à trois ordi­na­teurs) s’ef­fec­tue très simple­ment : soit en ligne en se connec­tant au compte utili­sa­teur, soit hors-ligne grâce à un bête fichier de licence. En ce qui concerne les perfor­mances de l’en­gin, sachez qu’une instance du plug-in consomme entre 0,1 et 0,3 % de CPU sur ma bécane (Mac Pro fin 2013 Hexa­coeur Xeon 3,5 GHz — 32 Go DDR3) selon les modules utili­sés, le tout pour une latence nulle la plupart du temps — notez que certains réglages peuvent engen­drer un déca­lage oscil­lant entre 32 et 128 samples. Quant aux fonc­tion­na­li­tés « annexes » ne touchant pas direc­te­ment au rendu sonore, mais qui font pour­tant bien plai­sir, Spea­kers dispose d’une GUI redi­men­sion­nable à l’envi avec en sus trois préré­glages de taille acces­sibles depuis le menu situé dans le coin supé­rieur droit de l’in­ter­face.

Le plug-in propose égale­ment un système de noti­fi­ca­tion interne fort bien­venu qui vous prévien­dra dès la sortie d’une mise à jour, pour peu que votre ordi­na­teur soit connecté à inter­net bien entendu. Enfin, sachez qu’il est possible de copier/coller les réglages d’une instance du plug-in à une autre, ce qui permet aussi de parta­ger faci­le­ment les presets entre utili­sa­teurs via un simple texte. Seul point noir à mes yeux, l’ab­sence d’une fonc­tion de compa­rai­son A/B…

Bien, passons à présent à un examen poussé de la bête !

Mise en situa­tion

Pour ce banc d’es­sai, je vous propose un nouveau format au travers d’une vidéo compre­nant la descrip­tion de l’en­semble des réglages dispo­nibles ainsi que quelques extraits sonores illus­trant les possi­bi­li­tés de ce plug-in. Bon vision­nage et rendez-vous tout de suite après pour faire le point.

Retour d’ex­pé­rience

EQAprès deux mois passés à faire mumuse avec ce beau joujou, la première chose qui me vient à l’es­prit en pensant à Spea­kers pour­rait se résu­mer ainsi : Dieu que c’est fun ! Toute­fois, n’al­lez pas croire que l’ou­til soit parfait. En effet, certaines absences viennent légè­re­ment ternir le tableau…

Tout d’abord, Spea­kers ne permet pas d’ajou­ter d’autres réponses impul­sion­nelles. Certes, il y a déjà large­ment de quoi faire avec les trente micros et quarante-sept HP, mais ça aurait tout de même été un plus non négli­geable.

Ensuite, le plug-in ne dispose pas d’un module de réver­bé­ra­tion, ce qui est fort dommage, surtout dans le cadre de la post­pro­duc­tion où il n’est pas rare de vouloir, par exemple, simu­ler la diffu­sion d’une musique à la télé au sein d’une pièce de façon réaliste. Je pense cepen­dant que cet « oubli » n’en est pas vrai­ment un. De fait, le déve­lop­peur propose déjà dans son cata­logue un plug-in conçu pour ce genre de manoeuvre, le Fog Convol­ver. Par consé­quent, offrir ce type de trai­te­ment au sein de Spea­kers a sûre­ment dû lui paraître inop­por­tun commer­cia­le­ment parlant.

ScreenAutre manque regret­table, une option de synchro­ni­sa­tion au tempo pour le temps des fonc­tions « Echo ». Mine de rien lors d’une utili­sa­tion dans un cadre musi­cal, c’est plus que gênant.

Pour finir, les options d’en­ve­loppes du module « Back­ground Noise » méri­te­raient d’être un poil plus touf­fues. D’une part, réglé sur « off », le bruit de fond conti­nue même lorsque la STAN est à l’ar­rêt, ce qui devient vite agaçant. D’autre part, l’uti­li­sa­teur n’a abso­lu­ment pas la main sur les temps d’at­taque et de relâ­che­ment de l’en­ve­loppe. Cela serait pour­tant diable­ment utile au quoti­dien. Bref, c’est bien dommage tant ce module est fort sympa­thique au demeu­rant — mention spéciale pour la fonc­tion permet­tant d’uti­li­ser des samples externes ! 

Enfin, ne boudons pas notre plai­sir. Comme je vous le disais au début, Spea­kers est fich­tre­ment amusant à tritu­rer au jour le jour. L’er­go­no­mie géné­rale est un modèle du genre, ce qui invite immanqua­ble­ment à l’ex­pé­ri­men­ta­tion. Qu’il s’agisse de travailler un effet pour de la post-prod son à l’image, de réali­ser des textures sonores en mode Sound Design, de confec­tion­ner un break dans le cadre d’une produc­tion musi­cale ou bien encore de redo­rer le blason d’une vieille banque de sample pous­sié­reuse qu’on n’uti­li­sait plus, Spea­kers sait monter au créneau en un tour­ne­main de la plus belle des façons.

Conclu­sion

Pour clôtu­rer ce banc d’es­sai, je me dois d’évoquer « the elephant in the room », comme le diraient nos amis anglo­phones. Un plug-in tel que celui-ci, baptisé Spea­kers de surcroît, fait immanqua­ble­ment penser au masto­donte en la matière : le fameux Spea­ker­phone d’Au­dio Ease bien connu du monde de la post-prod. Alors, le chal­len­ger surpasse-t-il son illustre ainé ? Comme souvent, la réponse ne peut se résu­mer à un simple oui ou non.

En termes de qualité sonore, Spea­kers n’a clai­re­ment pas à rougir. En revanche, même s’il y a déjà large­ment de quoi faire, force est de consta­ter que le plug-in d’Au­dio­Thing ne peut riva­li­ser avec la foison­nante variété sonore offerte par Spea­ker­phone. Sauf que le joujou d’Au­dio Ease n’a pas réel­le­ment évolué depuis belle lurette (2009 tout de même…) et il fait figure de véri­table usine à gaz digne des plus mauvais clichés de l’URSS face à la simpli­cité enfan­tine de Spea­kers. De plus, Spea­ker­phone néces­site un dongle USB iLok là où Spea­kers se contente d’un système d’au­to­ri­sa­tion beau­coup moins contrai­gnant. Quant à l’uti­li­sa­tion des ressources, Spea­kers est un poids plume comparé à l’ogre Spea­ker­phone. Enfin, le dernier point loin d’être négli­geable se résume à l’as­pect pécu­niaire. Là où le plug-in d’Au­dio Ease est vendu à un tarif qui le réserve à une clien­tèle réso­lu­ment profes­sion­nelle, Spea­kers est en dessous de la barre symbo­lique des cent euros, ce qui lui vaut aujour­d’hui l’oc­troi d’un Award rapport qualité/prix. 

Sur ce, je vous invite comme toujours à télé­char­ger la version d’éva­lua­tion afin de vous forger votre propre avis sur la bête. Spoi­ler alert : cela m’éton­ne­rait que vous soyez déçu !

  • Screen
  • Speakers
  • EQ

 

8/10
Award Qualité / Prix 2020
Points forts
  • Large palette d’utilisation
  • Ergonomie au top
  • Invite à l’expérimentation
  • Qualités sonores des différents modules
  • Options de routing puissantes
  • Import de bruits de fond tiers
  • Fonction « Lock » pour tous les paramètres
  • Interface redimensionnable en continu
  • Partage de presets au format texte
  • Notification pour les mises à jour
  • Latence nulle la plupart du temps
  • Faible Consommation CPU
  • Installation et autorisation faciles
Points faibles
  • Pas d’option d’import de réponses impulsionnelles tierces
  • Pas de module de réverbération
  • Pas de synchronisation au tempo pour « Echo »
  • Module Background Noise perfectible

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.