Bien Débuter
Forums thématiques Bien Débuter
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Comment écouter et comparer des enceintes ?

Bien débuter Comparer des enceintes
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail

Vous avez arrêté votre choix sur quelques modèles d'enceintes, vous avez trouvé le magasin ou la connaissance qui les possède, il ne vous reste plus qu'à les écouter… Mais qu'est-ce qu'il faut écouter au juste ?

Le test A/B

Pour vraiment comparer efficacement des enceintes, il faut passer par le test A/B. C'est à dire avoir la possibilité de passer d'une paire d'enceintes à une autre en une fraction de seconde grâce à un bouton ou une télécommande. On dit que l'oreille humaine n'a pas de mémoire, et parfois quelques minutes suffisent pour oublier le son d'une enceinte. De plus, quand vous en serez à comparer des détails, il sera vraiment important de pouvoir "switcher" rapidement d'une enceinte à une autre.

Le lieu et le positionnement

Le lieu aura forcément une influence sur le son des enceintes, il est ainsi conseillé de faire ça dans un endroit ayant une bonne acoustique. Certains magasins proposent un auditorium digne de ce nom, profitez-en ! Vérifiez ensuite la position des enceintes afin de n'en privilégier aucune : essayez autant que possible de les placer à la même distance de vos oreilles, avec un angle de même ordre. Si certaines sont trop rapprochées ou trop écartées, cela pourra fausser l'image stéréo. Pensez qu’il est possible de les placer en quinconce, afin de garder le même angle entre les deux enceintes de chaque paire. Il faudra en revanche replacer sa tête à chaque changement de paire d’enceintes afin bien se placer au centre du sweet spot.

Plus fort, plus mieux

De même, veillez à bien régler les niveaux des enceintes : si une paire est plus forte que les autres, elle vous paraîtra automatiquement de meilleure qualité. Inconsciemment, ce qui est plus fort sonne mieux. Que voulez-vous, c'est dans notre nature ! Prenez l’instrument solo ou la voix comme référence et mettez-le au même niveau sur les deux paires d’enceintes.

CD de référence

Enceintes de monitoring

Évidemment, la source pour comparer est importante. Tant au niveau de la qualité (évitez les mp3 64 kbit/s ou la K7 à tonton Jacky), que de la variété. Essayez de varier un peu les styles : musique classique, électronique, rock, métal musette… Certains genres de musique peuvent être intéressants pour leur dynamique (musique classique), pour leurs détails ou leur plage de fréquences. Il est aussi important de bien connaître les morceaux que l'on va écouter voire même de les sélectionner en fonction de certains détails ("sur ce morceau, la basse est vraiment énorme !").

Les détails

Il peut être intéressant de fixer son attention sur quelques détails de production ou certains instruments discrets pour vérifier si l'enceinte les retranscrit bien. Il faudra aussi vérifier que la balance générale est bonne : les graves (basses), par rapport aux bas médiums (corps des instruments), haut-médiums (clarté et présence des instruments) et aux aigus (brillance et air). Le meilleur instrument pour juger de la fidélité d'une enceinte reste… la voix ! En effet, c'est l'instrument que vous avez le plus entendu dans votre vie, et il couvre une large plage de fréquences, qui sont en plus les plus importantes. Il est aisé de trouver une voix trop nasale ou d'entendre que les sibilantes sont trop en avant.

Du bas, mais de bonne qualité ?

Le bas du spectre, ou les graves, c'est un peu comme le volume sonore : c'est impressionnant et séduisant quand il y en beaucoup, mais il faut être vigilant. Un surplus de graves peut apporter des problèmes de masquages, qui rendent les autres fréquences plus hautes moins audibles. De plus, des basses peuvent être puissantes, mais floues et peu lisibles. Il ne faut donc pas se laisser avoir par un bas du spectre trop important, d'autant que cela peut engendrer des complications dans une pièce mal traitée acoustiquement.

Sweet spot et dynamique ?

Enceintes de monitoring

La largeur du sweet spot, qui est le point d'écoute idéal, est aussi un élément à vérifier : déplacez légèrement votre tête de gauche à droite et d'avant en arrière et écoutez attentivement. Si le son diffère trop d'une position à une autre, c'est un point négatif. Plus le sweet spot est large, mieux c'est pour le home-studiste, surtout si l'on travaille en binôme.

Le dernier élément à vérifier est la dynamique : repérez un instrument percussif (caisse claire, grosse caisse) et écoutez sa facilité à ressortir du mix suivant les enceintes. Une enceinte doit pouvoir bien reproduire des sons ayant une attaque très rapide, et couvrant donc une grande plage de dynamique en un temps très court. C'est ce qu'on appelle aussi des transitoires. Si l’enceinte compresse tout sur son passage, il sera compliqué de régler un compresseur ou de gérer la dynamique de votre morceau.

Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail