Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Un K 702 gonflé aux hormones ?
7/10
Partager cet article

Nous avions testé lors d’un comparatif de casques ouverts le K 702 d’AKG qui nous avait plutôt convaincus malgré sa légèreté dans le bas du spectre. Le K 712 Pro, sorti il y a 4 ans, promet des basses plus généreuses tout en gardant toutes les qualités de son ainé sorti en 2008. Sommes-nous devant le casque parfait ?

À réfé­rence presque iden­tique, look jumeau. Le K 712 ressemble trait pour trait au K 702 à la diffé­rence près des couleurs choi­sies, orange et noir pour le 712 et gris foncé et clair pour le 702, mais aussi des cous­si­nets en velours et du bandeau « appui-tête » supé­rieur, qui sont très légè­re­ment diffé­rents.

AKG K712 Pro : AKG K 712 1

Une fois posé sur la tête, le confort est quasi-iden­tique, c’est-à-dire très bon. Et pour cause, les dimen­sions et le poids sont les mêmes, la légè­reté et le système maison pour le bandeau supé­rieur étant les prin­ci­pales raisons de cette réus­site. Nous avons quand même tendance à préfé­rer les couleurs du K 702, qui restent plus univer­selles que le orange assez « osé » du 712. Mais cela reste une affaire de goût.

Côté spéci­fi­ca­tions tech­niques, c’est rigou­reu­se­ment iden­tique au K 702. On retrouve ainsi une concep­tion ouverte, une impé­dance de 62 ohms, un poids de 235 g ainsi qu’un câble déta­chable de 3 mètres doté d’une prise mini-XLR. Il est bon de préci­ser que les cous­si­nets sont dispo­nibles en pièces déta­chées, le K 712 est donc fait pour durer. Le prix est d’en­vi­ron 230 € en maga­sin, alors que le K 702 coûte aux alen­tours de 160 €. On espère donc que ce premier pourra se démarquer au niveau de l’écoute. Ça tombe bien, c’est le moment de voir ça…

Bench­mark

AKG K712 Pro : AKG K 712 2

Depuis quelque temps main­te­nant, nous utili­sons un nouveau proto­cole afin de complé­ter l’écoute compa­ra­tive clas­sique. Avec l’aide précieuse de notre parte­naire Sonar­works (souve­nez-vous, le cali­brage de casques), nous avons le plai­sir de pouvoir vous four­nir des courbes précises de la réponse en fréquences et du taux de distor­sion harmo­nique élabo­rées par des profes­sion­nels, dont c’est le métier de tous les jours dans leur labo­ra­toire. Elle n’est pas belle la vie ?

Pour le test, nous avons évidem­ment décidé de le mettre en face de son grand-frère, le K 702, qui reste une réfé­rence dans le monde des casques ouverts de studio. D’ailleurs, il était arrivé très bien placé lors de notre compa­ra­tif des casques ouverts. 70 € séparent les deux réfé­rences, reste à voir si cela est justi­fié.

Voici les courbes de réponse en fréquences du K 712 et du K 702 :

AKG K712 Pro : K712AFR

 

AKG K712 Pro : sw headgraphs 0008 AKG K702 FR

Commençons par le bas du spectre avec une réponse en fréquences très proche sous la barre des 900 Hz. Le K 712 arrive à tenir le –2 dB jusqu’à 60 Hz alors que le K 702 est plus proche du –3 dB. À part ça, la diffé­rence reste toute rela­tive et c’est un petit peu déce­vant, surtout quand le construc­teur promet une réponse dans les basses fréquences amélio­rée.

AKG K712 Pro : AKG K 712 3

Au-dessus de 900 Hz, les courbes commencent à diffé­rer vrai­ment, avec un creux à 3/4 kHz plus accen­tué sur le 712 (-2 dB contre presque –8 dB), une bosse à 2,5 kHz absente sur le K 712, mais rempla­cée par un creux à 1,5 kHz. Dans le haut du spectre, à partir de 6 kHz, le 712 est moins déve­loppé entre 6 et 10 kHz, mais a plus d’em­phase à partir de 10 kHz.

À première vue, la courbe du K 712 ressemble plus à une écoute hi-fi ou « récréa­tive », avec notam­ment le creux à 3/4 kHz assez prononcé qui ajoute un peu de douceur et des aigus à partir de 10 kHz qui ajoutent de l’air. Le K 702 a dans sa globa­lité un parcours moins acci­denté, même s’il demeure dans la caté­go­rie des casques ayant un haut du spectre déve­loppé, comme souvent chez AKG et Beyer­dy­na­mic, par oppo­si­tion à des réfé­rences plus plates comme les HD 600 et 650 de Senn­hei­ser ou encore l’ATH-R70x d’Au­dio-Tech­nica.

AKG K712 Pro : K712THD

 

AKG K712 Pro : sw headgraphs 0009 AKG K702 THD

Côté distor­sion, rien à signa­ler avec des résul­tats tout à fait hono­rables dans la partie supé­rieure du spectre (atten­tion, l’échelle est légè­re­ment diffé­rente entre les deux graphiques) et une progres­sion de la distor­sion somme toute logique en dessous de 100 Hz. Passons main­te­nant à l’écoute !

Écoute

Johnny Cash – Hurt

AKG K712 Pro : AKG K 712 4

La guitare Martin de Cash est retrans­crite un peu diffé­rem­ment suivant le casque posé sur la tête. Le K 702 fait ressen­tir sa bosse à 2,5 kHz avec un son un peu plus agres­sif, tandis que le 712 est plus doux, mais aussi plus creusé. De même pour la voix, le rendu est un peu plus nasal sur le 702 et plus doux, mais aussi plus fanto­ma­tique sur le 712, à cause du creux plus accen­tué à 3/4 kHz.

On garde le senti­ment d’avoir un peu plus de détails sur le K 702 et un rendu un peu plus « dans ta face ». D’une manière géné­rale, le K 712 est plus doux et agréable, mais aussi plus permis­sif tandis que le 702 demeure plus cru. De notre point de vue, le 712 lorgne plus vers la caté­go­rie « récréa­tive » que le 702.

Michael Jack­son – Libe­rian Girl

Diffi­cile de dépar­ta­ger les deux réfé­rences sur la nappe d’in­tro pour­tant bour­rée de détails. Il faut dire que les deux casques offrent un haut du spectre très déve­loppé, avec beau­coup d’air et de préci­sion. Quand les premiers instru­ments arrivent, on remarque que le couple grosse caisse/basse est rela­ti­ve­ment iden­tique, et c’est plus dans le haut du spectre que les premières diffé­rences se font ressen­tir. Le char­ley est un peu plus en avant sur le 702, et les voix sont plus tran­chantes, notam­ment grâce aux sibi­lances qui demeurent plus étouf­fées sur le 712.

Le rendu global du 712 est loin d’être désa­gréable, mais on a l’im­pres­sion que l’on pose un léger voile sur les haut-parleurs quand on vient du K 702 qui donne une plus grande impres­sion de détails et de préci­sion. Les diffé­rents creux et bosses situés dans les hauts médiums sont sans doute la raison à cela.

Gorillaz – Feel Good Inc.

AKG K712 Pro : AKG K 712 5

Sur l’ins­tru­men­ta­tion de l’in­tro­duc­tion, le K 712 a effec­ti­ve­ment un peu plus de volume et de corps dans le bas du spectre, on peut l’en­tendre faci­le­ment sur le couple grosse caisse/basse. Après, nous ne sommes pas forcé­ment convain­cus que cela donne beau­coup plus d’in­for­ma­tions lors du mixage. Le point posi­tif, c’est que le bas du spectre, bien que légè­re­ment plus gonflé que celui du 702, reste linéaire et lisible. La voix avec l’ef­fet radio est un peu adou­cie sur le 712 et on constate qu’il garde la très bonne dyna­mique de son grand-frère, ce qui est aussi un très bon point. Côté image, c’est aussi très bon.

Pour résu­mer cette écoute, on constate que le K 712 garde un lien de parenté avec le K 702 en conser­vant pas mal de ses quali­tés : un bas linéaire et lisible, une bonne dyna­mique et un haut du spectre déve­loppé. Il se démarque avec un bas du spectre très légè­re­ment plus déve­loppé, même si on aurait aimé en avoir encore un peu plus, et des hauts-médiums moins agres­sifs, mais aussi plus flat­teurs. Pour toutes ces raisons, le casque est sans doute plus agréable à l’écoute que son grand frère, mais nous gardons une préfé­rence pour le K 702 en situa­tion de mixage, car il reste un peu plus plat et trans­pa­rent.

Conclu­sion

Le K 712 est forcé­ment un bon casque, car il garde la majo­rité des quali­tés de son grand frère, le K 702, à savoir un confort exem­plaire, un câble déta­chable doté d’une prise mini-XLR, des cous­si­nets dispo­nibles en pièces déta­chées, un bas du spectre limité mais linéaire et lisible, et des aigus clairs et déve­lop­pés dont certains raffolent. La marque autri­chienne a de plus réussi à déve­lop­per le bas du spectre limité du K 702, même si cela reste trop subtil à notre goût, car il sera toujours impos­sible de moni­to­rer ce qu’il y a en dessous de 60 Hz. Concer­nant le creux situé entre 3 et 4 kHz, il est typique des casques plus orien­tés hi-fi et écoute récréa­tive. Grâce à lui, la musique est moins agres­sive et le rendu global reste plus plai­sant. Pour autant, nous conseillons aux home-studistes de se tour­ner vers le K 702 qui demeure plus linéaire sur l’en­semble du spectre et reste une réfé­rence au rapport qualité/prix imbat­table dans le domaine des casques ouverts.

Tarif moyen : 273 €

  • AKG K712 Pro : AKG K 712 1
  • AKG K712 Pro : AKG K 712 2
  • AKG K712 Pro : AKG K 712 3
  • AKG K712 Pro : AKG K 712 4
  • AKG K712 Pro : AKG K 712 5
  • AKG K712 Pro : K712AFR
  • AKG K712 Pro : sw headgraphs 0008 AKG K702 FR
  • AKG K712 Pro : K712THD
  • AKG K712 Pro : sw headgraphs 0009 AKG K702 THD

 

7/10
Points forts
  • Léger et confortable
  • Un bas linéaire et lisible
  • Un haut développé au goût de certains
  • Câble détachable et prise mini-XLR
  • Coussinets remplaçables
  • Un peu plus de basses que le K 702…
Points faibles
  • …même si cela reste assez subtil
  • Un bas du spectre toujours limité malgré tout
  • Le creux entre 3 et 4 kHz plus prononcé que sur le K 702
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.