Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
test
V pour Vendetta

Test des enceintes de monitoring KRK V6 S4

En 2013, nous testions les Rokit G3 de KRK, constructeur américain d’enceintes de monitoring au nom d’île croate, sans jamais vraiment être impressionnés, au point de ne leur accorder que trois étoiles notamment à cause de creux trop prononcés sur l’ensemble du spectre. Annoncée au dernier AES, la quatrième édition de la série V composée d’enceintes de moyenne gamme, a débarqué afin de laver ses petites sœurs de l’affront que nous lui avons fait. Laissons rugir la cylindrée !

Si la série Rokit se veut plutôt acces­sible en termes de prix, au niveau des Eris de PreSo­nus, des Alpha de Focal ou des HS de Yamaha, la série V va cher­cher quant à elle un posi­tion­ne­ment un peu plus « moyenne gamme », en face des LYD de Dynau­dio, des HEDD ou encore des ADAM AX. Les V de KRK existent depuis une éter­nité sur l’échelle d’Au­dio­fan­zine, une news datant de 2001 écrite par l’in­éga­lable FredT  annonçait déjà à l’époque la sortie de la V4, une enceinte deux voies dotée d’un, je vous le donne en mille, boomer de 4 pouces. Cette série n’est donc pas née de la dernière pluie et en est déjà à sa quatrième édition, ce qui en plus de 15 ans d’exis­tence n’est pas si exces­sif que ça, me direz-vous.

Le péril jaune ?

KRK V6 S4 : KRK V6S4 1

Les V reviennent donc, affu­blées du suffixe S4, et la V6 S4 que nous testons aujour­d’hui arbore le fameux boomer jaune cher à la marque, mais aussi un nouveau twee­ter exhi­bant égale­ment la couleur des cana­ris nantais. À noter que KRK livre une paire de grilles afin de proté­ger ces deux haut-parleurs que nous n’uti­li­se­rons pas pendant le test.

L’en­ceinte est toujours une deux voies, avec un boomer de 6,5 pouces doté d’un moule en alu, d’un cône en kevlar et d’un aimant en ferrite, et un twee­ter d’un pouce avec un dôme en kevlar et un aimant en ferrite lui aussi. La boite en MDR et alumi­nium renferme deux amplis de 125 et 30 Watts en classe D (le filtre de cross-over est situé à 1,6 kHz) et le port bass reflex est situé à l’avant, juste en dessous du boomer.

Les dimen­sions sont plus impor­tantes que celles des LYD 7 de Dynau­dio, 353 mm x 231 mm x 288 mm, avec un poids sur la balance de 9,4 kg.

KRK V6 S4 : KRK V6S4 5

À l’ar­rière, on retrouve l’unique entrée au format combo XLR/Jack TRS avec un potard permet­tant d’at­té­nuer le niveau d’en­trée jusqu’à –3 dB. Côté réglages, c’est plutôt riche avec pas moins de 7 posi­tions pour le bas du spectre et 7 pour le haut ! On retrouve des shelves à 75 et 10 kHz (avec plus ou moins de boost/atté­nua­tion), mais aussi des filtres en cloche à 200 Hz et 3,5 kHz. Les possi­bi­li­tés pour adap­ter l’en­ceinte à votre confi­gu­ra­tion et pièce sont donc très bonnes. On retrouve aussi une série de 5 switches permet­tant de lever la mise à la terre, de chan­ger le niveau de l’en­trée (-10 dBV ou +4 dBu), d’ac­ti­ver la LED située sous le logo à l’avant, de doser sa brillance, ou encore d’ac­ti­ver le mode standby qui permet de mettre l’en­ceinte en veille après 30 minutes d’in­ac­ti­vité. La V6 S4 se remet­tra rapi­de­ment en acti­vité dès qu’un signal fera son appa­ri­tion en entrée ; ce qui n’est pas forcé­ment le cas sur la LYD7 qui est un peu plus longue à la détente.

Il ne nous reste plus qu’à poser les enceintes, d’ailleurs dotées de mousses anti­dé­ra­pantes, les bran­cher et les mettre face à nos LYD 7 de Dynau­dio coûtant à peu près le même prix et dotées d’un boomer de 7 pouces.

KRK V6 S4 : Reglages

Écoute

Johnny Cash – Hurt

KRK V6 S4 : KRK V6S4 2

Sur les guitares acous­tiques Martin, le son nous semble un peu plus creusé sur les KRK, avec un peu moins de boue et plus de brillance, ce qui n’est pas forcé­ment désa­gréable à la première écoute. La voix en entrant dans le mix nous fait comprendre qu’il y a bien un léger déséqui­libre qui donne un rendu moins natu­rel que sur les Dynau­dio. La voix est un peu plus désin­car­née, sans pour autant « sonner moins bien ». Mais c’est juste­ment là qu’il faut faire atten­tion et ne pas se lais­ser abuser par les KRK qui, en creu­sant les bas médiums autour de 600 Hz, peuvent nettoyer et javel­li­ser un mix au point de le rendre souvent plus attrac­tif. Mais est-ce vrai­ment ce que l’on demande à des enceintes de moni­to­ring ? La réponse est non. En taillant cette partie du spectre, une paire d’en­ceintes peut détour­ner l’at­ten­tion du home-studiste ou ingé­nieur du son de cette plage de fréquences pour­tant cruciale. Nous surpre­nons là les V6 S4 à un petit délit de flat­te­rie audi­tive ! Pour le reste du spectre, à savoir les hautes fréquences (au-dessus de 1 kHz) et les basses (en dessous de 400 Hz), il n’y a rien à signa­ler, c’est du très bon. La dyna­mique est elle aussi très bien rendue, et la largeur du sweet spot nous semble tout à fait conve­nable.

Michael Jack­son – Libe­rian Girl

L’in­tro nous permet d’en­tendre que les hauts du spectre restent assez semblables dans l’équi­libre géné­ral, même si inévi­ta­ble­ment certaines fréquences sont plus ou moins présentes sur l’une ou l’autre paire d’en­ceintes. Quand la basse/batte­rie arrive, la KRK nous rappelle que la LYD 7 ne descend vrai­ment pas très bas (60/70 Hz). La V6 arrive quant à elle jusqu’à 40/50 Hz, soit 20 Hz de diffé­rence, ce qui n’est pas rien à l’écoute. Les deux instru­ments gagnent en corps et sans trop en faire, ce qui est une très bonne chose. C’est propre et sec, et la V6 tire bien parti de son format un peu large. Pour la voix, on constate aussi le nettoyage auto­ma­tique des bas médiums dont il faudra se méfier comme la peste au mixage. Forcé­ment, le rendu globale est plus creusé, moins médium, mais aussi plus cour­ti­sane, d’une certaine manière. C’est d’au­tant plus dommage que tout le reste est très bon.

Gorillaz – Feel Good Inc.

KRK V6 S4 : KRK V6S4 3

On termine avec ce morceau qui ne fait que confir­mer tout le bien que l’on pense du bas du spectre des KRK. C’est solide, mais pas body­buildé, et c’est toujours très lisible. On a vrai­ment un très bon rendu du punch de la grosse caisse. L’écoute géné­rale est toujours agréable, mais plus creu­sée et du coup moins linéaire que sur les Dynau­dio, même si sur ce morceau, le manque vers 600 Hz se fait plus ressen­tir dans l’équi­libre avec les fréquences situées vers 1 kHz qui peuvent sembler, du coup, exacer­bées.

Pour résu­mer, ces KRK ne souffrent que d’un seul défaut, mais il reste assez majeur nous concer­nant. Ce gros creux à 600 Hz a tendance à faci­li­ter l’écoute, et ce n’est sûre­ment pas ce que recherche un home-studiste qui a plutôt besoin d’en­ceintes repré­sen­tant le tableau de son mix sans fard. La dure réalité, rien de tel pour donner le meilleur de soi-même.

 

KRK V6 S4 : KRKvsDynaudio

Conclu­sion

Cette nouvelle série V possède plus d’un argu­ment pour elle, à commen­cer par son look, sa qualité d’as­sem­blage, sa veille auto­ma­tique, ses multiples filtres ou encore sa capa­cité à déli­vrer un bas du spectre allant jusqu’à 45 Hz sans baver. Les aigus sont eux aussi assez irré­pro­chables, la seule ombre au tableau se situe dans les bas médiums, avec un beau creux qui aura la fâcheuse tendance à nettoyer et embel­lir tous les mixes. Que ce soit voulu ou non par le construc­teur, nous pensons qu’une enceinte de moni­to­ring doit rester neutre et rendre sans arti­fice le mixage du home-studiste sous peine de lui réser­ver quelques surprises à la réécoute sur un autre système. Un seul véri­table défaut donc, mais il reste majeur à nos oreilles.

Tarif moyen unitaire constaté : 577 €

  • KRK V6 S4 : KRK V6S4 1
  • KRK V6 S4 : KRK V6S4 2
  • KRK V6 S4 : KRK V6S4 3
  • KRK V6 S4 : KRK V6S4 4
  • KRK V6 S4 : KRK V6S4 5
  • KRK V6 S4 : KRKvsDynaudio
  • KRK V6 S4 : Reglages

 

7/10
Points forts
  • Le look reconnaissable entre mille
  • Bonne qualité de construction
  • Pas mal de réglages à l’arrière
  • Veille automatique
  • Descend jusqu’à 45 Hz sans broncher et sans saleté
  • Basses et aigus de très bonne facture
Points faibles
  • Ce creux dans les bas médiums, attention !
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.