Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Arturia AudioFuse 8Pre
Photos
1/84

Test de l'interface audio Arturia AudioFuse 8PRE

Interface audio USB de la marque Arturia appartenant à la série AudioFuse

test
83 réactions
Love & 8
9/10
Partager cet article

Il y a un peu plus de 2 ans, le constructeur français Arturia posait un premier pied sur la planète interfaces audio. NAMM 2019, les Grenoblois annoncent deux nouveaux modèles dont l’AudioFuse 8Pre qui nous intéresse aujourd’hui. Essai transformé ?

Test de l'interface audio Arturia AudioFuse 8PRE : Love & 8

L’Au­dio­Fuse, même si elle n’était pas parfaite, nous avait à l’époque globa­le­ment séduits, récol­tant au passage 4 étoiles ample­ment méri­tées. En effet, pas mal de bonnes idées lui permet­taient de se démarquer sur ce marché sursa­turé, tout en étant solide, compacte et perfor­mante. Autant le dire tout de suite, l’Au­dio­Fuse 8Pre est moins origi­nale, et ses fonc­tion­na­li­tés restent simples. Le design est passe-partout, le format rack 1U auto­ri­sant moins de fantai­sies que le format desk­top, mais le tout nous semble bien assem­blé et sérieux.

AudioFuse 8PRE - 1On retrouve sur la face avant les 8 potards permet­tant de régler les gains des 8 entrées analo­giques dispo­nibles. Ces dernières peuvent encais­ser des niveaux micro et ligne via des connec­teurs de type combo XLR/Jack TRS. Les deux premières entrées placées sur la face avant pour­ront aussi accep­ter les niveaux instru­ments géné­rés par les guitares et basses élec­triques. Pour chacune des entrées, on pourra acti­ver direc­te­ment sur la face avant l’in­ver­seur de phase, le pad de –20 dB et l’ali­men­ta­tion 48 V. Une série de 7 LED permet­tra d’avoir un rapide aperçu du niveau du signal entrant, et deux autres auto­ri­se­ront à chan­ger la fréquence d’échan­tillon­nage et la source de l’hor­loge. On peut aussi aper­ce­voir un autre bouton, situé tout à droite, permet­tant de passer du mode USB (inter­face audio clas­sique) au mode ADAT. Ce dernier fera fonc­tion­ner l’Au­dio­Fuse 8Pre comme un conver­tis­seur muni de 8 préam­plis afin de l’uti­li­ser conjoin­te­ment avec une autre inter­face audio ou une console numé­rique, par exemple. On termine le tour de la face avant avec les deux potards de volume, un pour la sortie enceintes et un pour la sortie casque. À noter que l’on pourra choi­sir la source pour les enceintes, à savoir la sortie de la table de mixage virtuelle ou le retour USB de votre ordi­na­teur. Il sera aussi possible de passer en mono. La sortie casque se voit quant à elle affu­blée de deux connec­teurs, un jack 6.35 mm et un mini-jack. La même bonne idée que sur l’Au­dio­Fuse première du nom.

À l’ar­rière, on retrouve les 8 entrées analo­giques en combo XLR/Jack TRS, mais il est à noter que les deux premières entrées disposent d’in­serts symé­triques au format Jack TRS. Plutôt cool et pas si courant que ça. Les 10 sorties analo­giques sont en jack TRS, l’E/S Word­clock en BNC et l’E/S ADAT en TOSLINK. On termine avec le connec­teur pour l’adap­ta­teur secteur mural et le port USB type C, sachant que ce dernier reste aussi compa­tible avec ce bon vieil USB 2 dispo­nible sur tous les ordi­na­teurs (et si ce n’est pas le cas, il est temps de chan­ger).

Partie logi­cielle

Control CenterUne fois le driver installé, l’Au­dio­Fuse Control Center s’ouvre sous nos yeux ébahis. Première remarque : l’in­ter­face graphique n’est pas vrai­ment redi­men­sion­nable et prend une bonne partie de l’écran. Heureu­se­ment, on pourra replier les entrées, la table de mixage ou les sorties au besoin. Pour le reste, c’est du grand clas­sique, avec des faders linéaires, des pans, des mutes, des solos… L’uti­li­sa­teur pourra n’af­fi­cher que certaines entrées/sorties, grou­per des pistes et choi­sir la source pour chaque entrée. Le choix restera néan­moins limité et on pourra choi­sir entre plusieurs choses : l’en­trée corres­pon­dante, par exemple l’en­trée 7–8 pour la sortie 7–8, le retour USB corres­pon­dant ou encore le Cue Mix. On ne pourra donc pas envoyer n’im­porte quelle source ou entrée vers n’im­porte quelle sortie comme on peut le faire sur certaines inter­faces audio. De même, il n’existe qu’un seul Cue Mix. On ne pourra donc avoir qu’un seul mixage et il sera par exemple impos­sible d’en­voyer un mix dans les enceintes et un mix diffé­rent dans le casque. Ce dernier point est un peu dommage, mais on espère qu’Ar­tu­ria pourra augmen­ter les possi­bi­li­tés de son inter­face audio dans une prochaine mise à jour. On termine quand même par un point posi­tif : une fonc­tion loop­back permet­tra de renvoyer la sortie de la table de mixage virtuelle vers votre séquen­ceur afin de l’en­re­gis­trer. Pratique dans certaines situa­tions. Vous l’au­rez compris, l’in­ter­face logi­cielle reste claire et facile à appré­hen­der, même si des limites demeurent bien présentes.

Bench­marks

Nous avons réglé la mémoire tampon au mini­mum (16 échan­tillons) afin d’ob­te­nir la meilleure latence : 1.23 ms en entrée et 2.14 ms en sortie (à 96 kHz). Ces résul­tats sont très bons, même si avec 16 échan­tillons, il va falloir que votre ordi­na­teur suive. Afin de tester l’in­ter­face, nous avons fait des bench­marks avec notre APx515 d’Au­dio Preci­sion, et nous allons pouvoir compa­rer les résul­tats à ceux obte­nus avec les inter­faces que nous avons précé­dem­ment testées. Voici les résul­tats obte­nus avec les niveaux ligne :

deviation ligne

thd ligneAvec une dévia­tion de ±0,024 dB, l’Au­dio­Fuse 8Pre obtient un excellent résul­tat, équi­valent à la très perfor­mante Scar­lett 18i20 (±0,022 dB) testée récem­ment et prin­ci­pale concur­rente sur le secteur. Il n’y a donc rien à redire, et encore moins vu le prix de l’in­ter­face. La distor­sion est du même acabit, ne dépas­sant jamais les 0,003 %, c’est même mieux que la Scar­lett qui tourne plus vers les 0,005 %. Pour le prix, et même d’une manière géné­rale, c’est toujours aussi excellent.

deviation micthd mic

Avec les préam­plis réglés sur 34 dB (sur les 75 dB dispo­nibles !), la dévia­tion n’aug­mente que très peu (±0,032 dB), c’est un peu plus que la Scar­lett (±0,014 dB), mais à ce niveau de préci­sion, autant dire que c’est indé­ce­lable à l’oreille. La distor­sion est tout bonne­ment excel­lente, restant sous la barre des 0,002 % sur la quasi-tota­lité du spectre. Rien à redire donc pour la partie préam­pli­fi­ca­tion qui en plus de la grosse réserve de gain de 75 dB (contre 56 dB pour la Scar­lett), reste parfai­te­ment silen­cieuse (107 dB, contre 100 dB pour la Scar­lett). Nous sommes vrai­ment au niveau des meilleures inter­faces testées sur Audio­Fan­zine, tout simple­ment.

L’en­trée instru­ment a une légère atté­nua­tion dans le haut du spectre à partir de 15 kHz et une dévia­tion de ±0,101 dB, mais cela ne gênera pas les guitares et basses élec­triques. Sa distor­sion tourne autour des 0,003 %. On termine avec la sortie casque qui possède la même très légère atté­nua­tion dans le haut du spectre (dévia­tion de ±0,119 dB) et une distor­sion un peu plus impor­tante quand elle est pous­sée à fond (0,01 %), mais elle possède une énorme réserve de puis­sance (2,827 Vrms, contre 1,672 Vrms pour la Scar­lett), permet­tant d’avoir un niveau de cheval peu importe le casque utilisé. Faites quand même atten­tion à vos oreilles !

Conclu­sion

Avec ses excel­lentes perfor­mances audio, son bundle et ses inserts, l’Au­dio­Fuse 8Pre a d’ex­cel­lents argu­ments face à la concur­rence. Les seules limites concernent la partie inter­face audio et ses possi­bi­li­tés de routing ainsi que les quelques fonc­tion­na­li­tés que l’on peut retrou­ver chez la concur­rence (2e sortie casque, micro de talk­back). Reste à l’uti­li­sa­teur de savoir si ces choses lui seront utiles. Quant à ceux qui veulent l’uti­li­ser unique­ment en ADAT en tant que préam­pli/conver­tis­seur, ils peuvent y aller les yeux fermés !

Tarif public conseillé : 699 €

  • AudioFuse 8PRE - 1
  • AudioFuse 8PRE - 2
  • AudioFuse 8PRE - 3
  • AudioFuse 8PRE - 4
  • AudioFuse 8PRE - 5
  • AudioFuse 8PRE - 6
  • AudioFuse 8PRE - 7
  • AudioFuse 8PRE - 8
  • AudioFuse 8PRE - 9
  • Control Center
  • Control Center Mini
  • deviation ligne
  • thd ligne
  • deviation mic
  • thd mic

 

9/10
Points forts
  • Excellentes performances audio
  • 75 dB de gain sur les préamplis
  • Sortie casque très puissante
  • E/S ADAT
  • Inserts sur les deux premières entrées
  • AudioFuse Creative Suite
Points faibles
  • Pas de mix différent pour le casque et routing pas complètement flexible
  • Quelques fonctionnalités en plus n’auraient pas été de refus (2e sortie casque, talkback…)
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.