M-Audio Fast Track Pro
+
M-Audio Fast Track Pro
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Test de la Fast Track Pro de M-Audio

Test

Nomade's Land

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail

M-Audio, fort de son expérience dans le domaine des interfaces audio USB, nous propose une version estampillée ‘Pro’ de sa Fast Track. Avec 2 préamplificateurs micro, des entrées sortie/sortie S/PDIF et MIDI, elle semble avoir de sérieux atouts pour une utilisation nomade.

Le constructeur est bien implanté dans l’industrie de l’interface audio numérique et sa ‘Firewire 410’ ainsi que sa ‘Fast Track’ ont marqué les esprits. Celle présentée aujourd’hui se distingue de cette dernière par la présence de deux préamplificateurs micro au lieu d’un seul. Sera-t-elle l’interface USB nomade ultime?

 

Evolution de cette dernière, la Fast Track Pro, comme son nom l'indique, se veut plus ambitieuse que sa soeur aînée et s'inscrit précisément entre les deux interfaces phares de M-Audio. Si la belle garde en effet les dimensions de la Fast Track originale, ses spécifications se rapprochent quant à elle de la FireWire 410, grâce notamment à l'intégration de deux préamplis micro disposant d'une alimentation fantôme. Du coup, à la voir comme ça, on serait tenté de se demander s'il s'agit d'une Mini FireWire 410 à la sauce USB, ou d'une Super Fast Track. Question à laquelle nous allons répondre sans tarder...

 

Mensurations

Mr. Bundle

 

Le nouveau bébé de M-Audio est fourni avec deux logiciels : GT Player Express qui ravira tous les guitaristes électrique. Plus besoin d’emmener son ampli, on branche la guitare ou la basse dans l’interface et c’est parti ! Le deuxième logiciel est le séquenceur à boucles Ableton Live Lite 5 qui permet aussi d’enregistrer des pistes audio. Dans cette version limitée, vous avez 4 pistes audio, 4 pistes MIDI, les fonctions de boucle, une compatibilité VST et Audio Unit, des instruments logiciels et des effets. Certes les deux logiciels sont amputés de pas mal de fonctions mais ils vous permettront de coucher des enregistrements dès la réception de la Fast Track Pro.


Au déballage, on découvre une petite boîte aux formes arrondies. La matière plastique bleue fait son effet et l'appareil semble malgré tout robuste. Sa compacité et son poids en font une interface portable qui se glissera aisément dans un sac à dos. De plus la carte étant alimentée par l’interface USB, on pourra s’affranchir du bloc secteur qui n’est de toute façon pas fourni avec.

 

Bundle livré avec la M-Audio Fast Track Pro

En retournant l’appareil, on remarque des patins en caoutchouc qui l’empêcheront de glisser. Tout reste bien en place malgré son poids plume. Pour le reste, on trouve dans la boîte seulement le guide d’installation rapide, le CD de drivers, le câble USB et le CD de logiciels fournis gracieusement. On aurait aimé le guide utilisateur au format papier mais celui-ci est uniquement disponible au format électronique PDF.

 

Au premier coup d’œil, on se rend compte que les potentiomètres en façade sont peu espacés du fait de la petite taille de l’interface. La connectique semble quant à elle complète, mais jetons-y un coup d’œil plus attentif.

 

Connectique Hot

Sur le devant de notre interface, nous disposons de deux connecteurs de types combo Neutrix, c'est-à-dire acceptant à la fois une prise mâle XLR et Jack 6.35mm en entrée. L’entrée XLR permettra de brancher un micro, le signal passant par le préamplificateur, et l’entrée Jack autorisera un niveau ligne ou instrument, sélectionnable par le switch situé à côté de la prise. Chaque entrée dispose aussi d’un atténuateur de 20dB (au cas où la source serait trop forte) et de l’habituel réglage de gain offrant 40dB de réserve. Notons tout de même que les potentiomètres ne sont pas crantés, il sera donc moins aisé de faire le même réglage à gauche et à droite lors d’une prise stéréo. En revanche, ils sont agréables au toucher, ni trop durs, ni trop mous. Les gros doigts devront faire attention quand même à ne pas tourner deux boutons en même temps car sur une interface aussi petite, l’espace est limité !

Une connectique complète pour la M-Audio Fast Track Pro

Du coté des diodes, une verte s’allume pour indiquer la présence de signal en entrée (au dessus de -24dBFS) et une rouge nous indique que celui-ci sature. Gare à la diode rouge ! Deux lumières indiquent l’activité du signal MIDI, une autre l’activation de l‘alimentation 48 Volts et la dernière la mise en marche de l’interface. Une sortie casque est aussi disponible avec un bouton de volume, un switch pour sélectionner la sortie que l’on veut surveiller (1/2 ou 3/4), un autre pour passer en mono et enfin un potentiomètre pour mixer entre le signal d’entrée direct et le signal sortant de l’interface (le playback du séquenceur par exemple). Finissons par le volume des sorties principales, classique mais néanmoins indispensable.

 

Pour ce qui est de la face arrière, la Fast Track Pro est munie de deux sorties au format Jack 6.35mm symétriques et quatre en RCA asymétriques. Deux inserts sont aussi de la partie, on pourra y brancher un compresseur par exemple. La connectique est de type Tip-Ring-Sleeve, c'est-à-dire que l’entrée et la sortie insert transitent par le même jack. Veillez donc à disposer du bon câble si vous voulez brancher des périphériques à l’interface. L’interrupteur pour l’alimentation fantôme, qui est obligatoire pour utiliser des micros statiques, est situé derrière ce qui n’est pas des plus pratique mais la face avant est déjà bien chargée. Il reste à l'arrière de la bête les entrées/sorties MIDI, SP/DIF coaxiales et le connecteur USB.

Reste à savoir si tout ce beau monde fonctionne correctement.

Taxi Driver

L’installation se fait sans heurt, le driver est stable et les quelques réglages sont simples : activer/désactiver les entrées/sorties, régler la fréquence d’échantillonnage et la quantification. On dispose aussi du classique réglage de la latence qui permet soit de soulager l’ordinateur au niveau des ressources, soit de réduire le temps mis par le signal d’entrée pour traverser votre logiciel audio et atteindre les sorties. En mettant le réglage au minimum, c’est à dire 128 samples, j’obtiens sous Cubase SX 3 un temps de latence de 5 ms. Ce qui est suffisant pour jouer avec son clavier MIDI en utilisant un synthétiseur virtuel sans ressentir de décalage. Bien sûr, on pourra baisser plus ou moins cette latence suivant la configuration de l’ordinateur et le nombre de plug-ins lancés simultanément.

Drivers Fast Track Pro

Du côté du routing c’est très simple vu qu’il est totalement absent. En même temps la Fast Track Pro ne dispose que de 4 entrées/sorties. La liaison USB 1 qui équipe l’interface commence à dater et reste quand même limitée. Cela oblige à réduire le nombre d’entrées/sorties quand on augmente le taux d’échantillonnage et la quantification. Ainsi, en 16 bits/48 Khz, la Fast Track Pro dispose de 4 entrées et 4 sorties. Quand on monte la quantification à 24 bits, il nous reste plus que 2 entrées et 4 sorties. En poussant l’interface dans ses derniers retranchements, en 24 bits/96 Khz, il nous reste plus que 2 entrées ou 2 sorties. Donc pas de Full Duplex dans ce mode-ci. C’est malheureusement le prix à payer quand on utilise de l’USB 1.

 

En revanche la boîte reste compatible avec de vieilles machines ne disposant ni d’USB 2 ni de Firewire. On remarquera que l’interface peut être autonome, sans être branchée sur un ordinateur. Elle devient alors un double préamplificateur micro avec convertisseur 24 bit/44.1 Khz. Mais il faudra pour cela acheter un adaptateur secteur ! Mais assez de détails techniques, passons maintenant à la pratique.

Et le son alors?

M-Audio Fast Track Pro

Après différents tests, la carte se révèle stable, les préamplificateurs honnêtes sans toutefois être transcendants. Voici un enregistrement d’une guitare acoustique Takamine EG-10 avec un micro Oktava MK-012 situé à 20 centimètres de la rosace. Le tout est légèrement coupé dans les graves et compressé avec des plug-ins Waves.

 

La Fast Track Pro de M-Audio : à peine plus longue qu'un micro...

Le micro utilisé a un niveau de sortie relativement faible et le potentiomètre s’est vite retrouvé aux ¾ de sa course amenant un souffle et un léger buz. Il faut donc faire attention aux micros utilisés avec ce préamplificateur.

 

En effet, il a peu de réserve et cela peut se montrer contraignant avec un micro ayant un faible niveau de sortie comme le MK-012. Les convertisseurs courent dans la même catégorie. Cela reste bien sûr suffisant pour une utilisation nomade, en tant que bloc note musical ou pour ‘maquetter ‘.

 

Remise à niveau

 

La Fast Track Pro permet d’enregistrer au niveau ligne, instrument et micro. Mais quelle est la différence ? Le niveau ligne permet de brancher un synthétiseur ou un lecteur CD. Le signal est asymétrique et la connexion se fait en jack 6.35mm. Le niveau micro permet, vous l’aurez deviné, de brancher un microphone par le biais de la prise XLR. Le signal est symétrique et permet d’avoir de grande longueur de câble sans perte, il sera ensuite préamplifié. Pour finir, le niveau instrument à haute impédance permet de rentrer directement une guitare électrique ou une basse avec un jack 6.35mm. Si on ne respecte pas cela, il peut y avoir des distorsions et une dégradation du son.


L’interface sera plus à l’aise avec des sources sonore élevées et des transducteurs à haut niveau de sortie. Mis à part cette petite lacune au niveau du gain, le son de la guitare et de l’Oktava est bien respecté. L’interface se destine, avec son prix attractif, à des musiciens voulant une interface complète et très honnête sans trop dépenser.

 

Elle peut servir aussi à quelqu’un voulant un système facilement transportable en complément de son interface plus coûteuse mais moins mobile. En bref, cette Fast Track Pro se révèle très homogène et se suffisant à elle-même. Avec votre ordinateur portable et votre micro elle forme le trio gagnant pour constituer un studio d’enregistrement portatif.

 

Cela reste très musical et cohérent pour le prix de cette Fast Track Pro, ce que confirment les benchmarks réalisés avec RightMark Audio Analyser...

Benchmark

Voici le compte rendu proposé par le soft sur le test en 24 bits/44.1 Khz :

 

Frequency response (from 40 Hz to 15 kHz), dB: +0.06, -0.10 Very good
Noise level, dB (A): -94.4 Very good
Dynamic range, dB (A): 94.2 Very good
THD, %: 0.0010 Excellent
IMD + Noise, %: 0.0066 Excellent
Stereo crosstalk, dB: -94.6 Excellent
IMD at 10 kHz, %: 0.0058 Excellent

 

General performance: Very good

Frequency response

Spectrum graph

Frequency range Response
From 20 Hz to 20 kHz, dB -0.23, +0.06
From 40 Hz to 15 kHz, dB -0.10, +0.06




Noise level

Spectrum graph

Parameter Left Right
RMS power, dB: -91.5 -91.7
RMS power (A-weighted), dB: -94.2 -94.4
Peak level, dB FS: -78.3 -78.3
DC offset, %: -0.00 -0.00




Dynamic range

Spectrum graph

Parameter Left Right
Dynamic range, dB: +91.4 +91.6
Dynamic range (A-weighted), dB: +94.2 +94.5
DC offset, %: -0.00 -0.00




THD + Noise (at -3 dB FS)

Spectrum graph

Parameter Left Right
THD, %: 0.0012 0.0010
THD + Noise, %: 0.0054 0.0055
THD + Noise (A-weighted), %: 0.0042 0.0042




Intermodulation distortion

Spectrum graph

Parameter Left Right
IMD + Noise, %: 0.0066 0.0067
IMD + Noise (A-weighted), %: 0.0049 0.0050



Stereo crosstalk

Spectrum graph

Parameter L <- R L -> R
Crosstalk at 100 Hz, dB: -95 -98
Crosstalk at 1 kHz, dB: -92 -94
Crosstalk at 10 kHz, dB: -76 -80




IMD (swept tones)

Spectrum graph

Parameter Left Right
IMD + Noise at 5 kHz, %: 0.0057 0.0059
IMD + Noise at 10 kHz, %: 0.0057 0.0060
IMD + Noise at 15 kHz, %: 0.0059 0.0060

 

 


Conclusion

Pour un prix publique de 265€, la Fast Track Pro de M-Audio se révèle être une interface audio très souple. Fonctionnant sur un vieil ordinateur, possédant deux préamplificateurs micro et deux entrées instrument, elle permet de rentrer rapidement dans le vif du sujet et d’enregistrer. Son point fort est son autonomie : pas besoin de lui rajouter un autre appareil pour faire face à toutes les situations.

La qualité sonore est bien sûr en adéquation avec son prix, n’espérez pas vous approcher du son des grosses productions américaines ! Mais elle remplit largement son contrat pour le bonheur de tous les home-studistes en herbe.

 

M-Audio Fast Track Pro
Notre avis :
Points forts Points faibles
  • 2 préamplificateurs micro et 2 entrées instrument.
  • Faible latence.
  • Stabilité des drivers.
  • Installation simple.
  • Bundle appréciable.
  • Monitoring pratique.
  • Préamplificateurs pas toujours à la hauteur.
  • Pas de Full Duplex en 96Khz.
À propos de nos tests
Soyez le premier à réagir à cet article
Soyez le premier à réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail