Se connecter
Se connecter

ou
Créer un compte

ou
Humour
457 réactions

Bien déconner : les acheteurs compulsifs

Tu sais que tu achètes trop de matos quand…

Que ce soit dans la rubrique petites annonces d’Audiofanzine ou dans le magasin près de chez toi, tu es comme à la maison. Acheter, vendre, échanger, c’est un peu ta deuxième nature, limite maladif. Tu sais que tu achètes trop de matos quand…

Accéder à un autre article de la série...

– Le dernier truc que tu as acheté, tu l’as revendu avant même de l’avoir essayé
- tu as acheté Cubase 8 qui vient de sortir ; alors que tu n’as toujours pas installé la 7
- la dernière pédale que tu as ache­tée il y a deux semaines est encore embal­lée sous cello­phane
- tu as en perma­nence 4 petites annonces sur Audio­fan­zine
- le vendeur du maga­sin près de chez toi te connaît par ton prénom et te demande des nouvelles de la famille
- les autres clients du maga­sin pensent que tu es un vendeur
- il y a 4 accor­deurs sur ton pedal­board
- tu as déjà acheté quelque chose que tu as revendu et ensuite racheté un peu plus tard
- ton budget matos mensuel est équi­valent au PIB de l’Ar­mé­nie
- tu vas au maga­sin de musique le premier de chaque mois, et tu manges des pâtes jusqu’au prochain salaire
- tu es obligé de louer un box chez « Une pièce en plus » pour stocker tout ce que tu as acheté
- tu as installé du matos dans la maison de campagne de tes parents, car chez toi c’est trop petit
- à chaque fois que tu achètes un truc, tu expliques à ta copine que c’est le truc ultime et que tu n’au­ras plus jamais besoin d’ache­ter autre chose
- tu as plus de deux ring modu­la­tors chez toi

Trop de matos ?

– il y a des cata­logues de matos dans tes toilettes
- tu achètes des boites et des meubles spécia­le­ment pour ranger ton matos
- la seule diffé­rence entre ton home-studio et un studio pro, c’est que tu ne gagnes pas d’ar­gent avec
- tu n’as pas de bonnes rela­tions avec ton banquier
- tu as déjà acheté un instru­ment sans savoir en jouer et en te disant « on sait jamais, ça peut servir »
- tes logi­ciels occupent plus de 2 To sur ton disque dur
- tu as acheté une DI juste parce que tu trou­vais que c’était « un bel objet »
- à chaque fois que tu dois réins­tal­ler ta config MAO, tu dois poser 5 jours de RTT
- le reca­blage de ton home-studio prend plus d’une jour­née
- tu as une pièce chez toi, juste pour mettre tous tes synthés
- tu as acheté un instru­ment dans une brocante, juste parce que tu ne connais­sais pas la marque
- tu as déjà acheté un truc, juste parce qu’il n’était pas cher
- tu as sous­crit une assu­rance spéciale pour ton matos
- tu as offert une pédale de disto à ta mère pour sa fête
- tu as une corde qui casse sur ta guitare, tu achètes une autre
- tu as déjà dit : « c’est bien d’avoir les deux, car elles sont complé­men­taires »
- tu n’as jamais choisi ton camp entre Fender et Gibson. C’est vrai, pourquoi choi­sir ?
- tu reçois un bon d’achat, c’est un prétexte pour ache­ter quelque chose

← Article précédent dans la série :
Bien déconner : les groupes au bord du split
Article suivant dans la série :
Bien déconner : les AFiens drogués à l’AFéine →
Auteur·rice de l’article Rédacteur en chef

J'ai commencé à pratiquer la musique avec des cours de piano et de violoncelle à 6 ans, mais la passion n'a vraiment débuté qu'à l'âge de 12 ans, lorsque j'ai commencé à me pencher sérieusement sur la guitare, afin de former mes premiers groupes, écrire mes premières compositions, jouer mes premiers concerts et enregistrer mes premières maquettes. Après des études scientifiques, j'ai intégré l’ISTS, une filière de l’ESRA, puis j’ai enrichi mon expérience en travaillant en studio dans les secteurs de la musique et du son à l’image, ainsi que dans le domaine du spectacle, notamment le théâtre. Ces expériences variées m’ont permis de développer une compréhension approfondie des différents aspects de la production sonore, ce qui m'a préparé idéalement pour assumer d'abord le rôle de rédacteur, puis celui de rédacteur en chef chez Audiofanzine. Je mets à profit ces compétences pour offrir un contenu écrit et vidéo précis et engageant, tout en veillant à ce que nos publications répondent aux attentes de nos lecteurs et spectateurs. Mon rôle implique également de maintenir des relations solides avec les professionnels de la musique et du son, assurant ainsi une communication fluide et efficace.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur·rice de l’article Rédacteur en chef

J'ai commencé à pratiquer la musique avec des cours de piano et de violoncelle à 6 ans, mais la passion n'a vraiment débuté qu'à l'âge de 12 ans, lorsque j'ai commencé à me pencher sérieusement sur la guitare, afin de former mes premiers groupes, écrire mes premières compositions, jouer mes premiers concerts et enregistrer mes premières maquettes. Après des études scientifiques, j'ai intégré l’ISTS, une filière de l’ESRA, puis j’ai enrichi mon expérience en travaillant en studio dans les secteurs de la musique et du son à l’image, ainsi que dans le domaine du spectacle, notamment le théâtre. Ces expériences variées m’ont permis de développer une compréhension approfondie des différents aspects de la production sonore, ce qui m'a préparé idéalement pour assumer d'abord le rôle de rédacteur, puis celui de rédacteur en chef chez Audiofanzine. Je mets à profit ces compétences pour offrir un contenu écrit et vidéo précis et engageant, tout en veillant à ce que nos publications répondent aux attentes de nos lecteurs et spectateurs. Mon rôle implique également de maintenir des relations solides avec les professionnels de la musique et du son, assurant ainsi une communication fluide et efficace.