Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
IK Multimedia Amplitube X-Vibe
Photos
1/24

Test de la pédale IK Multimedia X-Vibe

Multi-effet ou autres effets à modulation de la marque IK Multimedia appartenant à la série Amplitube X-Gear Pedals

Écrire un avis ou Demander un avis
test
7 réactions
Une pédale X-citante ?
6/10
Partager cet article

Dévoilée il y a trois mois, au beau milieu de l’été, la série X-Gear de chez IK Multimedia en a surpris plus d’un. Faisons ensemble le tour du propriétaire.

Test de la pédale IK Multimedia X-Vibe : Une pédale X-citante ?

La vérité est ailleurs

La série X-Gear englobe donc quatre pédales de format iden­tique, les X-Drive, X-Space, X-Time et notre belle X-Vibe. Dans l’idée, tous les types d’ef­fets sont repré­sen­tés et la propo­si­tion d’IK Multi­me­dia est éton­nam­ment complète. L’idée du fabri­cant était de déve­lop­per de nouveaux algo­rithmes de satu­ra­tion, delays, réverbes et effets de modu­la­tion, pour les inté­grer dans une pédale grand format, une sorte de multief­fets estam­pillé Ampli­Tube. Mais ce n’est pas tout, ces nouvelles pédales sont aussi dispo­nibles dans leur version numé­rique que vous pouvez utili­ser dans le logi­ciel Ampli­Tube (dont la version SE est four­nie avec les pédales).XVibe-2 Sur le papier, l’idée est inté­res­sante puisqu’on peut en effet se concoc­ter des sons tranquille­ment dans son home-studio, derrière l’écran de son ordi­na­teur, puis incor­po­rer ces sons dans la pédale pour les utili­ser en répé­ti­tion ou en concert. Même si le concept est sédui­sant, ce n’est pas une première puisque tous les simu­la­teurs d’am­plis (Kemper, Axe FX et autres Helix et Headrush) proposent tous une fonc­tion simi­laire. 
Les quatre pédales possèdent toutes le même châs­sis décliné dans plusieurs colo­ris : rouge pour la X-Drive, bleu pour la X-Space, vert pour la X-Time et doré pour notre chère X-Vibe, cham­pionne des effets de modu­la­tion (à priori …). Ce châs­sis en alumi­nium bien robuste intègre trois foot switches qui, dans le cas de notre X-Vibe, permettent d’ac­cé­der à deux presets (A et B) et de taper le tempo souhaité. On peut aussi parcou­rir les 150 banques en pres­sant les foot switches A et B ou B et Tap simul­ta­né­ment. Les contrôles présents sur la pédale sont sous forme d’en­co­deurs rota­tifs qui inspirent une bonne soli­dité : 

  • Speed : ajuste la vitesse de l’ef­fet
  • Depth : règle la profon­deur de l’ef­fet
  • Bass : permet d’aug­men­ter ou dimi­nuer les fréquences basses
  • Mid : idem pour les fréquences médiums
  • Treble : idem pour les fréquences aigües.

Vous vous deman­dez certai­ne­ment comme moi où se cache le très utile réglage de Mix qui permet d’ajus­ter la balance entre les sons avec et sans effets … XVibe-9Et bien première surprise, IK Multi­me­dia l’a dissi­mu­lée dans une seconde page de réglages acces­sible via l’en­co­deur cranté PARA­ME­TER qui donne donc accès à d’autres réglages, dont le fameux Mix. Cet enco­deur est égale­ment un bouton qui permet de rentrer dans le menu qui corres­pond au réglage qu’on souhaite chan­ger. Pas simple. Au-dessus de cet enco­deur PARA­ME­TER se trouve l’en­co­deur MODEL qui permet, comme son nom l’in­dique, de parcou­rir les seize algo­rithmes dispo­nibles dans la pédale. Enfin, on gère les presets (300 empla­ce­ments dispo­nibles, quand même) par l’in­ter­mé­diaire de l’en­co­deur PRESET qui revêt aussi la fonc­tion « sauve­gar­der » quand on appuie dessus. Les seize sons que la marque nous vend comme « de haut niveau » sont en fait les modé­li­sa­tions numé­riques des grands clas­siques des effets de modu­la­tion. Pas de révo­lu­tion de ce côté-là donc. Les seize algos sont les suivants: 

  • 80-Chorus : repro­duit le son des chorus stéréo complexe des années 80
  • Chorus-1 : basé sur le chorus du clavier Solina String Ensemble
  • Chorus-X : basé sur le chorus Roland présent sur le Juno
  • 60-Vibe : basé sur l’Uni­vox Uni-Vibe intro­duit en 1969
  • Phazer-9 : basé sur la légen­daire MXR Phase 90
  • Phazer-10 : basé sur la pédale MXR Phase 100 avec ses quatre modes de fonc­tion­ne­ment
  • Phazer-CL : inspiré d’un effet de dépha­sage analo­gique très entendu dans les années 70
  • Fox : basé sur la Foxx Foot Phaser, un phaser vintage très recon­nais­sable
  • Stone : basé sur la pédale Elec­tro-Harmo­nix Small Stone, un phaser très clas­sique
  • Elec­tric : basé sur la pédale Elec­tro-Harmo­nix Elec­tric Mistress, un flan­ger vintage
  • Doubler : repro­duit l’ef­fet du MXR Flan­ger Doubler utilisé notam­ment par Dime­bag Darrell
  • Metal­lic : basé sur le MXR Flan­ger 117 et sa sono­rité très années 80
  • Rotary : modé­li­sa­tion d’une enceinte avec haut-parleur rota­tif type Leslie
  • Tremolo : trémolo assez complet avec contrôles sur l’en­ve­loppe et la forme d’onde de la modu­la­tion
  • Step-Slicer : permet d’ajou­ter des séquences ryth­miques à vos accords, synchro­ni­sées au tempo
  • Step-Filter : effet de filtre puis­sant synchro­nisé au tempo

XVibe-3
Ces seize algo­rithmes possèdent tous un mode dénommé « X » acces­sible en main­te­nant une pres­sion conti­nue sur un des deux foot switches A ou B. Ce mode permet d’ac­cé­der à une fonc­tion d’auto-oscil­la­tion en augmen­tant forte­ment la profon­deur de la modu­la­tion et sa vitesse. 
Sur le panneau arrière de la pédale se trouvent toutes les connec­tiques de l’ap­pa­reil. De gauche à droite on trouve : l’en­trée stéréo (L + R, bran­cher un câble unique­ment dans l’en­trée L pour utili­ser la pédale en mono), la sortie stéréo (L + R, bran­cher un câble unique­ment dans la sortie L pour utili­ser la pédale en mono), les ports MIDI In et Out sur fiche DIN à cinq broches, la fiche jack qui accueille une pédale d’ex­pres­sion ou un switch qu’on pourra assi­gner à n’im­porte quelle combi­nai­son de réglages, le port USB-A et la fiche d’ali­men­ta­tion. La pédale s’ali­mente avec une tension de 9 volts centre néga­tif, il est donc assez simple de l’in­té­grer à un pedal­board bien que la marque ait eu la bonne idée de four­nir une alimen­ta­tion. Comme sur toutes les pédales de la série, le port USB-A (on aurait un port USB-C) permet de connec­ter la pédale à son ordi­na­teur pour l’uti­li­ser comme inter­face audio ou pour éditer puis orga­ni­ser ses presets sur le logi­ciel The Libra­rian. Vous pouvez même utili­ser la version logi­cielle de la pédale avec Ampli­Tube que vous contrô­lez sur la « vraie » pédale ! 

Triple X

Si on en croit les dires de la marque, la pédale est déve­lop­pée pour garan­tir un signal le plus pur et authen­tique possible grâce à des conver­tis­seurs 24 bits / 192kHz à très faible bruit. La réponse en fréquences de la pédale s’étend de 5Hz à 24kHz pour bien captu­rer toute la portée de votre son de guitare. Du côté du DSP, IK Multi­me­dia affirme avoir utilisé le meilleur du marché, exploi­tant les dernières tech­no­lo­gies de la marque pour des émula­tions « hyper­réa­listes » de maté­riel réel. La pédale déve­lop­pe­rait le réalisme et la réponse « que les utili­sa­teurs appré­cient dans Ampli­Tube 5 ». C’est juste­ment de ce côté-là que ça coince. Si Ampli­Tube 5 est un formi­dable outil pour la maison et le home-studio, l’idée de jouer avec sur scène ne me serait jamais venue. D’au­tant que le test du petit ampli iRig Micro Amp m’avait laissé un goût amer malgré quelques fonc­tions inté­res­santes. XVibe-6

Après avoir fait de la place sur mon pedal­board (oui, car le châs­sis, aussi robuste et élégant soit-il, prend quand même une sacrée place), je branche la X-Vibe et commence à tour­ner les enco­deurs. Comme dit plus haut, la première surprise est l’ab­sence de réglage MIX sur l’in­ter­face physique de la pédale. Dès le premier son je suis envahi de chorus, c’est tout de suite « trop » et je me vois obligé de parcou­rir le menu PARA­ME­TER à la recherche du sous-menu MIX. Je me rendrai compte plus tard que tous les algo­rithmes possèdent un réglage de MIX 100% Wet. On n’en­tend donc que le son avec l’ef­fet. Les trois chorus sont assez sympa sans être trans­cen­dants. La qualité audio est au rendez-vous, c’est vrai, mais les sons n’ont rien de très exci­tant. L’éga­li­sa­tion remplit son office et permet de sculp­ter un peu le son pour mieux l’in­sé­rer dans le mix. Le menu PARA­ME­TER donne souvent accès au réglage du choix de la fréquence médium entre 80Hz et 5kHz et de la largeur de sa valeur « Q ». L’éten­due du réglage Speed est assez éton­nante et permet d’at­teindre des textures de chorus assez origi­nales. Je conti­nue le petit tour des algo­rithmes après avoir parcouru les diffé­rents réglages de l’ap­pa­reil. On peut chan­ger la méthode de bypass ce qui est assez sympa : True Bypass ou Buffe­red Bypass. Je passe donc à l’Uni Vibe. Une fois de plus, le son est chouette mais ne donne pas de quoi sauter au plafond. L’ef­fet est basique et manque cruel­le­ment de profon­deur et de charme. Les sensa­tions de jeu ne sont pas au rendez-vous, on sent vrai­ment qu’on joue sur une machine numé­rique. Les sons de phaser ne sont en revanche pas désa­gréables et les pédales MXR Phase 90 et Phase 100 sont plutôt bien modé­li­sées. Même constat pour la Small Stone d’Elec­tro-Harmo­nix, ici bien repro­duite. C’est d’ailleurs avec les modé­li­sa­tions de pédales clas­siques qu’on peut le mieux doser l’ef­fet et faire en sorte qu’il ne soit pas trop enva­his­sant. On arrive du côté des flan­gers avec l’al­go­rithme Elec­tric. XVibe-4Ce dernier est bien réussi et sonne de manière un peu plus chaleu­reuse que les autres. On dispose même du réglage Color qui permet d’ajus­ter quelles fréquences sont affec­tées par le flan­ger. Le mode « X » permet momen­ta­né­ment au flan­ger de ne modu­ler que les fréquences aigües pour un effet extrême. La repro­duc­tion du MXR Doubler Flan­ger est plutôt ratée. La notice précise que cet effet a été utilisé essen­tiel­le­ment pour gros­sir le son global de l’ins­tru­ment. En jouant cet algo­rithme, cette notion s’éva­nouit un petit peu et on se retrouve avec un effet diffi­cile à nommer mais pas très agréable à jouer. Si vous voulez enro­ber votre son clair d’un flan­ger psyché­dé­lique pas discret, IK Multi­me­dia a modé­lisé la MXR Flan­ger 117 sur l’al­go­rithme Metal­lic. Ce dernier porte plutôt bien son nom puisqu’il est vrai que ce flan­ger est assez métal­lique, c’est d’ailleurs ce qui le rend très recon­nais­sable. On dispose ici des réglages Regen (ajuste le feed­back à l’in­té­rieur du flan­ger) et Manual (règle le timbre de l’ef­fet), bien pratiques. 

1 – Chorus 80
00:0001:12
  • 1 – Chorus 8001:12
  • 2 – Chorus 101:26
  • 3 – Chorus X01:40
  • 4 – 60 Vibe01:22
  • 5 – Phazer 901:34
  • 6 – Phazer 1001:39
  • 7 – Phazer CL01:08
  • 8 – FOX01:29
  • 9 – Stone01:16
  • 10 – Elec­tric01:36
  • 11 – Doubler01:37
  • 12 – Metal­lic01:29

 

Un effet que j’at­ten­dais beau­coup est la simu­la­tion de cabine Leslie, l’al­go­rithme dénommé Rotary. Après quelques labo­rieux réglages, j’ar­rive à me concoc­ter un son pas vilain mais encore une fois dénué de charme et de profon­deur. On dispose quand même de réglages spéci­fiques comme Color qui effec­tue la balance entre le haut-parleur et le twee­ter rota­tifs, et Drive qui ajuste le niveau de satu­ra­tion de l’ef­fet. La sono­rité est très froide bien que la vitesse varie de manière progres­sive, comme sur une vraie Leslie. Le trémolo quant à lui est assez bien pensé. Il n’est modé­lisé sur aucun effet en parti­cu­lier, mais la marque a eu l’in­tel­li­gence de déve­lop­per un algo­rithme très poly­va­lent avec ses réglages d’En­ve­loppe qui change les temps de montée et descente, et de Wave qui permet de chan­ger la forme d’onde (sinu­soï­dale comme sur les amplis vintage, trian­gu­laire ou carrée). Même si cet effet est assez bien conçu, il faudra prendre pas mal de temps pour le régler et faire en sorte qu’il soit moins enva­his­sant.

13 -Rotary
00:0001:46
  • 13 -Rotary01:46
  • 14 – Tremolo01:09
  • 15 – Step Slicer00:47
  • 16 – Step Filter01:15

 

On termine ce tour d’ho­ri­zon des algo­rithmes de la X-Vibe avec deux séquen­ceurs : Step Slicer et Step Filter. Le premier permet de créer des rythmes en huit étapes. On ajuste le volume de chaque étape dans le menu PARA­ME­TER ainsi que leur posi­tion dans l’es­pace stéréo pour des effets ping-pong assez sympa. Grâce au réglage Swing, on peut ajou­ter une légère dimen­sion humaine aux motifs ryth­miques. Le Step Filter est conçu pour faire sonner votre guitare ou votre basse comme une partie de synthé ryth­mique. Cet algo­rithme fonc­tionne comme un ensemble de filtres passe-haut, passe-bas et passe-bandes que l’on vient modu­ler pour créer des motifs ryth­miques. XVibe-11On dispose de réglages de Swing, Res (ajuste la réso­nance centrale du filtre) et Dest (déter­mine ce qui est modulé entre la réso­nance et la coupure). On peut divi­ser la séquence en huit étapes pour lesquelles on déter­mine la quan­tité de modu­la­tion.

X-conclu­sion

Bien que l’idée de départ soit assez bonne et que la pédale offre beau­coup, quelques algo­rithmes ne sont pas vrai­ment à la hauteur et viennent rappe­ler que les effets analo­giques ont encore de beaux jours devant eux. La X-Vibe dispose de nombreuses fonc­tions inté­res­santes qui en font un outil assez pratique, mais son ergo­no­mie assez pauvre nous les fait vite oublier. IK Multi­me­dia signe un produit abouti sous pas mal d’as­pects mais encore trop insuf­fi­sant sous d’autres. Pouvoir utili­ser la pédale sur Ampli­Tube et concoc­ter des presets qu’on peut ensuite rappe­ler sur la pédale physique est une bonne idée. C’est dommage que la pédale se marie mieux avec des amplis virtuels qu’avec des amplis et pédales analo­giques. Les sons manquent souvent de person­na­lité et de charme mais ont tous une couleur très marquée qui les tein­tera immé­dia­te­ment. Ce n’est pas toujours ce qu’on attend d’un effet de modu­la­tion qui doit savoir rester discret pour juste venir enve­lop­per le son sans juste­ment trop le colo­rer … 

  • XVibe-4
  • XVibe-6
  • XVibe-10
  • XVibe-13
  • XVibe
  • XVibe-12

 

6/10
Points forts
  • Châssis robuste et joli …
  • Écran bien lisible
  • Qualité audio
  • Encodeurs rotatifs solides
  • Fonction interface audio bien pensée
  • Intégration dans AmpliTube 5
Points faibles
  • … mais très imposants
  • Sonorités pas toujours au rendez-vous
  • Réglage de Mix pas accessible directement sur la pédale
  • Pédale un peu lourde
  • Ergonomie
  • Côté numérique trop présent
  • Pédale qui a tendance à chauffer
Auteur de l'article Hushman

Guitariste polyvalent, j'aime autant jouer des cocottes funk que des gros riffs en Drop C, en passant par des morceaux des Stones ou encore du Jazz Manouche. Passionné de matos guitare depuis que j'ai posé mes doigts sur le manche de ma première guitare, je suis également technicien du son et enregistre et produis quelques morceaux dans différents styles (blues, soul, techno ...)


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Hushman

Guitariste polyvalent, j'aime autant jouer des cocottes funk que des gros riffs en Drop C, en passant par des morceaux des Stones ou encore du Jazz Manouche. Passionné de matos guitare depuis que j'ai posé mes doigts sur le manche de ma première guitare, je suis également technicien du son et enregistre et produis quelques morceaux dans différents styles (blues, soul, techno ...)

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.