Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
test
La guerre des clones

Test du logiciel de simulation d'ampli Positive Grid Bias Amp 2

Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Positive Grid BIAS AMP 2 Standard
Photos
1/3
Positive Grid BIAS AMP 2 Standard

Simulateur d'ampli/baffle logiciel pour guitare/basse de la marque Positive Grid appartenant à la série BIAS AMP.

Écrire un avis

Positive Grid revient avec une version 2 de son logiciel de simulation d'ampli Bias Amp. Plus impressionnant que jamais, le software intègre enfin les IR et propose notamment le clonage d'ampli à partir d'un fichier audio. Vous avez toujours voulu reproduire le son de guitare de vos morceaux préféré ? C'est désormais possible en quelques clics.

Présen­ta­tion

En 2014, le spécia­liste des appli­ca­tions mobiles Posi­tive Grid lançait une version « desk­top » de son simu­la­teur d’am­pli, Bias. Le logi­ciel nous avait alors plu, notam­ment grâce à ses sono­ri­tés réalistes, les nombreux réglages dispo­nibles, et sa fonc­tion Amp Match de clonage d’am­pli.

Quatre ans après, la marque remet le couvert avec une version 2 semblant avoir tiré des ensei­gne­ments des limites de la première mouture. La recette reste la même avec un soft se concen­trant exclu­si­ve­ment sur la modé­li­sa­tion de compo­sants d’am­plis, mais 9 algo­rithmes de réverbe font leur appa­ri­tion. L’in­ter­face a aussi évolué, tout comme le DSP censé offrir une dyna­mique amélio­rée. Comme il est de coutume, les possi­bi­li­tés ont été éten­dues avec un nombre de lampes, de préam­plis et de trans­for­ma­teurs plus impor­tant. Surtout, la section de simu­la­tion de baffle a été inté­gra­le­ment revue et propose désor­mais des prises avec deux micros, des modé­li­sa­tions de baffle avec l’ar­rière ouvert ou fermé, ainsi que la possi­bi­lité de char­ger les IR de son choix. Un parte­na­riat a même été signé avec Celes­tion pour inté­grer des réponses impul­sion­nelles conçues par le construc­teur.

Enfin, la fonc­tion Amp Match se voit doter d’un système de recon­nais­sance des fichiers audio extrê­me­ment promet­teur. Imagi­nez : il vous suffit de prendre une partie de guitare prove­nant, par exemple, de l’un de vos morceaux préfé­rés, pour ensuite repro­duire le son de l’am­pli utilisé par l’ar­tiste origi­nal. Allé­chant non ? Encore faut-il que tout cela fonc­tionne, et c’est ce que nous avons véri­fié dans notre test en vidéo.

Le test en vidéo

Conclu­sion

Avec Bias Amp 2, Posi­tive Grid nous livre une bonne version qui apporte son lot de nouveau­tés et un petit rafrai­chis­se­ment esthé­tique bien­venu, sans toute­fois boule­ver­ser la formule initiale. Ça sonne, c’est ergo­no­mique, et les IR sont un gros plus, tout comme la fonc­tion Amp Match compa­tible avec des fichiers audio. Les amateurs appré­cie­ront égale­ment le fait d’en­fin pouvoir repiquer l’am­pli avec deux micros virtuels ou d’uti­li­ser des baffles ouverts/fermés. Notons aussi que les bassistes n’ont pas été mis de côté cette fois-ci, avec un préam­pli et plusieurs baffles leur étant dédiés.

On pourra toujours regret­ter l’im­pos­si­bi­lité de « paner » les micros et la rela­tive faible quan­tité de modèles, ou encore l’ab­sence d’un accor­deur. Dans la même veine, il est éton­nant que Posi­tive Grid persiste dans sa stra­té­gie de sépa­ra­tion des amplis et des effets au sein de deux logi­ciels, là où la concur­rence privi­lé­gie souvent des solu­tions tout-en-un. Bias Amp 2 met à votre dispo­si­tion des amplis et une réverbe, c’est tout. Dès lors, doit-on faire l’achat de ce logi­ciel ?

Au niveau sonore, Bias Amp 2 se révèle plus convain­cant que les vieillis­sants Guitar Rig et Ampli­tube, bien que l’ab­sence d’ef­fets et de routing complexe se fasse ressen­tir. Il y a bien sûr l’He­lix Native de Line 6, l’Over­loud TH3, ou encore le Peavey Reval­ver, mais aucun ne peut se targuer de propo­ser une fonc­tion simi­laire à l’Amp Match et un cloud aussi fourni et gratuit comme le dernier né de Posi­tive Grid. En géné­ral, on trouve ces éléments sur des solu­tions hard­ware bien plus chères que notre logi­ciel. Mais, encore une fois, Bias Amp 2 ne peut riva­li­ser sur les effets, et cela compte. Vos attentes seront donc déter­mi­nantes. Enfin, il existe des solu­tions plus spécia­li­sées comme celles d’Uni­ver­sal Audio/Softube, de Mercu­riall, de TSE Audio, ou encore le S-Gear de Scuff­ham. Ces logi­ciels sont pour la plupart d’une qualité excep­tion­nelle, mais proposent bien moins d’am­pli et de variété sonore. Le rapport quan­tité/prix est clai­re­ment en faveur de Bias Amp 2. Fina­le­ment, il appa­raît que notre logi­ciel corres­pon­dra avant tout à une utili­sa­tion : le home-studiste sans grands moyens qui souhaite jouer ou produire des morceaux avec des sons variés et réalistes, qu’ils soient origi­naux ou copiés sur de grands artistes. Pour un tarif d’en­vi­ron 169 € avec la version Pro, admet­tez que c’est déjà énorme !

D’ailleurs, sachez que Bias Amp 2 est dispo­nible dans trois versions : Stan­dard (envi­ron 85 €), Pro (envi­ron 169 €) et Elite (envi­ron 259 €). N’y allons pas par quatre chemins : orien­tez-vous vers la version Pro. Bias Amp 2 Elite ne fait qu’ajou­ter 15 IR Celes­tion de qualité, mais dont on peut certai­ne­ment se passer. La version Stan­dard, elle, nous semble trop limi­tée, puisqu’elle ne dispose pas de l’Amp Match ou du char­geur d’IR, tout en ayant moins de compo­sants (préam­pli, baffles, etc.).

En défi­ni­tive, le soft de Posi­tive Grid nous paraît être une excel­lente solu­tion « tout-terrain » pour les guita­ristes séduits par le numé­rique. La fonc­tion de clonage d’am­pli est vrai­ment bluf­fante, notam­ment à partir d’un fichier audio. Rien que pour cela, nous vous invi­tons à jeter un oeil à ce produit.

8/10
Points forts
  • Les simulations sont convaincantes que ce soit en clean, en crunch ou en high gain
  • Excellent respect de la dynamique (réagit notamment très bien au volume de la guitare)
  • Noise Gate efficace et subtil
  • Une section baffle vraiment améliorée (IR Celestion, IR tiers)
  • L’Amp Match avec les fichiers audio fonctionne très bien
  • Le petit lifting de l’interface est un plus
  • Très simple d’utilisation, tout en proposant de nombreux paramètres
  • Enfin possible d’utiliser deux micros virtuels pour repiquer l’ampli
  • Le cloud pour récupérer et partager un paquet de presets
  • Plus de choses pour les bassistes
  • Analyseur pour l’EQ
  • Compatible PC (32 et 64 bits) et Mac aux formats VST 2 et AAX, et en standalone
  • Enfin des réverbes intégrées, mais…
Points faibles
  • … elles restent limitées (pas de spring, largeur stéréo peu impressionnante)
  • La stratégie de séparation en plusieurs logiciels des amplis et des effets reste étrange
  • L’interface est technologiquement sommaire, un peu lourde, et pas toujours stable
  • Pas de manuel
  • Fortes disparités de volume notamment entre les baffles
  • Gestions des favoris à revoir (presets, réglages de la réverbe, du niveau de sortie, etc.)
  • Les ajouts de la version Elite ne semblent pas justifier une telle différence de prix, et la version Standard est trop limitée

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.