• Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Test du Pre-73 de Golden Age Music

Test

Le bonheur est dans le Pre-73

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail

Dans un marché où les fabricants proposent quantité de nouveaux produits chaque année, difficile de s’y retrouver quand il s’agit de faire un choix par rapport à son équipement audio. Surtout quand on a un budget limité... C’est dans cet état d’esprit que la marque Golden Age Project, jusqu’alors méconnue en France, propose le PRE 73, un préampli Micro/Ligne mono clairement inspiré du désormais classique NEVE 1073, pour un tarif défiant toute concurrence. On a voulu en savoir plus...

Golden Age Music Pre-73

Golden Age Music est avant tout une société de distribution d’équipements audio bien connue en Suède. Installée depuis 1995, celle-ci a dans son catalogue un certain nombre de marques dont la renommée n’est plus à faire, mais assure également la distribution de marques moins célèbres, mais tout aussi fiables, comme Vintage Design et ADK.

Fort de son expérience avec les clients et leurs demandes, c’est tout naturellement que Bo Medin, fondateur et responsable de Golden Age Music, a décidé de développer toute une gamme d’équipements audio sous sa propre marque, Golden Age Project, avec un seul credo : proposer des produits de qualité pour un coût plus qu’abordable.

Et c’est dans cette lignée que se trouve le PRE 73, préampli mono au nom ambitieux et au prix hyper attractif : 299€ TTC ! Le préampli se présente sous forme de 1/2 rack 19 pouces - 1 U dans un joli boîtier en métal rouge. La fabrication est solide, la finition soignée et on imagine aisément le PRE 73 nous accompagner sans broncher dans chacun de nos déplacements! De plus, sachez qu’un kit, dénommé Golden Age «Unite», permettant de le mettre en rack est disponible au prix de 39€ TTC.

 

C’est suédois et ça se voit

 

Golden Age Music Pre-73
Le PRE 73 est fourni avec une alimentation externe 24V. Alors, c’est vrai que d’un point de vue sonore, garder l’alimentation éloignée du circuit audio évite bien des perturbations indésirables... Mais pour être honnête, je m’attendais à une «vraie» prise Shuko. En même temps, vu le prix de l’appareil, on se dit que certains compromis ont dû être faits à plusieurs niveaux... Je suis médisant? Plus pour très longtemps !

À l’arrière de la machine, on retrouve une connectique très complète pour un préampli de ce calibre : 2 entrées au format XLR/TRS Combo sont disponibles (l’une pour l’entrée MIC et l’autre pour l’entrée LINE) et 2 sorties, l’une au format XLR et l’autre au format Jack 6,35. Bien vu.

Face avant, on retrouve tout d’abord une entrée supplémentaire pour une connexion DI. Oui, il y a également une DI intégrée! Côté switches, outre l’interrupteur Power et le switch justement dédié DI, on retrouve l’activation du 48V et un curieux interrupteur «LOW Z»... Nous reviendrons sur l’utilité - assez pratique - de ce switch.

Ensuite, on retrouve le classique potentiomètre de GAIN, potentiomètre cranté correspondant à des valeurs allant de -80 à -20 pour le niveau MIC et -20 à +10 pour le niveau LINE. À sa droite, un potentiomètre OUTPUT (non cranté) de niveau de sortie (comme son nom l’indique!) permet un réglage fin pour attaquer la suite de la chaîne audio au volume désiré. Toujours appréciable, ce petit réglage va donc nous permettre de faire «travailler» le préampli à un certain niveau de Gain - et par conséquent, profiter de ses propriétés sonores - sans pour autant être tributaire du niveau de sortie. Encore un bon point.

Enfin, tout à droite de la machine, 4 petites LED jouent le rôle de Peak-mètre et permettent d’avoir une idée du niveau de sortie du préampli. Un dernier switch ϕ nous permet d’inverser la polarité du signal. En revanche, aucune présence de PAD ou d’atténuation de niveau (pour les micros ayant un niveau de sortie plus élevé...) sur la machine. En même temps, y avait-il un PAD sur les 1073 ?

 

Mesures sur mesure

 

Golden Age Music Pre-73
Avant d’entamer les tests «sonores» à proprement parler, une question m’est apparue : comment un préampli aux ambitions affichées (oui, le chiffre «73», c’est sacré!) peut-il être proposé à un prix si bas? Un petit passage au banc de mesures s’impose...
Pour commencer, parlons conception. Quand on démonte le préampli, on constate une première chose : la fabrication d’ensemble est très soignée, à tout point de vue. Évidemment, certains composants -pas tous!- comme les transformateurs des étages d’entrée et sortie sont bien d’origine chinoise (tarif oblige...), néanmoins le câblage et le développement de la carte ont été réalisés avec soin et rigueur. À première vue donc, le fabricant a visé l’économie sans sacrifier la qualité.

Une fois branché, le PRE 73 affiche une courbe de réponse en fréquences «droite» (+/- 0,1 dB max) de 63 Hz à 4kHz, pour un réglage de gain d’entrée fixé à 45 dB (sur le préampli micro, évidemment). En dessous et au-dessus de cette plage fréquentielle, on observe une légère remontée de 0,5 dB. Au-dessus de 20 kHz, la courbe remonte de 1 dB jusqu’à 63 kHz.

En termes de niveau, le PRE 73 peut supporter jusqu'à 28 dBu de gain, ce qui est plutôt bien. Au-dessus, la distorsion dépasse le seuil des 1%.

En ce qui concerne la phase, on observe quelques degrés d’erreurs de phase (+/- 4°, rien «d’affolant» pour ce genre de machine) sur la plage 20 Hz-20 kHz, avec une nette erreur de 40° au-dessus de 20 kHz.

L'entrée DI a une impédance de 2 kΩ; l’interrupteur LOW Z, quant à lui, permet de choisir théoriquement entre une impédance de 1200 et 600 ohms. Pour ma part, j’ai plutôt relevé des valeurs de 600 et 180 ohms...

En considérant le produit tel quel et en tenant compte de son prix, mais sans parler de ses potentielles sonorités, on a affaire là à un très bon rapport performances/prix sur le papier. Allons écouter un peu ce que ça donne maintenant...

 

Heureusement, Golden Age est là


Golden Age Music Pre-73

Si l’on en croit la documentation technique, le PRE 73 offre donc des sonorités chaudes et musicales, qui colorent le signal, tout comme les préamplis d’époque...

N’ayant malheureusement pas de NEVE 1073 sous la main, j’ai tout de même succombé à la tentation de mettre en parallèle le son du PRE 73 avec celui d’un des préamplis de la NEVE VX du Studio Contrepoint, où j’ai réalisé le test. Attention : il ne s’agit pas là de comparer 2 appareils à la conception électronique différente, mais d’apprécier le positionnement sonore du PRE 73 par rapport à un préampli d’une marque confirmée.




Extrait 1 : Guitare électrique


Micro Neumann U87  -> PRE73 et NEVE VX - Input à 35

Egtr-PRE73-

Egtr-NEVEVX-

Extrait 2 : Voix

Micro Neumann U87 -> PRE73 et NEVE VX - Input à 50

SpokenVoice-PRE73-

SpokenVoice-NEVEVX-

Extrait 2 : Snare

Micro Neumann U87 -> PRE73 et NEVE VX - Input à 30

Snare-PRE73-

Snare-NEVEVX-

Tout d’abord, ce qui m’a le plus frappé, avant de faire un quelconque comparatif, c’est la qualité du son du PRE 73. En effet, le signal a beaucoup de personnalité et retranscrit bien l’aspect dynamique et fréquentiel de la source enregistrée. Le son est effectivement un peu coloré, assez riche et a beaucoup d’ampleur : pour un préampli de ce niveau de gamme, je suis plutôt séduit!

Golden Age Music Pre-73
En faisant intervenir le NEVE VX dans l’évaluation, on remarque que le PRE73 a un peu moins de «punch», de répondant dans le bas du spectre et de clarté dynamique. Le son est un peu plus chaud en sortie du NEVE VX et embellit un peu mieux la dynamique du signal d’origine. Mais attention : il s’agit là d’une comparaison qui manque d’objectivité technique, puisque la conception des 2 préamplis et leur intégration diffèrent en tout point.

Le son de la DI est également dans la lignée du préampli MIC. Que ce soit pour une guitare, une basse ou un synthétiseur, la DI délivre un signal là aussi assez chaleureux qui révèle toutes les qualités propres à l’instrument.

Le switch LOW Z présente une autre fonction intéressante. En effet, certains micros dont l’impédance de sortie se situe «en dessous des standards» - comme les micros à ruban - nécessitent une adaptation d’impédance plus juste sur l’entrée du préampli, afin de pallier l’écart de niveau. On peut donc continuer à travailler sans problème avec nos micros préférés, le PRE 73 s’adapte à tous!

À l’utilisation, le potentiomètre de gain d’entrée cranté se révèle parfois un peu dur. Il y a 3 positions «OFF» sur le réglage de gain : une entre les gains minimums MIC et LINE, une entre les maxima et une autre entre les réglages de Gain MIC -50 et -55. Je ne suis pas un grand fan des interruptions de signal de ce type entre différents réglages de Gain, néanmoins on ne peut pas reprocher au constructeur de vouloir coller à l’esprit du préampli original...

Les switches sont également un peu récalcitrants et, sur le modèle testé, je doute de leur longévité. Il faut bien appuyer pour que la commutation se fasse correctement et surtout, reste dans la position voulue. Encore une fois, il s’agit peut-être du modèle que j’ai eu à tester, car la conception d’ensemble m’a vraiment laissé une très bonne impression.

Malgré ces petits bémols qui n’altèrent en rien l’impression générale laissée par le PRE73, je dois reconnaître avoir été surpris par ce préampli qui, aussi bien d’un point de vue technique que sonore, tient ses promesses faites sur le papier.

 

Conclusion


Même si le PRE73, dans sa conception et son développement, est largement inspiré du NEVE 1073, il ne faut cependant pas s’attendre à un clone abordable.

Au contraire, le PRE73 a beaucoup de caractère qui certes rappelle celui des préamplis vintage mais qui fait de lui un préampli de qualité à part entière. C’est un produit au rapport qualité/prix imbattable et il y a fort à parier que ses atouts sonores et techniques vont faire de lui un incontournable des studios, qu’ils soient amateurs ou professionnels.

 



Merci à John et l’équipe du Studio Contrepoint ainsi qu’à Olivier Bolling.

Points forts Points faibles
  • Le rapport qualité/prix hors pair
  • Le son
  • La connectique complète
  • Le switch LOW Z
  • La qualité et la durabilité des switches sur le modèle testé
  • L’alimentation 24V externe
À propos de nos tests
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail