LiveAujourd'hui à 12h30, on teste Ozone 10 et le bundle Plugin Alliance de la Komplete 14 !
Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Golden Age Project Pre-73
Photos
1/106

Test du Pre-73 de Golden Age Music

test
153 réactions
Le bonheur est dans le Pre-73
9/10
Award Qualité / Prix 2010
Partager cet article

Dans un marché où les fabricants proposent quantité de nouveaux produits chaque année, difficile de s’y retrouver quand il s’agit de faire un choix par rapport à son équipement audio. Surtout quand on a un budget limité... C’est dans cet état d’esprit que la marque Golden Age Project, jusqu’alors méconnue en France, propose le PRE 73, un préampli Micro/Ligne mono clairement inspiré du désormais classique NEVE 1073, pour un tarif défiant toute concurrence. On a voulu en savoir plus...

Golden Age Music Pre-73

Golden Age Music est avant tout une société de distri­bu­tion d’équi­pe­ments audio bien connue en Suède. Instal­lée depuis 1995, celle-ci a dans son cata­logue un certain nombre de marques dont la renom­mée n’est plus à faire, mais assure égale­ment la distri­bu­tion de marques moins célèbres, mais tout aussi fiables, comme Vintage Design et ADK.

Fort de son expé­rience avec les clients et leurs demandes, c’est tout natu­rel­le­ment que Bo Medin, fonda­teur et respon­sable de Golden Age Music, a décidé de déve­lop­per toute une gamme d’équi­pe­ments audio sous sa propre marque, Golden Age Project, avec un seul credo : propo­ser des produits de qualité pour un coût plus qu’abor­dable.

Et c’est dans cette lignée que se trouve le PRE 73, préam­pli mono au nom ambi­tieux et au prix hyper attrac­tif : 299€ TTC ! Le préam­pli se présente sous forme de 1/2 rack 19 pouces – 1 U dans un joli boîtier en métal rouge. La fabri­ca­tion est solide, la fini­tion soignée et on imagine aisé­ment le PRE 73 nous accom­pa­gner sans bron­cher dans chacun de nos dépla­ce­ments! De plus, sachez qu’un kit, dénommé Golden Age « Unite », permet­tant de le mettre en rack est dispo­nible au prix de 39€ TTC.

 

C’est suédois et ça se voit

 

Golden Age Music Pre-73
Le PRE 73 est fourni avec une alimen­ta­tion externe 24V. Alors, c’est vrai que d’un point de vue sonore, garder l’ali­men­ta­tion éloi­gnée du circuit audio évite bien des pertur­ba­tions indé­si­ra­bles… Mais pour être honnête, je m’at­ten­dais à une « vraie » prise Shuko. En même temps, vu le prix de l’ap­pa­reil, on se dit que certains compro­mis ont dû être faits à plusieurs niveaux… Je suis médi­sant? Plus pour très long­temps !

À l’ar­rière de la machine, on retrouve une connec­tique très complète pour un préam­pli de ce calibre : 2 entrées au format XLR/TRS Combo sont dispo­nibles (l’une pour l’en­trée MIC et l’autre pour l’en­trée LINE) et 2 sorties, l’une au format XLR et l’autre au format Jack 6,35. Bien vu.

Face avant, on retrouve tout d’abord une entrée supplé­men­taire pour une connexion DI. Oui, il y a égale­ment une DI inté­grée! Côté switches, outre l’in­ter­rup­teur Power et le switch juste­ment dédié DI, on retrouve l’ac­ti­va­tion du 48V et un curieux inter­rup­teur « LOW Z »… Nous revien­drons sur l’uti­lité – assez pratique – de ce switch.

Ensuite, on retrouve le clas­sique poten­tio­mètre de GAIN, poten­tio­mètre cranté corres­pon­dant à des valeurs allant de –80 à –20 pour le niveau MIC et –20 à +10 pour le niveau LINE. À sa droite, un poten­tio­mètre OUTPUT (non cranté) de niveau de sortie (comme son nom l’in­dique!) permet un réglage fin pour attaquer la suite de la chaîne audio au volume désiré. Toujours appré­ciable, ce petit réglage va donc nous permettre de faire « travailler » le préam­pli à un certain niveau de Gain – et par consé­quent, profi­ter de ses proprié­tés sonores – sans pour autant être tribu­taire du niveau de sortie. Encore un bon point.

Enfin, tout à droite de la machine, 4 petites LED jouent le rôle de Peak-mètre et permettent d’avoir une idée du niveau de sortie du préam­pli. Un dernier switch ϕ nous permet d’in­ver­ser la pola­rité du signal. En revanche, aucune présence de PAD ou d’at­té­nua­tion de niveau (pour les micros ayant un niveau de sortie plus élevé…) sur la machine. En même temps, y avait-il un PAD sur les 1073 ?

 

Mesures sur mesure

 

Golden Age Music Pre-73
Avant d’en­ta­mer les tests « sonores » à propre­ment parler, une ques­tion m’est appa­rue : comment un préam­pli aux ambi­tions affi­chées (oui, le chiffre « 73 », c’est sacré!) peut-il être proposé à un prix si bas? Un petit passage au banc de mesures s’im­po­se…
Pour commen­cer, parlons concep­tion. Quand on démonte le préam­pli, on constate une première chose : la fabri­ca­tion d’en­semble est très soignée, à tout point de vue. Évidem­ment, certains compo­sants -pas tous!- comme les trans­for­ma­teurs des étages d’en­trée et sortie sont bien d’ori­gine chinoise (tarif obli­ge…), néan­moins le câblage et le déve­lop­pe­ment de la carte ont été réali­sés avec soin et rigueur. À première vue donc, le fabri­cant a visé l’éco­no­mie sans sacri­fier la qualité.

Une fois bran­ché, le PRE 73 affiche une courbe de réponse en fréquences « droite » (+/- 0,1 dB max) de 63 Hz à 4kHz, pour un réglage de gain d’en­trée fixé à 45 dB (sur le préam­pli micro, évidem­ment). En dessous et au-dessus de cette plage fréquen­tielle, on observe une légère remon­tée de 0,5 dB. Au-dessus de 20 kHz, la courbe remonte de 1 dB jusqu’à 63 kHz.

En termes de niveau, le PRE 73 peut suppor­ter jusqu’à 28 dBu de gain, ce qui est plutôt bien. Au-dessus, la distor­sion dépasse le seuil des 1%.

En ce qui concerne la phase, on observe quelques degrés d’er­reurs de phase (+/- 4°, rien « d’af­fo­lant » pour ce genre de machine) sur la plage 20 Hz-20 kHz, avec une nette erreur de 40° au-dessus de 20 kHz.

L’en­trée DI a une impé­dance de 2 kΩ; l’in­ter­rup­teur LOW Z, quant à lui, permet de choi­sir théo­rique­ment entre une impé­dance de 1200 et 600 ohms. Pour ma part, j’ai plutôt relevé des valeurs de 600 et 180 ohms…

En consi­dé­rant le produit tel quel et en tenant compte de son prix, mais sans parler de ses poten­tielles sono­ri­tés, on a affaire là à un très bon rapport perfor­mances/prix sur le papier. Allons écou­ter un peu ce que ça donne main­te­nant…

 

Heureu­se­ment, Golden Age est là


Golden Age Music Pre-73

Si l’on en croit la docu­men­ta­tion tech­nique, le PRE 73 offre donc des sono­ri­tés chaudes et musi­cales, qui colorent le signal, tout comme les préam­plis d’époque…

N’ayant malheu­reu­se­ment pas de NEVE 1073 sous la main, j’ai tout de même succombé à la tenta­tion de mettre en paral­lèle le son du PRE 73 avec celui d’un des préam­plis de la NEVE VX du Studio Contre­point, où j’ai réalisé le test. Atten­tion : il ne s’agit pas là de compa­rer 2 appa­reils à la concep­tion élec­tro­nique diffé­rente, mais d’ap­pré­cier le posi­tion­ne­ment sonore du PRE 73 par rapport à un préam­pli d’une marque confir­mée.




Extrait 1 : Guitare élec­trique


Micro Neumann U87  -> PRE73 et NEVE VX – Input à 35

Egtr-PRE73–

Egtr-NEVEVX-

Extrait 2 : Voix

Micro Neumann U87 -> PRE73 et NEVE VX – Input à 50

Spoken­Voice-PRE73–

Spoken­Voice-NEVEVX-

Extrait 2 : Snare

Micro Neumann U87 -> PRE73 et NEVE VX – Input à 30

Snare-PRE73–

Snare-NEVEVX-

Tout d’abord, ce qui m’a le plus frappé, avant de faire un quel­conque compa­ra­tif, c’est la qualité du son du PRE 73. En effet, le signal a beau­coup de person­na­lité et retrans­crit bien l’as­pect dyna­mique et fréquen­tiel de la source enre­gis­trée. Le son est effec­ti­ve­ment un peu coloré, assez riche et a beau­coup d’am­pleur : pour un préam­pli de ce niveau de gamme, je suis plutôt séduit!

Golden Age Music Pre-73
En faisant inter­ve­nir le NEVE VX dans l’éva­lua­tion, on remarque que le PRE73 a un peu moins de « punch », de répon­dant dans le bas du spectre et de clarté dyna­mique. Le son est un peu plus chaud en sortie du NEVE VX et embel­lit un peu mieux la dyna­mique du signal d’ori­gine. Mais atten­tion : il s’agit là d’une compa­rai­son qui manque d’objec­ti­vité tech­nique, puisque la concep­tion des 2 préam­plis et leur inté­gra­tion diffèrent en tout point.

Le son de la DI est égale­ment dans la lignée du préam­pli MIC. Que ce soit pour une guitare, une basse ou un synthé­ti­seur, la DI délivre un signal là aussi assez chaleu­reux qui révèle toutes les quali­tés propres à l’ins­tru­ment.

Le switch LOW Z présente une autre fonc­tion inté­res­sante. En effet, certains micros dont l’im­pé­dance de sortie se situe « en dessous des stan­dards » – comme les micros à ruban – néces­sitent une adap­ta­tion d’im­pé­dance plus juste sur l’en­trée du préam­pli, afin de pallier l’écart de niveau. On peut donc conti­nuer à travailler sans problème avec nos micros préfé­rés, le PRE 73 s’adapte à tous!

À l’uti­li­sa­tion, le poten­tio­mètre de gain d’en­trée cranté se révèle parfois un peu dur. Il y a 3 posi­tions « OFF » sur le réglage de gain : une entre les gains mini­mums MIC et LINE, une entre les maxima et une autre entre les réglages de Gain MIC –50 et –55. Je ne suis pas un grand fan des inter­rup­tions de signal de ce type entre diffé­rents réglages de Gain, néan­moins on ne peut pas repro­cher au construc­teur de vouloir coller à l’es­prit du préam­pli origi­nal…

Les switches sont égale­ment un peu récal­ci­trants et, sur le modèle testé, je doute de leur longé­vité. Il faut bien appuyer pour que la commu­ta­tion se fasse correc­te­ment et surtout, reste dans la posi­tion voulue. Encore une fois, il s’agit peut-être du modèle que j’ai eu à tester, car la concep­tion d’en­semble m’a vrai­ment laissé une très bonne impres­sion.

Malgré ces petits bémols qui n’al­tèrent en rien l’im­pres­sion géné­rale lais­sée par le PRE73, je dois recon­naître avoir été surpris par ce préam­pli qui, aussi bien d’un point de vue tech­nique que sonore, tient ses promesses faites sur le papier.

 

Conclu­sion


Même si le PRE73, dans sa concep­tion et son déve­lop­pe­ment, est large­ment inspiré du NEVE 1073, il ne faut cepen­dant pas s’at­tendre à un clone abor­dable.

Au contraire, le PRE73 a beau­coup de carac­tère qui certes rappelle celui des préam­plis vintage mais qui fait de lui un préam­pli de qualité à part entière. C’est un produit au rapport qualité/prix imbat­table et il y a fort à parier que ses atouts sonores et tech­niques vont faire de lui un incon­tour­nable des studios, qu’ils soient amateurs ou profes­sion­nels.

 



Merci à John et l’équipe du Studio Contre­point ainsi qu’à Olivier Bolling.

9/10
Award Qualité / Prix 2010
Points forts
  • Le rapport qualité/prix hors pair
  • Le son
  • La connectique complète
  • Le switch LOW Z
Points faibles
  • La qualité et la durabilité des switches sur le modèle testé
  • L’alimentation 24V externe

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.