• Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Test du synthétiseur Roland Boutique TB-03

test Tébé de poche
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail

Présentée il y a quelques semaines, la deuxième génération Boutique fait renaître trois légendes Roland sous forme de mini-modules numériques. Au programme de ce test, la TB-03, modélisation de la célèbre TB-303...

La TB-303 date de 1982. Dans cette petite boîte en plastique, une voix de synthèse, un oscillateur à deux formes d’onde, un filtre résonant non oscillant, une enveloppe réduite à sa plus simple expression et un séquenceur ésotérique… bref, pas grand-chose ! Elle est tout de suite assimilée à une erreur de la nature, c’est un flop commercial. À l’époque, on offre une TB-303 pour l’achat d’un synthé de la marque. Mais ses sonorités acidulées, son accent particulier et le slide de son séquenceur vont lui offrir une deuxième vie dans la décennie suivante. Elle devient dès lors très recherchée, au point d’atteindre une cote exorbitante : 1500 € de base à 2 500 €, pour une TB-303 modifiée Devil Fish et Mid, voilà le tarif en 2016 pour se procurer l’une des 10 000 boîtes en plastique jetées au marché il y a 35 ans ! Cet engouement va de pair avec un style musical spécifique, l’Acid : une TB-303, une grosse distorsion au derrière et quand même un zeste de talent. Du coup, elle a donné naissance à un tas d’émulations, allant du soft gratuit au boîtier DIY complet. Mais Roland vient de reprendre totalement la main : après la singulière TB-3 de la série Aira, place à la TB-03. Elle fait partie de la nouvelle trilogie Boutique, avec la TR-09 (modélisation de TR-909) déjà testée et le VP-03 (modélisation de VP-330) bientôt en test dans nos colonnes.

Mini Module

Fin 2016, la série Boutique comprend 7 modèles, qui partagent tous la même conception : un module ultra compact de moins de 1 kg, pouvant être monté dans une station d’accueil clavier ou boitier (voir encadré). En dépit de leur petite taille, ils n’ont rien de gadgets : l’avant, la façade et l’arrière sont constitués d’une tôle pliée très solide ; seuls le dessous et les côtés sont en plastique. Les commandes sont de bonne facture et agréables à manier, malgré leur course ou taille réduite.

Roland TB-03 : TB 03 2

La TB-03 est livrée dans une station d’accueil sans clavier de couleur argentée, assortie à la machine (type DK-01). De tous les modules Boutique sortis jusqu’à présent, c’est celui qui se rapproche le plus de son modèle, à la fois en taille (308 x 130 x 52 mm pour la TB-03 dans sa station contre 300 x 146 x 55 mm pour la TB-303), en look, en commandes et en ergonomie. On retrouve donc une organisation avec les paramètres de synthèse en rangée supérieure (6 potentiomètres), les sélecteurs de pistes/motifs en partie centrale et les modes de jeu/enregistrement en partie inférieure, de part et d’autre des 12 touches représentant un clavier d’une octave. Les seules différences concernent le sélecteur d’ondes passé devant, le potentiomètre de tempo remplacé par une touche, le LCD et 4 diodes et 7 segments, l’encodeur de données et les 3 potentiomètres d’effets situés en haut à droite. De même, l’entrée Trigger (pour connecter une machine avec sortie Trigger, une TR-09 par exemple), ainsi que les sorties CV (-1 à +7 V en V/octave) et Gate (+12V), toutes au format mini-jack, sont cette fois situées en façade. Il n’y a pas de ruban de modulation comme sur certains autres modules Boutique, normal…

Pour ce qui est de l’ergonomie, elle est tout aussi particulière et peu engageante que celle de la TB-303, avec des sélecteurs multifonctions pour les modes de jeu et les motifs, des touches à double/triple fonctions, des limitations dans la relation motifs/pistes, une sélection des mesures de piste peu pratique et une programmation du séquenceur très spécifique (heureusement améliorée, nous y reviendrons). Tout ceci ne dépaysera pas les utilisateurs de TB-303, mais pour les autres…

Un petit tour rapide sur le panneau arrière permet de découvrir le reste de la connectique : interrupteur secteur, port USB type micro B (alimentation, MIDI et audio), mini-potentiomètre de volume, sortie casque stéréo, sortie ligne stéréo, entrée ligne stéréo et entrée/sortie MIDI au format DIN. La connectique audio positionnée à l’arrière est au format mini-jack. Au global, on a donc toutes les possibilités de connexion d’une TB-303, plus le MIDI et l’USB !

En dessous du module, on trouve un petit HP (dont nous reparlerons) et une trappe pour insérer les 4 piles AA-LR6 fournies (à défaut d’un cordon micro USB/alimentation secteur non fourni). Avec son petit HP, son mini-clavier et ses piles, le module est totalement autonome, du moins pendant les 6 heures annoncées par le constructeur.

ACB toujours

Roland TB-03 : TB 03 5

Nous avons testé l’OS 1.04. La TB-03 utilise une technologie de modélisation analogique ACB pour simuler le comportement de chaque composant de la TB-303, que ce soit pour la synthèse, les accents, les slides ou le comportement du séquenceur. On retrouve un son bien gras et bien pesant filtre ouvert, que l’on peut couper sans modération. La résonance apporte ce côté acidulé reconnaissable entre tous, qui n’écrase pas complètement les graves quand on la pousse. Aux extrêmes, elle se met à pincer sans toutefois partir en auto-oscillation, comme sur l’originelle. L’enveloppe agit avec une forme de nonchalance caoutchouteuse sans être trop molle, comme sur la TB-303 ; ce n’est pas un instrument qui peut claquer, mais sa présence caractéristique presque accaparante est bien là.

L’accent modifie l’attaque, le déclin et le volume, ce qui apporte du groove aux séquences. On peut jouer la TB-03 avec un clavier dynamique externe et alterner entre le son normal et le son accentué selon un certain seuil de vélocité. Le slide recrée les effets d’autobend de la TB-303, avec ce côté vocal caractéristique bien émulé ici. Une overdrive à trois positions permet de salir le son plus ou moins violemment, entre la saturation presque sage et le fuzz vraiment crado. Son action est compensée en volume pour maintenir un niveau équilibré. Un second effet de délai/réverbe ajoute des répétitions en rythme ou de l’espace à la sauce vintage. Le petit HP intégré est quant à lui complètement à la ramasse pour restituer les infrabasses produites par la TB-03.

1 Saw
00:0001:33
  • 1 Saw 01:33
  • 2 Square 01:34
  • 3 Saw 01:08
  • 4 Saw 00:56
  • 5 Square 00:53
  • 6 Saw 3D 00:23
  • 7 Square 3D 00:31
Blind 1 Saw
00:0000:58
  • Blind 1 Saw 00:58
  • Blind 2 Saw 00:56
  • Blind 3 Square 00:45
  • Blind 4 Square 00:48

Synthèse simplifiée

Roland TB-03 : TB 03 12

La partie synthèse de la TB-03 reproduit fidèlement les caractéristiques et le comportement d’une TB-303. Elle est donc très basique, avec une seule voix de synthèse : un unique oscillateur est capable de produire deux formes d’ondes exclusives : dent de scie ou carré fixe. On peut jouer sur l’accordage avec un potentiomètre à détente centrale (en continu sur plus ou moins une octave) ou le mini-clavier du séquenceur (sur plus ou moins deux octaves). On entre dans un filtre passe-bas résonant (sur la TB-303, c’est un filtre 4 pôles en échelle de transistors, dont la pente peu linéaire s’apparente dans certaines fréquences à celle d’un filtre 3 pôles, d’où la confusion souvent faite), dont on peut régler la fréquence de coupure, la résonance, et l’action d’une enveloppe limitée à un segment de Decay. Enfin, un réglage d’accent permet de moduler la fréquence de coupure, l’impact et le volume des pas accentués dans le séquenceur. C’est donc un synthé très limité et très spécialisé auquel on a affaire.

Roland TB-03 : TB 03 9

Une TB-303 ne se suffit souvent pas à elle-même pour sortir du mix et la plupart des productions utilise des effets de type distorsion ou délai pour ajouter du piment. Roland a eu l’excellente idée de doter sa petite TB-03 de deux effets simples mais très utiles. D’abord une distorsion, pouvant fonctionner selon trois types : modélisation la pédale d’overdrive Boss OD-2, distorsion classique et mélange overdrive/distorsion. Ensuite, une unité de délai/réverbe, avec là aussi trois types : écho à bande, délai numérique et réverbe de type petite plaque. Les temps de délai peuvent être synchronisés au tempo. L’édition des effets se fait par combinaison de touches pour le choix de l'algorithme et via les potentiomètres situés en façade pour les paramètres (quantité de distorsion, temps et feedback pour les délais, temps et dosage pour la réverb). Curiosité, l’écho à bande est stéréo, avec une répétition gauche/droite asymétrique en temps et en volume (plus prononcée à droite) ; de même, le son réverbéré semble plus marqué sur le canal droit. Ces effets, bien choisis, apportent un supplément d’âme à la petite boîte… Gros hic, Il n’y a pas de mémoires pour sauvegarder les paramètres de synthèse et d’effets, ce qui est une grande déception. Nous verrons plus tard que la TB-03 répond (et transmet) aux CC MIDI, ce qui permet de contourner en partie le problème avec un équipement externe.

Partenaire particulier

Roland TB-03 : TB 03 8

Une TB-303 ne serait pas une TB-303 sans son séquenceur si particulier, dont l’utilisation et la programmation entraînent des erreurs se transformant parfois en heureuses trouvailles. On dispose de 96 motifs programmables de 16 pas maximum. Le choix des motifs se fait avec trois commandes : la banque (I à IV), la section (A, B ou C en appuyant simultanément sur les boutons A et B) et le motif (touches 1 à 8 du mini-clavier). En maintenant la touche [Pitch Mode], on peut transposer le motif en cours avec le mini-clavier. Une fonction Shuffle accessible par la touche Tempo et l’encodeur permettent de syncoper les notes dans le temps… On peut même changer temporairement la longueur d’un motif ou enchaîner de 2 à 8 motifs à la main, entre deux touches de sélection ; les motifs enchaînés tournent alors en boucle.

Pour la programmation, on peut partir d’un motif existant ou de zéro (après effacement). Au préalable, on copie le motif en cours si besoin. On choisit ensuite la grille (doubles-croches ou triolet de croches) puis la longueur du motif. La programmation des pas se fait alors selon deux modes : le fameux mode originel de la TB-303 ou un mode pas-à-pas classique. Le mode originel n’est pas des plus intuitifs : le pitch et le temps sont entrés séparément en pas-à-pas. On commence par entrer le pitch des notes à l’aide du mini-clavier et des touches d’octave (+/- 2 octaves) ; on peut alors vérifier les notes entrées et recommencer toute la séquence si cela ne nous convient pas. Ensuite, on entre les temps, qui sont indépendants des notes : un pas peut alors prendre la forme d’une note (double-croche ou triolet de croche), d’une note liée ou d’un silence. On ajoute ensuite les accents et les slides en pas-à-pas. Les aficionados apprécieront là encore…

Roland TB-03 : TB 03 7

Mais la TB-03 ajoute fort heureusement un mode de programmation pas-à-pas classique. On peut facilement naviguer dans les pas pour les entrer, les modifier, leur ajouter des accents ou des slides. Il existe également deux générateurs de motifs aléatoires, agissant soit sur l’ensemble du motif en cours, soit sur les valeurs d’octave, de slide et d’accent (dans ce dernier cas, la tonalité est donc conservée). Les motifs peuvent ensuite être assemblés en 7 séquences (« Tracks »), avec quelques limitations sur les assignations : banque I pour les séquences 1 et 2, banque II pour les séquences 3 et 4, banque III pour les séquences 5 et 6, banque IV pour la séquence 7. Roland aurait pu en profiter pour supprimer cette limite ! Pour créer une séquence, on ajoute des pas (jusqu’à 256), chacun étant constitué d’un motif avec son éventuelle transposition ; on peut insérer/supprimer des pas en se baladant dans les séquences programmées ; la dernière mesure (Da Capo) renvoie au début de la séquence. On peut aussi forcer le retour à zéro (« Bar Reset ») ou à une mesure « Segno » définie au préalable (via la touche D.S. « Dal Segno »). En lecture, on peut ajouter du Shuffle ou enchaîner les séquences. Les notes séquencées sont transmises via MIDI/USB, merci…

MIDI et audio

Roland TB-03 : TB 03 13

Les modules Boutique ont bien évolué sur le plan du MIDI. Les premiers modèles n’émettaient au départ que des Sysex, ce qui était bien pour cascader plusieurs fois le même modèle, mais moins pratique pour qui voulait les automatiser. Tout cela a été amélioré par la suite, avec la gestion des CC. La TB-03 émet et reçoit une dizaine de CC MIDI (via les prises DIN ou USB), correspondant aux réglages de synthèse et d’effets (activation de l’accent, modulation d’enveloppe, niveau d’accent, overdrive, temps de délai, feedback de délai, résonance du filtre, fréquence de coupure, déclin, slide, accordage). Il manque la sélection de la forme d’onde de l’oscillateur, ce qui est à la fois décevant et étonnant.

La prise USB permet aussi d’effectuer des Backup/Restore de la mémoire du séquenceur. Côté audio, la TB-03 agit comme interface 24 bit/96 kHz. Les sons du module et de l’entrée audio sont ainsi convertis en numérique et peuvent être envoyés à une STAN via USB. Réciproquement, les sons sortant de la STAN via USB sont ensuite convertis et envoyés à la sortie audio analogique du module. Ceci nécessite au préalable d’installer le driver PC/Mac fourni par Roland.

Conclusion

Au final, la TB-03 possède une qualité sonore indéniable, avec un grand soin dans la reproduction du grain, du comportement du filtre, des accents et du slide de son modèle. De plus, elle reprend toutes les commandes et les fonctionnalités d’une TB-303. Elle y ajoute des effets utiles et des interfaces numériques pour le MIDI, l’audio et les données de séquences. Sans oublier un petit HP hélas incapable de reproduire les basses de la machine. Ses dimensions sont proches de l’originelle et sa qualité de construction est bien supérieure. Elle la copie tellement bien qu’elle en garde aussi les défauts : une seule voix, des possibilités de synthèse très basiques, l’absence de mémoires de programmes et une ergonomie assez moyenne. Mais pour ceux qui veulent retrouver l’expérience intégrale de la TB-303 sans se ruiner inutilement, la TB-03 est aujourd’hui un choix de tout premier ordre.

Téléchargez les extraits sonores (format FLAC)

  • Roland TB-03 : TB 03 1
  • Roland TB-03 : TB 03 2
  • Roland TB-03 : TB 03 3
  • Roland TB-03 : TB 03 4
  • Roland TB-03 : TB 03 5
  • Roland TB-03 : TB 03 6
  • Roland TB-03 : TB 03 7
  • Roland TB-03 : TB 03 8
  • Roland TB-03 : TB 03 9
  • Roland TB-03 : TB 03 10
  • Roland TB-03 : TB 03 11
  • Roland TB-03 : TB 03 12
  • Roland TB-03 : TB 03 13
  • Roland TB-03 : TB 03 14

 

Notre avis :
Points forts Points faibles
  • La qualité de la modélisation sonore
  • La fluidité des commandes continues
  • Les paramètres éditables identiques à l’original
  • Autonome, compact et mobile
  • La qualité de construction
  • Les effets ajoutés
  • Le workflow sans interruption
  • Mode de programmation plus intuitif du séquenceur
  • Transmission des notes jouées/séquencées via USB/MIDI
  • CC MIDI en émission/réception sur presque tous les paramètres
  • USB MIDI et audio
  • La station d’accueil fournie
  • Très typée et peu polyvalente
  • Seulement monodique
  • Possibilités de synthèse limitées
  • Pas de mémoires pour les programmes
  • Pas de CC MIDI pour l’onde de l’oscillateur
  • Ergonomie spéciale héritée de la TB-303
  • Un seul petit HP trop vite saturé
  • Pas de cordon USB/alimentation secteur fourni
À propos de nos tests