Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Tébé de poche
7/10
Partager cet article

Présentée il y a quelques semaines, la deuxième génération Boutique fait renaître trois légendes Roland sous forme de mini-modules numériques. Au programme de ce test, la TB-03, modélisation de la célèbre TB-303...

La TB-303 date de 1982. Dans cette petite boîte en plas­tique, une voix de synthèse, un oscil­la­teur à deux formes d’onde, un filtre réso­nant non oscil­lant, une enve­loppe réduite à sa plus simple expres­sion et un séquen­ceur ésoté­rique… bref, pas grand-chose ! Elle est tout de suite assi­mi­lée à une erreur de la nature, c’est un flop commer­cial. À l’époque, on offre une TB-303 pour l’achat d’un synthé de la marque. Mais ses sono­ri­tés acidu­lées, son accent parti­cu­lier et le slide de son séquen­ceur vont lui offrir une deuxième vie dans la décen­nie suivante. Elle devient dès lors très recher­chée, au point d’at­teindre une cote exor­bi­tante : 1500 € de base à 2 500 €, pour une TB-303 modi­fiée Devil Fish et Mid, voilà le tarif en 2016 pour se procu­rer l’une des 10 000 boîtes en plas­tique jetées au marché il y a 35 ans ! Cet engoue­ment va de pair avec un style musi­cal spéci­fique, l’Acid : une TB-303, une grosse distor­sion au derrière et quand même un zeste de talent. Du coup, elle a donné nais­sance à un tas d’ému­la­tions, allant du soft gratuit au boîtier DIY complet. Mais Roland vient de reprendre tota­le­ment la main : après la singu­lière TB-3 de la série Aira, place à la TB-03. Elle fait partie de la nouvelle trilo­gie Boutique, avec la TR-09 (modé­li­sa­tion de TR-909) déjà testée et le VP-03 (modé­li­sa­tion de VP-330) bien­tôt en test dans nos colonnes.

Mini Module

Fin 2016, la série Boutique comprend 7 modèles, qui partagent tous la même concep­tion : un module ultra compact de moins de 1 kg, pouvant être monté dans une station d’ac­cueil clavier ou boitier (voir enca­dré). En dépit de leur petite taille, ils n’ont rien de gadgets : l’avant, la façade et l’ar­rière sont consti­tués d’une tôle pliée très solide ; seuls le dessous et les côtés sont en plas­tique. Les commandes sont de bonne facture et agréables à manier, malgré leur course ou taille réduite.

Roland TB-03 : TB 03 2

La TB-03 est livrée dans une station d’ac­cueil sans clavier de couleur argen­tée, assor­tie à la machine (type DK-01). De tous les modules Boutique sortis jusqu’à présent, c’est celui qui se rapproche le plus de son modèle, à la fois en taille (308 × 130 × 52 mm pour la TB-03 dans sa station contre 300 × 146 × 55 mm pour la TB-303), en look, en commandes et en ergo­no­mie. On retrouve donc une orga­ni­sa­tion avec les para­mètres de synthèse en rangée supé­rieure (6 poten­tio­mètres), les sélec­teurs de pistes/motifs en partie centrale et les modes de jeu/enre­gis­tre­ment en partie infé­rieure, de part et d’autre des 12 touches repré­sen­tant un clavier d’une octave. Les seules diffé­rences concernent le sélec­teur d’ondes passé devant, le poten­tio­mètre de tempo remplacé par une touche, le LCD et 4 diodes et 7 segments, l’en­co­deur de données et les 3 poten­tio­mètres d’ef­fets situés en haut à droite. De même, l’en­trée Trig­ger (pour connec­ter une machine avec sortie Trig­ger, une TR-09 par exemple), ainsi que les sorties CV (-1 à +7 V en V/octave) et Gate (+12V), toutes au format mini-jack, sont cette fois situées en façade. Il n’y a pas de ruban de modu­la­tion comme sur certains autres modules Boutique, normal…

Pour ce qui est de l’er­go­no­mie, elle est tout aussi parti­cu­lière et peu enga­geante que celle de la TB-303, avec des sélec­teurs multi­fonc­tions pour les modes de jeu et les motifs, des touches à double/triple fonc­tions, des limi­ta­tions dans la rela­tion motifs/pistes, une sélec­tion des mesures de piste peu pratique et une program­ma­tion du séquen­ceur très spéci­fique (heureu­se­ment amélio­rée, nous y revien­drons). Tout ceci ne dépay­sera pas les utili­sa­teurs de TB-303, mais pour les autres…

Un petit tour rapide sur le panneau arrière permet de décou­vrir le reste de la connec­tique : inter­rup­teur secteur, port USB type micro B (alimen­ta­tion, MIDI et audio), mini-poten­tio­mètre de volume, sortie casque stéréo, sortie ligne stéréo, entrée ligne stéréo et entrée/sortie MIDI au format DIN. La connec­tique audio posi­tion­née à l’ar­rière est au format mini-jack. Au global, on a donc toutes les possi­bi­li­tés de connexion d’une TB-303, plus le MIDI et l’USB !

En dessous du module, on trouve un petit HP (dont nous repar­le­rons) et une trappe pour insé­rer les 4 piles AA-LR6 four­nies (à défaut d’un cordon micro USB/alimen­ta­tion secteur non fourni). Avec son petit HP, son mini-clavier et ses piles, le module est tota­le­ment auto­nome, du moins pendant les 6 heures annon­cées par le construc­teur.

ACB toujours

Roland TB-03 : TB 03 5

Nous avons testé l’OS 1.04. La TB-03 utilise une tech­no­lo­gie de modé­li­sa­tion analo­gique ACB pour simu­ler le compor­te­ment de chaque compo­sant de la TB-303, que ce soit pour la synthèse, les accents, les slides ou le compor­te­ment du séquen­ceur. On retrouve un son bien gras et bien pesant filtre ouvert, que l’on peut couper sans modé­ra­tion. La réso­nance apporte ce côté acidulé recon­nais­sable entre tous, qui n’écrase pas complè­te­ment les graves quand on la pousse. Aux extrêmes, elle se met à pincer sans toute­fois partir en auto-oscil­la­tion, comme sur l’ori­gi­nelle. L’en­ve­loppe agit avec une forme de noncha­lance caou­tchou­teuse sans être trop molle, comme sur la TB-303 ; ce n’est pas un instru­ment qui peut claquer, mais sa présence carac­té­ris­tique presque acca­pa­rante est bien là.

L’ac­cent modi­fie l’at­taque, le déclin et le volume, ce qui apporte du groove aux séquences. On peut jouer la TB-03 avec un clavier dyna­mique externe et alter­ner entre le son normal et le son accen­tué selon un certain seuil de vélo­cité. Le slide recrée les effets d’au­to­bend de la TB-303, avec ce côté vocal carac­té­ris­tique bien émulé ici. Une over­drive à trois posi­tions permet de salir le son plus ou moins violem­ment, entre la satu­ra­tion presque sage et le fuzz vrai­ment crado. Son action est compen­sée en volume pour main­te­nir un niveau équi­li­bré. Un second effet de délai/réverbe ajoute des répé­ti­tions en rythme ou de l’es­pace à la sauce vintage. Le petit HP inté­gré est quant à lui complè­te­ment à la ramasse pour resti­tuer les infra­basses produites par la TB-03.

1 Saw
00:0001:33
  • 1 Saw 01:33
  • 2 Square 01:34
  • 3 Saw 01:08
  • 4 Saw 00:56
  • 5 Square 00:53
  • 6 Saw 3D 00:23
  • 7 Square 3D 00:31
Blind 1 Saw
00:0000:58
  • Blind 1 Saw 00:58
  • Blind 2 Saw 00:56
  • Blind 3 Square 00:45
  • Blind 4 Square 00:48

Synthèse simpli­fiée

Roland TB-03 : TB 03 12

La partie synthèse de la TB-03 repro­duit fidè­le­ment les carac­té­ris­tiques et le compor­te­ment d’une TB-303. Elle est donc très basique, avec une seule voix de synthèse : un unique oscil­la­teur est capable de produire deux formes d’ondes exclu­sives : dent de scie ou carré fixe. On peut jouer sur l’ac­cor­dage avec un poten­tio­mètre à détente centrale (en continu sur plus ou moins une octave) ou le mini-clavier du séquen­ceur (sur plus ou moins deux octaves). On entre dans un filtre passe-bas réso­nant (sur la TB-303, c’est un filtre 4 pôles en échelle de tran­sis­tors, dont la pente peu linéaire s’ap­pa­rente dans certaines fréquences à celle d’un filtre 3 pôles, d’où la confu­sion souvent faite), dont on peut régler la fréquence de coupure, la réso­nance, et l’ac­tion d’une enve­loppe limi­tée à un segment de Decay. Enfin, un réglage d’ac­cent permet de modu­ler la fréquence de coupure, l’im­pact et le volume des pas accen­tués dans le séquen­ceur. C’est donc un synthé très limité et très spécia­lisé auquel on a affaire.

Roland TB-03 : TB 03 9

Une TB-303 ne se suffit souvent pas à elle-même pour sortir du mix et la plupart des produc­tions utilise des effets de type distor­sion ou délai pour ajou­ter du piment. Roland a eu l’ex­cel­lente idée de doter sa petite TB-03 de deux effets simples mais très utiles. D’abord une distor­sion, pouvant fonc­tion­ner selon trois types : modé­li­sa­tion la pédale d’over­drive Boss OD-2, distor­sion clas­sique et mélange over­drive/distor­sion. Ensuite, une unité de délai/réverbe, avec là aussi trois types : écho à bande, délai numé­rique et réverbe de type petite plaque. Les temps de délai peuvent être synchro­ni­sés au tempo. L’édi­tion des effets se fait par combi­nai­son de touches pour le choix de l’al­go­rithme et via les poten­tio­mètres situés en façade pour les para­mètres (quan­tité de distor­sion, temps et feed­back pour les délais, temps et dosage pour la réverb). Curio­sité, l’écho à bande est stéréo, avec une répé­ti­tion gauche/droite asymé­trique en temps et en volume (plus pronon­cée à droite) ; de même, le son réver­béré semble plus marqué sur le canal droit. Ces effets, bien choi­sis, apportent un supplé­ment d’âme à la petite boîte… Gros hic, Il n’y a pas de mémoires pour sauve­gar­der les para­mètres de synthèse et d’ef­fets, ce qui est une grande décep­tion. Nous verrons plus tard que la TB-03 répond (et trans­met) aux CC MIDI, ce qui permet de contour­ner en partie le problème avec un équi­pe­ment externe.

Parte­naire parti­cu­lier

Roland TB-03 : TB 03 8

Une TB-303 ne serait pas une TB-303 sans son séquen­ceur si parti­cu­lier, dont l’uti­li­sa­tion et la program­ma­tion entraînent des erreurs se trans­for­mant parfois en heureuses trou­vailles. On dispose de 96 motifs program­mables de 16 pas maxi­mum. Le choix des motifs se fait avec trois commandes : la banque (I à IV), la section (A, B ou C en appuyant simul­ta­né­ment sur les boutons A et B) et le motif (touches 1 à 8 du mini-clavier). En main­te­nant la touche [Pitch Mode], on peut trans­po­ser le motif en cours avec le mini-clavier. Une fonc­tion Shuffle acces­sible par la touche Tempo et l’en­co­deur permettent de synco­per les notes dans le temps… On peut même chan­ger tempo­rai­re­ment la longueur d’un motif ou enchaî­ner de 2 à 8 motifs à la main, entre deux touches de sélec­tion ; les motifs enchaî­nés tournent alors en boucle.

Pour la program­ma­tion, on peut partir d’un motif exis­tant ou de zéro (après effa­ce­ment). Au préa­lable, on copie le motif en cours si besoin. On choi­sit ensuite la grille (doubles-croches ou trio­let de croches) puis la longueur du motif. La program­ma­tion des pas se fait alors selon deux modes : le fameux mode origi­nel de la TB-303 ou un mode pas-à-pas clas­sique. Le mode origi­nel n’est pas des plus intui­tifs : le pitch et le temps sont entrés sépa­ré­ment en pas-à-pas. On commence par entrer le pitch des notes à l’aide du mini-clavier et des touches d’oc­tave (+/- 2 octaves) ; on peut alors véri­fier les notes entrées et recom­men­cer toute la séquence si cela ne nous convient pas. Ensuite, on entre les temps, qui sont indé­pen­dants des notes : un pas peut alors prendre la forme d’une note (double-croche ou trio­let de croche), d’une note liée ou d’un silence. On ajoute ensuite les accents et les slides en pas-à-pas. Les aficio­na­dos appré­cie­ront là enco­re…

Roland TB-03 : TB 03 7

Mais la TB-03 ajoute fort heureu­se­ment un mode de program­ma­tion pas-à-pas clas­sique. On peut faci­le­ment navi­guer dans les pas pour les entrer, les modi­fier, leur ajou­ter des accents ou des slides. Il existe égale­ment deux géné­ra­teurs de motifs aléa­toires, agis­sant soit sur l’en­semble du motif en cours, soit sur les valeurs d’oc­tave, de slide et d’ac­cent (dans ce dernier cas, la tona­lité est donc conser­vée). Les motifs peuvent ensuite être assem­blés en 7 séquences (« Tracks »), avec quelques limi­ta­tions sur les assi­gna­tions : banque I pour les séquences 1 et 2, banque II pour les séquences 3 et 4, banque III pour les séquences 5 et 6, banque IV pour la séquence 7. Roland aurait pu en profi­ter pour suppri­mer cette limite ! Pour créer une séquence, on ajoute des pas (jusqu’à 256), chacun étant consti­tué d’un motif avec son éven­tuelle trans­po­si­tion ; on peut insé­rer/suppri­mer des pas en se bala­dant dans les séquences program­mées ; la dernière mesure (Da Capo) renvoie au début de la séquence. On peut aussi forcer le retour à zéro (« Bar Reset ») ou à une mesure « Segno » défi­nie au préa­lable (via la touche D.S. « Dal Segno »). En lecture, on peut ajou­ter du Shuffle ou enchaî­ner les séquences. Les notes séquen­cées sont trans­mises via MIDI/USB, merci…

MIDI et audio

Roland TB-03 : TB 03 13

Les modules Boutique ont bien évolué sur le plan du MIDI. Les premiers modèles n’émet­taient au départ que des Sysex, ce qui était bien pour casca­der plusieurs fois le même modèle, mais moins pratique pour qui voulait les auto­ma­ti­ser. Tout cela a été amélioré par la suite, avec la gestion des CC. La TB-03 émet et reçoit une dizaine de CC MIDI (via les prises DIN ou USB), corres­pon­dant aux réglages de synthèse et d’ef­fets (acti­va­tion de l’ac­cent, modu­la­tion d’en­ve­loppe, niveau d’ac­cent, over­drive, temps de délai, feed­back de délai, réso­nance du filtre, fréquence de coupure, déclin, slide, accor­dage). Il manque la sélec­tion de la forme d’onde de l’os­cil­la­teur, ce qui est à la fois déce­vant et éton­nant.

La prise USB permet aussi d’ef­fec­tuer des Backup/Restore de la mémoire du séquen­ceur. Côté audio, la TB-03 agit comme inter­face 24 bit/96 kHz. Les sons du module et de l’en­trée audio sont ainsi conver­tis en numé­rique et peuvent être envoyés à une STAN via USB. Réci­proque­ment, les sons sortant de la STAN via USB sont ensuite conver­tis et envoyés à la sortie audio analo­gique du module. Ceci néces­site au préa­lable d’ins­tal­ler le driver PC/Mac fourni par Roland.

Conclu­sion

Au final, la TB-03 possède une qualité sonore indé­niable, avec un grand soin dans la repro­duc­tion du grain, du compor­te­ment du filtre, des accents et du slide de son modèle. De plus, elle reprend toutes les commandes et les fonc­tion­na­li­tés d’une TB-303. Elle y ajoute des effets utiles et des inter­faces numé­riques pour le MIDI, l’au­dio et les données de séquences. Sans oublier un petit HP hélas inca­pable de repro­duire les basses de la machine. Ses dimen­sions sont proches de l’ori­gi­nelle et sa qualité de construc­tion est bien supé­rieure. Elle la copie telle­ment bien qu’elle en garde aussi les défauts : une seule voix, des possi­bi­li­tés de synthèse très basiques, l’ab­sence de mémoires de programmes et une ergo­no­mie assez moyenne. Mais pour ceux qui veulent retrou­ver l’ex­pé­rience inté­grale de la TB-303 sans se ruiner inuti­le­ment, la TB-03 est aujour­d’hui un choix de tout premier ordre.

Télé­char­gez les extraits sonores (format FLAC)

  • Roland TB-03 : TB 03 1
  • Roland TB-03 : TB 03 2
  • Roland TB-03 : TB 03 3
  • Roland TB-03 : TB 03 4
  • Roland TB-03 : TB 03 5
  • Roland TB-03 : TB 03 6
  • Roland TB-03 : TB 03 7
  • Roland TB-03 : TB 03 8
  • Roland TB-03 : TB 03 9
  • Roland TB-03 : TB 03 10
  • Roland TB-03 : TB 03 11
  • Roland TB-03 : TB 03 12
  • Roland TB-03 : TB 03 13
  • Roland TB-03 : TB 03 14

 

7/10
Points forts
  • La qualité de la modélisation sonore
  • La fluidité des commandes continues
  • Les paramètres éditables identiques à l’original
  • Autonome, compact et mobile
  • La qualité de construction
  • Les effets ajoutés
  • Le workflow sans interruption
  • Mode de programmation plus intuitif du séquenceur
  • Transmission des notes jouées/séquencées via USB/MIDI
  • CC MIDI en émission/réception sur presque tous les paramètres
  • USB MIDI et audio
  • La station d’accueil fournie
Points faibles
  • Très typée et peu polyvalente
  • Seulement monodique
  • Possibilités de synthèse limitées
  • Pas de mémoires pour les programmes
  • Pas de CC MIDI pour l’onde de l’oscillateur
  • Ergonomie spéciale héritée de la TB-303
  • Un seul petit HP trop vite saturé
  • Pas de cordon USB/alimentation secteur fourni
Auteur de l'article synthwalker Passionné de synthés, concepteur produits et rédacteur presse

J'aime tous les synthés, avec une prédilection pour les polyphoniques vintage à mémoires, que j'empile avec délectation depuis quelques dizaines d'années. Vieux gourou chauve mais pas barbu, j'écris depuis un quart de siècle des articles techniques sur les synthés et j'ai contribué au développement de certains d'entre eux. Plusieurs centaines ont été publiés, dont une grande partie sur Audiofanzine. J'ai aussi contribué aux magazines PlayRecord, Musiciens, Recording Musicien, Musicsound et KR.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article synthwalker Passionné de synthés, concepteur produits et rédacteur presse

J'aime tous les synthés, avec une prédilection pour les polyphoniques vintage à mémoires, que j'empile avec délectation depuis quelques dizaines d'années. Vieux gourou chauve mais pas barbu, j'écris depuis un quart de siècle des articles techniques sur les synthés et j'ai contribué au développement de certains d'entre eux. Plusieurs centaines ont été publiés, dont une grande partie sur Audiofanzine. J'ai aussi contribué aux magazines PlayRecord, Musiciens, Recording Musicien, Musicsound et KR.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.