Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Arturia OB-Xa V
Photos
1/21

Test de l'Arturia OB-Xa V

Synthé virtuel soustractif de la marque Arturia

Écrire un avis ou Demander un avis
test
416 réactions
La potion magique de l'OB-X
9/10
Partager cet article

Arturia revient avec une nouvelle émulation de synthé de légende qui manquait clairement à sa V Collection. Et c’est vers Oberheim que se sont tournés les Français pour nous offrir un petit Jump dans le temps…

Test de l'Arturia OB-Xa V : La potion magique de l'OB-X

Ne perdons pas de temps pour faire immé­dia­te­ment parler la bête. C’est de cela qu’il s’agit :

JUMP(2)
00:0000:29

Soit l’OB-Xa pour ceux qui ne l’au­raient pas reconnu, un dino­saure mythique qui mérite bien une petite présen­ta­tion en bonne et due forme.

Obédience Oberh­heim

Figu­rant parmi les synthés les plus mythiques d’Obe­rheim et même du monde de la synthèse tout court, l’OB-Xa est un synthé­ti­seur analo­gique qui fit suite à l’OB-X faisant lui-même suite à l’OB-1 (qui a donné son nom à Obiwan dans Star Wars) et ne fut construit que deux ans à partir de 1980 pour se placer en face du popu­laire Prophet 5. Doté de circuits inté­grés de fabri­ca­tion Curtis a priori plus fiables que les compo­sants discrets qui équi­paient l’OB-X, l’OB-Xa a connu un franc succès auprès des artistes en dépit de ses limi­ta­tions (une forme d’onde à la fois pour chaque oscillo notam­ment) et de sa fragi­lité. Très prisé notam­ment pour ses sons de Brass bien fat, on le retrouve de fait sur quan­tité de stan­dards émanant de Queen (I want to break free), Prince (1999), New Order, Euryth­mics, Madonna (Holi­day), Depeche Mode ou encore Bon Jovi, sans oublier évidem­ment Bala­voine et Jean-Michel Jarre en France, et sans parler de son cri de guerre le plus célèbre : le Jump de Van Halen en intro de ce test.

Bref, c’est encore à une pièce d’an­tho­lo­gie que s’est attaqué Artu­ria en propo­sant, comme à son habi­tude, quelques amélio­ra­tions permet­tant d’étendre le terrain de jeu de l’ins­tru­ment sans pour autant renier sa person­na­lité, comme nous allons le voir…

Fac simile plus plus

obxaVLes connais­seurs de l’OB-Xa ne seront pas dépay­sés vu que l’OB-Xa V d’Ar­tu­ria reprend à peu de choses près le look comme l’or­ga­ni­sa­tion des commandes de l’ori­gi­nal. On retrouve donc ce look so 80’s noir rayé bleu avec le para­mé­trage des modu­la­tions et des oscil­los dans la partie gauche et le filtre et les enve­loppes dans la partie droite.

oscillatorsÀ bien y regar­der toute­fois, les libel­lés comme les contrôles ne sont pas tout à fait les mêmes, à commen­cer par ce qui est présent dans la partie Oscil­los où se glisse un potard X-Mod issu de l’OB-X premier du nom, lequel permet à un oscillo de modu­ler la fréquence de l’autre, soit une forme de synthèse FM avant l’heure avec tout ce que cela implique comme possi­bi­li­tés, tandis qu’en plus des deux formes d’ondes Scie et Pulse qu’on trou­vait sur les deux oscil­los de l’OB-Xa, on dispose désor­mais d’une Carrée.

Voilà qui permet déjà de faire bien plus de choses, sans comp­ter que ce n’est pas la le seul ajout réalisé par Artu­ria.

Outre un Unison montant à 8 voix et une poly­pho­nie montant à 16, on dispose en effet  d’une commande Spread permet­tant de jouer avec le pano­ra­mique ou la largeur du champ stéréo, mais surtout de nette­ment plus de possi­bi­li­tés de trai­te­ments et de modu­la­tion.

modulationUn clic sur la triple flèche du haut de l’in­ter­face permet ainsi d’ac­cé­der aux plus grosses nouveau­tés ajou­tées par Artu­ria : une section de modu­la­tion autre­ment plus déve­lop­pée que ce que permet­tait l’ori­gi­nal vu qu’elle permet de tracer jusqu’à quatre formes d’ondes sur quatre  mesures et d’as­si­gner la modu­la­tion sur une matrice 5X6 :

matrixmodulation

fxsectionC’est aussi à cet endroit que l’on retrouve une section d’ef­fets où trois slots agençables en série ou paral­lèle vous permet­tront de char­ger l’un des neuf effets dispo­nibles : Reverb, Delay, Chorus, Flan­ger, Phaser, Over­drive, Compres­seur, Bitcru­sher et filtre multi­mode.

Bref, parti de la base de l’OB-Xa, il y a vrai­ment de quoi aller beau­coup plus loin, sans comp­ter tous les avan­tages procu­rés par l’in­for­ma­tique : répli­ca­bi­lité du plug (vous avez autant d’OB-Xa que vous voulez), presets illi­mi­tés au sein d’un navi­ga­teur multi­cri­tère et surtout, le fait que la bestiole n’aura jamais à aller chez le répa­ra­teur… Quand on sait comme les synthés d’Obe­rheim de l’époque pouvaient se montrer capri­cieux, ça n’a rien d’un détail…

Reste à faire le tour de l’éven­tail sonore offert par cet OB-Xa V.

Vintage Ober Alles

On commen­cera évidem­ment par les Brass, qui sans sans doute ce qui est le plus popu­laire dans l’OB-Xa et qui donnent le sourire aux lèvres : 

Bras­sA1(3)
00:0000:08
  • Bras­sA1(3)00:08
  • Brass­Trum­petC1(2)00:08
  • Brass­Trum­pe­tAB1(2)00:08
  • Brass­Pu­re­Grit­Brass00:08
  • Bras­sO­be­rhei­mer(2)00:08
  • Brass­DontJump00:08
  • Brass­Mel­lo­Wow00:08

Côté basse, on retrouve le grain typique qui fait la répu­ta­tion d’Obe­rheim, et on entend que l’ému­la­tion n’a pas trop de soucis pour géné­rer des graves énormes char­gés de sub :

Bass­Bas­sup
00:0000:08
  • Bass­Bas­sup00:08
  • Bass­Pun­chy­Boun­cer00:08
  • BassHar­mo­nic00:08
  • Bass­Dir­ty­Sub00:08
  • Bass­Clay­Pi­ckup00:08
  • BassA­rom00:08
  • Bass3Oc­ta­veK­nock00:08

 Pour­sui­vons avec les Lead, plus ou moins agres­sifs, tirant parti de l’Uni­son comme de la section d’ef­fets :

LeadRo­ckU­ni­son(2)
00:0000:08
  • LeadRo­ckU­ni­son(2)00:08
  • Lead­Tu­ned­Bees00:08
  • Lead­For­mant­Style00:08
  • LeadO­ver­dri­ve­Mono00:08
  • Lead­Sym­ply­Sync00:08
  • LeadX­mo­dRee­cLead00:08

 Les Strings ne démé­ritent pas non plus même si ce n’est pas là la voca­tion première de l’OB-Xa :

STRING­SAr­thu­rius
00:0000:08
  • STRING­SAr­thu­rius00:08
  • STRING­Sther­mo­stat400:08
  • STRING­Si­cess­trings00:08
  • STRING­Sdra­maqueen00:08
  • STRING­SABC3S­tring­sIII00:08
  • STRING­SA3­low00:08

 Les Pads demeurent rela­ti­ve­ment sages mais peuvent béné­fi­cier néan­moins d’une anima­tion via la matrice de modu­la­tion :

PADVa­ria­ble­Cross­Mod
00:0000:08
  • PADVa­ria­ble­Cross­Mod00:08
  • PADIn­to­the­Sha­dows00:08
  • PADDa­niello00:08
  • PADChauf­fage00:08
  • PADBC5­Hym­nOr­gan(2)00:08
  • PADBC5­Hym­nOr­gan00:08
  • PADspa­ced­Ta­peAn­gels00:08

 Et enfin les motifs séquen­cés via l’ar­pé­gia­teur inté­gré permettent d’al­ler vers des choses plus ou moins barrées :

ARPS­tep­Sequence
00:0000:08
  • ARPS­tep­Sequence00:08
  • ARPS­li­ding­Sequence00:08
  • ARPHou­seA­buse00:08
  • ARPE­choe­sof­Si­lence00:08
  • ARPDe­tu­ned­Cro­wed00:08
  • ARPBam­bou00:08
  • ARPa­na­lo­gue­Saws00:08

Comme vous le voyez, il y a de quoi faire, et même s’il est diffi­cile de se pronon­cer sur la fidé­lité de modé­li­sa­tion en l’ab­sence d’un test compa­ra­tif avec l’ori­gi­nal émulé, la person­na­lité de l’OB-Xa est bien là. Pour seul réel défaut, on se conten­tera donc de parler de la poli­tique de prix d’Ar­tu­ria, qui nous propose comme à son habi­tude le synthé seul à 199 euros alors que la V Collec­tion 7 qui propose une grosse ving­taine d’ins­tru­ments (et pas des moindre) est à 499 euros. On tempè­rera ce reproche toute­fois en souli­gnant que les promos sont courante chez Artu­ria et qu’à sa sortie, ce petit dernier peut être acquis à des tarifs préfé­ren­tiels suivant ce que vous possé­dez déjà, mais ceux qui veulent rentrer dans l’uni­vers d’Ar­tu­ria au meilleur prix atten­dront proba­ble­ment que cet OB-Xa V rejoigne la V Collec­tion 8 pour mettre la main dessus car l’af­faire sera autre­ment plus inté­res­sante.

 Conclu­sion

Il n’y a pas grand chose à redire à la copie que nous rend Artu­ria, l’édi­teur ayant comme à son habi­tude trouvé un juste point d’équi­libre entre respect de l’ori­gi­nal et inno­va­tion, vintage et moder­nité. L’OB-Xa V reprend en effet toutes les carac­té­ris­tiques du synthé de légende d’Obe­rheim en ouvrant une fenêtre sur le prédé­ces­seur OB-X, en corri­geant certains de ses défauts et en appor­tant certains fonc­tion­na­li­tés qui manquaient : côté modu­la­tion, on est en effet nette­ment plus à l’aise avec cette version logi­cielle, tandis que la section d’ef­fets n’a rien d’un gadget pour le sound design. Bref, on aurait tort de bouder son plai­sir face à ce nouveau venu qui n’a qu’un unique défaut qui n’en est pas un vrai­ment : un prix cata­logue qui pousse à attendre les promos ou à inves­tir dans la prochaine V-Collec­tion. Pour le reste, bravo les greno­blois !

9/10
Points forts
  • Une légende de plus dans le catalogue d’Arturia
  • Les sons de l’OB-Xa sont là, dont les Brass de rêve !...
  • …et même ceux de l’OB-X via l’oscillateur X-Mod…
  • …et bien plus encore grâce aux possibilités de modulation…
  • …et de la section d’effets
  • Polyphonie 16 voix
  • Unison 8 voix
  • Possibilité de jouer sur la stéréo pour grossir le son
  • Une foule de presets bien tagués
  • Tous les avantages du virtuel : réplicabilité, presets infinis, stabilité et « solidité », etc.
Points faibles
  • Un prix hors promo qui fait que beaucoup attendront la nouvelle V Collection pour mettre la souris dessus
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.