Devenir membre
Devenir Membre
Continuer avec Google

ou
Connexion
Se connecter
Se connecter avec Google

ou
pédago

Les polyaccords

Les bases de l'harmonie - 76e partie

Après avoir exploré la semaine dernière les gammes complémentaires et l'utilisation de la gamme pentatonique dans cadre bitonal, nous allons aujourd'hui continuer notre étude de la polytonalité en nous penchant sur les polyaccords.

Accéder à un autre article de la série...

Les polyaccords

Comme nous avons pu le constater tout au long de ce dossier, les accords sont l'un des principaux moyens d'expression d'une tonalité. En conséquence, quel meilleur moyen pour exprimer une polytonalité que de superposer entre eux des accords de tonalités différentes ? De telles superpositions sont appelées des polyaccords. Les deux accords qui constituent le polyaccord sont le plus souvent des triades. Il est plus rare de trouver des accords de septième, mais nous verrons certains de leurs représentants dans le prochain paragraphe.

Ci dessous, deux exemples de polyaccords :

01 polyaccords

00:0000:00

Il convient d'être prudents, car tous les polyaccords n'expriment pas forcément la polytonalité. On distingue en effet les polyaccords tonaux (le premier dans l'exemple ci-dessus) et les polyaccords polytonaux (le second dans l'exemple ci-dessus).

Les polyaccords tonaux

Les polyaccords tonaux sont des constructions d'accords dont bien souvent la partie supérieure représente un enrichissement traditionnel de la partie inférieure, comme dans les exemples que nous avons pu voir jusqu'à présent. À ce sujet, je vous invite à revoir notamment l'article 33. Et par conséquent, ces accords n'impliquent pas forcément qu'il y ait polytonalité ! Parmi ces accords tonaux, on opère la distinction entre polyaccords tonaux simples et polyaccords tonaux altérés. Pour ces derniers, on part d'une base constituée d'un accord de septième à laquelle on rajoutera des extensions altérées, comme dans l'exemple ci-dessous :

02 polyaccords altérés

00:0000:00

Les polyaccords polytonaux

C'est là que nous abordons ce qui nous intéresse réellement dans le présent article. Les polyaccords polytonaux se distinguent totalement des enrichissements d'accords traditionnels que nous avons pu rencontrer jusqu'ici. Ces accords sont des expressions de la tension harmonique. Cette dernière s'obtient de multiples manières.

  • Soit en superposant des accords harmoniquement très éloignés :

03 polyaccords polytonaux 1

00:0000:00

(on rappellera à ce sujet que plus les toniques de deux tonalités sont proches, plus les tonalités en question sont éloignées harmoniquement parlant, cf article 20).

  • Soit en superposant des accords incluant notamment la 11e d'une tonalité majeure : 

04 polyaccords polytonaux 2

00:0000:00

Ce dernier exemple démontre bien l'ambiguïté du quatrième degré d'une tonalité donnée (cf article 23).

Les accords hybrides

La dernière forme d'accord polytonal sont les accords hybrides. Ceux-ci sont constitués d'une seule note dans la partie inférieure. Cette note exprimant la basse est extérieure au reste de l'accord. Attention, il convient bien entendu de bien différencier les accords hybrides des simples renversements d'accords que nous avons pu rencontrer jusqu'ici :

05 hybrides

00:0000:00

Dans l'exemple précédent, la première formule est simple accord Do maj 7 avec sa tierce en basse. La seconde formule en revanche est un accord hybride, la basse n'appartenant pas du tout à l'accord de base. On notera la différence de notation : la première formule se note avec une barre de fraction (« / ») alors que les accords hybrides, de même que tous les accords polytonaux, se notent en superposant les noms. Pour être vraiment considérée comme étrangère à l'accord, la basse ne doit être ni le doublon d'une des notes de l'accord (une évidence...), ni se situer à une tierce ou une quinte de la fondamentale de l'accord.

← Article précédent dans la série :
Bitonalité, gammes complémentaires et gamme pentatonique
Article suivant dans la série :
Constitution des accords hybrides →
  • Vinz67 116 posts au compteur
    Vinz67
    Posteur AFfiné
    Posté le 23/11/2018 à 21:02:23
    Ah tiens depuis quelques semaines que je pianote avec un son de piano électrique j'ai observé la même chose, c'est bien de pouvoir mettre un peu de théorie et des noms sur ces "phénomènes", merci pour cette article je vais tout de suite aller voir les autres :)
  • Symphoniste borné 218 posts au compteur
    Symphoniste borné
    Posteur AFfiné
    Posté le 24/11/2018 à 04:21:16
    Une première question qui me turlupine. Comment analyser du point de vue harmonique une improvisation par exemple un blues qu'on joue à la main gauche en Do majeur et dont on improvise à la main droite en Mib ?

    Une deuxième question. Comment s'appelle ce type d'harmonie qu'on trouve dans la musique contemporaine constituée par exemple de Do# Mi# Sol# à à la main gauche et Do Mi Sol à la main droite ? Et ensuite, toute une série d'accords qui suivent la même structure.

    Une troisième question. Quand on fait un passage :
    SiMiSol/Do - Fa#La#Do#/La - DoFaLa/Re - SiMiSol#/Sol - SiMiSol/Do. Est ce que tu penses que les accords en gras sont de la double tonalité (La majeur plus Fa# majeur) et Sol majeur plus Mi majeur ? (ouf, compliqué sans la portée !)
    Ou simplement des accords de dominante ?
    Merci pour ton avis
  • Bertoto 538 posts au compteur
    Bertoto
    Posteur AFfolé
    Posté le 28/11/2018 à 20:15:52
    Dans ta deuxième question je dirai plutôt Réb Fa Lab Do Mi Sol. pour moi c'est juste un Réb Majeur 7 et ses extensions qui correspondent à l'accord du 6eme degré de la gamme de Fa mineure harmonique. Pas besoin de musique contemporaine pour ça, c'est l'accord final de Round Midnight (RéM/MibM) enfin quand c'est Monk qui le joue.
  • Symphoniste borné 218 posts au compteur
    Symphoniste borné
    Posteur AFfiné
    Posté le 01/12/2018 à 07:29:58
    Bonjour
    Si l'on considère comme un accord isolé ou dans le contexte d'un passage tonal ou par exemple par série de quintes, je suis d'accord. Mais dans des cas qui comme dans Le sacre du printemps
    ou dans L'oiseau de feu, ou Do# Mi# Sol# est donnée aux bois et Do Mi Sol aux cordes? et qu'ensuite il y a un passage par secondes ou tierces. Comment s'appelle se type d'harmonie ?
    Merci pour ton avis.
    MM

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies

Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives. Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus). Pour personnaliser vos cookies, merci de cliquer ici.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies

Cookies non soumis à consentement

Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine et permettent son optimisation. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.

Préférences du site

Nous retenons vos préférences afin que vous n’ayez pas à effectuer les mêmes actions chaque fois que vous revenez (options forums, mode sombre ou clair, filtres petites annonces, choix onglets news ou buzz, popups newsletters...).

Connexion

C'est grâce à cela que vous n’avez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous venez sur Audiofanzine.

Analytics

Ces données nous permettent de comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :)

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies

Cookies non soumis à consentement

Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine et permettent son optimisation. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.

Préférences du site

Nous retenons vos préférences afin que vous n’ayez pas à effectuer les mêmes actions chaque fois que vous revenez (options forums, mode sombre ou clair, filtres petites annonces, choix onglets news ou buzz, popups newsletters...).

Connexion

C'est grâce à cela que vous n’avez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous venez sur Audiofanzine.

Analytics

Ces données nous permettent de comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :)


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.