Bien débuter
Forums thématiques Bien débuter
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
pédago

Tout sur le sidechain

Le sidechain, comment ça marche ?
  • Réagir
  • 14 réactions
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail

Au temps du tout analogique, les effets équipés d'un circuit de chaîne latérale ('side chain' ou 'sidechain' en anglais) étaient rares et parmi les plus chers. On utilisait donc le sidechain dans les grosses productions pour affiner le traitement de certaines prises de son. Avec l'arrivée des DAW, le sidechain s'est démocratisé et équipe désormais la plupart des plug-ins de traitement de la dynamique. On l'utilise à présent pour créer des effets devenus classiques en musique électronique.

Quand on observe l'offre d'équipements audio, on constate que les effets dotés d'un sidechain sont les processeurs de dynamique (compresseur, limiteur, noise gate, expanseur) plus quelques effets exotiques comme les égaliseurs dynamiques. En fait, il s'agit à chaque fois de processeurs dont le comportement dépend du signal.

Les processeurs de dynamique classiques travaillent avec un niveau seuil qui sert de déclencheur au traitement : un compresseur/limiteur se déclenche quand le niveau du signal source dépasse le seuil, un noise gate/expanseur se ferme quand le niveau du signal passe sous le seuil. La source audio est donc à la fois le signal qui commande le traitement et le signal qui fait l'objet du traitement.

L'idée du sidechain est venue avec l'envie d'affiner la réaction du processeur en fonction du niveau du signal source. On a ajouté un circuit supplémentaire dont le signal, appelons-le signal de commande, sert uniquement au déclenchement du traitement. Par nature, ce signal n'est pas audible dans la sortie audio du processeur. Mais comment alimenter la chaîne latérale et traiter le signal de commande ?

Signal source + filtre

Le premier type de chaîne latérale comporte un filtre coupe-bas (ou parfois un filtre en plateau – voir article sur les égaliseurs) et utilise le signal source comme signal de commande.

Sidechain

On trouve souvent cette chaîne latérale dans les compresseurs parce qu'elle permet de réduire l'effet de pompage quand on compresse fortement un signal large bande (voir article sur les compresseurs). Ça mérite une explication : dans un signal audio, l'essentiel de l'énergie est concentré dans les fréquences basses. Comme le compresseur se déclenche en fonction du niveau du signal, il réagit plus au grave qu'à l'aigu. Chaque coup de grosse caisse déclenche donc le compresseur qui laisse passer l'attaque et aspire le reste du signal du fait de la réduction de gain. En atténuant les fréquences basses du signal de commande avec le filtre coupe-bas de la chaîne latérale, on réduit l'influence du grave dans le déclenchement de la compression, ce qui diminue le pompage.

À une époque, le pompage était considéré comme un effet indésirable ; aujourd'hui, il est utilisé sciemment dans de nombreux genres musicaux.

Signal source + insert

Le second type de chaîne latérale utilise lui aussi le signal source comme signal de commande mais remplace le filtre coupe-bas par un insert.

On trouve cette chaîne latérale dans certains compresseurs hardware. L'insert (voir article sur insert et auxiliaire) permet de traiter le signal de la chaîne latérale avec un égaliseur qui remplace le filtre coupe-bas.

Signal externe

Sidechain

Le dernier type de chaîne latérale propose de déclencher le processeur à partir d'un signal audio externe quel qu'il soit. Mais direz-vous, le retour d'insert du sidechain décrit ci-dessus permet lui aussi d'alimenter l'étage de détection avec un signal externe ! C'est vrai, ce troisième type de chaîne latérale n'en est pas vraiment un.

Mais que faire d'un signal externe comme signal de commande ? L'utilisation la plus courante consiste à alimenter la chaîne latérale d'un noise gate avec un signal rythmique, souvent le charley ou une percussion, qu'on aura éventuellement traité avec un égaliseur. Ainsi, le noise gate se ferme entre les pulsations rythmiques du signal de commande et coupe le signal source à intervalles réguliers. Le résultat est un effet de « saucissonnage » entendu un peu partout ces dernières années, surtout sur les voix et les instruments lead.

Détail pratique

Tout ça, c'est bien gentil mais comment contrôler ce qui se passe dans la chaîne latérale puisque le signal de commande est inaudible ? Sur les compresseurs hardware équipés d'un sidechain simple (signal source + coupe-bas), il arrive qu'on ne puisse pas écouter le signal de commande, ce qui n'est d'ailleurs pas gênant. Mais généralement, les chaînes latérales proposent des fonctions permettant de commuter sur un signal externe (Key input ou Sidechain input) et d'écouter le signal de commande (Key listen ou Sidechain listen).

Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail