Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
Le retour de la même chose
Partager cet article

Fort du succès de son sampler à 2 boutons, TC récidive avec la X2 qui en compte plus du double. De quoi enterrer définitivement la concurrence sur le marché des loopers pas (trop) chers ?

Si vous avez raté le test de la première version par le vénéré Red Led, c’est ici.

Ditto­head

TC a séduit un grand nombre de guita­ristes en conce­vant le premier looper mini­ma­liste. Les Danois se sont logique­ment remis au travail pour sortir la Ditto X2, taillée pour la scène et munie d’une boucle d’ef­fets inté­grée. Toute­fois, les carac­té­ris­tiques de la boîte à loop sont majo­ri­tai­re­ment communes :

  • Enre­gis­tre­ment en 24 bits non compressé, garan­tis­sant une qualité de son presque parfaite
  • True bypass et circuit analo­gique dédié au son direct pour éviter les conver­sions numé­riques inutiles
  • Un temps d’en­re­gis­tre­ment de 5 minutes, avec over­dub­bing et undo/redo (sur un seul niveau) illi­mi­tés
  • La boucle reste en mémoire même si la pédale n’est pas alimen­tée

Quand danois rime avec émoi

TC Electronic Ditto X2

Dès le débal­lage, la qualité TC se ressent : le boîtier métal­lique agré­menté de gros foots­witchs inspire confiance. Côté mensu­ra­tions, la jeune Ditto a dû gros­sir pour pouvoir remplir ses nouvelles fonc­tions, à l’image de Robert de Niro lorsqu’il revê­tit les habits de Jake LaMotta. Ainsi, la X2 prend grosso modo la place de 3 boitiers CD empi­lés (135×113×54 mm), assu­rant ainsi une aisance pédestre idéale sur le ring.

On retrouve le bouton loop qui sert à la lecture ainsi qu’à l’en­re­gis­tre­ment de la boucle et de ses over­dubs, auquel vient s’ajou­ter un second pous­soir de même taille appelé FX servant à enclen­cher la boucle d’ef­fets inté­grée. Cette dernière se pilote à l’aide d’un petit sélec­teur à trois posi­tions compre­nant : Reverse (qui comme son nom l’in­dique inverse la boucle), half speed (qui divise la vitesse par 2 et en profite pour bais­ser la tona­lité d’une octave) et Stop. Un autre bouton, de même appa­rence que le sélec­teur d’ef­fets, se trouve de l’autre côté du gros potard central qui contrôle le volume de la boucle : son rôle est d’en­re­gis­trer/effa­cer la boucle dans la mémoire « trans­fé­rable » mais aussi de contrô­ler le volume de la boucle préa­la­ble­ment char­gée à partir d’un ordi­na­teur.

TC Electronic Ditto X2

Passons main­te­nant à la face nord de l’X2 pour admi­rer les entrées/sorties qui deviennent stéréo à l’aide de 4 prises jack asymé­triques. Elles permet­tront, par exemple, à votre ami 4/5/6/7/8/9-cordiste (rayer le chiffre inutile) de s’in­sé­rer dans votre boucle. On trouve aussi l’in­dis­pen­sable prise 9V et sa copine USB de rigueur. Sauf que les danois semblent avoir écouté leurs clients (à moins qu’ils ne l’aient déjà prévu) en permet­tant de sauve­gar­der sa boucle (en .wav et .aiff) mais aussi de trans­fé­rer un backing track depuis son Mac/PC vers la pédale.

Enfin, le dos de l’ap­pa­reil voit appa­raître un vaste loge­ment pour 2 piles 9v. Une vraie bonne nouvelle pour ceux qui n’aiment pas les câbles d’ali­men­ta­tion qui traînent sur le ring, d’au­tant que TC a pensé à ajou­ter la cerise sur le gâteau : la pédale peut fonc­tion­ner avec une seule pile, au prix d’un temps d’uti­li­sa­tion raccourci. La firme danoise a même pensé à ceux qui aiment enchaî­ner l’over­dub­bing sans passer par la case lecture grâce à un tout petit switch à deux pattes caché dans la caverne à alca­lines permet­tant de modi­fier l’ordre des instruc­tions du bouton loop.

Une Danoise pour faire des Anglaises

TC Electronic Ditto X2

Une fois bran­chée dans l’am­pli, la Ditto X2 se révèle encore plus simple à l’usage que son aînée pour qui veut simple­ment looper. C’est fou ce qu’un bouton dédié à l’ar­rêt de la boucle peut chan­ger la vie en live, lorsqu’il faut être vrai­ment précis sur l’ar­rêt de la boucle ou pour pouvoir la reca­ler si le batteur s’em­mêle les baguettes.

Quant aux effets, ils sont d’une qualité plus que correcte. Tout est une ques­tion de goûts bien entendu, mais d’autres types d’ef­fets (ou mieux, une deuxième boucle indé­pen­dante) auraient été sans doute plus appré­ciés. Néan­moins, les deux effets présents vous offrent en réalité quatre possi­bi­li­tés. Je m’ex­plique : lorsque vous enre­gis­trez une boucle avec l’half speed actif, vous la retrou­ve­rez à vitesse double si vous désac­ti­vez l’ef­fet. Autre­ment dit, la boucle d’ef­fet agira sur tous les over­dubs à la fois, mais l’ef­fet perçu de chaque over­dub sera diffé­rent si vous l’en­re­gis­trez effet activé ou non.

Ditto half­time
00:0000:36
  • Ditto half­time 00:36
  • Ditto double speed 00:29
  • Ditto reverse 00:21

À noter égale­ment : il est possible d’ac­ti­ver les deux effets sans recou­rir au minus­cule sélec­teur (en double-cliquant sur le bouton FX) et des LEDs rouges et vertes permettent de savoir quel effet est actif d’un seul coup d’œil.

Sauver n’est pas jouer

TC Electronic Ditto X2

La X2 est recon­nue dès son bran­che­ment comme un disque dur externe, les trans­ferts sont donc d’une simpli­cité enfan­tine. On peut ainsi impor­ter du WAV, de l’AIFF et même du MP3 (moyen­nant un temps de trans­fert allongé dû à l’en­co­dage interne) pour jouer « par-dessus ». Le fabri­cant danois propose même des jams tracks gratuites à télé­char­ger (pas encore dispo­nibles au moment du test).

À l’usage, le seul véri­table souci concerne la sauve­garde : les effets sont appliqués à toutes les boucles, et pas seule­ment à celles que vous avez choi­sies à l’écoute. Vous ne pour­rez donc pas sauve­gar­der une boucle compre­nant un ou plusieurs effets de manière intel­li­gible. Ça n’est pas un drame, car la plupart d’entre nous ne se servi­ront des effets qu’avec parci­mo­nie, mais cela reste un peu rageant étant donné la qualité du son sauve­gardé.

Un Ditto vaut mieux qu’X2 tu l’au­ras ?

J’au­rais préféré une deuxième boucle indé­pen­dante en lieu et place des effets… mais ne chipo­tons pas, la X2 est simple­ment une excel­lente pédale de loop, plus facile à manier sur scène que son aînée grâce au deuxième bouton qui arrête la boucle d’un simple « clic ». Son seul réel défaut réside dans la sauve­garde des boucles avec effets (qui par ailleurs ne trans­cen­de­ront pas les foules).

Annon­cée à 169 €, TC vient chatouiller Boss, Digi­tech et consorts qui proposent des pédales offrant bien plus de fonc­tions. En somme, la simpli­cité d’uti­li­sa­tion de cette nouvelle Ditto fera la joie de ceux qui aiment boucler seuls ou à deux sans se prendre la tête. Les plus exigeants en termes de possi­bi­li­tés reste­ront un peu sur leur faim.

Points forts
  • La Finition irréprochable
  • L’Import/Export Mac&PC
  • Les entrées/sorties stéréo
  • Le bouton FX assignable à la fonction stop
  • La possibilité d’alimentation par 1 ou 2 piles
Points faibles
  • Les effets pas indispensables
  • Les sauvegardes avec effets inexploitables
  • Le prix un peu élevé, compte tenu du faible nombre de fonctions
  • Je vais devoir la rendre...

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.