Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Elgato Wave DX
Photos
1/16

Test du micro Elgato Wave DX

Microphone dynamique de la marque Elgato

Écrire un avis ou Demander un avis
test
7 réactions
C'est du gâteau !
8/10
Partager cet article

Amis podcasters, un nouveau microphone vous tend les bras ! Elgato sort son premier micro dynamique dédié à la prise de voix : le Wave DX. Et si son prix est déjà très attractif, ses prouesses techniques n'en sont que plus alléchantes. Direction le banc de test!

Test du micro Elgato Wave DX : C'est du gâteau !

Elgato Wave DX BoxElgato est une société spécia­li­sée dans le maté­riel et les logi­ciels dédiés aux créa­teurs de conte­nus inter­net. Came­ras, fonds verts, éclai­rages et autres « stream decks » font partie de leur cata­logue et ne présentent plus aucun secret pour eux. Fort logique­ment, afin de pouvoir offrir à ses clients un panel de produits complet, Elgato se tourne égale­ment depuis peu vers la produc­tion de micro­phones de type « broad­cast ». Après la sortie de leur micro usb « Wave :3 », voici venu leur premier micro voix dyna­mique : le Wave DX.

Simple comme bonjour

« Un son d’ex­cep­tion sans réglages complexes ». Voilà comment Elgato présente son micro­phone et le pari semble plus que réussi dès la récep­tion du micro­phone. Derrière un packa­ging clas­sieux, mais on ne peut plus simple (un petit coffret en carton) se cache en fait une esthé­tique soignée et extrê­me­ment bien travaillée qui invite instinc­ti­ve­ment à vouloir décou­vrir ce que renferme cette boîte. Une fois ouverte, nous tombons direc­te­ment sur le micro­phone, déli­ca­te­ment lové en son sein. Et histoire d’ap­puyer cette volonté de simpli­cité, aucun acces­soire n’est fourni avec. Pas de housse de range­ment, de bonnette, de suspen­sion ou autre. Seule une notice succincte, mais très didac­tique accom­pagne ce produit déci­dé­ment de plus en plus intri­gant. Diffi­cile de faire plus épuré et juste­ment, ce mini­ma­lisme ne dessert aucu­ne­ment le produit qui, semblant se suffire à lui-même, inspire d’au­tant plus confiance.

Le Mono­lithe

ElGato Wave Dx Stone 3:4Sorti de son coffret, le Wave DX confirme la volonté de Elgato d’of­frir un micro­phone très épuré et simple d’uti­li­sa­tion. En forme de paral­lé­lé­pi­pède, avec un beau noir très clas­sieux, le micro se présente d’un seul bloc, la grille de protec­tion et le corps du micro semblant être issus du même moule. Son allure géné­rale rappelle le look des vieux micros de repor­tage LEM des années 80–90 mélangé avec une pincée du mono­lithe noir de Kubrick (autant pour le look que pour le mystère qu’il inspire !). Le mini­ma­lisme est vrai­ment de rigueur pour le Wave DX : à l’ex­cep­tion du logo de la marque, aucune inscrip­tion n’est présente sur le micro­phone, pas plus que de switch de coupe-bas ou de pad –10 dB. Et c’est sans doute pour éviter toute confu­sion liée à cette absence d’in­di­ca­tions que le construc­teur a préféré instal­ler un ruban bleu autour du micro­phone pour dési­gner le côté de la grille vers lequel parler.

La suspen­sion, elle, est direc­te­ment inté­grée au corps du Wave DX et astu­cieu­se­ment vissée sur un seul côté du micro. Ainsi faisant, il est possible de faire tour­ner le micro­phone sur un axe de quasi 360°, permet­tant à l’uti­li­sa­teur de placer le micro comme bon lui semble, et cela, de façon très intui­tive. Concer­nant juste­ment la suspen­sion, pas besoin d’adap­ta­teurs : la vis de file­tage est mali­cieu­se­ment réver­sible et propose les formats 3/8" et 1/4".

Dernière infor­ma­tion, et pas des moindres, la capsule de ce micro a été choi­sie en colla­bo­ra­tion avec Lewitt Audio, une marque autri­chienne dont le sérieux n’est plus à démon­trer dans le domaine et avec qui Elgato avait déjà travaillé pour le Wave:3, leur micro USB.

La prise de son

Elgato Wave DX This endAfin de rester au plus près des condi­tions d’un enre­gis­tre­ment de podcast (ou strea­ming), sachez que les prises de sons ne furent pas effec­tuées en studio d’en­re­gis­tre­ment profes­sion­nel, mais « en condi­tion ». À savoir : dans un appar­te­ment pari­sien, dans une chambre non trai­tée, avec juste un ordi­na­teur portable, un casque et une petite inter­face Univer­sal Audio Apollo Twin X.

Le premier essai de prise de son se fit en s’ins­tal­lant à une distance d’en­vi­ron 5 cm du micro­phone. Elgato prône une simpli­cité d’uti­li­sa­tion pour un rendu haut de gamme et le résul­tat fut tota­le­ment à la hauteur de nos espé­rances. Sans avoir à cher­cher un place­ment parti­cu­lier, un réglage d’éga­li­sa­tion ou de compres­sion, la voix se tenait déjà très bien telle quelle et l’équi­libre sonore était parfait. Le bas est très bien contrôlé (à aucun moment, l’uti­li­sa­tion d’une bonnette ou d’un anti-pop ne s’est fait sentir) et les aigus sont présents de façon très natu­relle, sans aucune agres­si­vité. D’une façon géné­rale, on retrouve donc bien la couleur des micro­phones dyna­miques, mais avec cette petite ouver­ture dans les médiums aigus qu’ap­portent les micro­phones statiques et qui est bien souvent utile lors d’une prise de voix parlée. De par ce son si natu­rel, les sifflantes ne causèrent aucun problème à la resti­tu­tion de la voix et en tendant l’oreille, vous remarque­rez que même mes bruits de bouche (dus entiè­re­ment à ma personne) ne vinrent pertur­ber l’écoute ni la compré­hen­sion.

Concer­nant sa direc­ti­vité, le Wave DX étant cardioïde, il est conseillé d’être bien face à sa capsule lors de l’en­re­gis­tre­ment, mais même en me désaxant légè­re­ment du micro­phone, je ne ressen­tis aucun dé-timbrage et le Wave DX prouva une fois de plus son effi­ca­cité en gardant une couleur bien uniforme malgré mes légers mouve­ments.

Homo­gé­néité du timbre

La notice d’uti­li­sa­tion préco­ni­sant une distance d’en­vi­ron 8 à 12 cm, une deuxième prise de son fut effec­tuée à 10 cm de la capsule. Il fut alors très agréable de retrou­ver quasi­ment exac­te­ment le même son que lors de la précé­dente prise. Ni le timbre ni la couleur sonore ne s’en trou­vèrent alté­rés et le résul­tat était tout aussi plai­sant. Le son de la pièce fut certes très légè­re­ment accen­tué, mais de manière assez minime. De plus, le micro est très peu sensible aux bruits exté­rieurs : aucun ne vint pertur­ber la prise de son malgré la présence d’un trafic routier assez impor­tant à proxi­mité. De très bonnes surprises pour un micro à si petit prix !

Pour les amateurs de grosses voix bien chaleu­reuses, un autre test fut tenté collé à la grille de protec­tion. Fort logique­ment, le rendu n’en devint que plus chaud et plus épais. Mais comme précé­dem­ment, la couleur géné­rale restait bien la même. À ce propos, il me faut avouer avoir été une fois de plus très agréa­ble­ment étonné par le filtre interne du micro et sa gestion des plosives qui, même à cette distance, furent parfai­te­ment bien gérées. Encore une bonne surprise !

Elgato 5cm
00:0000:29
  • Elgato 5cm00:29
  • Elgato 10cm00:29
  • Elgato collé00:29
  • Elgato 20cm00:29

Le gain & le module en option

ElGato Wave Dx StudioSi le Wave DX est fabriqué pour être compa­tible avec n’im­porte quel préam­pli ou inter­face audio, il m’a semblé récla­mer tout de même un assez haut niveau d’am­pli­fi­ca­tion (50 dB au mini­mum). Faites donc atten­tion au niveau de gain que peut vous four­nir votre maté­riel afin d’évi­ter les mauvaises surprises. Pour suppléer ce possible souci de gain, Elgato propose juste­ment en option un petit module USB dédié au Wave DX (le Wave XLR). Je n’eus pas la possi­bi­lité de le tester pour cet article, mais le Wave XLR faisant office de préam­pli ET d’in­ter­face audio, les possi­bi­li­tés tech­niques du Wave DX s’en retrouvent alors décu­plées (USB, gain d’en­trée, volume d’écoute, prise casque, mute…). Il est de plus entiè­re­ment compa­tible avec tous les micro­phones d’autres marques, même les micros statiques (il peut déli­vrer du 48 v.). In fine, ce petit module pour­rait donc vite deve­nir un atout de taille pour les petites confi­gu­ra­tions.

Conclu­sion

ElGato Wave Dx SideAu niveau du tarif, le micro­phone Wave DX se classe parmi les micros d’en­trée de gamme, mais au niveau du rendu final, il riva­lise avec des micros bien plus chers. Il est évident que vous n’au­rez pas la même défi­ni­tion et épais­seur qu’avec un micro haut de gamme comme un Re20 ou un micro à large membrane, mais le résul­tat est là et ample­ment suffi­sant pour des voix parlées. Son prix, sa simpli­cité d’uti­li­sa­tion, son homo­gé­néité, son natu­rel… Les quali­tés ne manquent pas et il est indé­niable que ce micro possède un sacré poten­tiel. Si vous cher­chez à vous équi­per à moindre coût pour un rendu opti­mal et que la tech­nique vous a toujours rebuté, ne pous­sez pas plus loin vos recherches : Elgato a déjà pensé à vous.

8/10
Points forts
  • le prix
  • restitution sonore claire et équilibrée
  • gestion des plosives très bonne
  • simplicité d'utilisation
Points faibles
  • pas de connecteur usb (nécessite le Elgato Wave XLR)
  • pas de housse de rangement

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.