Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Jackson Audio 1484 Twin Twelve
Photos
1/13

Test de la pédale Jackson Audio 1484 Twin Twelve

Overdrive guitare de la marque Jackson Audio

Écrire un avis ou Demander un avis
test
6 réactions
Jackson Audio x Silvertone !
9/10
Award Valeur sûre 2022
Partager cet article

S’il existe bien un ampli de guitare électrique qui a marqué son temps et influencé de nombreux musiciens, de Jimi Hendrix à Jack White, c’est bien le Silvertone 1484 Twin Twelve. Brad Jackson, papa de la marque américaine Jackson Audio, l’a bien compris et s’est associé à la marque Silvertone pour concevoir une pédale reprenant le circuit du 1484 Twin Twelve. C’est sur cette nouvelle bestiole que j’ai le plaisir de me pencher aujourd’hui.

Test de la pédale Jackson Audio 1484 Twin Twelve : Jackson Audio x Silvertone !

Un ampli dans une boîte ?

Commer­cia­lisé entre 1963 et 1967 dans les super­mar­chés Sears, le 1484 est un ampli à lampes accom­pa­gné de son enceinte équi­pée de deux haut-parleurs de 12 pouces. Cette enceinte vaudra d’ailleurs son surnom à l’am­pli : Twin Twelve. Le but de la marque Silver­tone était de déve­lop­per un ampli aux sono­ri­tés très claires et douces. Le destin du 1484 sera tout autre. En effet, des hordes de jeunes adultes se sont empa­rés de l’am­pli et en ont sorti des sono­ri­tés pas si claires que ça. En effet, si on plaçait le réglage de volume sur ses valeurs maxi­males, l’am­pli distor­dait d’une manière très parti­cu­lière, faisant au passage du 1484 une véri­table légende, presque au même titre que le Marshall 1959 Super Lead. Cette satu­ra­tion si parti­cu­lière a été adop­tée quelques décen­nies plus tard par les musi­ciens d’In­die Rock comme Jack White, Dave Grohl, Beck ou encore Dan Auer­back. C’est surtout Jack White qui contri­buera à l’im­mense succès du Twin Twelve, notam­ment au moment de la sortie du hit plané­taire « Seven nation Army » du groupe qu’il avait formé avec sa compagne Meg White, The White Stripes. 

TwinTwelve-2

Presque soixante ans plus tard, c’est Brad Jack­son, patron de la marque Jack­son Audio, qui contri­bue à son tour à faire connaître ce circuit par l’in­ter­mé­diaire d’une pédale. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’un fabri­cant s’es­saie à inté­grer le circuit du 1484 dans une pédale. C’est Josh Scott, créa­teur de la marque JHS Pedals, qui s’y était essayé avec sa pédale dénom­mée Twin Twelve. Brad Jack­son a créé son entre­prise en fabriquant des amplis et a pour­suivi en créant une ligne de pédales il y a quelques années. Il possède donc un solide savoir-faire et d’im­por­tantes connais­sances tech­niques dans le domaine des amplis à lampes. Et on le comprend en ouvrant le châs­sis de la 1484 Twin Twelve qui abrite un circuit abso­lu­ment iden­tique à celui de l’am­pli, compo­sant pour compo­sant. La seule diffé­rence aux dires de Jack­son Audio se situe au niveau des lampes qui ont été rempla­cées par des tran­sis­tors de jonc­tion à effet de champ (JFET).TwinTwelve-10 Ils offrent la parti­cu­la­rité de se compor­ter comme des lampes une fois instal­lés dans un circuit audio. Toujours d’après la marque, ils permet­traient au circuit de la pédale de déve­lop­per la même dyna­mique et la même sensi­bi­lité aux varia­tions d’at­taque et/ou de volume que celles du circuit de l’am­pli. De plus, la pédale dispose d’un doubleur de voltage interne qui élève donc la tension à 18 volts, permet­tant aux tran­sis­tors de déve­lop­per davan­tage de dyna­mique.

Visuel­le­ment, Jack­son Audio a fait les choses très bien. Le châs­sis est en acier inoxy­dable, comme celui de l’am­pli 1484 d’époque. Les éléments visuels les plus iconiques de l’am­pli sont les boutons de poten­tio­mètres. Ce modèle n’étant plus fabriqué, Jack­son Audio s’est chargé de leur concep­tion, tout en adap­tant leur taille à la dimen­sion d’une pédale. Le logo 1484 et celui de la marque Silver­tone sont iden­tiques à ceux qui étaient appo­sés sur l’am­pli, entre 1963 et 1967. Pour finir, le témoin de fonc­tion­ne­ment de la pédale est le même que sur l’am­pli, un gros diamant rouge. Le look de la pédale est très réussi même si ses dimen­sions (13 cm X 10,5 cm) sont assez consé­quentes. Heureu­se­ment que les fiches Jack d’en­trée et sortie et la fiche d’ali­men­ta­tion sont placées sur le dessus. La 1484 Twin Twelve m’a été livrée dans une jolie pochette en velours, elle-même dans une boîte en carton portant le numéro de série (j’ai la pédale numéro 24).

TwinTwelve-8

Préam­pli ? Over­drive ? Boost ? EQ ? 

Les contrôles présents sur la pédale (Volume, Bass, Treble et Gain) sont quasi-iden­tiques à ceux qu’on trouve sur l’am­pli origi­nal. Jack­son Audio a ajouté un réglage de gain et un Master Volume, l’am­pli ne dispo­sant que d’un volume. Les poten­tio­mètres exercent une bonne résis­tance qui permet une mani­pu­la­tion en finesse, c’est très agréable. Le poids de la pédale est rassu­rant bien qu’un peu élevé (on approche les 900 grammes) et le châs­sis inspire soli­dité et robus­tesse. Le foots­witch choisi par Jack­son Audio est un « soft-click » qui ne génère presque pas de bruit de mani­pu­la­tion. Il s’agit d’un switch True Bypass.TwinTwelve-4

La marque décrit la pédale comme un préam­pli, un over­drive, un boost et un EQ, selon la valeur des réglages. J’ai effec­ti­ve­ment essayé la 1484 Twin Twelve dans tous les cas de figure et n’ai pas été déçu. Aficio­nado du 1484 origi­nal et posses­seur d’une JHS Twin Twelve, je connais très bien ce son et peux affir­mer que Brad Jack­son et Silver­tone ont vrai­ment frappé fort avec la Twin Twelve. En l’uti­li­sant comme over­drive, la pédale trans­forme complè­te­ment le son de l’am­pli sur lequel on joue. La couleur sonore change complè­te­ment et on entre direc­te­ment sur le terri­toire très vintage du 1484 Twin Twelve. Le réglage de Volume n’agit pas unique­ment sur le volume d’écoute, mais ajoute égale­ment de la satu­ra­tion, diffé­rente de celle ajou­tée par le réglage de Gain. C’est très chouette et permet de donner pas mal de corps et de profon­deur aux sons clairs et crunch. La course du réglage de gain est très progres­sive et va d’un son clair à la couleur très vintage sur sa posi­tion mini­male à une satu­ra­tion appro­chant la Fuzz déchaî­née sur sa posi­tion maxi­male. L’éga­li­sa­tion est très réac­tive, surtout du côté des aigus. On entend très clai­re­ment qu’on ajuste le taux de satu­ra­tion des fréquences aigües, le résul­tat est toujours hyper musi­cal. Le réglage Bass est un poil plus timide, mais reste très effi­cace. 

TwinTwelve-3

Quand on utilise la pédale comme un Boost, en plaçant le réglage de Gain à zéro, on profite d’une large palette de couleurs grâce à l’éga­li­sa­tion et à la course très progres­sive du réglage de volume. On peut faire satu­rer une autre pédale ou un ampli, toujours avec une belle musi­ca­lité. Si on utilise la pédale comme un préam­pli, on peut jouir d’une excel­lente plate­forme à pédales, ce qui est très sympa. J’ai person­nel­le­ment réglé la Twin Twelve comme un ampli légè­re­ment crun­chy que j’ai ensuite boosté avec quelques over­drives et fuzz. Pour quiconque qui cher­che­rait à se faire un Pedal­board inspiré Jack White, il suffit de placer la Twin Twelve en fin de chaîne suivie d’un simu­la­teur d’am­pli de puis­sance et d’en­ceintes (comme le Two Notes C.A.B. M ou le T.C Elec­tro­nic IMPULSE testé dans nos colonnes) et le tour sera joué ! Même si c’est une utili­sa­tion conseillée par la marque, la Twin Twelve ne s’en sort pas si bien que ça en tant qu’EQ. Les deux bandes permettent certes de sculp­ter un peu le son, mais le circuit le teinte direc­te­ment et lui ajoute un voile vintage très typé qui ne fonc­tion­nera pas dans tous les cas. Pour boos­ter unique­ment les aigus de manière très musi­cale et vintage, elle fera en revanche un travail remarquable. 

SG – Boost – Boos­ting H&K Spirit of Vintage
00:0001:20
  • SG – Boost – Boos­ting H&K Spirit of Vintage01:20
  • Tele­cas­ter – Boost – Boos­ting H&K Spirit of Vintage01:30

 

L’am­pli, en plus pratique

Dès le premier accord que j’ai fait sonner avec la 1484 Twin Twelve, j’ai vrai­ment été bluffé par les quali­tés de la pédale. C’est la première fois que j’en­ten­dais une pédale sonner à la manière d’un ampli de manière si réaliste. Pendant le test, bien que j’aie trituré les poten­tio­mètres dans tous les sens, je n’ai pas obtenu un seul mauvais son. La pédale réagit très bien aux diffé­rents types de micros, aussi bien les simples bobi­nage vintage de ma Tele­cas­ter que les PAF bien mordants de ma SG. Elle a un carac­tère très typé, mais en même temps assez trans­pa­rent, dans le sens où on recon­naît immé­dia­te­ment la guitare qui est bran­chée. Ses congé­nères présentes sur mon Pedal­board se sont très bien enten­dues avec elle, qu’il s’agisse de fuzz, de chorus, de boost ou d’over­drives. 

SG – Over­drive – Volume&Gain Midi, EQ Tweak
00:0002:23
  • SG – Over­drive – Volume&Gain Midi, EQ Tweak02:23
  • SG – Over­drive, Gain tweak03:36
  • SG – Over­drive, Volume tweak01:43
  • Tele­cas­ter – Over­drive, Volume&Gain Midi, EQ Tweak02:33
  • Tele­cas­ter – Over­drive – Gain Tweak01:57
  • Tele­cas­ter – Over­drive – Volume Tweak01:45

 

Pouvoir doser très préci­sé­ment la satu­ra­tion, avec les réglages de Volume et Gain est quelque chose d’as­sez inha­bi­tuel et très agréable. On retrouve ce même concept dans les pédales « amp in a box » (la JHS Char­lie Brown réagit de la même manière) en géné­ral, mais pas systé­ma­tique­ment. De plus, le son que déve­loppe la 1484 Twin Twelve avec Volume et Gain à fond est rigou­reu­se­ment iden­tique à celui que génère l’am­pli avec le volume à fond. On a l’im­pres­sion que chaque coup de média­tor sur les cordes met un sérieux coup de massue à l’am­pli, on ressent un côté très spon­gieux dans l’at­taque, carac­tère présent sur l’am­pli origi­nal. Avec le gain à la moitié et le volume aux deux tiers, on obtient un crunch très joli qu’on a ensuite qu’à embel­lir avec une fuzz et un octa­ver, et hop : on se prend instan­ta­né­ment pour Jack White !

SG – Over­drive, Boos­ted with EP Boos­ter
00:0000:58
  • SG – Over­drive, Boos­ted with EP Boos­ter00:58
  • SG – Preamp – Crun­chy 1484 + FUZZ FACE02:23
  • Tele­cas­ter – Over­drive – Boos­ted with EP Boos­ter01:03
  • Tele­cas­ter – Preamp – Crun­chy 1484 with FUZZ FACE02:42

TwinTwelve-7 

Le Twin Twelve ultime

La Jack­son Audio/Silver­tone 1484 Twin Twelve est une belle réus­site. On sent par tous les aspects qu’il s’agit d’un projet de longue haleine où chaque petit détail a été traité, vu, revu et corrigé. Le senti­ment et les réac­tions de jeu sont iden­tiques à ceux qu’on a en jouant le Silver­tone 1484 origi­nal. Le son est lui aussi très proche de celui de l’ori­gi­nal, si ce n’est rigou­reu­se­ment iden­tique. Cepen­dant, la pédale offre l’avan­tage de ne coûter qu’une frac­tion du prix de l’am­pli, de ne peser qu’une frac­tion du poids de l’am­pli (et de l’en­ceinte !) et surtout de pouvoir être jouée à volume raison­nable. Il faut rappe­ler que pour faire satu­rer l’am­pli, on se doit d’ap­pro­cher un volume sonore parfai­te­ment inuti­li­sable en appar­te­ment. La Twin Twelve offre beau­coup de poly­va­lence pour une « simple »pédale d’over­drive. Seul son tarif de 295 € peut faire grin­cer des dents, bien qu’il soit à rela­ti­vi­ser. Les deux marques signent une pédale poly­va­lente et presque parfaite à tous les égards. Bravo !

  • TwinTwelve-5
  • TwinTwelve-6
  • TwinTwelve-9
  • TwinTwelve-11
  • TwinTwelve

 

9/10
Award Valeur sûre 2022
Fabrication (?) : États-Unis
Points forts
  • Sonorités au top
  • Polyvalence
  • Look très réussi
  • Circuit identique à celui de l’ampli
  • Conception
  • Mojo
Points faibles
  • Tarif un peu élevé
Auteur de l'article Hushman

Guitariste polyvalent, j'aime autant jouer des cocottes funk que des gros riffs en Drop C, en passant par des morceaux des Stones ou encore du Jazz Manouche. Passionné de matos guitare depuis que j'ai posé mes doigts sur le manche de ma première guitare, je suis également technicien du son et enregistre et produis quelques morceaux dans différents styles (blues, soul, techno ...)


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Hushman

Guitariste polyvalent, j'aime autant jouer des cocottes funk que des gros riffs en Drop C, en passant par des morceaux des Stones ou encore du Jazz Manouche. Passionné de matos guitare depuis que j'ai posé mes doigts sur le manche de ma première guitare, je suis également technicien du son et enregistre et produis quelques morceaux dans différents styles (blues, soul, techno ...)

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.