Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
pédago
9 réactions

L'enregistrement de la basse - Une question de phase (1re partie)

Le guide de l’enregistrement - 53e partie

Jusqu'ici, nous avons enregistré notre ligne de basse de deux façons différentes : en direct et en sortie d'ampli via différents micros placés de plusieurs manières. Comme vous avez pu le constater, chacune de ces prises possède une personnalité sonore qui lui est propre, tant du point de vue spectral que du point de vue dynamique. Bref, il y a déjà de quoi faire…

L'enregistrement de la basse - Une question de phase (1re partie) : Le guide de l’enregistrement - 53e partie
Accéder à un autre article de la série...

Mais parfois, un seul de ces enre­gis­tre­ments n’est pas suffi­sant pour retrans­crire fidè­le­ment le son que vous aviez en tête pour la compo­si­tion sur laquelle vous travaillez. Heureu­se­ment, il est évidem­ment possible de combi­ner deux prises, voire plus, afin de cumu­ler les points forts de chacune d’entre elles et d’ainsi obte­nir « Ze Son »… Encore faut-il prêter atten­tion à un détail de taille : la corré­la­tion de phase entre ces prises.

Phase & Furious

En tant que lecteur assidu des nombreux dossiers propo­sés par Audio­fan­zine, vous n’êtes pas sans savoir que le mélange de signaux prove­nant de plusieurs micros captant la même source sonore engendre des problèmes au regard de la rela­tion de phase entre chacun d’eux. Si ce phéno­mène peut être exploité de façon créa­tive pour certains instru­ments, il convient en revanche de s’en prému­nir le plus possible dans le cas de la capta­tion d’une ligne de basse. En effet, la basse est un élément clef du groove, une sorte de colonne verté­brale sans laquelle le corps musi­cal s’ef­fondre pure­ment et simple­ment dans la plupart des cas. Par consé­quent, il me semble primor­dial d’ob­te­nir un son de basse « solide » dès l’étape d’en­re­gis­tre­ment. Jugez plutôt :

01 Phase Off
00:0000:23
  • 01 Phase Off 00:23
  • 02 Phase less Off 00:23
  • 03 Phase lesser Off 00:23
  • 04 Phase OK 00:23

Ces extraits proviennent du mélange de deux prises réali­sées la semaine dernière : l’une via un SM57 collé à la grille de l’am­pli basse en plein dans l’axe du HP, l’autre grâce à un C414 placé à envi­ron 20 cm de la grille et poin­tant vers la bordure externe du baffle. Le premier exemple est clai­re­ment inuti­li­sable tant la rela­tion de phase entre les deux signaux détruit le corps du son. Sur le deuxième, ce n’est toujours pas la joie… Le troi­sième va un peu plus dans la bonne direc­tion, mais le rendu a toujours quelque chose de « faiblard », certaines notes paraissent « vaciller », à défaut d’autre terme. Le dernier sample est, quant à lui, clai­re­ment plus « solide », le rendu est « plein » avec quasi­ment pas d’ar­te­facts. Et plus impor­tant encore, il corres­pond mieux à la réalité du son effec­ti­ve­ment entendu lors de la prise, autre­ment dit, le son que je souhai­tais capter à la base. Par consé­quent, c’est bien entendu vers ce genre de résul­tat qu’il faut tendre.

Notez au passage deux choses : 

  • Premiè­re­ment, il est tota­le­ment illu­soire d’es­pé­rer obte­nir quelque chose de parfait. Sans rentrer dans des détails tech­niques, sachez qu’en mixant ne serait-ce que deux sources diffé­rentes d’un même instru­ment, vous aurez forcé­ment quelques arte­facts. Cepen­dant, si ces para­sites s’en­tendent plus ou moins faci­le­ment lors d’une écoute isolée, ce sera certai­ne­ment beau­coup moins évident à l’is­sue du mixage complet de votre titre, si vous faites bien votre travail bien sûr ! Bref, il faudra vous conten­ter d’al­ler vers le meilleur, la perfec­tion n’étant pas de ce monde…
  • Deuxiè­me­ment, je tiens à vous signa­ler que pour le confort d’écoute de ces extraits, j’ai ajusté le volume de chacun d’eux. Or, en réalité, les problèmes de phase entrainent des varia­tions du volume sonore perçu, ce qui en rend l’iden­ti­fi­ca­tion beau­coup plus facile la plupart du temps.
Bass Recording

Bien, main­te­nant que le problème est clai­re­ment posé, penchons-nous sur les solu­tions.

Comme nous l’avons déjà vu lors d’un précé­dent article de cette série consa­crée à l’en­re­gis­tre­ment, la tech­nique du 3:1 est une bonne base de départ. Sauf qu’en ce qui concerne les prises de basse, l’équa­tion ne comprend pas que des micros, il y a aussi l’en­re­gis­tre­ment en direct que l’on peut consi­dé­rer comme étant situé à une distance nulle de la source sonore. Et trois fois zéro, ça fait zéro… Dans ce cas, il est toujours possible de dépla­cer au petit bonheur la chance le ou les micros que l’on souhaite mélan­ger à la capta­tion DI jusqu’à tomber sur un place­ment adéquat… Ce qui peut s’avé­rer long et fasti­dieux. Heureu­se­ment, il existe des solu­tions plus effi­caces !

Pour commen­cer, il existe du maté­riel spécia­le­ment conçu pour régler ce type de problème comme par exemple l’IBP de Little Labs, ou bien encore le Phazer de Radial Engi­nee­ring. En casant l’un de ces joujoux sur le chemin du signal, il est possible d’ajus­ter la phase de celui-ci de façon conti­nue, voire de cibler la zone du spectre affec­tée. Ainsi, vous pouvez régler la ques­tion dès la prise. Si vous êtes amené à faire fréquem­ment des enre­gis­tre­ments mêlant prise en direct et capta­tion acous­tique d’un même instru­ment, je vous assure que l’in­ves­tis­se­ment vaut le coup.

Les moins fortu­nés d’entre vous pour­ront toujours se conten­ter de résoudre les ques­tions de phase lors d’une séance ulté­rieure d’édi­tion audio en reca­lant les formes d’onde « à la main ». Pour ma part, je trouve cela plutôt hasar­deux de remettre la chose à plus tard, c’est pourquoi je vous propo­se­rai une dernière « solu­tion du pauvre » beau­coup plus satis­fai­sante la semaine prochaine !

Télé­char­gez les extraits sonores (format FLAC)

← Article précédent dans la série :
L'enregistrement d'un ampli basse
Article suivant dans la série :
L'enregistrement de la basse - Une question de phase (2e partie) →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.